Suppression du train de 17h54

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Ce jeudi 11 juin, vous avez eu à subir des désagréments en fin d’après-midi pour partir de Lyon Part-Dieu et en particulier vous qui avez voulu prendre le train de 17h54 pour Châteaucreux.

Ce train aurait pu rouler mais il n’a pas pu partir suite à l’affluence trop importante de clients à bord. Ce train aurait dû être composé de deux rames TER NG à deux niveaux de 3 voitures, soit 6 voitures au total. Au final, ce train avait 1 seule rame, soit 3 voitures. En fin de compte, la rame du train de 17h54 a été raccordé à celle du train de 18h24 pour composer un train avec 2 rames donc 6 voitures. Le train de 18h24 est parti avec 15 minutes de retard. 

Alors pourquoi le 17h24 avait-il une seule rame au lieu de deux ?

Dans l’après-midi, plusieurs incidents sur les passages à niveaux et les installations de sécurité ont eu lieu entre Lyon Part-Dieu et Ambérieu. Ces incidents ont entrainé des retards et suppressions de trains qui ont perturbé le roulement des rames. Le train de 17h54 vient normalement d’Ambérieu et roule jusqu’à St-Etienne. Ce train n’a pas pu rouler entre Ambérieu et St-Etienne. Le gestionnaire de rame a cherché une autre solution pour faire rouler le train au départ de Lyon Part-Dieu. Il n’a pu trouver qu’une seule rame de 3 voitures, ceci afin de ne pas supprimer le train. Malheureusement, cette décision n’a pas permis que l’ensemble des clients puisse monter à bord et au final ce train a dû être supprimé du fait de l’affluence trop importante à bord du train.

Veuillez-nous excuser pour votre voyage de retour sur St-Etienne qui ne s’est pas passé dans de bonnes conditions.

 

 

 

 

 

2 commentaires pour “Suppression du train de 17h54”

  1. Marc L

    Bonjour
    Ce train est maudit… voilà plusieurs mois qu’il quitte régulièrement Part Dieu avec un retard important, quand il n’est pas supprimé. Le fait qu’il vienne d’Ambérieu y contribue : cette dernière ligne cumule les problèmes de trafic. Ne serait-il pas judicieux de désolidariser ce train (au moins celui-ci) de la desserte d’Ambérieu pour avoir une origine à Lyon qui limiterait les problèmes ? D’autant plus qu’il donne à St Etienne une correspondance immédiate bien utilisée pour Le Puy à 18H45.
    Une autre fois, ce train était à l’heure à Lyon… mais est parti avec un retard énorme parce que des agents SUGE verbalisaient un gars qui les avait insultés. Ne pouvaient-ils pas le faire pendant la marche du train au lieu de le bloquer à quai et pénaliser ainsi des centaines d’usagers qui n’y étaient pour rien ?
    Pour ma part j’ai dû maintes fois me rabattre sur le 18h10 à Perrache en utilisant (quand il est à l’heure) le 17h56 pour Perrache ou le métro B depuis Part Dieu pour Oullins.
    Sinon j’utilise le direct de 17h06 (plus fiable) quand je peux sortir plus tôt, je l’apprécie d’autant plus qu’il m’emmène directement à Bellevue.
    En tout cas je vous félicite pour ce blog et vos explications détaillées sur les causes de ce que nous vivons au quotidien. Continuez ainsi !
    Cordialement

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,
      Pour faire suite à votre message, je viens de regarder la ponctualité de ce train à l’arrivée à Châteaucreux en cumulé depuis le début de l’année 2015 jusqu’au 12 juin :
      A l’arrivée à 5 minutes à Châteaucreux, on est à 79,2 en 2015, on était à 74,7 en 2014 pour la même période.
      A l’arrivée à 10 minutes à Châteaucreux, on est à 90,8 en 2015, on était à 84,3 en 2014 pour la même période.
      Donc, c’est un tout petit peu mieux en 2015 qu’en 2014.
      Pour répondre à votre suggestion que ce train soit origine de Lyon Part-Dieu et non pas d’Ambérieu, il faut expliquer pourquoi on a adopté pour plusieurs lignes ce principe de diamétralisation sur le noeud ferroviaire lyonnais, c’est à dire d’un train roulant sur une diamétrale d’un point A (exemple Ambérieu) à un point C (St-Etienne-Châteaucreux) en passant au centre d’un point B (Lyon Part-Dieu). Le but est de désaturer la gare de Lyon Part-Dieu en reportant les origines et terminus des trains dans d’autres gares. En effet, il est très difficile dans le noeud ferroviaire lyonnais d’acheminer un train de son lieu de remisage, qui sont multiples, jusqu’a sa gare de départ, en l’occurence Lyon Part-Dieu. Quant au chantier de remisage des Brotteaux situé à proximité de Part-Dieu, il est saturé avec parfois des difficultés pour en sortir quand le trafic est perturbé. En comparant les trains diamétralisés passant par Part-Dieu et ceux origine de Part-Dieu, on s’aperçoit que les trains diamétralisés sont plus souvent à l’heure que ceux ayant pour origine Part-Dieu. La ligne menant à Ambérieu supporte il est vrai des trafics multiples et variés pour des des destinations diverses, ce qui amène plus de difficultés quant à son exploitation surtout en cas d’incidents multiples.
      Le solutions que vous utilisez en cas de retard du train de 17h54 sur Part-Dieu montrent que la rive-droite avec Perrache et maintenant Oullins sont des vrais alternatives pour rallier Châteaucreux et Bellevue.
      Merci beaucoup pour vos encouragements.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles