« Je suis serein, j’ai déjà mon billet de train »

Vous avez, sans aucun doute, remarqué notre nouvelle campagne de communication.
Mais qu'est-ce qui change concrètement à partir du 20 mars prochain ???

Isabelle Kuhnle

Isabelle Kuhnle

icon-email

Pour quoi cette évolution ?

  • Depuis 2015, SNCF renforce son engagement pour lutter contre la fraude, garantir un système de transport équitable, conforter les clients en règle et assurer une pleine qualité de service. Ceci s’inscrit dans la continuité des opérations de lutte anti-fraude que vous connaissez déjà : le contrôle à quai avant ou à l’arrivée de votre train, les équipes mobiles de contrôleurs. Avec cette campagne, SNCF devient intransigeant sur le fait d’avoir un titre de transport  avant de monter à bord

Les règles qui ne changent pas :

  • Avant d’accéder à un train TER vous devez être en possession d’1 titre de transport valable composté ou de votre carte unikOpass avec 1 abonnement en cours de validité. Pour rappel l’achat est possible à tout moment de chez vous, en mobilité ou en gare avec :
  • N’oubliez pas de vous présenter au plus tard 2 mn avant le départ afin de permettre le départ de votre train à l’heure,
  • Conservez votre titre de transport jusqu’à la sortie de la gare : vous pouvez être contrôlés à tout moment de votre voyage (avant l’accès ou à la descente de votre train, à bord par le contrôleur).

Qu’est-ce qui évolue le 20 mars ?

  • Les clients sans titre de transport, ou avec un titre de transport non valable à bord de TER vont se voir appliquer de nouvelles règles de régularisation. Je m’explique :
    • Des nouvelles règles de régularisation seront appliquées : si vous n’êtes pas en possession d’1 titre de transport valable le montant de la régularisation effectuée par le contrôleur ne sera pas le même prix qu’un billet acheté avant de monter à bord, il sera plus cher.
    • Bien sûr les haltes ne proposant aucun moyen de distribution ne seront pas assujetties à cette règle. Vous devrez vous présenter spontanément au contrôle pour régulariser votre situation

Quelles sont les montants des régularisations à payer si vous n’êtes pas en règle ?

 

 

 

7 commentaires pour “« Je suis serein, j’ai déjà mon billet de train »”

  1. Sarah

    Bonjour,
    la SNCF déploie de plus en plus les contrôles inopinés en montant / descendant du train : d’accord sur le principe.
    Par contre, il me semble indispensable de revoir l’organisation des équipes de contrôle. Le « barrage » créé dans le souterrain (ex : Riom ou Vichy ) conduit à un bouchon dans les escaliers et sur le quai. Aux heures de pointe, ce sont des dizaines de voyageurs qui se retrouvent bloquées dans les escaliers, avec vélos/valises/enfants. D’un point de vue sécurité, il y a du progrès à faire! Ne serait-il pas plus judicieux que les équipes de contrôle se postent plusieurs mètres après l’escalier au lieu de cueillir les passagers dès la dernière marche?
    Ceci pour permettre :
    – une meilleure fluidification des passagers
    – un coin de « repli » pour que les personnes qui cherchent leur titre de transport puissent se mettre sur un côté sans gêner la circulation des autres
    – une meilleure visibilité de qui contrôle effectivement (en arrivant en tas au bas des escaliers, il est difficile de visualiser le premier contrôleur « libre » : ce sont généralement ceux postés aux avants-postes qui contrôlent non-stop pendant que ceux qui sont sur l’arrière contrôlent ponctuellement)
    Sans parler de la difficulté dans ce cas pour un voyageur qui souhaite monter à bord du train qui vient de libérer son flots de voyageurs…
    Je ne suis pas spécialiste en organisation des contrôle, mais de manière évidente il y a des modification à apporter au processus actuel pour faciliter le voyage de usagers et le contrôle des agents SNCF. Tout le monde y serait gagant!

    • Isabelle Kuhnle Isabelle Kuhnle

      Bonjour,

      Je vais faire part de vos remarques aux équipes réalisant les opérations de luttes anti- fraude.
      Le dispositif de contrôle doit s’adapter à chaque gare, mais aussi à chaque quai et permettre une certaine fluidité du flux des clients tout en étant imperméable aux éventuels contrevenants, notamment les voyageurs sans titre de transport souhaitant se soustraire du dispositif en traversant les voies.

      Un voyageur de Riom m’a déjà fait part de remarques sur l’organisation de ces opérations et après échanges avec les équipes sur le terrain, ces dernières testent diverses expérimentations afin de trouver la meilleure en étant certaines de ne pas mettre nos voyageurs en situation compliquée.

      Je viens de transmettre votre message à mes collègues et reviens vers vous dès que j’ai leur retour.

    • Isabelle Kuhnle Isabelle Kuhnle

      Bonjour Sarah,
      Je viens d’avoir le retour de mes collègues mettant en place les opérations de lutte anti fraude.

      Je vous laisse prendre connaissance de leur réponse :

      « Bonjour,
      Merci pour votre message et pour vos suggestions d’évolution de notre méthode de contrôle.
      En effet, nous avons déjà testé différentes solutions (sur les quais en haut des escaliers, avec des gère-files sur les quais et dans les souterrains).
      Il n’existe pas de méthode type puisque chaque gare est différente. Nous continuons de faire évoluer notre dispositif.
      Nous travaillons actuellement à de nouvelles méthodes, notamment avec des gère-files pour laisser davantage de place à la descente des escaliers.
      Notre objectif est bien sûr d’assurer la sécurité de nos voyageurs et celle de nos équipes.
      Aussi, nous vous remercions et tenons compte de vos propositions pour les évolutions à venir »

      Sujet à suivre donc mais j’espère avoir répondu à votre demande.
      Je vous souhaite une bonne journée.

  2. Loic

    Bonjour

    Pour l’instant, j’ai mon « billet de train », mais bientôt on passera à la carte oùRA. Je viens d’essayer de faire la demande de carte, j’ai bien écrit essayé car je n’ai pas réussi à passer la vérification de la photo … sur une photo validée pour un titre d’identité. Il serait quand même agréable que les produits informatiques soient à minima testé et conçus pour les usagers…
    Bien cordialement

    Loic

    • Isabelle Kuhnle Isabelle Kuhnle

      Bonjour Loïc,
      Je viens de vous transmettre 1 mail pour tenter de résoudre votre problème
      Isabelle

  3. Richard

    Bonjour,
    La semaine dernière j’ai déposé au guichet ma demande de renouvellement de ma carte Unikopass et un chèque de 5€ :). Personne ne m’a informé que ma carte ne sera plus effective fin-juin et encore moi que celle-ci serait remplacé par la super nouvelle carte oùRA qui permettra in fine de connaître la fréquentation des trains et donc d’en supprimer !
    Quel gâchis de faire renouveler une carte pour à peine 1 mois et de faire ENCORE payer les usagers faute de communication entre vos services !
    Pour finir, je suppose que l’installation de ces nouvelles bornes de « trackage » ont un coût élevé et celui sera donc répercuté sur nos abonnements ?
    Bonne journée

    • Isabelle Kuhnle Isabelle Kuhnle

      Bonjour Richard,
      Je viens de valider votre commentaire sur le blog car celui-ci n’apparaissait pas vous aviez oublié de le faire.

      Concernant votre renouvellement de carte unikOpass et le passage en carte OùRA, cela est sans frais, il suffit de faire la demande de changement de carte sur le site TER AURA et pour ce faire la carte unikOpass doit être en cours de validité. C’est vrai que pour vous la date de fin de validité de votre carte correspond à quelques jours près au changement avec OùRA…
      Cette nouvelle carte déjà en vigueur depuis plusieurs années sur la partie Rhône-Alpes arrive en Auvergne afin d’uniformiser les supports billetiques et en accord avec le Conseil Régional souhaitant avoir une carte unique sur l’ensemble du territoire.
      La mise en place des valideurs OùRA n’a aucune répercussion sur le prix des abonnements.
      Espérant avoir répondu à vos interrogations.

Répondre à Loic Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles