Des ralentissements entre Lyon et Firminy

Depuis le début de la semaine, les trains dans le sens Lyon - Saint Etienne accusent du retard en ligne suite à des limitations de vitesse mises en place à 2 endroits distants.

Carine Borth

Carine Borth

icon-email

Une usure prématurée du rail dans le tunnel de Beaubrun entre St Etienne et Firminy a été décelée. Cette partie du rail sera remplacée la nuit du 11 au 12 Octobre. Cette anomalie ne permet plus le passage des trains à vitesse normale par mesure de prévention. Le signal mis en place pour ralentir les trains sur la zone indique un feu rouge. Cette signalisation impose l’arrêt au conducteur qui pourra repartir mais à une vitesse maximum de 30 km/heure jusqu’au signal suivant.

Suite au remplacement de ce rail, la vitesse normale pourra être observée par les conducteurs.

A la suite du débroussaillement réalisé ces dernières semaines, les équipes ont constaté plusieurs anomalies sur un mur à hauteur de St Romain en Gier située entre Givors et Rive de Gier.

Cet ouvrage d’art date du XIX ème siècle, c’est en fait un confortement de paroi rocheuse permettant de maintenir le talus de déblai sur une longueur de 30M.

Une expertise a eu lieu le 04 Octobre et l’analyse fait ressortir un risque de chute d’éléments pouvant entrainer un éboulement de l’ouvrage à proximité du rail

Quelles décisions qui ont été prises suite à cette analyse ?

Des travaux vont être réalisés pour conforter ce mur et la pose éventuelle d’un grillage rigide pour détecter et retenir la chute d’éléments. Une surveillance renforcée pour observer l’évolution de cette dégradation sera réalisée par les équipes sur le terrain.

Jusqu’à la réalisation des travaux, il y a nécessité de mettre une limitation de vitesse sur voie 2 par mesure conservatoire pour sécuriser les circulations ferroviaires.

la vitesse sera limitée à 40 Km/heure sur cette portion de voie qui, habituellement, est parcourue à une vitesse maximale de 105 Km/heure.

Je ne peux pas vous donner de dates ni de délais concernant ces travaux mais je vous tiendrais informer dés que j’aurai des éléments supplémentaires.

Quelles sont les conséquences?

J’ai étudié l’ensemble des trains de la journée et les circulations voie 2 c’est à dire dans le sens Lyon – Saint Etienne accusent un retard à l’arrivée de 4 à 8 minutes.

Ces retards peuvent entrainer des retards au départ si le matériel ou le personnel sont réutilisés sur un crochet court* mais également des ruptures de correspondance.

L’organisation des travaux est en cours et même si une partie sera effectuée de nuit,  les travaux complets exigent une période plus ou moins longue.

Ce soir et pour les jours à venir, tous les trains circulent malgré ces ralentissements et aucune adaptation n’a été réalisée par nos équipes. Nous devons étudier précisément les conséquences de ces retards, et la durée des travaux.

La marge de régularité* ne suffisant pas à résorber ces retards, les trains arrivent sur St Etienne avec en moyenne 4 à 8 minutes de retard.

Lexique :

  • Crochet court : réutilisation du matériel ou du personnel dans un délai minimum par rapport aux contraintes d’utilisation (temps d’acheminement, changement de cabine de conduite, essais nécessaires….)
  • Marge de régularité : lors du calcul du temps nécessaire pour aller d’un point A à un point B à une vitesse déterminée on rajoute une durée en cas d’aléas. Ce temps représente une marge que le conducteur doit adapter si la circulation du train est normale.

Je reste bien sûr à votre disposition pour toutes questions et je reviendrais sur vos commentaires concernant les nouveaux horaires.

 

 

5 commentaires pour “Des ralentissements entre Lyon et Firminy”

  1. TER69

    C’est quand même assez inquiétant tous les problèmes constatés sur cette ligne ces derniers temps 🤔

    Soit c’est la faute à pas de chance soit il y a eu un sérieux « laisser-aller » auparavant…

    En tout cas c’est bien d’avoir les « vraies » infos ici car en gare c’est toujours du « régulation du traffic » …

  2. CyREB

    Bonjour,

    Une action simple à étudier en urgence serait d’essayer d’assurer les correspondances !

    Depuis Mardi les correspondances entre le Lyon (16h54) -> Sté (17h40 théorique) et Sté (17h49 – avancé d’1 min eboulements) –> Le Puy sont très limites voir non assurées !! Je pense que d’autre aussi.

    * Mardi : Retard 6 min, correspondance même Quai. Moins de 2 minutes pour changer de train (Facile si on arrive à se faufiler dans la foule).

    * Mercredi : Retard de 5 min + Changement de quai : Sportif aux heures de pointe, Il faut jouer des coudes et ne pas traîner dans les escaliers.

    * Jeudi : Retard +12 min – Rupture de correspondance –> Soit 1 heure à attendre pour le prochain pour seulement 2 minutes ! Retenir le train 5 min aurait largement permis à TOUS les passagers en correspondance d’avoir le train du Puy.

    Combien de temps cela va durer « période plus ou moins longue » ?

    Merci pour votre considération.

    PS : J’ai déjà lu à plusieurs reprises le blog sur les sillons et l’organisation.

  3. Marc L

    Bonsoir,

    Et voilà, comme prévu, maintenant que le 17H50 du Puy est origine StE, correspondance obligatoire et non assurée dès que le train venant le Lyon atteint ou dépasse 10′ de retard. Effets conjugués de la suppression du direct et de la tolérance zéro des correspondances désormais appliquée strictement.

    Avant quand ce train (889983) était origine Lyon à 17H02 sans arrêt, on ne risquait pas de se retrouver en rade si retard.

    Les mêmes choses se produiront dans l’autre sens quand le 889973 (5H42 du Puy) sera limité à StE : plus de correspondance avec le 7H20 pour P.Dieu si le 1er a + de 10′ de retard. Ce qui se produira souvent vu les ralentissements d’Aurec et les pbs liés à la voie unique. Et pas de quai à quai vu que le 7H20 est en voie B. Bonjour le sport et de nouvelles bousculades dans l’étroit souterrain de Châteaucreux.

    Il faut absolument maintenir les directs ou ce qu’il en reste. L’argument du « peu de personnes font le trajet Haute-Loire – Lyon directement » n’est pas recevable, quand je prends le 889973, je vois au moins la moitié des occupants de la rame présents avant StE y rester jusqu’à Lyon. Idem dans le sens retour quand le 889983 était amorcé à Lyon.

  4. Olivedelaric

    Bonsoir,

    J’ai deux choses à dire : pour les correspondances, je comprends bien ce que Marc et CyREB expliquent. Cependant, sur une voie unique, aussi bien vers le Puy que vers Montbrison, le fait de retenir un train a aussi pour effet de bloquer les trains du sens opposé. Faire plaisir à Paul va donc mécontenter Pierre. Personnellement, je suis réservé, même si ça fait pas plaisir, sur le fait d’exporter des problèmes d’une ligne vers une autre et d’un sens vers l’autre.
    Carine, vous ne donnez malheureusement aucune information sur la limitation temporaire de vitesse dans les deux sens entre Oullins et Perrache. D’avance, merci.

    • Marc L

      Bonjour Olivier,

      Je ne dis pas qu’il faille assurer systématiquement toutes les correspondances, surtout si le retard du train initial est trop important et pénaliserait bcp le second. Il faudrait simplement agir avec bon sens : quand une correspondance vers Le Puy ou Montbrison en pleine pointe intéresse 20 à 30 personnes (surtout quand il n’y a plus de direct) et qu’il suffit de faire attendre le TER concerné 2 à 3′ de plus, cela devrait être assuré, voie unique ou pas. Ce serait plus intelligent que de stresser et mettre en colère – à juste titre – des dizaines de voyageurs déjà fatigués par une longue journée de travail + trajets. Sans parler de celles qui doivent payer une ou deux heures de plus la nounou faute de pouvoir récupérer leur enfant à l’heure.

      Le voyageur n’est en aucun cas responsable des retards qui ne doivent pas se transformer en double peine. Et comme l’indique Carine, les horaires sont calculés avec une marge de qq minutes en + qui permettrait alors au TER parti avec un léger retard de rattraper celui-ci pendant sa marche donc sans pénaliser les circulations de sens inverse.

      Quant à la ligne de Roanne, elle est à double voie. Les correspondances vers celle-ci doivent pouvoir se faire avec encore plus de facilité sans les pbs de croisement.

      N’oublions pas que le train est au service de l’usager-payeur et non l’inverse.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles