descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Laon – Paris

plan de la ligne Laon – Paris

jeudi 21 juillet 2016, 16:17

L’incident du 19 raconté par ma collègue de la ligne D

par Benoît Vincent

Ce n’est pas dans mes habitudes, mais comme il y a une photo, je fais un emprunt à Lucie, responsable du blog de la ligne D 🙂

Retour sur l’incident à Paris Nord

Je tenais à revenir vers vous suite aux conditions de transports très compliquées hier soir sur la ligne notamment au nord.Un acte de malveillance à proximité de Saint-Denis a paralysé le réseau nord durant plusieurs heures. C’est en fait un vol de câble qui est le point de départ des incidents. Si ce genre de méfait est en baisse, celui d’hier est vraiment particulier, comme l’a souligné Alain Krakovitch, Directeur Général de Transilien, ce matin sur France Info, car il a créé des incidents à la chaîne.Mise à jour (15h) : photo des câbles sectionnésCable

Des individus provoquent un incendie après avoir tenter de voler des câbles électriques dans une sous-station située à proximité de Paris (en Seine Saint-Denis). Cet incendie entraîne l’explosion, vers 18h30, d’un transformateur, pièce maîtresse pour l’alimentation électrique des lignes. Le réseau est paralysé pour plusieurs heures et toutes les lignes de Paris Nord sont bloquées : le RER D, mais aussi sur le RER B, la ligne H, les TGV, les Eurostar…

Immédiatement, les équipes du centre opérationnel de la ligne D réorganisent les circulations : à 19h05 le trafic repart vers le sud de la ligne. Tous les trains partent de Paris Lyon. Le trafic est perturbé, mais les trains circulent malgré des suppressions. Au nord, la circulation reste impossible.

Des salles de crises ouvrent à Paris Nord, et au siège de SNCF, afin de superviser les opérations : travaux à réaliser d’urgence, prise en charge des voyageurs, centralisation et transmission des informations… Alain Vidalies, Ministre des transports, et  Valérie Pécresse, Présidente de la Région IDF et du STIF, se rendent également à la salle de crise SNCF pouvant ainsi se rendre compte de l’ampleur de l’incident et de la mobilisation des agents.

L’incident ayant débuté en pleine heure de pointe, les conséquences sont dramatiques : plus de 150 trains impactés pour 100 000 voyageurs. Les agents SNCF, aidés par les forces de l’ordre, évacuent les voyageurs de 15 trains bloqués en ligne, par plus de 35 degrés. Dès 19h, les équipes SNCF sont sur place. Après une intervention de près de 2 heures, une nouvelle explosion dans le transformateur se produit. Des pompiers sont d’ailleurs blessés pendant l’intervention. Nos équipes, comme les pompiers, travaillent d’arrache-pied pour remettre en œuvre les installations.

Le trafic reprend très progressivement à partir de 23h, mais il faut œuvrer toute la nuit pour rétablir l’ensemble des circulations. Ce matin, il y a encore quelques suppressions, sur l’ensemble des lignes touchées, car la désorganisation d’hier soir ne nous a pas permis de repositionner tous les trains au bon endroit pour qu’ils assurent leur mission.

Les actes de malveillance sont un fardeau pour nous tous : vous les subissez de plein fouet et les équipes SNCF doivent tout arrêter pour réparer les installations dégradées dans des conditions parfois complexes. Les 2 voleurs ont été repérés par une brigade SNCF et nous avons porté plainte.

Vos conditions de transport ont été dégradées, nous en sommes pleinement conscients, et la canicule n’a rien arrangé.