Quelques détails sur le matériel qui circule sur nos lignes

En ce début d'année, et suite à des demandes récentes sur le blog, je reviens sur le type de matériels qui circulent sur nos lignes ! J'en profite aussi pour faire un focus sur le signal d'alarme

Carine Borth

Carine Borth

icon-email

Les REGIO2N

Cette nouvelle génération de matériel conçue en France, offre une capacité plus importante  et des aménagements pour les voyageurs debout en cas d’affluence à l’approche des grandes agglomérations. Sa capacité : 350 places assises et 350 places debout.

Ces rames sont composées à la fois d’espaces pour les places assises et debout (donc le transport des voyageurs) mais aussi d’espaces dédiés à l’accessibilité et aux services : espaces vélos, bagageries et toilettes, prises électriques, aménagements pour les PMR…

Ce train peut circuler à la vitesse de 160km/heure (et il est conçu pour une vitesse maxi de 200 km/h).

Ces trains peuvent circuler sans  contrôleurs : les informations aux voyageurs peuvent être données soit de manière visuel (avec les écrans), soit de manière sonore depuis le poste de conduite.

Ses grandes sœurs

Utilisées sur lignes non électrifiées (Le Puy en Velay-Roanne-Montbrison-Boën), ce sont les 73500, parfois surnommés « suppos » dans la région (je sais que dans d’autres régions, il peut y avoir d’autres appellations : « baleine bleue » ou « concombre » par exemple.

Ces trains peuvent être constitués de 1, 2 ou 3 rames. Chaque rame offre 81 places assises. Elle circule à une vitesse maximale de 140 km/heure.

Il y a aussi les 81500 – 82 500  – 76500, nommées Autorail de Grande Capacité (ou plus communément AGC).

Ces rames sont soit diesels, soit électriques. Ou parfois elles reprennent les 2 modes de traction. Elles offrent une capacité allant de 160 à 220 places assises.

La spécificité de ce matériel là, comme je le disais plus haut, c’est qu’il peut circuler sans contrôleur (ce n’est pas le cas sur toutes les lignes évidemment).

Un contrôleur, lorsqu’il est présent dans le train assure des missions de sécurité : il empêche la descente des voyageurs en dehors des quais, il effectue des annonces de sécurité, prévient le blocage des portes…. Ce matériel est donc équipé de dispositifs permettant de palier cette absence.

Quels nouveaux dispositifs de sécurité à bord

Le signal d’alarme

Attention : celui ci n’est à utiliser qu’en cas de danger ! 

Le fait de manipuler le signal d’alarme n’arrête pas le train et ne débloque pas les portes contrairement au matériel plus ancien (les voitures corail par exemple).

Qu’est-ce que cette action provoque ? Le déclenchement d’une alarme sonore en cabine de conduite, l’activation des caméras de vidéo protection et la mise en relation par interphonie avec la personne qui a actionné le signal d’alarme (les communications étant enregistrées). Et ensuite le freinage de la rame.

Le déblocage des portes : commandé par le conducteur depuis le poste de conduite, il permet la descente ou la montée des voyageurs.

L’ouverture de secours : présente sous le signal d’alarme, elle n’est à utiliser qu’en cas d’urgence. Le conducteur sera immédiatement avisé et devra appliquer la procédure de sécurité pouvant avoir des conséquences importantes sur la circulation des trains.

14 commentaires pour “Quelques détails sur le matériel qui circule sur nos lignes”

  1. Xav

    Bonjour,

    on ne le répètera jamais assez, l’aménagement intérieur des Regio 2N est une gigantesque escroquerie qui nous pourrit la vie.
    – Les « fausses places » qui ne servent à rien en seconde classe dès lors qu’elles ne peuvent pas accueillir des adultes et certainement pas des grands formats. Certaines places sont difficilement occupée parce qu’elle impliquent d’être collés littéralement à ses voisins ou son vis à vis (ou les jambes tordues et bloquées dans le siège de devant). Vous avez confondu convivialité et promiscuité. Il y a également des places qui bloquent les escaliers (1ere aussi). La seconde classe à l’étage est pour l’essentiel inexploitable. Les chiffres sont en trompe-l’œil et ça se voit au quotidien.
    – Le confort stricto sensu est en nette régression, que ce soit en 1ere ou en seconde, les sièges sont « casse-dos », les secondes ne permettent pas d’appuyer la tête.
    – Autre moyen de gagner de la place : la circulation entravée. Couloirs étroits, « entonnoirs » aux entrées, les marches partout découragent les gens qui ont des bagages ou des difficultés à se mouvoir à avancer dans le train : c’est dur d’avancer et on ne peut pas faire demi tour, donc on n’y va pas. Résultat : encombrement artificiel des plate-formes. Qui gêne encore les entrée-sortie.
    – Pas de galeries exploitables (on peut y mettre son manteau, ça s’arrête la), des espaces bagage très réduits et placés précisément là où les gens ne peuvent pas aller avec des bagages.
    – Les espaces vélo sont… une marque au sol et sont en concurrence directe avec les bagages, les poussettes, les gens qui ont du mal avec les marches et les couloirs encombrés et le trafic d’entrée-sortie. De facto, il n’y a pas d’espace vélo. Le vélo est traité comme un truc en trop, qui a sa place hors de heures de pointes.
    – Ces trains n’ont pas besoin de contrôleurs (comme si le rôle du contrôleur se bornait à annoncer les arrêts), c’est bien pratique… pour le comptable.
    – Les prises, c’est cool, mais où peut-on mettre son ordinateur? 😛 Trop peu d’espaces réellement exploitables.
    – la clim’ est en souffle direct sur la tête de gens aux places fenêtre, un de ces jours, la sécurité sociale vous demandera des comptes sur la hausse d’ITT en été dans la région.
    – la vitesse max ne nous console guère, dans la vallée du gier, c’est la voie qui décide de la vitesse, et entre givors et lyon, c’est le trafic concurrent ou le nombre d’arrêt côté perrache qui rabotent le tout 🙂
    – Rien dans ce train n’indique que ceux qui l’ont réalisé et choisi avaient en tête qu’on y passait entre 1h30 et 2h/jours. Ou même qu’on puisse dépasser 1,70m, être en mauvais état physique, ou avoir des bagages. Et vu les difficultés d’entrée/sortie, il ne semble pas avoir été conçu comme un métro non plus. C’est le canard boiteux de la famille?

    La génération d’avant devenait inconfortable une fois la capacité max atteinte, cette génération est inconfortable tout le temps et devient pénible à demi-charge. C’était binaire, si t’étais assis, t’étais bien, sinon non. Aujourd’hui être assis est déjà un problème en soi et il y a moins d’endroit pour se tenir si on est debout. A quoi sert le gain de place théorique?

    Entendons-nous bien, depuis 2 ans, on a eu tellement de problèmes (pas de train, demi-train, problème d’accroche interminable, trains en retard, suppression du petit-givors) que le confort est passé au second plan, mais on ne perd pas de vue que l’aménagement intérieur de ces rames tient au mieux de la négligence, au pire un acte hostile aux voyageurs.

  2. Danish42

    Pas mieux, Xav a tout dit.
    Ces rames Regio2N sont détestées de tous ceux qui ont connu leur mise en place et la génération précédente.
    On l’avait pressenti dès leur présentation par M. Satre et cela s’est confirmé ensuite: voyager dedans n’est pas du tout agréable.

    On n’a même pas pu se consoler avec la prétendue fiabilité de ces nouvelles rames.

  3. philip

    Bonjour,
    Je n’ajouterai rien au constat de Xav qui est très complet !
    Mais j’aimerais bien connaître l’angle d’inclinaison des dossiers des sièges des REGIO 2 N, en première et en seconde classe ainsi que ceux des autres trains, AGC et autre 73500. Mes chaises de cuisine sont plus confortable que les sièges des REGIO !
    Et vous dites que 100 personnes peuvent voyager debout, un 16h54 mono rame doit bien en emporter le double !

  4. Carine Borth Carine Borth

    Bonjour Messieurs,

    J’ai bien pris note de vos remontées nombreuses concernant les Régio2N et ne manquerais pas de les transmettre à nos experts matériel.
    Ce matériel est utilisé pour du transport interurbain dense, ce qui est le cas sur la ligne Saint Etienne -Lyon.
    Grâce à la largeur de caisses de 2,99 m, soit 0,20 m supplémentaire par rapport aux dimensions courantes, on retrouve plus de sièges, certes je vous l’accorde, peut être moins confortable que ceux des TR2N.
    La capacité des trains a pu être augmentée mais nous sommes restreints sur la longueur des matériels à cause de nos contraintes de longueurs de quais et de gabarit à respecter.
    Je reste également à l’écoute de vos idées constructives qui pourraient améliorer la vie des voyageurs tous les jours.

    • Xav

      La capacité des train a pu être théoriquement augmentée (dans les faits, c’est faux, s’il y a une place de libre mais que je ne peux m’y asseoir, ce n’est pas une place) et pour rappel dans la foulée, des trains (petit-givors), donc de la capacité, ont été supprimés volontairement. Sans même parler des capacités escamotées à cause des travaux.

      C’est compliqué d’être constructif, on va déjà éviter de s’appesantir sur la multiplicité et donc la déresponsabilisation des acteurs (Région, SNCF, Bombardier…), j’ai pas le temps pour ça et je règle mon abonnement à un guichet unique :
      – l’échelle des problèmes dépasse largement les simples « aménagements » ou « boites à idées ». C’est un métier, pas le mien.
      – je ne peux proposer une idée constructive pour résoudre un problème que vous nous présentez comme une solution.
      – on peut pas mettre les gens devant le fait accompli et se contenter de réclamer des idées constructives. Acheter une rame ça engage sur quoi, 30 ans? On ne parle pas de vices cachés, de surprises, on parle des conséquences de choix conscients.
      Qu’est ce qu’on peut dire de constructif face à cette aberration? De quelle enveloppe budgétaire disposez vous pour répondre à ces idées?

      Qu’est ce que vous êtes prêts à faire pour sauver la plus grosse ligne de la région tant qu’elle l’est encore?

      Alors admettons :
      Déjà la base, c’est le retour des petits-givors (parfois la solution commence par arrêter de créer des problèmes).
      Refaire les quais sur le trajet Firminy-Perrache pour permettre des double rames et ne plus dépendre que de part-dieu qui sera en saturation jusqu’à la mort du rail.
      Après tout vous avez sans doute dépensé beaucoup d’argent pour refaire les accès J/K de perrache et la possibilité de repartir dans l’autre sens, avant de décider de diviser le trafic par deux. Réimplémenter des trains permettrait de le rentabiliser.

      Ensuite, si vous êtes riches, refaire l’aménagement intérieur des regio 2N avant qu’on soit tous handicapés.

      Peut-être penser à des nouveaux hub de transports, Oullins c’était une bonne idée mais vous l’avez tué (pour nous) en supprimant les petits-givors, Jean-Macé n’apporte rien vu que son accès est au milieu du nœud malade. D’autres accès à Lyon seraient une bonne idée, ça nous sauvera pas mais il parait que les prochaines générations devront sauver la planète.

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonjour Xavier,
      J’ai pris note des propositions que vous donnez et qui sont tout à fait légitimes et réalistes. Mon rôle est avant tout de faire l’intermédiaire entre nos services et nos voyageurs mais je ne suis décisionnaire de rien. Je peux ainsi m’appuyer sur des éléments remontés par des personnes les premières concernées car vous empruntez tous les jours ces trains.
      Je vous remercie donc de ces retours.

  5. Danish

    Autre idée constructive: faites transiter les TGV et le frêt par Saint Exupery, ca désaturera d’autant la gare Part-Dieu

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonsoir,

      En effet une idée qui est remise au goût du jour avec la nomination en cette fin d’année d’un directeur sur le projet du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) initialisé début des années 2000 et abandonner ensuite.
      Affaire à suivre….
      Je vous souhaite une bonne soirée.

  6. Maximus

    Bonjour,

    Je partage tout ce qui a été dit par Xav, je n’ai rien d’autre à rajouter… enfin si, il a oublié de citer parmi les problèmes qu’on subit depuis 2 ans, le fait que « le direct » ne s’arrête plus au Chambon, La Ricamarie…etc, pour gagner quelques minutes !
    Concernant la clim, je précise qu’elle souffle été comme hiver, si on est coté fenêtre, on doit garder la veste voire même mettre une capuche ou un bonnet… En plus de l’inconfort engendré durant le voyage, le soir j’ai souvent des maux de tête à cause de ça.
    —————–
    Sinon, j’ai une demande : Est-il possible de mettre un bac à sel au niveau des escaliers de la gare de La Ricamarie. Avec les températures actuelles, c’est la patinoire surtout en descendant, on se fait de bonnes frayeurs !
    Merci

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonsoir,
      Concernant la climatisation, je vais demander une explication précise au matériel afin de comprendre la raison de cette variation.
      Je vois avec Gare et Connexion pour le salage des escaliers en cette période.
      Bien à vous.

  7. Marc L

    Bonjour Carine, bonjour à tous,

    Tout a été dit sur l’aménagement intérieur des Regio 2N. Ce qui me gêne le plus est la circulation malaisée entre les marches omniprésentes entraînant des installations de voyageurs sur les plates-formes même quand il y a de la place à l’intérieur, gênant le passage, l’étroitesse des couloirs et l’absence de porte-bagage en hauteur. J’ajouterai qu’en revanche, les toilettes sont fonctionnelles, bien approvisionnées (l’absence d’eau est rare) et plutôt propres, ce qui est loin d’être le cas dans les autres matériels. Leur point faible est leur accessibilité : la plupart du temps on a une, deux, voire parfois les trois toilettes d’une même rame fermées ! Il faudrait penser, soit à les ouvrir en début de roulement, soit à les réparer régulièrement si ces blocages répétés sont dus à des problèmes techniques.

    La remise en 2 rames du train de 16H54, outre le fait qu’elle rend ce train à nouveau empruntable, fait coup double (sans jeu de mots) puisqu’une fois arrivée à StE, cette composition repart à 17H50 vers Lyon et Ambérieu sur un train également bien fréquenté précédemment assuré en rame simple. Donc encore merci à vous pour ce résultat fructueux qui, j’espère, perdurera.

    • Carine Borth Carine Borth

      Merci Marc pour votre retour.
      N’hésitez pas à me faire remonter lorsque vous constatez des dysfonctionnements comme cités précédemment (fermeture des toilettes), éventuellement par l’intermédiaire du formulaire « signaler une anomalie ».
      Je les ferais remonter à notre spécialiste matériel qui suit particulièrement ces dysfonctionnements.

  8. Steph .L

    Bonjour Carinne, Bonjour à tous,

    je serai moins sévère que tous.
    Effectivement le dossier et le confort pourrait être amélioré.
    La clim n’est pas très agréable, les portes bagages sont insuffisant pour les voyageurs avec des valises.
    Les places des vélo sont difficilement exploitables dans les périodes de fort transite.
    Mais personnellement voyageant moins de 30 mn quotidiennement ce n’est pas si mal.
    Nous sommes tout de même loin du RER parisiens
    Une vrai initiative pour nous apporter des infos et de tenir compte de certaine de nos remarques en particulier du 16h54. Bravo.
    Bon je ne voyage pas depuis longtemps comme certain qui peuvent exaspérés.
    Continué tout de même la route sera toujours longue.
    Bon courage.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles