Les prochains articles sur notre blog pour cette rentrée

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Pour cette rentrée qui démarre sur les chapeaux de roues, je souhaiterais aborder avec vous les sujets ci-dessous dans les prochaines semaines :

– Les travaux de renouvellement des voies (RVB) sur la rive-droite côté Perrache et la rive-gauche côté Part-Dieu avec les photos de la « suite-rapide » ou « train-usine » en action.

– La desserte des gares de la rive-droite entre Lyon Perrache et Givors-Ville : votre avis sur cette nouvelle desserte réalisée depuis le 22 juin par les trains Firminy-Perrache et retour en l’absence des omnibus Perrache – Givors-Ville.

– Les caractéristiques du nouveau matériel à deux niveaux Regio 2 N qui viendra sur notre ligne début 2016.

Et pour finir, comme je vous l’avais déjà annoncé, je prépare un billet sur un thème majeur : les solutions de substitution en cas d’incident majeur sur la ligne.

Pour ce dernier article, j’aurai besoin de votre vécu, de vos retours, et de vos suggestions.

4 commentaires pour “Les prochains articles sur notre blog pour cette rentrée”

  1. olivedelaric

    Bonjour,

    Je réponds ici à votre question concernant la desserte Perrache Firminy réalisée depuis le 22 juin.
    1. S’il faut réduire le nombre de trains pendant les travaux, alors il faut faire comme ça, supprimer les trains péri-urbains et rendre les trains dits « de maillage régional » omnibus.
    Pour moi, cette situation n’est pas faite pour durer. E,n effet, on était arrivé, je pense, à un équilibre : les TER de maillage omnibus en périodes creuses et ces mêmes trains sans arrêt entre Perrache et Givors Ville en périodes creuses, ce qui permet d’avoir un cadencement Perrache Givors avec beaucoup de circulations et ce qui permet aussi d’avoir un temps de parcours Perrache St-Etienne équivalent à ce qu’on a par la rive gauche.
    Mais il est vrai aussi que les Lyon Givors ont été durement impactés ces derniers temps par des suppressions, des grèves et autres motifs de mécontentement. Je ne suis pas moi-même utilisateur des gares de la rive droite, d’autres réagiront. Ce que j’aimerais savoir, c’est s’il y aurait un intérêt à maintenir la desserte actuelle une fois les travaux terminés. Outre le gain financier pour le financeur qu’est la Région bien entendu.
    Cordialement.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,
      Merci pour votre commentaire sur la desserte de la rive-droite Perrache-Firminy. Vos arguments sont sensés.
      C’est sûr, sans parler de la ponctualité et des roulements de matériel, la question du gain financier est un point important de la future convention à venir. Attendons maintenant les commentaires des clients de rive-droite pour savoir ce qu’ils en pensent.

  2. olivedelaric

    Bonjour,
    Peu de retours apparemment, en tout cas en ligne. Peut-être pourriez-vous nous partager certaines discussions sur ce point lors du petit-déjeuner à Givors.
    De manière plus générale, peut-être pourriez-vous nous dire, dans les grandes lignes, les préoccupations des gens que vous avez rencontrés, puisqu’il y a eu des petits-déjeuners sur St-Etienne, à Firminy, dans la vallée du Gier, sans compter votre présence plus au sud avec votre collègue de Haute-Loire. Cela serait intéressant et lancerait peut-être le débat.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      C’est un bonne idée. Je vais faire un billet sur le sujet de La desserte des gares de la rive-droite entre Lyon Perrache et Givors-Ville réalisée depuis le 22 juin par les trains Firminy-Perrache et retour en l’absence des omnibus Perrache – Givors-Ville.
      J’y aborderai les rencontres clients sur les gare de la ligne, notamment à Firminy et Givors-Ville.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles