Mercredi 31 octobre : 17h08 Firminy/17h34 Châteaucreux pour Perrache arrêts non desservis

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Ce mercredi 31octobre, le train 886 282/3  partant à 17h08 de Firminy et 17h34 de St-Etienne-Châteaucreux à destination de Lyon-Perrache ne desservira pas les gares de la rive-droite, excepté Oullins.

Pourquoi une telle modification ?

Cette modification est la conséquence de la circulation d’un train d’auscultation des voies. Afin de ne pas avoir de conflit de circulation, notre train de 17h08/17h34 pour Lyon-Perrache devra laisser la voie libre pour la circulation de ce train de contrôle de la géométrie de la voie. Pour cela, il est nécessaire d’accélérer le train dans son parcours final sur la rive-droite. Pour cela les horairistes ont supprimé les quatre arrêts de la rive-droite.

Quelles conséquences ?

Les gares suivantes ne seront pas desservies :

  • Givors-Canal.
  • Grigny-le-Sablon
  • Vernaison
  • Pierre-Bénite

Le train s’arrêtera à Oullins.

Les deux affiches de circulation pour la 09 et 10

Vous trouverez ci-dessous les deux affiches de circulation du train

10 – ST-ETIENNE – GIVORS – LYON – 886282 LE MERCREDI 31 OCTOBRE 2018 INFO TRAFIC

9-(LE PUY) – FIRMINY – ST-ETIENNE – LYON – 886282 LE MERCREDI 31 OCTOBRE 2018 INFO TRAFIC

 

 

 

4 commentaires pour “Mercredi 31 octobre : 17h08 Firminy/17h34 Châteaucreux pour Perrache arrêts non desservis”

  1. philip

    bonjour,
    merci de nous tenir au courant de la vie de notre ligne.
    Que pensez vous des annonces faites à l’occasion de l’abandon officiel du projet de l’A45.
    Mme Borne ministre des transports à dit, Le Progres du 18 octobre article de M Jalabert, son ambition de doubler le trafic ferroviaire entre Saint Étienne et Lyon par des travaux sur les infrastructures et de l’investissement dans du matériel roulant aux capacités d’accueil supérieures.
    La député Valéria Faure-Muntian précise que les quais des gares de St Chamond, Rive de Gier et Givors devraient être rallongés pour accueillir des trains qui seraient dotés de wagons supplémentaires et une fréquence augmentés avec des trains tous les 1/4 d’heure, elle parle d’un RER entre Lyon et Saint Etienne, article de Dominique Goubatian dans Le Progrès du même jour.
    Vu les difficultés et les bilans très mitigés, voir votre article du 22 octobre, de cette ligne je mesure le chemin qui reste à parcourir !

  2. Marc L

    Effectivement puisque la politique actuelle de la région est supprimer des trains et non en rajouter, cf les « petits Givors », sans parler du SA 2019 qui sera une période de vaches maigres pour d’autres raisons. On ne va pas dans le bon sens et ces annonces resteront longtemps des voeux pieux, je le crains.

    Sans parler de la capacité de la ligne qui atteint ses limites entre Givors et StE avec le trafic fret en plus, source de conflits de circulation. C’est d’abord la voie qu’il faudrait doubler ou au moins mettre à 3 voies, ce qui nécessiterait des travaux dantesques, que personne ne voudra financer, donc là aussi utopie.

    • Florent

      Bonjour,
      Je suis convaincu que même si on augmente la capacité de trafic sur la ligne saint etienne-lyon, ça ne résoudra pas les problèmes de circulation sur l’A47. Les gens continueront a prendre la voiture car la plupart n’ont pas envie de s’embêter avec les transports en commun une fois arrivé à Lyon. Lorsqu’on travaille en banlieue lyonnaise – je pense par exemple a Vénissieux, Saint Priest, Bron- c’est plus simple de prendre sa voiture. Tout le monde n’a pas la chance de travailler a Lyon.
      L’a45 était une solution, certes pas la meilleure, mais au moins elle aurait permis de désengorger l’A47. Bref, Givors restera englouti dans la circulation et la pollution encore très longtemps…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles