descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Laon – Paris

plan de la ligne Laon – Paris

vendredi 31 mars 2017, 12:13

Comment on travaille en ce moment sur le 17h34 au départ de Paris ?

par François Potart

C’est le train qui nous embête (on a évidemment d’autres sujets sur d’autres trains, mais celui-ci plus particulièrement). Comme je l’ai évoqué dans un précédent billet, il a été demandé à nos équipes de retravailler la production de ce train (comment faire autrement), en complément des actions particulières menées jusqu’à présent sur celui-ci.

Je reviens aujourd’hui sur sujet  du 17h34, car il est régulièrement abordé sur notre blog (pas plus tard que ce matin). J’ai  rencontré mercredi matin, les différents acteurs qui participent à la construction de ce train. Étaient ainsi réunis, autour de la table, les collègues du centre de maintenance du Landy, du matériel, et de la gestion des matériels.

Quel est le problème avec ce train ?

Le train de 17h34 est formé au centre de maintenance sur la base de deux éléments sur lesquels un autre élément est ajouté, dans sa conception initiale. En pratique, les deux éléments sont souvent « désaccouplés » afin que des opérations de maintenance puissent être réalisées. C’est ce qui fait que le train sort en retard mais aussi influe sur sa composition.

Ce train fait l’objet d’un suivi spécifique quotidien, mais celui-ci (et nous en avons eu l’exemple hier soir) , ne peut nous soustraire à une réflexion plus profonde sur « comment produire ce train de manière plus robuste »?

Nos pistes de travail

Deux pistes principales d’améliorations ont été évoquées et doivent maintenant être analysées puis validées par l’ensemble des acteurs.

  • Une première piste, actuellement à l’étude, consisterai à obtenir une voie désignée au Centre de Maintenance. L’ adoption de cette piste, devrait aider à « mieux » travailler  ce train.
  • La seconde relève de la conception du roulement des matériels. Cette piste passe par une remise « à plat » de ce train. Notre objectif étant de contourner les contraintes auxquelles nous devons faire face sans pour autant les reporter sur d’autres trains. L’exercice n’est pas facile, car tous les changements induits doivent être analysés. On travaille avec les Equipes  sur ce sujet pour trouver une solution.

Je reviendrai sur le sujet en fonction de l’avancement des travaux engagés.

Si vous avez besoin de précisions sur cet article, n’hésitez pas à me demander.