Regio 2N : des mesures pour que ça fonctionne mieux

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Vous avez été nombreux à me signaler les difficultés rencontrés sur vos trajets suite à des trains en sous-capacité avec une seule rame au lieu de deux. Parfois même, il a pu s’agir de suppression pure et simple.  C’était la plupart du temps le nouveau train Regio 2N qui était en cause. Vous trouverez ci-dessous les mesures qui sont mises en œuvre à partir de cette semaine  afin  que les nouvelles rames Regio 2N fonctionnent mieux.

Le but est d’avoir un service optimum avec deux rames Regio 2N lorsqu’elles sont prévues et aucune suppression de  trains.

Une équipe de 10 personnes de chez Bombardier va être déployée sur le site du Technicentre de  Vénissieux.

Ces agents vont traiter l’ensemble des mises au point à faire sur chaque rame, soit 2×8 heures d’immobilisation.

A l’issue de ce traitement, on aura du mieux sur tous les problèmes identifiés tel que les coupe/accroche, le Système d’Information Voyageurs, la climatisation, la chaine de traction, les portes……

Il y a actuellement 32 rames Regio 2N, on en aura 45 au total au printemps 2017.

La reprise totale du parc va demander environ 3 mois et se terminera fin décembre 2016/début janvier 2017.

Je vous tiendrai au courant de la démarche tout au long des trois prochains mois.

 

 

10 commentaires pour “Regio 2N : des mesures pour que ça fonctionne mieux”

  1. alambert

    Bonjour

    Tout d’abord, je tiens à vous préciser que je suis usager de l’autre bout de la ligne et surtout à vous remercier pour la qualité de votre travail.
    Les informations sont très utiles pour comprendre les incidents.

    Pouvez-vous me dire pourquoi ces problèmes n’ont pas pu être anticipés ? notre région est-elle la seule utilisée les rames Regio 2N avec deux rames ?

    Cordialement,

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,

      Merci pour votre message et vos encouragements.

      Je viens d’appeler mon collègue spécialiste du matériel au sein du TER afin de répondre à vos deux questions.

      1/ C’est seulement en exploitation commerciale sur les voies que peuvent être décelés les anomalies résiduelles qui n’ont pas pu être détecté lors des études de simulation sur ordinateur. Le constructeur Bombardier a réalisé un nouveau matériel innovant avec une utilisation forte de l’informatique. Outre le déverminage habituel d’un nouveau matériel, il y a donc nécessairement des corrections à apporter avec l’utilisation de nouveaux outils de commande.

      2/ D’autres régions ont utilisé le Regio 2N avec 2 rames mais elles ne font pas comme nous des accroches/décroches rapides en gare origine/terminus. Sur les autres régions les rames avec 2 éléments Regio 2N sont formés ou désassemblés au Technicentre qui gère les engins, ils ont donc les techniciens à côté et ne sont donc pas confrontés au difficultés d’une accroche/décroche hors de l’atelier.

  2. Jemai

    Bonjour,

    Je me permet de rebondir à mon tour. Déja, on voit des effets positifs cette semaine.

    Ensuite, j’ai plusieurs points sur cette « crise »
    1- travaillant dans l’informatique industrielle, je comprends la difficulté technique d’un raccordement à chaud. Ce que je comprends moins, c’est la précipitation pour remolacer toute les rames existantes. Faire rouler un train expérimental hors heures de pointr aurai été a mon avis un minimum pour valider la reception des rames suivantes.
    2- au delà des problémes technique, le olus frustrant a été le manque d’information lors des retards. J’ai vu un trés grand nombre de fois, un train qui n’est marqué en retard que une fois le retard effectif en gare, alors qu’il est en retard de parfois 30 min depuis sa gare de départ, voir pas parti du tout. Travaillez vous sur ce point ? Tout fonctionnait parfaitent auparavant. Je ne comprends pas pourquoi ses dérèglement si fréquend dans l’annonce des retards.

    Merci ppur votre site et bon courage à tous

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      Vous m’en voyez ravi. On va vers le mieux sur les Regio 2N grâce à ces mesure et aussi par une meilleure connaissance de ce type de matériel par les conducteurs qui se l’approprient.
      1/ L’injection des rames nouvelles se fait sur une ligne de roulement qui comprend aussi bien des trains de pointe que des trains de milieux de journée. Il était difficile de couper les lignes de roulement en deux ce qui aurait amené pour les concepteurs à devoir utiliser plus de rames et aussi de conducteurs, avec toute la complexité des lieux de garage sur le noeud ferroviaire lyonnais. Et aussi le Technicentre de Vénissieux, qui gère les rames Regio 2N, n’avait pas assez de place pour accepter toutes les automotrices électrique, les anciennes et les nouvelles. Il était donc nécessaire faire de la place. Il fallait de plus remplacer impérativement les anciennes rames avec locomotive et rame, à limite d’usure, qui circulaient sur Grenoble et le sillon alpin sud par les rames TER 2N NG, elles-mêmes remplacées par les Regio 2N. De ce fait, il n’a pas été possible de tester en grandeur nature la circulation des trains avec 2 rames, et plus particulièrement les accroche-décroche sur des crochets courts aux gare origine/terminus, qui concerne principalement notre ligne avec la relation St-Etienne-Lyon- Ambérieu. Les rames Regio 2N ont commencé à arriver chez nous il y a plus de 9 mois avec une utilisation avec une seule rame. Nous avons actuellement 32 rames sur Rhône-Alpes et irons jusqu’à 45 rames au printemps 2017. Les rames Regio 2N devaient arriver beaucoup plus tôt cela aurait sûrement donner plus de temps pour la mise au point avec les techniciens de Bombardier.
      2/ Est-ce que ces annonces tardives au dernier moment ont eu lieu à Lyon Part-Dieu ? S’agissait-il du train de 17h54 venant d’Ambérieu pour Châteaucreux? Merci pour vos réponse afin que je mène l’enquête.

      Merci à vous pour votre post et vos encouragements.

  3. Jemani

    Bonjour, pardon de répondre si tard. Je pensais que l’on était averti par email des réponses.
    1/ merci pour les explications. C’est vrai que l’on ne voit qu’un bout du problème.
    2/ je tiens a préciser que je suis usager de l’autre coté de la part dieu, mais ca ne change rien au problème.
    La situation dont je parlais se reproduit ce soir (12/10/16), sur train départ 17h54 a LPD.
    Il n’est pas parti d’Amberieu (départ prévu 17h07), au moment ou j’écris ce message (17h30) d’apres l’appli sncf, page gare d’ambérieu. Pourtant dans l’appli SNCF, il est annoncé à l’heure sur la page du train ou celle de la gare de Montluel, alors qu’il a déja en fait au minima 25min de retard.
    En gare de Montluel (affichage), il est annoncé en retard.
    Il y a eu des cas oû il était affiché a l’heure, alors que l’appli, gare d’ambérieu, indique qu’il n’est pas parti.
    NB mon application est à jour.

    Merci pour votre service

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      Je vous en prie, merci pour votre message.
      Si je comprends bien il s’agit de l’application SNCF qui vous donne des informations erronées lorsque vous êtes sur la page du train en particulier. Si vous allez sur le choix « gares », « tableau des départs », vous retrouvez le train au départ avec le retard et l’information est fiable en général, mis à part quelques exceptions.
      Je vais transmettre au responsable de l’information Voyageurs en Rhône-Alpes pour une enquête avec les concepteurs de l’applciation. Je vous tiendrai au courant des résultats. On a de meilleurs résultats actuellement avec l’application TER mobile mais elle devrait disparaitre lorsque l’application unique SNCF sera à maturité.
      Une autre question s’il vous plait, est-ce que l’information en gare de Lyon part-Dieu sur les tableaux de départ est correcte pour le train ?
      Merci beaucoup.

  4. Jemani

    Bonjour,

    En fait, seul la gare de départ a le retard . Toute les suivantes ne l’ont pas jusqu’au départ effectif du train,voir jusqu’a son passage dans la gare.
    Je vais me rabattre sur l’ancienne application. Je la pensais obsolete et surtout que les deux donnaient acces au meme informations.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      Vous n’avez pas tort. L’application SNCF remplacera normalement l’année prochaine l’application TER Mobile.
      Pour le moment, l’application SNCF n’est pas encore totalement au point et souffre de défauts de jeunesse.
      L’application SNCF apporte plus de fonctionnalités et une meilleur interface que les anciennes applications.

  5. rick

    Suite a l’achat de ces nouveaux je trouve énorme le faite de n’avoir fait aucun test de ces rames avant mise en productions. C’est encore une fois les usagers qui subissent les conséquences. Ensuite vous annoncé un délais de trois mois alors que les nouvelles rames sont arrivée depuis juillet. Donc encore une augmentation de délais.

    Un usagé régulier de la ligne qui en a marre de perdre plus de 4h00 chaque semaine.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Actuellement, nous achetons le matériel « clé en main ».
      Les tests de conformité sont réalisés par le constructeur Bombardier.
      C’est la procédure actuelle avec appel d’offre.
      Ce n’était pas le cas auparavant dans l’ancien système ferroviaire où la conception du matériel était faite dans les bureaux d’étude SNCF, puis la réalisation par le constructeur, notamment Alstom.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles