descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Beauvais-Paris

plan de la ligne Beauvais-Paris

lundi 27 novembre 2017, 9:31

Les tournées de surveillance des voies : qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

par Eric Gastan

J’ai eu l’occasion d’effectuer avec Nicolas qui est le dirigeant de proximité des voies de l’Infrapôle Maintenance (secteur voie Beauvais, SNCF Réseau) une tournée de surveillance des voies. Il m’a expliqué le déroulement de son travail sur les voies que vous empruntez.

Pour commencer : c’est quoi les TSP (Tournées de Surveillance Périodique) ?

L’organisation de ces tournées est repris dans un programme annuel des unités voies, ce programme y intègre dans un même planning :

  • Des TSP de la voie et des appareils de voies
  • Des TSP des abords
  • Des tournées des agents d’équipe
  • Des tournées du dirigeant en précisant leur fonction
  • Des tournées communes du dirigeant et de l’agent d’équipe voie
  • De sens du cheminement avec inversion entre chaque tournée

Ils effectuent également ce qu’ils appellent « des tournées à thèmes » c’est-à-dire une tournée prévue sur un seul objectif. Par exemple, une tournée uniquement sur la vérification de l’état du fonctionnement des téléphones sur les voies (appeler une gare et vérifier si le téléphone fonctionne). 

Comment elles sont réalisées ?

Trois manières de faire :

  • A pied, en cheminant dans la voie pour les tournées voie et appareil de voie : c’est d’ailleurs ce que nous avons fait lors de notre tournée (que je détaillerai ensuite)
  • A pied sans engager la zone dangereuse pour les tournées abords
  • De façon motorisée à l’aide d’engin ferroviaire spécialisé enregistrant certains paramètres (sauf pour TSP appareils de voie et abords)

Chaque TSP fait l’objet d’un compte-rendu écrit sur lequel l’agent de tournée signale les anomalies en les affectant d’un degré d’urgence :

  • Urgence 0 : Délai de reprise qui est immédiat 

Anomalie pour laquelle une mesure immédiate, quelle qu’elle soit, doit être prise : surveillance permanente, ralentissement, arrêt des circulations… ceci jusqu’à la remise en état définitive ou provisoire.

  • Urgence 1 : Délai de reprise : entre 1 jour et 30 jours seront la criticité 

Anomalie pouvant affecter à court terme la sécurité ou pouvant avoir un impact important sur la régularité des circulations, sans nécessiter de mesure immédiate.

  • Urgence 2 : Délai de reprise : entre 1 mois et 6 mois seront la criticité 

Anomalie nécessitant une intervention à programmer sans caractère prioritaire sur celles déjà planifiées.

  • S : (à Surveiller) 

Anomalie à surveillance au cours des tournées de surveillance (sans classement en U0, U1 ou U2)

Quelles personnes sont « habilitées » à effectuer des TSP ?

Les TSP sont réalisées par des agents qui sont habilités (mainteneurs de l’infrastructure) : ils doivent connaître le parcours concerné ainsi que le cahier de particularités associé.

Pour une meilleure efficacité, le dirigeant d’unité prépare les tournées en consultant le compte-rendu de la dernière tournée et son amortissement.

Comment s’est déroulé notre tournée ?

Avec Nicolas, nous avons débuté cette tournée au Passage à Niveau 47 de la ligne Epinay Le Tréport.

Nous avons notamment regardé et vérifié :

  • si le passage PN était en bon état
  • la présence et l’état « des panneaux d’indications » : à pied d’œuvre sur l’ensemble de la signalisation avancée (au niveau de la chaussée ou des chemins carrossables)

 

  • le ballast (qui représente le lit de pierres ou de graviers sur lequel repose une voie de chemin de fer) : vérifier que le profil du ballast soit conforme en alignement et au niveau des courbes (il y’a des particularités selon le type de traversses : bois ou béton, le rayon de la courbe…).
  • la traverse ainsi que les attaches si elles sont correctement serrées :
  • l’état du rail

Comme sur la photo, un défaut vient de nous interpeller, il s’agit d’un « squat » ce qui représente un affaissement local de la table de roulement.

Les défauts de rails sont modifiés, puis rentrés dans un logiciel qui en fonction de leur code, de leur longueur et profondeur nous donne la périodicité de surveillance, le type de surveillance adapté ainsi que le délai de retrait si besoin.

Il faut également vérifier l’environnement, c’est à dire la présence et l’état des poteaux hectométriques/kilométrique, des panneaux de signalisation pour les trains, des PN, de la végétation et des clôtures, portails et autres portillons pour le plan VIGIPIRATE !

Et pour finir…

Une fois la tournée terminée, un compte rendu est fait par le dirigeant. Tous les dysfonctionnements et éléments non conformes sont envoyés avec affectation d’un degré d’urgence pour agir et être rétabli le plus rapidement possible par les équipes aux services concernés.
Petite incise, mais vous vous êtes peut-être déjà demandé : pourquoi le train se met-il à « siffler » de temps en temps ?

Les conducteurs doivent veiller à la sécurité des voyageurs présents dans leur train, mais pas seulement…

Lorsque le conducteur rencontre sur son chemin un panneau indicateur : « S » (comme ci-dessus), celui-ci se doit de « siffler » car cela indique qu’il approche d’un passage à niveau non gardé (non protégé : sans barrière de sécurité)

Dans notre exemple, lors de la tournée, la panneau « S » indique au conducteur de siffler car le prochain passage à niveau qu’il va rencontrer est un PN sans barrières (PN situé en plein champs).

Concernant ces PN, ils sont munis d’un panneau indicateur « STOP comme ci dessous :et d’une ligne blanche sur le sol afin d’indiquer aux véhicules (auto, moto, tracteur, camion) qu’ils doivent s’arretter puis vérifier à droite et à gauche qu’aucun train n’arrive avant de traverser le PN 47.

Dans notre cas, le conducteur siffle avant le franchissement de ce PN pour alerter les conducteurs (d’auto, moto, tracteur, camion…) du danger et éviter qu’ils ne soient percutés par le train.

Mais également lorsque :

  • un voyageur se trouve trop proche du bord d’un quai
  • deux trains se croisent
  • dans certains secteurs, lorsque la trajectoire est en courbe, pour avertir des personnes présentes comme le personnel de l’équipement, des travaux…

J’espère que cet article vous semblera intéressant et vous permettra d’avoir de nouvelles connaissances sur nos différents métiers à la SNCF !