Quelles solutions alternatives en cas d’incident sur la ligne ?

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

En cas d’incident majeur sur notre ligne, je vais aborder avec vous certaines des solutions qui existent pour relier son point de destination en fonction du lieu de la perturbation.

Outre les solutions données dans ce billet, il est bien entendu qu’en fonction de l’incident, de son ampleur et de l’heure, des autocars de substitution pourront être mis en service pour vous acheminer.

D’abord, c’est vrai qu’il est utile d’avoir un smartphone afin de pouvoir consulter l’application TER Mobile ou l’application unique SNCF afin de pouvoir suivre les départs des différentes gares, notamment Part-Dieu et Perrache et d’avoir les notifications. Il est vrai que tout le monde n’a pas de smartphone : il existe aussi les alertes SMS TER Flash Trafic. A ce sujet, vous pouvez lire cet l’article :« Info à distance : être prévenu du retard de son train ».

Sens Lyon Part-Dieu vers St-Etienne : incident majeur sur Part-Dieu sur la rive gauche avec de fortes perturbations entrainant suppressions et retards.

Dans ce cas, le but est d’aller prendre son train à Perrache ou Oullins, côté rive-Droite.

Pour se rendre à Lyon Perrache depuis Lyon Part-Dieu, on peut prendre un train, on arrive alors à Perrache en 8 minutes. Une autre solution depuis Part-Dieu est de prendre le métro ligne B, direction « Oullins » et de descendre au terminus à la station en gare d’Oullins afin de prendre les trains venant de Perrache. Le trajet, marche à pied comprise pour descendre à la station de métro, est accompli en peu plus de 15 minutes environ. Cette solution là que j’ai déjà été amené à tester est particulièrement efficace. Il est possible aussi de prendre le tramway T1, direction « Debourg », avec un trajet d’environ 20 à 25 minutes pour rallier la gare de Perrache.

Sens  St-Etienne vers Lyon Part-Dieu : incident majeur sur Part-Dieu sur la rive gauche avec de fortes perturbations entrainant suppressions et retards.

Il s’agira de prendre les trains se dirigeant sur Lyon Perrache, le plus rapide est de descendre en gare d’Oullins pour prendre le métro ligne B, direction « Charpennes »,  qui va jusqu’à Lyon Part-Dieu ou alors descendre en gare de Perrache pour prendre un train entre Perrache et Part-Dieu, ou alors toujours en gare de Perrache, le tramway T1, direction « IUT Feyssine », qui passe par la gare de Lyon Part-Dieu.

Sens Lyon Perrache/Part-Dieu vers St-Etienne : incident majeur entre St-Etienne et St-Chamond ou entre St-Etienne et Rive-de-Gier.

Un fois arrivé en gare de Rive-de-Gier ou St-Chamond, vous pouvez emprunter la ligne STAS numéro 5 qui va jusqu’à la gare de Châteaucreux. L’arrêt STAS se situe devant la gare à Rive-de-Gier et à St-Chamond à côté de la Poste, environ 500 mètres de la gare, direction  » Châteaucreux ».

Sens St-Etienne vers Lyon Perrache/Part-Dieu : incident majeur entre St-Etienne et St-Chamond ou entre St-Etienne et Rive-de-Gier.

Il faudra emprunter la ligne STAS numéro 5 qui passe devant la gare de St-Etienne Châteaucreux, direction « La Madeleine », l’arrêt se situe à gauche en sortant de la gare de Châteaucreux, le car s’arrête à proximité de la gare à St-Chamond et en face de la gare à Rive-de-Gier.

Je compte aussi sur vous pour partager ici, avec les autres clients et moi, vos solutions, vos idées, grâce à votre vécu de la ligne et votre expérience.

 

 

 

7 commentaires pour “Quelles solutions alternatives en cas d’incident sur la ligne ?”

  1. olivedelaric

    Bonjour Frédéric,

    Je réponds volontiers à votre message. Je prendrai l’exemple le plus récent pour moi, en avril, à l’occasion de cette remorque à un passage à niveau.
    Je voudrais poser la question de ceux qui continuent au-delà de Châteaucreux. Vous n’abordez pas ce point dans votre billet. Or notre ligne va jusqu’à Firminy.
    Arrivé à Châteaucreux ce jour-là, pas de train entre Châteaucreux et l’Ondaine, sauf la desserte régulière pour Le Puy, qui ne marque pas l’arrêt dans toutes les haltes.
    Je comprends bien que le matériel et le personnel étaient bloqués comme nous par l’incident. Je sais aussi qu’il y a la STAS, mais au-delà de Bellevue, il faut prendre le tram puis le 1, c’est long et peu pratique. Est-ce à dire qu’à Saint-Étienne, il n’y a ni conducteur, ni contrôleur, ni matériel? je suis, ce jour-là, tombé sur une personne de très bonne volonté et j’ai été ramené chez moi.
    Pourrait-on envisager ce point?
    Cordiales salutations.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir Olivier

      Tout ce que vous énoncez est bien réel sur la desserte de l’Ondaine ce jour-là. Seuls les trains du Puy/Bas-Monistrol roulaient.
      Comme vous le savez bien, les trains allant et venant du Puy ou Bas-Monistrol ne peuvent réaliser des arrêts supplémentaires sans compromettre la régularité de la ligne, en effet la ligne de voie unique à partir de Firminy jusqu’au Puy et la petite partie entre Bellevue et la Ricamarie impose un strict respect des horaires afin de respecter les croisements dans les gares de la ligne. Sans cela un retard d’un train engendre un autre retard pour le train croiseur et ainsi de suite à chaque croisement en gare.

      C’est vrai que la solution de secours tram plus car numéro 1 de la STAS est beaucoup moins pratique et surtout moins rapide. Elle a bien sûr l’avantage de ramener chez soi en l’absence du mode ferroviaire.

      Je vais soumettre votre proposition auprès des dirigeants régionaux Opérationnel qui décident des priorités et moyens de circulation en cas de situation très perturbée. Je vous tiens au courant de leurs avis et commentaires.

  2. Marc L

    Bonjour M. Satre,
    Voilà comment j’ai vécu les deux soirées infernales des 27 août et vendredi 4 septembre, lors desquelles aucun TER ne circulait à Part Dieu, j’ai mis chaque fois près de 3 heures pour rentrer.
    – Le 27 août, je crois savoir qu’un train en panne entre Lyon et Ambérieu a provoqué la pagaille, supprimant tous les trains Ambérieu-St Etienne aux heures H+54 mais aussi ceux origine Lyon aux heures H+24, pourquoi SVP ? J’ai dû attendre le TGV venant de Paris qui lui-même avait du retard et m’a mis à Chx à plus de 20 H… Cela me conforte dans ma position sur les effets désastreux de la diamétralisation de notre ligne avec celle d’Ambérieu. Si ce système permet en effet de désengorger le trafic à Lyon, ne pourrait-on pas alors associer notre ligne à une autre plus fiable (celle de Grenoble ou de Mâcon) plutôt qu’Ambérieu qui reste la bête noire de la région ?
    Des TER directs Grenoble-St Etienne permettraient d’ailleurs de relier sans changement les trois plus grandes villes de la région.
    – Hier 4 septembre, rupture de caténaire à Part Dieu, là aussi aucun TER pour St Etienne après 18 H, je me suis rabattu sur le 19H25 de Perrache, affiché à l’heure. Las ! il est parti sans explication aucune à plus de 20 h. Effet de répercussion des perturbations à Part Dieu ? Comme quoi même l’alternative de la rive droite n’est pas sans poser problème…
    Merci à vous pour vos articles détaillés et les infos régulières que vous nous donnez sur notre ligne.
    Cordialement.

    • Didier 74

      Bonsoir,

      Pour le TER Rhône-Alpes, les 3 plus grandes villes desservies sont Lyon, Genève et Saint-Étienne. (Grenoble est la 4°).

      La diamétralisation Saint-Étienne – Ambérieu a bien des avantages. La supprimer, cela implique de réduire le nombre de trains à Part-Dieu. Ce qui serait absurde.

      Un TER Grenoble – Saint-Étienne via Lyon serait contraint à un rebroussement, ce qui n’est pas le cas des TER Ambérieu – Saint-Étienne.

      Cordialement.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir Messieurs,
      En réponse à Marc, le 27 août la gare de Part-Dieu était « embouteillée » ainsi que le nœud ferroviaire lyonnais. Il a donc été difficile d’amener les trains origine de Part-Dieu de leur point de garage qui se situent dans divers sites, comme le dépôt de Vénissieux, les faisceaux de garage de Gerland,Croix-Barret, la Mouche, Scaronne et même parfois les Brotteaux. Avec ceci se greffe aussi les difficultés de gestion du personnel afin de « récupérer » un conducteur ou le contrôleur lorsque tous les roulements sont chamboulés.

      Quant à la diamétralisation,pour compléter le commentaire de Marc,elle a des avantages certains en situation normale en évitant les circulations de rames vides entre les gares et les points de garage. Elle facilite le transit dans le ce nœud ferroviaire complexe avec des trafics multiples et pour toutes les directions. Pour cela je vous renvoie à mon billet sur le sujet : « Fluidifier le trafic à Lyon Part-Dieu », ainsi que les commentaires joints.

      Pour ce qui concerne ce vendredi 04 septembre,outre l’incident caténaire au nord de Part-Dieu, touchant toutes les lignes au nord de Part-Dieu, nous avions au même moment un incident de grande ampleur, aussi avec la caténaire, sur Grenay, après Vénissieux, ce qui a impacté les trains de la ligne Grenoble/Chambéry et tout le trafic TGV de transit nord/sud, sud/ouest/est. Ce qui fait que la gare de la Part-Dieu était complètement bloquée en fin d’après-midi. Les conséquences ont bien sûr été aussi dans ce cas de d’incident majeur pour toute les lignes convergentes sur Lyon. La rive-droite a été donc été aussi touchée et votre train de 19h25 a lui aussi été touché. Il est parti avec 37 minutes de retard et il est arrivé avec 30 minutes à Châteaucreux, 29 minutes à Firminy.

      La solution Perrache/rive-droite reste toujours valable pour des incidents localisés sur Part-Dieu mais dans le cas du vendredi 04 septembre nous avons eu affaire à une véritable paralysie de la gare de la Part-Dieu et ses conséquences sur toutes les lignes partant de Lyon.

  3. Marc L

    Bonsoir
    Je ne parle pas de réduire le nombre de trains à Part Dieu mais coupler ceux qui sont diamétralisés à une autre ligne moins problématique que celle d’Ambérieu où incidents et retards sont très fréquents et se répercutent trop sur la nôtre. Je sais très bien que le parcours Grenoble – St Etienne imposerait un rebroussement à Lyon mais les matériels régionaux TER 2N étant réversibles, cela ne poserait pas problème.
    Cordialement.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Merci pour ces précisions importantes quant à la compréhension de votre proposition et merci encore pour votre intérêt pour notre ligne Firminy-St-Etienne-Lyon.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles