descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Laon – Paris

plan de la ligne Laon – Paris

mercredi 08 février 2017, 10:23

Je me présente

par François Potart

Je m’appelle François Potart, je suis votre nouveau responsable de ligne et votre interlocuteur pour ce blog qui traite de la ligne Laon – Paris.

Je suis, en fait, en charge du TER de « l’Etoile » de Laon (Lignes Laon-Paris, Laon-Amiens et Laon-Hirson).

Je succède, dans la tenue de ce blog, et dans la fonction, à Benoît, que je salue au passage et à qui je souhaite une bonne continuation !

Avant tout, quelques mots sur mon parcours.

Originaire du « grand Laonnois », je suis entré à la SNCF en 1990. Après avoir exercé différents métiers (Gestion des circulations dans les postes d’aiguillages, Chef d’Escale, Dirigeant de Proximité,… ), j’ai été amené, ces deux dernières années, à emprunter de manière régulière la ligne Laon-Paris au départ de la gare de Laon pour rejoindre chaque jour la capitale. J’ai donc, tout comme vous, une certaine connaissance de cette ligne en tant qu’utilisateur régulier.

Pour ma part, je vois ce blog comme un outil de travail, dans la mesure où il me permet d’échanger avec vous, de mieux vous connaître ; mais aussi de recevoir vos remarques, vos suggestions, et vos critiques (quand la critique est argumentée et constructive, elle est bénéfique). Je les porterai à la connaissance des équipes avec lesquelles je travaille.

J’ai donc la volonté d’ouvrir avec vous des sujets de discussion : vous êtes des utilisateurs du quotidien, votre regard est essentiel. Enfin, comme je vous le disais, j’ai exercé plusieurs métiers à la SNCF, et je souhaite vous faire découvrir le fonctionnement de la ligne (que ce soit au niveau des services, mais aussi des installations). A la lecture d’anciens commentaires, je pense que cela pourra en intéresser certains d’entre vous. Et même si j’ai bien conscience que ce que vous attendez avant tout, ce sont « des trains à l’heure », je reste également ouvert aux propositions de sujet (si c’est dans mes cordes, je tâcherai d’en faire quelque chose !).

A ces échanges « virtuels » viendront s’adjoindre des échanges « physiques », à travers des rencontres dans les gares ou à bord des trains – j’y reviendrai. N’hésitez pas à venir à ma rencontre si vous me croisez, je suis souvent sur le terrain, donc cette occasion devrait se présenter.

J’espère que vous serez nombreux à participer à ces échanges !