Mardi 24 juillet : pannes de signalisation puis incident sur train de fret

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Ce mardi 24 juillet, des pannes de signalisation dans des endroits stratégiques ont considérablement perturbé le retour des trains de pointe partant en fin d’après-midi de la gare de Lyon Part-Dieu, un peu plus tard un incident sur un train de fret a de nouveau occasionné des perturbations.

Première panne de signalisation en sortie du Technicentre de Vénissieux

Quelles sont les causes ?

Vers  15h00, plusieurs signaux sont restés fermés sur les voie 2/2 bis/1 bis peu après le Technicentre de Vénissieux, c’est la conséquence « d’une zone au rouge »  : en clair sur une partie de voie délimitée, malgré l’absence de train, les circuits électriques de sécurité sont activés et maintiennent le signal fermé. Pour franchir ce signal, notamment s’il est situé avant une zone d’aiguillage, il est nécessaire de s’assurer que toutes les conditions sont réunis pour ce franchissement. En effet, ce signal pourrait aussi être maintenu fermé pour une autre cause, par exemple un train arrivant en sens contraire. C’est ce qui fait que tout train s’arrête et qu’avant chaque autorisation de franchissement du signal fermé, l’agent de circulation de SNCF réseau doit s’assurer que ce train peut franchir le signal en toute sécurité, de plus il a été nécessaire de procéder à l’annulation de l’enclenchement électrique lancé par cette zone au rouge par l’agent de SNCF réseau présent sur place ( annulation du transit) pour chaque passage.

Quelles sont les conséquences ?

Tout les trains devant passer par cet itinéraire ont subi des retards ou suppressions, notamment les trains TER allant et venant de Grenoble/St-André-le-Gaz et les TGV  allant et venant du sud.

Pour ce qui nous concerne, cela a provoqué des suppressions et des retards pour les rames vides sortant du Technicentre de Vénissieux afin d’assurer des trains sur notre ligne au départ de Perrache et Part-Dieu mais aussi sur Lyon-Valence et Lyon St-André-le-Gaz.

Quels trains ont été touchés sur notre ligne  ?

Au départ de Lyon Part-Dieu :

Train 886 736/7, départ prévu à 17h24, le train est supprimé parce que la rame n’a pas pu sortir du Technicentre de Vénissieux. De fait, son retour au départ de Saint-Etienne-Châteaucreux est supprimé suite à l’absence de la rame , train 886 853 de 18h50 (réutilisation de la rame).

Au départ de Lyon-Perrache :

Train 886 232/3, départ prévu à 17h02,  ce train part avec 14 minutes de retard. Il est détourné par la rive-gauche via St-Fons sans desservir Oullins et les autres gares, il ne va pas  manoeuvrer et changer de sens pour repartir des voies J/K, ceci afin de ne pas accentuer le retard initial  et sa réutilisation de la rame en gare terminus. C’est la conséquence de la sortie tardive de la rame du Technicentre de Vénissieux pour aller jusqu’à Lyon-Perrache.

Quelle est l’origine de la panne ?

Il s’agit d’un joint isolant en défaut, ce qui provoque cette anomalie électrique. Les fortes chaleurs n’ont pas permis sa réparation immédiate et c’est seulement la  nuit et au petit matin que la réparation a pu se réaliser.

Deuxième panne de signalisation au départ d’Ambérieu

Quelles sont les causes ?

Le train arrivant de Genève et partant sur Lyon à 16h58 d’Ambérieu provoque l’explosion d’un détonateur (explosion d’un pétard) lorsqu’il franchit en position d’ouverture le signal de sortie de la gare. Dans ce cas figure, le conducteur considère que le signal était fermé et s’arrête d’urgence.  Après cet arrêt, il est nécessaire de vérifier si les conditions de fonctionnement du signal sont conformes par l’agent du Service électrique de SNCF Réseau.

Quelles sont les conséquences ?

Notre train 886 738/9, départ 17h07 d’Ambérieu, s’est retrouvé bloqué à Ambérieu le temps que l’on fasse les vérifications de fonctionnement du signal de sortie, puis que l’on autorise la remise en marche du train précédent. Au final, il repart avec 41 minutes de retard d’Ambérieu et arrive à Saint-Etienne-Châteaucreux avec 37 minutes.

 

Un train de fret qui circule avec un wagon avec une trappe ouverte

Quelles sont les causes ?

Vers 19h30, près de Givors-Canal, un train de fret déclenche l’alerte radio après avoir vu sur un autre train de fret croiseur une trappe ouverte sur un wagon. Cette trappe ouverte est dangereuse car elle peut être heurtée par un autre train croiseur. L’alerte radio est un signal sonore à modulation cadencée  qui arrête tous les trains du secteur considéré une fois actionné par un conducteur dans sa cabine.

Quelles sont les conséquences ?

Les conséquences sont l’arrêt de tous les train de la zone et notamment le train suivant le train de fret, c’est à dire le train 886 745, départ 19h24 de Lyon Part-Dieu, il repart avec 57 minutes de retard une fois la trappe du train de fret refermée.

Pour les trains qui suivent, les conséquences sont les suivantes :

Train 886 747 , départ 19h54 de Part-Dieu, passe par Lyon-Perrache et la rive-droite, il arrive avec 15 min.

Train 886 749, départ 20h04 de Part-Dieu, part avec 9 min de retard arrive à Châteaucreux avec 6 min.

 

J’espère avoir été clair et reste à votre disposition pour toutes questions ou éclairage.

20 commentaires pour “Mardi 24 juillet : pannes de signalisation puis incident sur train de fret”

  1. Danish

    Bonjour.

    Une heure pour refermer une trappe ? Eh bien…

    Quelle était la cause de l’explosion du pétard à Ambérieu ? Le train arrêté était-il celui attendu à 17H54 à Lyon pour Saint-Etienne ?

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Dans l’heure, on a plusieurs choses :
      – Il faut joindre le conducteur du train avec le wagon avec la trappe ouverte pour lui signaler l’anomalie.
      – Il faut que le conducteur soit autorisé par dépêche à descendre sur les voies, pour cela avoir la certitude que tous les trains pouvant arriver sur les voies contigües soient arrêtés. La dépêche est un ordre écrit numéroté échangé entre régulateur de SNCF Réseau ou le poste d’aiguillage avec le conducteur.
      – Il faut que le conducteur immobilise son train, fasse la descente de son train, cela peut aller jusqu’à 750 mètres, afin de trouver le wagon en cause.
      – Il faut qu’il ferme la trappe incriminée seul, on a parfois des dispositifs sur des portes de wagons tombereaux qui nécessitent de la force.
      – ll faut qu’il remonte son train jusqu’à sa machine.
      – Il faut qu’il passe par dépêche qu’il bien refermé la trappe.
      – Il faut que le régulateur de SNCF réseau autorise chaque train arrêté par dépêche à repartir, un par un.

      Au final, 1 heure c’est à peu près ce qu’il faut pour toutes ces opérations tracées et de sécurité.

      Il s’agit d’un dysfonctionnent du détonateur, cela peut arriver en forte chaleur, il s’agit d’un système électro-mécanique, je parle par expérience en tant qu’ancien aiguilleur.

      Le train arrêté par le détonateur c’était le train venant de Genève qui devait partir à 16h57 et qui précédait le 17h54
      Il est reparti avec 30 minutes.

    • Danish42

      Merci à vous.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Je vous en prie.
      Merci pour vos questions qui permettent d’approfondir le sujet abordé.

  2. TiBo

    Grand merci à vous Mr Satre pour vos explications qui font passé ma colère, c’est toujours mieux en comprenant, mais ça ne me fais pas rentré chez moi à l’heure.

    Qu’en est il pour le retard du 17:24 de ce soir ?
    J’ai bien lui votre poste à propos de ce train. C’est tout de même déplorable que ce soit toujours le même train concerné. (Peut être le sont-ils tous, mais c’est celui que je prend…) il y a peut être quelque chose à changer quand le problème est récurent…
    Je songe sérieusement à modifier mes horaires de travail pour éviter cette calamité!

    Bonne soirée et au plaisir de vous lire.

    Thibault.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Thibault,

      Je vous en prie.

      Pour ce mercredi 25 juillet, le retard vient de la sortie tardive de la rame vide du Technicentre de Vénissieux.
      Cette rame est parti avec 14 minutes de retard. Je n’ai pas la cause précise de la sortie tardive mais c’est soit un problème relatif au Matériel dans la préparation de la rame, soit la difficulté à sortir du Technicentre pour s’insérer dans le trafic.
      Suite à ce retard à l’arrivée, votre train part avec 8 minutes de retard de Part-Dieu pour arriver avec 7 min à St-Etienne-Châteaucreux.

      Oui, effectivement, il y a quelque chose à changer mais à cette heure-là c’est compliqué.
      Une des solutions serait de faire monter la rame vide plus tôt et de la garer sur le chantier de remisage des Brotteaux, mais le chantier est complètement rempli par d’autres rames.
      Pour le moment, le but est bien que la rame vide avec 2 Regio 2N soit bien prête au départ au moment voulu à l’intérieur du Technicentre Vénissieux. Si elle ne part pas dans son horaire/sillon, elle passe derrière d’autres trains et arrive obligatoirement en retard en gare de Part-Dieu.

      Nous ferons le point avec mon collègue de la supervision du TER sur notre train 886 736/7 sur ces dernières semaines.

      Certains clients ont changé de train et de gare pour ne plus prendre le train de 17h24 :
      Soit ils vont à Oullins par la ligne B du Métro pour prendre le train de 17h37 pour St-Etienne et Firminy, ce train est généralement très ponctuel.
      Soit ils prennent le train de 17h54 qui vient d’Ambérieu et a une bien meilleure ponctualité que son suivant de 17h24.

      Je vous remercie.

  3. Marc L

    Bonsoir Frédéric, bonsoir à toutes et tous,

    Un grand merci pour ce billet très détaillé, une immersion au coeur des problèmes techniques pas évidents à expliquer que vous rencontrez, canicule aidant, pour faire circuler les trains. On comprend mieux en effet.

    Ce train de 17H24 cumulant les problèmes, comme vous le constatez tous, presque exclusivement dus au parcours à vide de la rame du Technicentre à Part Dieu à une heure de fort trafic, j’en reviens à ma suggestion passée de la stationner en journée sur le remisage Brotteaux, à 500 m seulement des quais. Vous m’aviez répondu que le manque de place empêchait cette opération. Mais je pense que les très nombreux problèmes rencontrés par ce train – régulièrement très retardé / supprimé – et l’impact sur la vie quotidienne des centaines de personnes qui l’utilisent justifierait un placement ultra-prioritaire de la rame en question sur ce remisage.

    Ou alors, vraiment à défaut, on pourrait modifier le sillon de la rame vide en l’avançant de 15-20 minutes (départ à 17H01 c’est bien trop juste), ce qui lui permettrait une marche plus souple.

    Bonne soirée et bon courage.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Marc, Bonjour à toutes et tous,

      Merci Marc.

      Oui, la meilleure solution serait bien de la garer au Brotteaux comme vous l’énoncez.
      Comme je le disais à Thibault, nous ferons le point avec mon collègue de la supervision du TER.
      Je verrai aussi le responsable de la Production sur le noeud ferroviaire lyonnais.

      Quant à la marche avancée, oui c’est aussi une bonne idée, après on bute sur le problème de la disponibilité des sillons puis après du temps d’occupation des voies à Part-Dieu. La future voie L qui sera construite en gare de Lyon Part-Dieu nous permettra de recevoir plus de trains.

      Bonne journée.

  4. Raphy

    Et en cette belle journée du 26 juillet, je me suis levé tôt parce que mon employeur m’a demandé de faire un aller-retour à Paris dans la journée.
    Et contre toute attente, pas un train en vue jusqu’à 6H30 en gare de Saint-Chamond. Raison invoquée : panne d’aiguillage à Chateaucreux.
    Bref, je n’ai pas pu prendre le TGV qui devait m’emmené et la journée de travail prévue est perdue.
    Pour information, je suis arrivée à la gare à 5h55 et le train de 6h00 était toujours marqué à l’heure. La première information cohérente affichée aux voyageurs est arrivée vers 6H25. Voilà, voilà. Tout va bien. Les choses s’améliorent.
    Et sinon, personne à la SNCF ne s’inquiète du nombre de pannes d’aiguillage et de signalisation des dernières semaines ? Est-ce qu’on sait si des trains pourront encore circulés dans la région à la rentrée, début septembre ?

  5. Florent

    Idem pour moi, je devais justement attraper une correspondance à part dieu pour aller à Genève. Quelle surprise quand je constate en gare que le train de 5h48 a été supprimé ! Résultat: j’attends 1h en gare car le train suivant de 6h18 n’arrive qu’à 6h48!
    Quand on a un déplacement chez un client et qu’on lui annonce au dernier moment qu’on ne peut pas venir, il n’est pas trop compréhensif tout comme je ne le suis plus envers la SNCF…
    Peut on avoir une information sur cette panne d’aiguillage ? Les aiguillages ne sont ils pas vérifiés régulièrement ? Pourquoi les pannes d’aiguillages et de signalisation arrivent-ils si souvent ? La SNCF préfère t-elle acheter des nouveaux TGV plutôt que de remettre en état le réseau ferré ? Personnellement je m’en fiche d’avoir de nouveaux TGV, l’idéal serait d’avoir un réseau de qualité.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Raphy, Bonjour Florent,

      Tout d’abord, je vous prie d’accepter mes excuses au nom de SNCF Réseau.

      J’ai attendu d’avoir le rapport du permanent TER qui suit le trafic pour vous répondre afin d’en savoir un peu plus.
      C’est au poste d’aiguillage de Givors-Canal qu’à eu lieu une panne importante qui a débuté vers 03h40 du matin ce jeudi 26 juillet.
      Les agents de circulation du poste d’aiguillage ne pouvaient plus tracer les itinéraires, c’est à dire que leurs commandes lancées pour tourner les aiguillage et donc faire passer les trains restaient sans effet. La circulation a pu reprendre en mode dégradé suite à l’intervention des agents du service électrique de SNCF Réseau avec un nombre de trains réduits. Cela a bien sûr complètement perturbé le roulement des rames avec des retards ou suppressions suite à la réutilisation des trains dans les gares origine/terminus.
      Le poste d’aiguillage de Givors-canal est un poste de conception ancienne qui a été modernisé dernièrement pour la partie des relais de commande ( c’est le bâtiment en béton qui a poussé à Givors-Ville près de l’ancien poste d’aiguillage) afin que dans 3 ans la Commande Centralisée Régionale situé à Lyon le reprenne sous sa coupe.

      Les organes de commande actuels n’ont pas été changés et sont les mêmes qu’à la création du poste.
      On a donc deux technologies différentes qui cohabitent provisoirement en attendant la reprise définitive par la commande centralisée de Lyon.

      Je vais parler à la place de SNCF Réseau pour répondre à votre question sur le pourquoi de ces pannes d’aiguillages ou de signalisation.
      On a pris énormément de retard dans le renouvellement des postes d’aiguillage, on a encore des postes des années 60 sur des grandes gares avec un trafic important, comme à Givors-Canal ou Ambérieu par exemple.
      Le dernier incident majeur en gare de Paris-St-Lazare le 13 juin en est un exemple criant.
      Le trafic a été bloqué pendant plusieurs heures suite à une panne du poste d’aiguillage qui date des années 1960.
      La pièce défectueuse qui était à l’origine de la panne monstre datait de 1966.
      Le réseau classique, hors TGV, est en train d’être modernisé mais il faudra encore quelques années pour parvenir à une situation stabilisée. Tous les autres réseaux européens, hors ligne à grande vitesse, sont plus récents que nous.
      L’accent est bien mis actuellement sur cette modernisation du réseau classique par SNCF Réseau avec des renouvellements de voies, la suppression de passages à niveaux et la mise en œuvre de nouveaux postes d’aiguillages. C’est ce qui amène à avoir en permanence des travaux sur les lignes menant au noeud ferroviaire lyonnais.

      Quant à la commande des TGV réalisée par SNCF mobilités branche voyages, il s’agit de renouveler la flotte des TGV les plus anciens, dont les premières rames datent des années 1980. C’est donc une nécessité pour les prochaines années.

      Je n’opposerai donc pas la rénovation du réseau ferré classique et le renouvellement des rames TGV qui sont menés car les deux sont nécessaires.

      Il faudra encore quelques années de travaux pour avoir un réseau français classique modernisé et stabilisé.

    • Danish42

      Enfin, si la SNCF e site encore d’ici la bien sur…

  6. TiBo

    Bien le bonjour Mr Satre!

    Comme nous l’avons convenu la semaine dernière, il est préférable d’emprunter le train de 16:54 plustôt (le train, pas l’ami de Mickey) que celui de 17:24 (Plus tard) pour rentrer sur Sainté depuis la Capitale des Gaules.

    Ce matin j’ai donc avancé mon réveil d’une demi-heure, pour pouvoir attraper le train de 6:59 plutôt (en fait ça n’est pas l’ami de mickey, c’est son chien )que « mon » 7:29 habituel.
    C’est assez agréable finalement de déjeuner à la fraîche avec le lever de soleil, la journée commençais bien.

    Toujours en retard, je me dépêche de me rendre à la gare. Moins de circulation à cette heure là, j’ai fini par arriver en avance sur un parking quasi vide, que c’est agréable de pouvoir se garer sans encombres à côté de la gare. Le soleil commençais déjà à réchauffer ma peau et ma journée prenais une tournure de vacances. Il devenait agréable d’aller travailler!

    Vous comprendrez ma déception à l’annonce du retard de 20min pour une « difficulté de préparation du train »!
    Je me suis alors connecté à l’application SNCF, qui elle affichait un retard de seulement 10min, j’avais encore un espoir…
    Puis passe le train de Perache, quasiment à l’heure, alors qu’annoncé avec un retard de 5min.

    Voyant le temps défiler, j’attendais l’annonce de suppression pour pouvoir monter dans « mon » 7:29 préfèré (cela n’as rien à voir avec du fétichisme, quoi que quand il est à l’heure, ça y ressemble …)
    Mais, non, vous m’avez fait grasse de ce cadeau et j’ai enfin put enfin monter dans le train!

    Finalement, 20min à écrire, c’est vite passé. J’espère que cela vous prendra moins de temps pour le lire 😉
    J’espère surtout me passer de cet exercice de style au moment du retour venu.

    Je vous souhaite tout de même une bonne journée, et attend bien entendu une explication de cet incident.

    Au plaisir de vous lire,

    TiBo

    PS: finalement c’était presque un plaisir d’aller travailler, je rejouerais demain.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Tibo,

      Sage décision, pour le moment le train plus tôt de 16h54 est la solution plutôt que le train de 17h24.
      Nous ferons le point avec mon collègue de la supervision sur ce train bien « malade ».
      Les derniers incidents sur le noeud ferroviaire lyonnais et les lignes attenantes n’ont pas arrangé sa ponctualité au départ de Part-Dieu. Je ferai un billet sur le sujet

      Concernant votre train de 06h59 je n’ai pas encore le détail précis de ce qui s’est passé ce lundi matin.
      Je dois attendre demain et la lecture du carnet de rapport du permanent TER pour avoir quelques détails sur cette « Difficulté lors de la préparation du train » afin de vous renseigner.

      Bon retour avec le 16h54.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Tibo,

      J’ai le rapport du permanent TER pour votre train de 06h59 (06h56 actuellement suite aux travaux) de ce lundi 30 juillet.
      On trouve les mentions : « Mise à quai tardive-difficultés lors de la préparation du train ».
      J’avais fait un article pour expliquer ce motif.

    • TiBo

      Putain mais c’est du courage qu’il faut nous souhaiter !!!
      Le 16:54 est annoncé avec 10min de retard tous l’après midi sur l’application SNCF qui deconne à moitier, quand j’arrive à la gare à l’heure sus dite le train n’est plus sur les écrans !!!!
      Vous parlez d’une sage décision…
      Une chance, je suis dans le 17:24 plus qu’à espérer qu’il parte à l’heure !
      Résulta de la journée: une demi-heure de plus de perdu. Une journée qui commençait bien, fini avec une certaine haine !

      Bonne soirée.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Oui Tibo, le 16h54 est parti bien à l’heure de Lyon Part-Dieu
      Il est parti d’Ambérieu avec 3 minutes de retard.
      Je ne comprends donc pas pourquoi l’appli SNCF a pu mentionné 10 min de retard.
      Désolé pour cette annonce erronée.

    • TiBo

      Waooooooo le 17:24 est presque parti à l’heure!!!!!
      Ils annonce de la pluie ce soir, non ?

      Dépêchez vous de prendre rdv chez le médecin pour vos trains malade, si vous voulez gardez votre crédibilité!

      On commence à parler de vous dans le train, et malgré vos explications, la situation ne s’arrange pas !

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Tibo,
      Pour faire suite à votre billet précédent, j’attire votre attention sur le fait que les retards mentionnés sur l’appli SNCF ou reçu par SMS sont estimatifs, notamment lorsqu’il s’agit de retard faibles entre 5 et 10 min.
      Pour le 17h24, un oiseau ne fait pas le printemps et nous aurons encore des retards pour notre train « malade ».
      Les mesures prises porteront leur fruit mais il y aura des rechutes.

  7. TiBo

    Le printemps au mois d’août, des fois je comprend mieu les retards…
    Ça ressemble à un cancer… J’ai très peur de l’issue!

Répondre à Florent Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles