Echos du Gier

Répondant également à certaines interrogations relevées sur le blog, ce premier billet évoque les sujets dont on m'a fait part lors de mon passage à Givors Ville le 23 septembre.

Pascal Reynaud

Pascal Reynaud

icon-email

 

  • Le principal signalement concerne le manque de place assise (« capacités d’emport » dans notre jargon), vécu à 7h48 et 8h18 au départ de Givors Ville, par les clients des trains 886809 – 886811 à destination de Lyon Part Dieu. Ce sujet rejoint vos nombreux commentaires vis à vis d’une situation similaire dans le sens retour, principalement sur les trains de 16h54 – 17h24 – 17h54 – 18h24 au départ de Lyon Part Dieu.

Cette pénurie de matériel est consécutive à plusieurs évènements (passage en atelier pour réglage des pantographes suite épisode caniculaire, rames immobilisées à Ambérieu suite à déraillement). Le retour de ces rames en opérationnel se fait progressivement. Il faudra sans doute compter plusieurs jours pour que cela se matérialise sur les trains en besoin de l’axe St Etienne – Ambérieu.

  • Le second point évoqué concerne le retard de 5mn enregistré par tous les trains en provenance de/ou constaté à l’arrivée à Lyon Perrache.

Cette situation dure depuis mercredi 09 septembre, date où l’effondrement partiel d’un mur de soutènement entre Vernaison et Grigny le Sablon a été constaté. Le gabarit des trains (prise en compte des obstacles encadrant la voie) n’est pas engagé , cependant par raison de sécurité la vitesse des trains est limitée à 30Km/h sur la portion de voies dans les deux sens, générant de fait les retards observés.

L’expertise menée sur place conclut à une fragilité du reste du mur, nécessitant la projection de béton. Les informations dont je dispose invoquent des travaux nocturnes, pour interférer le moins possibles avec les circulations, devant avoir lieu avant la fin du mois de septembre.

  • Dernier sujet évoqué : consécutif à la mise en place d’un dispositif de contrôle en embarquement et en sortie de gare, un client, membre de la nouvelle équipe municipale, s’est montré très intéressé par la réglementation applicable en matière d’accès aux quais.

J’ai donc pu lui confirmer qu’au delà d’une limite habituellement matérialisée par des panneaux, où par la présence d’une ligne d’agents de contrôle, toute personne accédant aux quais (par extension au souterrain) doit être muni d’un titre de transport valable.

Pour vous ces panneaux sont-ils bien visibles ?

Le prochain billet abordera les sujets enregistrés à St Chamond et Rive de Gier, où j’ai notamment rencontré Marc auteur de nombreux billets sur le blog.

16 commentaires pour “Echos du Gier”

  1. Florent069

    Bonjour,

    Depuis juin, la sncf évoque l’indisponibilité de materiel ; cette excuse, même si elle est justifiée, nous lasse.
    Il est important et primordiale de trouver des solutions rapide pour que les usagers puissent respecter la distanciation. Depuis la fin du confinement en mai, la SNCF n’a donc pas appris a anticiper le manque de materiel ?
    On ferme les bars a 22h mais par contre ça ne pose pas de problème que les trains ou transports en commun soient bondés?

  2. Juliette

    Bonjour
    En cette période de circulation active du virus dans la région Aura, pourquoi n y a-t-il pas de distributeurs de gel dans les trains ?
    Merci

  3. Laurence042

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir quand est prévue la fin des travaux vers vernaison (saint etienne – perrache) car nous n’avons absolument aucune information sur ce sujet.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cordialement. Laurence

  4. Florent069

    C’est honteux de voir des trains bondés comme celui de 16h54 a part dieu aujourd’hui. Il est où le respect des usagers et des mesures covid?
    Je ne suis pas monté, je ne peux donc pas me rendre a un rdv médical que j’avais prévu de longue date.
    M. Reynaud, j’aimerai bien que vous réagissez et que vous nous expliquiez cela.
    Ok le train précédent est supprimé mais le train de 16h54 je devrait pas avoir qu’une seule a une telle heure de pointe.

    • utilisateur_ter

      Bonjour,

      Je suis d’accord avec vous, c’est une honte de voyager dans ces conditions. Surtout lorsque l’on ferme des lieux publics pour éviter les concentrations de foule.
      Plus d’un mois que ça dure, on a beau le dire, la SNCF s’en fout de nos conditions de transport, du moment que l’on paye nos abonnements.
      La réponse est simple, depuis plus d’un mois la SNCF n’est pas capable de faire rouler toutes les rames, pour des raisons X, Y… Il y a toujours une bonne raison pour eux.

  5. Luca

    Bonjour,

    Une stupidité de contrôler en sortie de gare à Givors, rdg et Saint Cham…. En effet un fraudeur descendra à l’arrêt suivant… De plus ça fait perdre du temps, surtout quand le train est déjà en retard… Et ça énerve les gens…

  6. Luca

    Merci de procéder aussi à un flicage et à une verbalisation systématique des personnes ne portant pas correctement leur masque… On a des caméra dans les ter exprès pour ça ! Faut peut-être un jour s’en servir ?

    • Marc L

      Vous avez tout à fait raison. Et je suggère également une amende très sévère aux sagouins répugnants qui jettent leurs masques usagés par terre, sur les quais, sur les voies… jusque dans les trains !!! J’en ai déjà vu qui traînaient dans les couloirs des rames. On se croirait parfois dans les rues de St Etienne où le jet du masque usagé est un sport quotidien… mais tout le monde s’en fiche éperdument.

  7. Gauthier

    Bonjour,

    Mr Reynaud, nous nous sommes rencontré lors de votre venue à Givors. Je vous avais fait part des problèmes sur la ligne concernant les trains court qui entraine une surpopulation des trains de fin de journée entre Givors et Saint Chamond.
    Je constate que les trains ne sont pas du tout en train de revenir à la normal comme vous me l’aviez annoncé. Mais passons, nous patientons tous.

    De plus, ce matin, dans mon train vide double rame … un contrôleur m’a mis une contravention de 100 euros …
    Pourquoi, parce que nous sommes le 2 et que je n’avais pas renouvelé mon abonnement ILLICO.
    Ok je suis en tort mais à 2 jour près … Un contrôleur m’annonce 50 euros dans un premier temps. Je lui dis (avec l’intonation interrogative), je ne vais quand même pas payer 50 euros, c’est le prix de mon billet. Intonation interrogative = tentative de dialogue. Apparemment lui ne dialogue pas.
    Il me dit, ça sera 100 si vous ne payez pas tout de suite. Et voilà que ce monsieur me met une amende de 100 euros.
    Son numéro de matricule est le LY259. Un contrôleur n’ayant aucune tolérance et aucune capacité de discernement. Je lui ai pourtant montrer des anciens billets lui prouvant que je prenais le train tous les jours depuis longtemps mais ça n’a pas suffi.

    C’est peut-être une politique menée par la SNCF parce qu’avec les 20 contrôleurs et leurs barrages bloquant réguliers devant les gares, je devine la consigne qui a été passé.
    Je précise que je prends le train quotidiennement depuis 2 ans et je n’avais quasiment jamais vu de contrôles. Depuis 2 mois, c’est la fête, en fait il y a beaucoup de contrôleur à la SNCF, je pensais qu’ils avaient été supprimés tellement leurs passages étaient peu fréquent.
    Là c’est vraiment la goutte d’eau quoi.

    Je vais bien sur faire une réclamation pour cette amende et comme l’intégralité du personnel de la SNCF que nous rencontrons savent si bien nous le dire, je vais aussi faire un mail à la région.
    Ras le bol

    Je vous rappelle quelques slogans de la SNCF :
    1988 : « SNCF c’est possible »
    1991 : « Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous »
    1995 : « À nous de vous faire préférer le train »
    2005 : « Donner au train des idées d’avance »
    J’en donne un pour 2020 : « SNCF, les trains, ce n’est pas notre métier »

    Ne le prenez pas personnellement, je suis exaspéré

    • PatriceB

      Ce n’est pas que j’aime défendre la SNCF, mais vu que l’on peut prendre son abonnement à partir du 20 du mois précédent, ça laisse quand même le temps de voir venir ? Vous ne croyez pas ?

    • Love

      Et puis les contrôleurs savent montrer qui est « l’autorité » devant de braves gens qui prennent le train tous les jours… à l’inverse des problèmes d’incivilité d’une autre partie de la population qui fait sa loi dans les trains sans qu’aucun contrôleur n’intervienne.
      Dans toutes les situations, nous, travailleurs, sommes les dindons de la farce.
      « On va vous faire aimer le train » … ou pas !

  8. Gauthier

    Comme je le disais, effectivement, je suis en tort. Je peux même comprendre qu’il en voit certainement 15 par jour des gens qui ont toujours une bonne excuse pour payer le billet.

    D’ailleurs, je ne savais pas qu’on pouvait le prendre le 20 mais c’est pas vraiment l’objet de mon propos. Je soulevais plutôt le fait que j’ai fait preuve de bonne foi en montrant que je prenais le train régulièrement, que c’était un oubli. Il me faisait un rappel (On est le 2, ça va hein, pas le 15), je descendais à Givors, je prenais mon abonnement et on en parlait plus.

    Là, Monsieur me met une prune de 100 euros !! et me demande d’être irréprochable alors que franchement, les conditions de voyages dans les trains en direction de Saint Etienne sont plus que moyennes à partir de 17h. J’en déduis donc que la SNCF n’est pas irréprochable non plus.
    Ma seule possibilité est de me plaindre sur ce forum (concernant les conditions de la ligne) et de faire une réclamation à défaut de pouvoir les faire payer, comme eux le font, pour leurs manquements envers les voyageurs.

    Dans les trains bondés le soir, on ne les voit pas les contrôleurs (enfin si devant les gares, pas en train de chopper le covid dans leurs trains complètement bondés). Par contre le matin, quand il n’y a personne, ils sont là.
    Bref, j’arrête là, cette histoire ma gonflé.

    • Florent069

      Non seulement on peut prendre son abonnement à partir du 20 mais en plus on peut être prélevé automatiquement tous les mois ce qui évite ce genre de désagrément face a un contrôleur.
      Les contrôleurs tolérants ça n’existe plus car ils ont une prime en fonction du nombre de PV édités. L’amende de 50€ (100€ si vous ne payez en pas tout de suite) cest la consigne de la SNCF, vous espériez une ristourne sous prétexte que vous êtes un usager fidèle? Ce n’est pas la politique de la maison.
      Personnellement je me suis pris 50€ d’amende une fois car j’avais oublié ma carte oura, jai pu me la faire rembourser car j’étais en règle mais dans votre cas je pense que vous n’auriez rien.
      Bref bon courage dans votre démarche.

    • Love

      Si vous avez pris votre abonnement, demandez à vous faire rembourser l’amende. Il faut faire une réclamation à partir du guichet, ils vous donneront les papiers qu’il faut.
      Ça m’est arrivé il y a quelques années, le contrôleur m’avait donné le « tuyau ».
      Qui ne tente rien n’a rien.

  9. VD

    Bonjour,
    Ce jour, le train Lyon Part-Dieu/Saint-Etienne de 17h54 est parti avec du retard et la correspondance pour Le Puy est elle partie à l’arrivée en gare du train en provenance de Lyon. Quel gâchis! Au lieu d’attendre 5 minutes de plus que les voyageurs aient le temps de le rejoindre. Pour une fois les voyageurs ne sont pas trop lésés puisqu’au lieu d’attendre le prochain départ à 20h06 un taxi est mis à la disposition des usagers, mais bonjour le budget! Je me répète, mais vraiment quel gâchis et impact sur l’environnement!
    Bonne semaine à toutes et tous

    • Marc L

      Bonjour,

      J’ai déjà vu cela un samedi il y a environ 18 mois avec un TER pour Montbrison (19H46) qui n’a pas attendu celui venant de Lyon (arr.19H40) avec 5′ de retard. A l’arrivée, on voyait le train de Montbrison (le dernier de la journée) s’éloigner… Les 5 ou 6 voyageurs ont été acheminés par taxi. Là aussi, faire attendre le train 5 minutes aurait arrangé tout le monde et évité à la SNCF de payer un taxi pour dépanner les voyageurs lésés. En plus, il n’y avait pas de problème de croisement sur la voie unique vu qu’aucun train ne circulait en sens inverse à cette heure de la soirée.

      La politique « tolérance zéro » sans aucun discernement des correspondances à St Etienne est à revoir entièrement. Quand le train initial a plus d’une demi-heure, ça se comprend, mais pour quelques minutes, c’est ridicule voire mesquin de ne pas faire attendre le second train. J’ai déjà fait plusieurs commentaires sur ce sujet et je ne suis pas le seul, à ce jour aucune amélioration.

      Faire attendre un TER quelques minutes revient-il plus cher que payer un taxi AR pour une distance de 30 km (Montbrison) ou de 80 km (Le Puy) ? J’en doute fortement…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles