Colis suspect à Châteaucreux + jets de projectiles à Grigny-le-Sablon

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Deux incidents majeurs ont affecté notre ligne ce jeudi 19 novembre en début et fin d’après-midi. Le premier avec un colis suspect en gare de Châteaucreux et le deuxième pour des jets de projectiles à Grigny-le-Sablon.

Colis suspect dans le train  886 921 à l’arrivée à Châteaucreux

A l’arrivée du train 886 921 venant de Roanne à 12h12 en gare de Châteaucreux, un sac suspect a été trouvé. Tout de suite la gare a été évacuée et un périmètre de sécurité établi par les forces de l’ordre et la sûreté ferroviaire.

Tous les trains venant d’Ambérieu et Lyon ou Firminy et allant sur St-Etienne ont été arrêtés dans les gares de la ligne. Il en a été de même pour les autres trains venant des lignes de l’étoile stéphanoise qui ont tous été arrêtés dans une gare.

La réouverture de la gare et la reprise de la circulation ont été autorisées par les forces de l’ordre à 14h04 après l’intervention des démineurs venant de Lyon. Le trafic a alors pu reprendre progressivement. Les retards à l’arrivée et au départ sur Firminy et Châteaucreux se sont étalés de 1h15 à 20 minutes. Quatre trains ont été supprimés sur tout ou partie de leur parcours.

Jets de projectiles à Grigny-le-Sablon

C’est le train 886 233, Perrache  16h55 ,Châteaucreux 17h56, qui a reçu des projectiles au niveau de Grigny-le- Sablon. Ce caillassage important a occasionné des bris de glace sur les vitres du train.

Ce train a eu 25 minutes de retard à Châteaucreux et n’a pas continué sa route sur Firminy afin d’être envoyé en réparation.

Immédiatement les mesures ont été prises pour arrêter ou faire passer les trains par un autre itinéraire afin que d’autres projectiles ne puissent vous blesser à bord du train.

Le train 886 235, Perrache 17h25, Firminy 18h51, a été arrêté et retenu à Oullins . Ce train est arrivé avec 50 minutes de retard.

Quatre trains ont été dirigés sur la rive-gauche, et n’ont donc pas desservi les gare de la rive-droite, il s’agit des trains :
886 237 : Lyon Perrache 17h55, Firminy 19h21

886 280 : Firminy 16h38, Lyon Perrache 18h05 – 10 minutes de retard à l’arrivée

886282 : Firminy 17h08, Lyon Perrache 18h35 – 10 minutes de retard à l’arrivée

886239 : Lyon Perrache 18h25, Firminy 19h51 – 5 minutes de retard à l’arrivée

La reprise de la circulation normale a été faite à 18h20.

4 commentaires pour “Colis suspect à Châteaucreux + jets de projectiles à Grigny-le-Sablon”

  1. magicbourru

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour vos explications.

    Est-ce que des alertes ont été émises par les applications SNCF-TER ou SNCF ?
    Je pensais être abonné à toutes les alertes sur ce créneau horaire, mais je n’ai rien reçu hier et ai découvert que mon train (17h55) était supprimé en arrivant à Perrache.

    Par rapport, aux suppressions de trains, j’imagine que la SNCF a choisie la meilleure solution. N’était-il pas envisageable de mobiliser sur place dans la demi-heure les forces de l’ordre pour s’assurer que cela ne se produirait plus au passage du train suivant ?

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      Je vous remercie.
      Je suppose que votre gare de destination est une des gares de la rive-droite.
      Normalement, vous auriez dû recevoir un SMS ou une notification pour une suppression partielle.
      J’ai demandé une enquête pour savoir si les messages ont bien été envoyés et si vous étiez prévu d’être destinataire. Je vous tiendrai au courant des résultats.

      J’ai contacté le Dirigeant Régional Opérationnel qui suit les incidents pour savoir quelle était la procédure en la matière et le déroulement des faits. Les forces de l’ordre ont été appelées par le Chef Régulateur Circulation du Centre Régional Opérationnel de Lyon. La Police Nationale était sur les lieux environ 30 minutes après l’appel. Ils n’ont trouvé personne en gare de Grigny-le-Sablon. Après ce constat des forces de l’ordre, l’autorisation de reprendre la circulation des trains a été faite par un agent SNCF de l’Infrastructure qui gère et exploite le réseau. Ces agents sont les seuls habilités pour donner ces autorisations. Cet agent d’astreinte a été appelé en urgence et est arrivé sur les lieux afin de vérifier que toutes les conditions de reprise soient bien remplies. Il vérifie notamment l’absence d’obstacles sur la voie et que les installations sur la voie ou la caténaire (en particulier les isolateurs en verre pour un caillassage) sont bien en état de fonctionnement; et donc que les trains pourront bien rouler normalement. Tout ceci fait que la reprise n’est jamais immédiate même si la source du danger potentiel a disparu et a été constaté.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,
      L’extraction de la base spécifique montre que des SMS et notifications ont bien été construits pour votre train 886 237, départ 17h55 de Lyon Perrache. Par contre ces SMS et notifications ne sont jamais parvenus aux destinataires. Le responsable régional de l’Information Voyageurs a donc transmis cette anomalie au national. Un dossier spécifique a été créé. J’espère que nous en saurons plus très rapidement.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,
      Le collègue du national indique dans un premier temps que vous ne seriez pas inscrit à TER Flash trafic.
      Avez-vous reçu dernièrement des SMS pour vous aviser d’un retard ou suppression ?
      Si ce n’était pas le cas, il faut valider à nouveau votre parcours et heure choisies sur le site TER Rhône-Alpes dans la base Ter Flash Trafic. Il est nécessaire chaque année de revalider son choix.
      J’ai demandé s’il était possible de vérifier si les notifications par TER Mobile ou l’application SNCF avaient bien été envoyées.
      Je vous tiens au courant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles