Un point sur les travaux préparatoires

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Pour répondre au commentaire de Gemini, avec qui j’ai récemment échangé suite aux deux précédents articles sur le sujet, voici une présentation des travaux préparatoires aux travaux principaux de Renouvellement Voie Ballast des voies sur la rive-droite entre Givors-Ville et Lyon Perrache et sur la rive-gauche entre Chasse-sur-Rhône et Lyon Part-Dieu.

Ces travaux ont débuté sur les deux rives et vous les avez peut-être entre aperçu lors de vos trajets journaliers.

Ils regroupent principalement 2 types de travaux : les connexes et les hors suite.

Les connexes sont des opérations qui en général ne concernent pas la voie proprement dite. Ca peut concerner :

– les pistes le long des voies qui permettent de circuler (à abaisser , à recréer, etc.…).

– les dispositifs d’écoulement des eaux (fossés maçonnés à reprendre, à créer (suivant des études hydro faites en amont).

– des travaux sur les ouvrages d’art.

– des travaux d’abords, de clôtures.

La bonne réalisation de ces opérations est importante pour pérenniser la qualité de la voie neuve à poser.

Les hors suite, c’est-à-dire hors Suite Rapide ou train usine qui change la voie de manière mécanisée, consistent au renouvellement de la voie sur certaines zones précises avec des moyens de travaux publics traditionnels (à l’arrivée ces zones une fois renouvelées seront identiques aux autres réalisées en suite rapide avec le train-usine).

Ces zones sont identifiées lors de la préparation du dossier : ce sont des zones avec obstacles , zones de quais , que le train de dégarnissage ne peut traiter , ou des zones que l’organisation du chantier impose de faire avant (zones de passage à niveau que l’on ne peut fermer sur une longue période, zone de raccords avec gares ou appareils de voie ), le cas de figure des Passage à Niveau en « hors suite » est surtout important dans les zones où les PN sont nombreux à l’inverse des ponts, on ne peut donc pas tout fermer en simultané au risque d’enclaver tout un bassin, on traite donc un PN et 300 mètres linéaire environ de part et d’autre pour raccorder la suite rapide dessus de part et d’autres.

Le rendement est bien sur moindre (en moyenne 100 mètre linéaire par nuit au lieu de 800 mètres linéaires en suite).

Enfin, il y a l’opération de déchargement des barres de rail neuf sur tout le linéaire qui se fait également en phase préparatoire.

J’espère vous avoir apporté les informations nécessaires, n’hésitez pas à me dire si certains éléments ne sont pas clairs. Très bientôt, je vous proposerai quelques images du chantier en cours : ça vous permettra de visualiser un peu mieux ce chantier.

3 commentaires pour “Un point sur les travaux préparatoires”

  1. olivedelaric

    Merci pour toutes ces explications, tant sur les travaux que sur la collision de St-Romain. Une dernière chose, les images c’est bien, mais n’oubliez jamais que certains qui n’ont pas assez aux images sont surtout sensibles au texte. Cordialement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles