Vendredi 05 octobre : incidents sur un train au Chambon puis Bellevue

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Ce vendredi 05 octobre, le train à destination de Lyon-Perrache partant de Firminy à 06h38, départ 07h04 de Châteaucreux,  a subi des incidents sur son parcours, ce qui a perturbé le trafic sur notre ligne, et tout particulièrement sur la section Firminy-Saint-Etienne-Lyon-Perrache.

Un premier incident au Chambon-Feugerolles :

Au Chambon-Feugerolles, le conducteur ne peut repartir après s’être arrêté en bout de quai. Le train se trouve bloqué. Après 40 minutes, le train peut continuer sa marche, suite à l’intervention d’un conducteur d’un train circulant en sens contraire.

Un deuxième incident à St-Etienne-Bellevue :

A Saint-Etienne-Bellevue, le conducteur du train ne peut plus repartir suite à une panne informatique bloquante. Étant proche de Saint-Etienne-Châteaucreux, il fait appel à l’assistance de dépanneurs du dépôt de St-Etienne pour résoudre la panne.

Grâce à leur intervention, le train peut repartir mais il cumule désormais un retard de 01h26.

Des conséquences importantes pour plusieurs trains :

Plusieurs trains suivants le train en panne ont été impactés de façon forte par ces deux incidents, notamment les trains ci-dessous :

  •  Le Puy- Firminy 06h48, Châteaucreux 07h11,  Lyon Part-Dieu 07h54 : 01h24 de retard
  •  Firminy 07h08, Châteaucreux 07h35, Lyon-Perrache 08h28 : 1h05 de retard.
  • Firminy 07h38, Châteaucreux 08h04, Lyon-Perrache 08h58  : 44 min de retard.
  •  Le Puy- Firminy 07h53, Châteaucreux 08h11,  Lyon Part-Dieu 08h54 : 31 min de retard
  •  Firminy 08h08, Châteaucreux 08h34, Lyon-Perrache 09H28 :  29 min de retard.

 

Afin de résorber les retards et permettre la desserte de la rive-droite, le train partant de Lyon Perrache à 07h05, arrivant à St-Etienne-Châteaucreux à 07h58, a été terminus à St-Etienne et n’a pas continué sur Firminy (08h21). De ce fait,ce train est reparti de St-Etienne-Châteaucreux à 09h04, au lieu de Firminy, pour Lyon-Perrache .

 

A tous ceux qui ont été  impactés de près ou de loin par ces retards, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses et celles du TER AURA.

 

21 commentaires pour “Vendredi 05 octobre : incidents sur un train au Chambon puis Bellevue”

  1. Justine BRIVES

    Bonjour,
    Pour les retards et suppression de train en gare d’Aurec avez-vous des informations à fournir ? Je n’ai été avertie de la suppression du train de 8 h 08 en gare d’Aurec qu’à 8 h 01 alors que le chef de gare le savait depuis bien longtemps avant. L’appli ne semble pas fiable pour le temps réel…
    Cordialement,

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,

      L’appli SNCF est mise à jour depuis le Centre Opérationnel de Lyon par les gestionnaires d’Information Voyageurs du TER.
      Il y a donc toujours un délai entre la réalité du retard et la transmission à ces agents qui renseignent le logiciel.
      Le chef de gare d’Aurec est un agent de SNCF Réseau qui est en charge de la circulation des trains et de leur aiguillage sur la voie unique entre Firminy et le Puy.
      Il est donc bien avisé des retards de train car il les suit avec ces autres collègues de la ligne.

  2. Marc L

    Bonjour Frédéric,

    Je suis étonné que la voie vers Firminy, qui était libre, n’ait pas été utilisée à contresens pour les trains vers Lyon, cela aurait pu se faire entre le Bas (7H12 de Bellevue) et le Firminy suivant (7H40), en près d’une demi-heure, on aurait pu faire monter au moins 2 trains suivant immédiatement celui en panne. Même chose pendant l’immobilisation, plus tard, à Bellevue. Sauf erreur, il doit exister une IPCS juste en aval de Bellevue permettant de remettre les trains sur la bonne voie.

    Et s’il avait fallu donner des priorités, n’aurait-il pas été logique de favoriser les trains vers Lyon (plus de 100 personnes chacun) alors que les trains vers Le Puy et Bas n’intéressaient, à cette heure, qu’une vingtaine de personnes ?

    Par ailleurs, je vois que le 17H54 ce soir pourrait bien ne pas circuler, si j’en crois le tableau des arrivées à Part Dieu (17H48 venant d’Ambérieu supprimé). Je vais donc courir à Perrache attraper si possible le 18H02…

    Bonne soirée.

    • Marc L

      Bonjour,

      Non, finalement le 17H54 a circulé. Il était bien affiché au départ et origine Part Dieu, j »ai donc tenté le coup… Une seule rame, quasi impossible de monter, repli quand même sur Perrache avec le 17H51 de Tours, trop tard à 2′ pour le 18H02 donc 18H32. J’ai préféré éviter le 18H24 en raison aussi de ses compo et ponctualité plus qu’aléatoires.

      Si les compositions étaient affichées à ces heures sensibles, ce serait bien utile et éviterait des tours et détours. Mais les moyens de communications si sophistiqués et si nombreux dont nous disposons ne sont même pas fichus de nous prévenir en cas de grosse perturbation, donc pour les compos on peut attendre le siècle prochain, s’il y a encore des trains…

      Enfin, il serait temps d’agir vraiment pour cette sous-station de Montluel incendiée qui perturbe fortement le trafic sur Ambérieu depuis 2 semaines. J’espère que des réparations seront bientôt effectuées. On pourrait en attendant faire circuler en diesel les trains qui le peuvent (BGC vers Annecy ou Lons le Saunier) histoire de réserver l’alimentation électrique disponible aux matériels qui en dépendent totalement.

      Bonne journée.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Marc,

      Je pense que les informations sur la durée de la panne n’étaient pas assez fiables pour être exploitables.
      Il pensait sûrement que le train repartirait, je ne vois que cette explication.

  3. Yohann

    Pour information : aucune alerte n’a été publiée sur le fil twitter concernant cette situation.

    Enfin quand je dis aucune, je ment, ayant posé la question au community manager, il m’a twitté un post ou il répondait à une personne suite à une question en indiquant qu’il privilégiait les réponses personnalisées.

    Je trouve dommage de donner l’information à une personne plutôt qu’à plusieurs centaines en attente d’info.

    Ca m’aurait permis de faire le bon choix ce matin là, de ne pas me présenter en gare de Carnot mais directement à Chateaucreux pour choisir une solution de repli vers Part Dieu, et ne pas perdre 1h de travail…

    • Xav

      Oui, ils sont complètement passés à travers sur twitter, comme souvent.
      Ils avaient une grosse info, l’ont lâchée subrepticement à quelqu’un puis ont donné l’alerte une heure plus tard (une heure trop tard donc).

      Ce service est décevant, je l’observe depuis plusieurs mois, et il semble que ça sa principale tâche soit de dire que tout va bien avec des messages lénifiants du genre « le trafic est fluide sauf là où il ne l’est pas » toutes les heures.
      Globalement, il faut une apocalypse pour qu’ils donnent une info non-sollicitée et quand une ligne est coupée, le trafic est officiellement « perturbé ». Je crois que ça m’a servi une fois au total (une apocalypse avant l’été je crois) et m’évitant d’aller jusqu’à la gare. Le reste du temps, c’est moins mauvais sur le site TER.

      Leur doctrine d’emploi impliquerait que tout le monde vienne leur demander si LEUR train est à l’heure (ce qu’on ne sait qu’après de toute façon 😛 ) mais en même temps ils saturent très vite sous le flux de questions. Et si c’est pour poser une question quand on a besoin, nul besoin d’être abonné, ça évite de subir la pubs…
      Y’a des choses à revoir, à commencer par définir clairement un objectif et d’être en mesure de l’atteindre. J’ai pas besoin qu’on me dise que tout va bien quand c’est pas le cas.

  4. olivedelaric

    Bonjour,
    De toute manière, il faut bien voir que de mon point de vue, on perd son temps à diversifier les outils de communication. On a déjà tout ce qu’il faut pour pouvoir communiquer. On a les SMS et les applications. Est-ce qu’on a les moyens nécessaires pour informer quand une situation de perturbation se produit ? Apparemment non puisqu’on ne rentre pas les informations. Depuis des années on voit aussi des choses régresser. Avant, on savait faire des trains origine/destination Carnot, on ne veut plus. On a un IPCS jusqu’à Bellevue, il a servi quelques fois. Mais pour gérer tout ça, il faut du monde. Et on sait que le personnel a été réduit.
    Bonne journée.

  5. Olivedelaric

    Bonsoir Marc L, bonsoir à tous,
    Une visite sur le site du TER AuRA nous apprend que des travaux sont en cours, ce qui occasionne des suppressions de trains. Peut-être quelques rames de plus pour nos roulements du coup…
    En un sens Marc, vous avez été entendu.

  6. Marc L

    Bonsoir Olivier, bonsoir à tous,
    Merci pour votre post, voilà une bonne nouvelle, espérons que tout rentrera dans l’ordre bientôt. Mais en fait de rames supplémentaires, je crois bien que le 17H54 était supprimé ce soir non seulement sur Ambérieu-Lyon (comme depuis le début de la semaine) mais sur tout son parcours. Heureusement je suis allé d’entrée de jeu à Perrache attraper le 18H02, de justesse car retards entre les 2 gares. En arrivant à Châteaucreux la rame du 17H54 qui repart à 19H20 était absente.

  7. Gemini

    Bonsoir Mr. Satre.

    Je pirate ce sujet pour en aborder d’autres :

    1/ prenant le train de 17h32 au départ de Perrache, je suis étonné que l’annonce indiquant que le train va être mis en place dit en fait « Attention au passage d’un train ». Pourtant, avant, elle disait plutôt « Le train TER n°blabla à destination de XXX va être mis en place, voie J ». Pourquoi selon vous ce changement qui est manifestement faux ?

    2/ Ce TER de 17h32 est très souvent presque plein à craquer à Perrache, et il y a quasiment toujours des personnes qui doivent voyager debout à Oullins.
    Ces conditions de transport indignes qui s’approchent plus du transport de bétail que de voyageur sont bien entendu le fait de la suppression des omnibus (petits Givors). Je n’avais jamais vu ça avant cette suppression, sauf en cas de situation perturbée. Mais maintenant, c’est le cas même en situation « normale ».

    Je sais bien que cette décision émane de la région. Je leur ai déjà écrit plusieurs fois pour leur faire savoir tout le bien que je pensais de cette décision inique. Pour le cas où celle-ci vous écoute un peu, je partage également avec vous sur ce blog cet état de fait déplorable.

    Bonne soirée.

    • Olivedelaric

      Bonjour à tous et à Gemini,
      Un jour que j’entendais ce message sur un quai à Perrache, quelqu’un de la SNCF m’a expliqué, si j’ai bien compris, que dans certaines situations, il y a des annonces automatiques quand un train s’approche d’un quai. donc, si cette annonce automatique se fait entendre, c’est qu’un train a franchi une balise ou quelque chose dans ce genre. si le speaker a bien préparé les choses, toujours si j’ai bien compris, le message précis concernant ce train doit être annoncé. si rien de précis n’est entré, vous entendez ce que vous avez dit.
      Avis au speakers de Perrache s’ils nous reçoivent, j’ai l’impression que les annonces sur les voies J et K sont un peu la variable d’ajustement alors ne nous oubliez pas.
      Bonne journée.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Gemini, Bonjour OlivedelaRic, et bonjour à toutes et tous,

      OlivedelaRic a tout à fait raison concernant les annonces « Attention au passage d’un train ».
      Ce sont bien des annonces de sécurité qui sont émises automatiquement suite au passage du train sur une balise de repérage de SNCF Réseau.
      Et en ce qui concerne l’annonce « classique », c’est bien au speaker de déclencher l’annonce en manuel ou alors de l’avoir programmé.

      Oui c’est vrai aussi, les voies J/K sont éloignées des autres voies centrales avec plus de difficulté pour réaliser les annonces vocales. Le « speaker » doit être plus vigilant, notamment lorsqu’il s’agit d’une rame vide qui vient de Vénissieux, ou après le pont du Rhône, afin de réaliser une manoeuvre de refoulement sur le pont de Saône pour revenir sur les voies J/K.
      Le conducteur doit changer de cabine et procéder à une remise en service et le délai peut varier pour ce demi-tour. La preuve en est lors du dernier retard important du train de 17h02, c’est lorsque le conducteur a changé de cabine et qu’il a réalisé des essais de remise en service que ce retard a été pris.

  8. Marc L

    Bonjour Gemini, Olivedelaric, Frédéric, bonjour à tous,

    C’est vrai que les annonces sont à côté de la plaque… La plus comique est celle indiquant que le train va partir alors qu’il n’est pas encore à quai !!! Ca me fait rire à chaque fois. On échange des regards entendus entre voyageurs, affligés ou hilares. Cela arrive régulièrement à StE, Lyon ou ailleurs…

    Puisqu’on parle d’annonces vocales, ne pourrait-on pas corriger une surenchère inutile dans des petites gares comme Bellevue ou St Chamond (2 annonces par train) ou RDGier (3 annonces!) ? Dans les deux cas précités, on a d’abord l’annonce vocale indiquant que le train « partira » voie X (totalement inutile) puis 30 secondes après celle (normale) annonçant son arrivée en gare. A RDG, on a en plus celle qui informe que le train « est annoncé ». Soit 3 messages vocaux par train ! Dans une grande gare, la préannonce peut s’avérer utile. En revanche, à Bellevue ou dans le Gier, seule la dernière annonce d’arrivée du train suffit. Les riverains de Bellevue apprécieraient sûrement, d’autant plus que le 1er train passe à 5H20 et le dernier après 22H. C’est encore plus aberrant quand on sait que, dans cette même gare, des W (trains à vide sans arrêt) passent en pleine vitesse sans être jamais annoncés, alors qu’ils sont de fait bien plus dangereux que les trains avec arrêt ! Cela s’imposerait, avec les nombreuses personnes de tous âges qui traversent sauvagement les voies, encore plus depuis la fermeture du souterrain et avec les pannes récurrentes des ascenseurs. J’en ai engueulé un de plus samedi, qui traversait laborieusement avec un énorme bagage juste avant le train de 14H00… D’autres personnes étaient présentes, j’étais le seul à m’émouvoir de la situation.

    Enfin, pour ceux qui attendent toujours une communication sur la suppression des « petits Givors », celle-ci est une décision autoritaire de la Région. Donc aucune communication n’est de fait requise.

    Bonne semaine à toutes et tous.

    • Maximus

      Je rajouterai à ça les annonces à l’intérieur du train pour annoncer l’arrêt prochain, je sais pas pour vous, mais je trouve ça très agaçant surtout de bon matin (7h) et quand les gares sont rapprochées (La Ricamarie, Bellevue, Le Clapier…. puis Le sablon, Vernaison …)
      Car à chaque arrêt il y’a 3 messages qui se succèdent :
      – 30 secondes avant d’arriver : Prochain arret : « xxx », attention à l’intervalle …..
      – Une fois arrivé à l’arrêt : Gare « xxx », destination « Perrache » ….
      – En quittant l’arrêt : Destination « Perrache », prochain arrêt : « yyy »

      Et ça s’enchaîne comme ça toutes les 2/3 minutes, difficile de se reposer ou se concentrer sur quelque chose, surtout que souvent le son est fort (d’ailleurs n’est-il pas possible de baisser le volume ? car parfois ça agresse les tympans)

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Je suis désolé mais ces annonces sont vraiment nécessaires pour plusieurs raisons :
      – D’une part pour des clients non habitués de la ligne, donc des voyageurs occasionnels.
      – D’autre part pour nos clients non-voyants ou déficients visuels qui eux en ont vraiment besoin.

      Quant au volume, c’est vrai qu’il peut être élevé si l’on se trouve à proximité du haut-parleur, mais c’est vraiment pour que l’annonce soit entendue dans tout le train.

  9. Olivedelaric

    Bonjour Maximus et bonjour à tous,
    Maximus, on est un certain nombre en France à s’être battu pour ces annonces, car certaines personnes en ont besoin. Bien sûr, on peut toujours discuter du volume sonore, du fait que certains endroits du train sont sonorisés plus fortement que d’autres etc. C’est un texte européen qui définit les annonces qu’on doit avoir, vous trouvez le même type d’annonces dans d’autres pays. Certains trains plus anciens ne donnent pas d’annonces quand on est à l’arrêt, ni quand on repart, mais sur le nouveau matériel, il faut appliquer les normes européennes. Vu ce que vous décrivez, vous parlez du matériel Regio.
    Je suis désolé si ça vous agresse. Les annonces n’ont d’intérêt que si on les entend. Justement je reproche à la STAS de respecter les textes dans la lettre, mais pas dans l’esprit car leurs annonces sont la plupart du temps inaudibles. C’est compliqué de plaire à tout le monde.
    En tout cas, le chemin que vous proposez, qui consiste, si je comprends bien, à se débarrasser des annonces d’une manière ou d’une autre, n’est pas le bon.

    • Maximus

      Bonjour Olivedelaric,

      Non je ne cherche pas à m’en débarrasser, je dis juste que c’est agaçant, surtout le matin.
      Je me met chaque jour quasiment à la même place, et je constate que d’un jour à l’autre, le niveau sonore n’est pas le même, variant de l’acceptable au désagréable ! Je suppose donc qu’il existe un bouton pour monter et baisser le son, qu’on pourrait ajuster selon l’horaire (Je dis peut être n’importe quoi )

      Mais bon, on a bien compris que le confort des voyageurs n’est pas la priorité ! ça me fait penser à la climatisation, qui se met à souffler fort durant le trajet (été comme hiver), on se caille si on est coté fenêtre même en plein été (alors imaginez lorsqu’il fait -5 ou moins dehors! ), je l’avais déjà fait remonter ici, mais apparemment ça à l’air de déranger personne.

    • Xav

      Rassurez vous, la clim’ en tir direct sur la figure gêne tout le monde.

      En fait les problèmes d’il y a deux ans sont toujours là, on a juste mis une couche supplémentaire avec les problèmes de disponibilité de rames, les retards structurels, la suppression des p’tits givors et l’allongement de trajet des survivants.

      Après, techniquement, plus on augmente la proportion de gens debout, plus on diminue la proportion de gens gênés par la clim’ 😛

    • Danish

      La clim est modifiable en direct sur les Rgion2N, il suffit donc de demander à un contrôleur de la baisser… Ah ben non pardon.

      Tambouriner à la porte du conducteur peut-être ?

  10. olivedelaric

    Bonjour Maximus
    Je comprends qu’un niveau sonore fort peut être désagréable. D’ailleurs si vous constatez que, dans une rame, ça parle vraiment trop fort, il faut donner à M. Satre le numéro de train et dire si vous êtes en queue ou en tête afin que les techniciens puissent retrouver facilement l’endoit où se pose le problème et faire des réglages.
    J’avoue que je suis sur la défensive concernant les annonces car ça a été compliqué de les faire accepter. C’est d’ailleurs toujours un problème depuis la disparition des contrôleurs à bord car sur certains types de rames, il n’y a plus aucune annonce du tout.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles