descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Beauvais-Paris

plan de la ligne Beauvais-Paris

mardi 11 juillet 2017, 16:42

L’accident de ce matin et vos commentaires

par Eric Gastan

Ce matin, une personne a été heurtée par un train, à la gare du Nord. Une alerte radio a été établie à 5h40, et les circulations ont été interrompues pour que les secours puissent prendre en charge cette personne.

Entre 5h40, et la reprise des circulations à 7h05 à Paris-Nord, plusieurs intervenants se rendent sur place : pompiers, SUGE, chef d’incident local, etc., je ne rentre pas plus dans les détails sur les différentes étapes de cette matinée (sauf si ça vous intéresse, auquel cas je pourrais y revenir). Ce que je peux vous dire, c’est que lors d’un accident de personne, il y a des équipes mobilisées et des procédures à respecter. Lorsqu’une personne est blessée, l’évacuation est effectuée par les pompiers, puis l’OPJ doit mener une enquête, effectuer les premières constatations et si possible auditionner des témoins.

Il faut un certain temps pour que la situation revienne à la normale et en attendant, ce sont des retards, des suppressions de trains et malheureusement aussi : un manque d’information. Vous vous êtes massivement exprimés ce matin là-dessus, et j’ai pris connaissance de vos premiers retours.

Voilà ce que j’en retiens :

– Encore et toujours les manques de l’information, en gare, à bord, à distance : vous n’avez pas eu d’infos, ou des infos peu claires. Un contributeur a également remarqué une différence d’annonces entre les gares de Chambly et de Persan.

– Vous vous interrogez aussi sur la gestion des circulations, entre TER et Transilien notamment. Vous avez le sentiment d’une différence de traitement. Je vais tenter de clarifier ce point et je vous en reparlerai.

– L’indemnisation et les bulletins de retards.

D’autres remarques, d’autres sujets vont certainement émerger. Comme je l’évoquais dans un commentaire ce matin, je ne peux malheureusement pas toujours vous tenir au courant, en temps réel, de ce qui se passe lorsqu’un accident advient. Dès que c’est possible, je le fais. Mais quand je suis sur le terrain, comme c’était le cas ce matin entre Beauvais et Creil pour gérer les cars, je ne peux pas vous tenir au courant.

Je n’ai pas encore récolté tous les éléments dont j’ai besoin pour répondre à vos questions. Donc j’y reviendrai dès que ça sera le cas.

Je reviens quand même sur l’information : vous avez raison, c’est le sujet récurrent dès qu’il y a une perturbation. C’est ce qui est le plus agaçant parce que ça vous laisse dans l’incertitude totale : combien de temps de retard au bureau ? faut-il changer de train ? quelle décision prendre ? Et vous avez le sentiment, au fil des mois, que le sujet n’avance pas.

Nous ne sommes pas à la hauteur pour votre prise en charge. Je fais des réunions inter-métiers depuis le début de l’année, et comme je le disais à une cliente, je ne baisse pas les bras. Vos commentaires sont autant d’arguments que je peux relayer auprès des équipes. Plus ils sont précis (en mentionnant la gare ou l’horaire du train, ou le support : pas d’annonce, pas d’affichage, pas d’alerte), plus ils sont utiles.

Ca prend du temps, parce qu’il faut synchroniser les compétences et les contraintes de chacun, parfois il y a du mieux et la fois d’après, ça ne fonctionne plus. Donc il faut persévérer et essayer d’identifier à chaque fois là où ça n’a pas marché, et pourquoi. Mais contrairement à ce que vous pouvez penser parfois, vos contributions comptent.

Je reviendrai donc sur les autres sujets, questions, dès que j’aurais de nouvelles choses à vous dire. Si de votre côté, vous avez des compléments à apporter sur l’info, la prise en charge, la capacité, la gestion en gare, n’hésitez pas.