Travaux entre Saint Etienne -Lyon : pourquoi ces mesures?

Afin de répondre à vos nombreux commentaires sur le sujet, je souhaite vous apporter une explication sur le choix des mesures qui ont été prises.

Carine Borth

Carine Borth

icon-email

Dans notre entreprise, notre priorité est de transporter nos clients en toute sécurité. Ces travaux sont donc obligatoires pour maintenir nos infrastructures en état et ainsi garantir votre sécurité.

La conséquence : une limitation de vitesse dans les 2 sens de circulation donc un horaire qui ne peut être respecté.

Les sillons ont donc du être retracés afin d’inclure ces minutes perdues tout en ne modifiant pas les horaires à l’arrivée et au départ de Lyon afin de ne pas impacter les autres lignes.(plus problème de saturation du nœud lyonnais).

Pourquoi la suppression des arrêts Rive de Gier ou Saint Chamond sur ces 6 trains ?

Prenons l’exemple du 886702 06h54 Lyon Part Dieu – 07h40 Saint Etienne.Ce train repart en 886811 07h50-08h36 Lyon Part Dieu. Il a donc un crochet de 10 min en gare. Sans la suppression de l’arrêt à Rive de Gier, le crochet serait trop court pour permettre au conducteur de changer de cabine et de réaliser ses essais pour un départ à l’heure.

Nous avons la même situation sur le 886700 LYD 06h24 – SE 07h10 qui refait le 886809 SE 07h20 – LYD 08h06.Nous avons décidé de supprimer l’arrêt à Saint Chamond afin de ne pas pénaliser une nouvelle fois les voyageurs de Rive de Gier.

Les Fiches horaires reprenant les nouveaux horaires pendant cette période de travaux ne sont pas encore disponibles sur le site comme je vous l’avez annoncé mais le seront avant le mercredi 20 Mars.

Je suis consciente de l’obligation pour certains d’entre vous de devoir vous adapter à ces contraintes mais nous avons étudié toutes les possibilités et limité les impacts de ces travaux.

Je reste disponible pour échanger à ce sujet.

12 commentaires pour “Travaux entre Saint Etienne -Lyon : pourquoi ces mesures?”

  1. Olivedelaric

    Bonjour Carine,

    Comment vous dire ? Vous avez raison sur ce que vous écrivez, je veux dire votre logique est claire et se tient. Mais là où vous avez tort, et dans mon esprit, quand je dis vous, c’est bien l’entreprise du TER que je vise et aussi la Région, qui achète le matériel et valide les plans de transport nominaux et adaptés, c’est que si on en est réduit à cette situation, c’est parce que ces crochets courts sont obligés comme vous dites. Et pourquoi faut-il qu’une rame arrive à 40 et reparte à 50 ? Parce qu’en période de pointe, il n’y a plus de rames disponibles. Donc pour m’expliquer clairement, on n’est pas obligé de répondre comme vous le faites à la question, c’est là que vous avez tort. On pourrait bien utiliser des rames de réserve et ne plus avoir de crochets courts sur cette ligne, première ligne pour le transport de voyageurs hors Île-de-France nous dit-on.
    Ce que je veux mettre en lumière ici, c’est que, contrairement à ce qui est sous-entendu, ce n’est pas la seule réponse possible. On pourrait trouver d’autres réponses, si on s’en donne les moyens, on en revient toujours au même problème.
    Tout le monde sait que ces travaux doivent avoir lieu, ça fait 50 ans que rien n’a été fait sur une partie du réseau. Tout le monde sait que, pour mener à bien ces travaux, il va falloir des moyens. Tout le monde claironne, l’État en tête, qu’on donne la priorité aux transports du quotidien. Mais concrètement, c’est toujours pareil les annonces sont vaines si on ne met pas les moyens qui vont avec. Ici, plus de moyens, ce serait de disposer de quelques rames supplémentaires, pour supprimer définitivement ces crochets courts, travaux ou pas, puisque les crochets courts sont une grande faiblesse dans la mise en robustesse du cadencement, robustesse toujours annoncée, jamais totalement réalisée.
    Bien sûr, des solutions pires existent aussi, on peut donc être soulagé qu’elles n’aient pas été retenues. On peut imaginer la suppression des premiers trains avec ou sans substitution routière, et d’autres encore.
    J’arrête là, j’ai été long. Le reste, c’est de la politique, ça se jugera bulletin de vote en main, c’est la seule arme que je connaisse. En tout cas, ce que je vois, c’est que le nouveau monde dans le ferroviaire, je n’ai pas l’impression qu’il arrive. Ou alors, il n’a pas pris le TGV.
    Cordiales salutations.

    • Xav

      D’accord avec ça, comme dans bien des situations, on nous présente la meilleure/seule solution… à l’intérieur d’un périmètre volontairement limité.

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonsoir Olivier,

      Je vous rejoins complètement sur le fait que si nous possédions davantage de matériel nous pourrions rendre cette production plus robuste.
      Il resterait tout de même le problème de stationnement et d’occupation des voies sous gare.
      Bien à vous.

  2. utilisateur_ter

    Bonjour,

    Comme d’habitude, on voit que la décision prise est la meilleure pour la SNCF, pas pour les usagers. Le but de la SNCF c’est d’arriver le plus souvent à l’heure, mais avec ou sans usagers, ça n’a pas d’importance.

  3. Laurence MARIE

    Bonjour,
    MARRE! Le train de 7h régulièrement supprimé sans compter a d autres heures…Seul moyen de transport pour mon fils pour parvenir a son lycée..Mon fils doit toujours compter sur les autres quand ce train est annulé ou autres…C est horrible! De voir ces collégiens, lycéens stressaient en permanence de savoir si un train va passer ou pas! Sans compter ce qui vont travailler!Déjà leur journée commence bien et bel et bien engagé! METTEZ UN BUS au moins!

  4. Olivedelaric

    Bonjour,

    et rebelote ! Samedi matin, le 23 mars, les liaisons vers Roanne, Firminy/Le Puy et Montbrison complètement bloquées une bonne partie de la journée. Heureusement qu’on n’était pas en pleine semaine. Pas de chance, j’étais dans les trains ce jour-là.
    Salutations.

  5. Marc L

    Bonjour,

    Effectivement on termine une semaine noire :

    – mouvement social mardi paralysant la ligne de Firminy et Le Puy,
    – incendie paralysant tout le trafic au nord de Lyon vers Roanne et Mâcon vendredi après-midi,
    – coup de grâce avec le déraillement de samedi matin neutralisant les lignes de Roanne et du Puy,
    – suppressions et retards « isolés » mais répétés…

    Même en-dehors de cela, voyager dans des trains a priori sans risque devient difficile : samedi 14H20 pour Lyon investi par des bandes à RDGier et Givors : cris, conversations bruyantes et vulgaires, musique forte, courses-poursuites dans la rame, individus qui se targuaient ouvertement de frauder, sans contrôleurs ils avaient en effet une paix royale. J’ai dû changer au moins 3 fois de place. Même enfermé aux toilettes, certains cognaient à la porte, tentaient d’ouvrir de force etc… Le stress même le week-end. Vous devriez envoyer de temps en temps des équipes dans les trains le samedi après-midi, pas seulement le matin.

    Retour avec le 18H54, plus diversifié en fréquentation, toutefois un groupe a mis la musique (qu’on n’est pas obligé d’apprécier), seul contre 3 ou 4 individus, pas le choix, c’est le gêné qui s’en va, pas les gêneurs : changement de voiture. Arrivée à Chx avec 6′ de retard car ralentissements. Eh bien le train de 19H46 pour Montbrison, à UNE MINUTE, n’a pas attendu la correspondance (alors que son horaire ce jour-là est justement adapté pour justement relever ce train de Lyon !!) Résultat, 6 naufragés ont dû être pris en charge par taxi d’après ce que j’ai compris. A l’heure où on cherche à faire des économies, n’aurait-il pas été plus judicieux et un peu moins onéreux de retenir le TER 2 minutes, le temps de permettre aux gens de changer de quai ? Surtout qu’à cette heure, aucun train ne parcourt la voie unique de Montbrison dans l’autre sens, donc, cela n’aurait pas franchement perturbé le trafic… Cette tolérance zéro des correspondances que vous appliquez à la lettre avec rigidité maximale et discernement minimal provoque de vraies situations ubuesques. L’usager est pénalisé le premier alors qu’il n’y est pour rien dans le retard de son train.

    En espérant une meilleure semaine à venir, cordialement.

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonjour Marc,

      Je ne reviendrais pas le sujet des correspondances car si la demande faite par les opérationnels de faire la correspondance n’ a pas été retenue c’est surement justifiée par d’autres éléments plus complexes (journée ADC, croisement, roulement matériel, correspondances avec cars….).
      Une prise en charge des voyageurs a été effectuée par taxi.
      Pour ce qui concerne les actes d’incivilité dans les trains du week end, je vous remercie pour ces remontées permettant ainsi de diriger les équipes sur des trains et surtout des créneaux cible.
      Bonne journée.

  6. Marc L

    Bonjour,
    J’espérais une meilleure semaine à venir… c’est mal barré ce matin ! Trafic vers Lyon totalement paralysé dès 6H15 pour accident de personne à St Chamond, reprise prévue vers 9H30. La série noire continue. Peut-on espérer une réduction d’abonnement suite à ce mois de mars pourri ?
    Bon courage à celles et ceux toujours bloqués dans les trains à l’heure actuelle.

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonjour Marc,

      Je suis sincèrement désolée mais les accidents de personne sont des évènements externes à notre société que nous ne maitrisons pas.

  7. WALEZAK

    Bonjour.
    Je prend aujourd’hui un tgv inoui qui part de la gare de Paris Gare de Lyon à destination de Saint Étienne Chateaucreux.
    Mon train va-t’il être impacté par les travaux? Si oui, de quelles manières?
    Cordialement

    • Carine Borth Carine Borth

      Bonjour,
      Si vous avez le message dans les temps, votre TGV arrivera en gare avec 2 minutes de plus que l’horaire prévu en dehors des travaux.
      Cependant, l’horaire inscrit sur votre billet est l’horaire effectif d’arrivée car les changements ont été effectués dans la base de vente.
      Je vous souhaite un bon voyage.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles