Vendredi 13 juillet et samedi 14 juillet : deux incidents caténaires près de Vernaison sur la rive-droite

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Ce vendredi 13 juillet et samedi 14 juillet, deux incidents caténaires ont eu lieu près de Vernaison. Les conséquences ont été importantes avec un train immobilisé et le passage des trains par la rive-gauche ce vendredi soir et ce samedi matin.

Un premier incident vendredi 13 juillet en fin d’après-midi

Constat initial

C’est le train 886 284, parti à 17h37 de Firminy, départ 18h04 de St-Etienne-Châteaucreux, qui s’arrête après Vernaison vers 18h50. Il provoque l’arrêt de tous les trains du secteur.

Le conducteur a constaté des anomalies à la caténaire. Après vérification de la caténaire sur les 600 mètres qui précédent son train arrêté, c’est bien les supports qui portent le câble de contact qui sont tombés mais le fil électrique est intact.

Conséquences sur la circulation des train sur la rive-droite côté Lyon-Perrache

Tous les trains Firminy-Saint-Etienne-Perrache et retour circulent par la rive gauche par St-Fons à partir de Givors-Ville, excepté le train partant à 19h02 de Lyon-Perrache.

Un premier scénario imaginé pour repartir

Ayant un train bi-mode, c’est-à-dire aussi bien électrique que thermique, le conducteur envisage de pouvoir repartir avec son moteur ayant vérifié que la caténaire devant lui est en bon état.

Malheureusement, l’archet du pantographe de son train est tordu et à distance d’un mètre de la caténaire. Les agents caténairistes de SNCF Réseau arrivés sur place indiquent que le train ne pourra pas circuler tant que le pantographe ne sera pas ligaturé pour l’empêcher de bouger.

Après analyse des agents caténaires, cette opération est jugée relativement longue et donc un nouveau scénario est mis en œuvre.

Un deuxième scénario mis en place suite à l’échec du premier

Ne pouvant repartir dans un délai réduit afin de bloquer le pantographe, il est alors décidé de commander un car et donc de faire descendre les voyageurs du train. L’échec du premier scénario a fait perdre un temps précieux pour cette commande du car. Une recherche active est lancé auprès de diverses compagnies de car privées. Un car est trouvé qui doit arriver vers 20h30, celui-ci arrive vers 20h50 ayant eu des difficultés pour repérer l’endroit où prendre les voyageurs. Au final, le car arrive à Lyon-Perrache vers 21h30 après avoir desservi la gare d’Oullins.

Dégagement du train et travaux de nuit

Après intervention des équipes caténaires, la pantographe est bloqué et ligaturé vers 23h00 et le train repart à vide à 23h30.

Les travaux ont lieu toute la nuit pour remettre la caténaire en état sur les 600 mètres sur les deux voies, ceux-ci se terminent à 07h00.

Un deuxième incident samedi 14 juillet en matinée

Le premier train qui circule au départ de Firminy à 06h37, départ 07h04 de Saint-Etienne-Châteaucreux détecte des anomalies sur la caténaire. Il provoque l’arrêt de tous les trains du secteur. Ces anomalies se situent 5 Km en amont de l’incident de la veille.

Constat

Il s’agit là aussi des supports (les pendules) qui sont décrochés ou tombés.

Conséquences sur la circulation des train sur la rive-droite côté Lyon-Perrache

Tous les trains Firminy-Saint-Etienne-Perrache et retour circulent par la rive gauche par St-Fons à partir de Givors-Ville. Certains trains sont origine/terminus à St-Etienne-Châteaucreux afin de limiter les conséquences des retards.

Travaux de jour

Les travaux de réparation de la caténaire doivent se terminer vers 16h00. Pendant ce temps, tous les trains passent par la rive-gauche et St-Fons à partir de Givors-Ville.

D’autres anomalies ont été détectées et les travaux ont été rendus à 18h20.

Premiers éléments d’enquête

On a retrouvé des bouts de pantographe près de zones touchées par ces anomalies, ces débris proviennent du train qui a précédé le train arrêté le vendredi 13 juin, c’est-à-dire le train parti à 17h07 de Firminy, 17h34 de Châteaucreux. Ce serait donc ce train qui aurait provoqué ces anomalies sur la caténaire. L’enquête se poursuit afin de déterminer les causes précises.

Je reste à votre disposition pour toutes questions ou éclairage.

Au nom de SNCF Réseau qui gère et entretient le réseau, et de SNCF Mobilités TER qui vous transporte, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses pour ces incidents et tout particulièrement les clients du train arrêté après Vernaison ce vendredi 13 juillet et qui ont dû attendre longtemps une solution pour repartir.

 

 

 

 

 

 

 

10 commentaires pour “Vendredi 13 juillet et samedi 14 juillet : deux incidents caténaires près de Vernaison sur la rive-droite”

  1. olivedelaric

    Bonjour,

    Oui, j’aimerais certaines précisions. En effet, si les trains sont détournés par la rive gauche, pourquoi le 242 a-t-il eu 66 minutes de retard, le 244 environ 30 ? À Châteaucreux, on me disait hier soir qu’on n’avait pas d’informations car on n’arrivait pas à joindre l’agent qui détenait les points qui nous intéressaient, à savoir où est le train, est-il parti de Perrache, est-il détourné ou attend-il derrière le train en panne ? Selon l’agent que j’avais en face de moi, une seule personne détenait ces informations et son téléphone était constamment occupé. Quand on sait qu’il existe des outils informatiques de suivi des trains, c’est difficile à entendre, tout comme la décision de ne pas autoriser l’agent d’escale présent à proposer un taxi.
    Merci.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,

      En préambule, nous avions plusieurs incidents hier soir avec des trains en panne à Jean-Macé et St-Fons qui ont perturbé le trafic sur tout le noeud ferroviaire lyonnais, et donc sur les gares de Lyon Part-Dieu et de Lyon-Perrache.
      Lorsque je suis passé hier soir à l’Escale de Perrache vers 21h30, la situation n’était toujours pas rétablie.
      C’est ce qui explique la situation chaotique d’hier soir.
      Je n’ai pas tous les éléments pour vous répondre car je n’ai pas encore tous les rapports des différents intervenants, ce sera lundi, et je souhaiterais aussi parler de ce qui s’est passé avec le Dirigeant Régional Opérationnel.

      Pour le moment,après recherche sur le logiciel de suivi des trains, voici ce que j’ai trouvé :
      – Pour le train 886 245/4 : ce train est la réutilisation du train 886 288/9 qui arrive habituellement à Lyon-Perrache à 19h50. Ce train est arrivé à Lyon-Perrache par la rive-gauche via St-Fons avec 17 minutes de retard.
      Je vois que ce train 886 245/4 est reparti par la rive-droite, il a donc été manœuvré sur le pont de Saône, côté Vaise, pour repartir des voies J/K. Cette manœuvre de rebroussement, plus le retard à l’arrivée du train réutilisé et bien sûr les perturbations sur Perrache, ont occasionné un retard de 41 minutes au départ de Perrache. Ce train est parti à 21h13 et il est donc bien passé par la rive-droite avec une marche ralentie lors du croisement avec le train en panne, ce qui a occasionné 13 minutes supplémentaires de retard avec 54 minutes de retard.

      – Pour le train 886 242 : ce train est parti de Lyon Perrache avec 67 minutes de retard, à 20h39.
      Ce train est la réutilisation du train 887 411 qui arrive à Lyon-Perrache à 19h22 en provenance de Bourg-en-Bresse, il est arrivé à l’heure avec deux rames BGC, une va à Lyon-Vaise au dépôt et l’autre le 886 242/3.
      Je vois que ce train 886 243/2 est reparti par la rive-droite, il a donc été manœuvré sur le pont de Saône, côté Vaise, pour repartir des voies J/K. Cette manœuvre de rebroussement et bien sûr les perturbations sur Perrache ont occasionné un retard de 67 minutes au départ de Perrache. Ce train est donc bien passé par la rive-droite avec une marche ralentie lors du croisement avec le train en panne, ce qui a occasionné 7 minutes supplémentaires de retard avec 73 minutes de retard qu’il a rattrapé puisqu’il arrive à St-Etienne-Châteaucreux avec 68 minutes de retard.

      Donc certains trains Perrache-Firminy sont tout de même passés par la rive-droite via Oullins en desservant les gares de la rive-droite. Cette voie était libre, c’est à dire la voie 1 du sens Perrache vers Givors, contrairement à la voie 2 du sens Givors vers Perrache qui était bloqué par le train en panne. C’est ce qui fait que tous les trains Firminy-Perrache sont bien passés par la rive-gauche via Oullins.

      Pour ce qui concerne le fait d’identifier les trains, c’est le logiciel que j’utilise pour vous répondre qui permet de voir ceux-ci. Il s’agit des balises de l’Infra (SNCF Réseau). En temps réel, il est possible de questionner mais si le train est entre deux balises et arrêté cela pose problème. Je ne sais que vous dire pour la réponse de mon collègue de l’Escale qui utilise aussi d’autres logiciels d’information spécifiques à l’Escale.

      Pour ce qui concerne la prise en charge refusée, je me renseignerai auprès des responsables du Centre Opérationnel.
      D’après ce que j’avais en mémoire, si l’on avait un train dans l’heure et demi qui suivait il n’y avait pas de prise en charge. C’est le permanent TER qui donne son accord en fonction des circonstances particulières et de son analyse de la situation.

      Je suis désolé pour cette attente prolongée en gare de Saint-Etienne-Châteaucreux et vous prie d’accepter mes excuses.

  2. Justine BRIVES

    Monsieur Quatre, vous ne vous seriez pas tromper de mois dans l’intitulé de votre message ? Cordialement

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,

      Oui, je me suis trompé.

      Je vous remercie pour votre post.

      Je vais rectifier.

      Bonne soirée et merci encore.

  3. olivedelaric

    Bonjour,
    Et ce matin, des retards subsistaient sur notre ligne Firminy/Châteaucreux/Perrache.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,

      Hier dimanche 15 juillet au soir, la rive-gauche en direction de Part-Dieu était interrompue suite à des arbres sur la caténaire des voies 2 et 2 bis près de Sibelin/Feyzin.

      Et lorsque l’on a détourné le trafic sur la rive-droite en direction de Perrache par la voie 2, il y a eu une coulée de boue ainsi que des amas de grêlons rassemblés qui ont interrompu le trafic.

      La reprise a eu lieu lorsque les arbres ont été tronçonnés sur la rive-gauche.
      Pour la rive droite, il a fallu attendre l’écoulement de la boue puis une intervention des agents de la voie afin de dégager ce qui restait sur la voie, environ 30 cm.

      Et ce matin les conséquences sont une panne de signalisation.

      Sur la rive-droite, cela donne 4 jours de perturbations à la suite !

  4. Marc L

    Bonjour Frédéric,

    Je rebondis sur la réponse très détaillée – et fort intéressante – que vous avez faite à Olivedelaric sur la ligne Perrache-Firminy vendredi soir. Un aspect m’interpelle : le train 886242 de 19H32 est la réutilisation d’un train double venu de Bourg en Bresse à 19H22, soit 10 minutes avant. Comment est-ce possible, en si peu de temps, de faire descendre les voyageurs arrivés, décrocher les 2 éléments, en envoyer un au dépôt, faire manoeuvrer et rebrousser le second sur le pont, l’aiguiller voies JK et enfin embarquer les voyageurs partants ? A mon sens c’est mission impossible.

    Ce roulement est-il exceptionnel ou désormais quotidien ? Auquel cas il fragilise sérieusement la ponctualité du 886242, pour peu que le train de Bourg ait du retard, que les abords de la gare soient saturés et les manoeuvres difficiles à réaliser…

    J’ai justement vu ce matin le train venu de Bourg à 6H52 repartir, sauf erreur, vers Firminy pour 7H05. Arrivé avec 6′ de retard, il n’a pu être à l’heure après avoir rebroussé sur le pont et changé de voies. Et pourtant c’était un élément simple : manoeuvre de découplage en moins. Je pense que ces roulements sont beaucoup trop tendus. Avec un programme de circulation réduit en été, on devrait pouvoir trouver des rames disponibles pour éviter ces tensions, certainement éprouvantes par ailleurs pour les agents.

    Bien cordialement

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Marc,

      Merci pour votre message intéressant.

      Concernant le train 886 242/3, départ de 19h32 de Lyon-Perrache de ce vendredi 13 juillet, il s’agissait bien d’une exception pour la réutilisation du train venant de Bourg-en-Bresse, en l’occurrence un BGC. Soyez donc rassuré Marc.

      Le roulement d’été normal du 15 juillet au 26 août est le suivant :
      La rame, une Regio 2N, vient de Saint-André-le-Gaz et arrive à 19h07 par le train 887 344 pour repartir à 19h32 pour Firminy.
      On reviendra à quelque chose de plus classique partir du lundi 27 août :
      C’est la rame du 886 284/5 qui arrive à 18h58 en provenance de Firminy qui sera réutilisée pour repartir à 19h32.

      Pour le train 889 403 de ce mercredi 17 juillet arrivant de Bourg-en-Bresse à 06h51, vous avez bien vu, la rame a été réutilisée sur le train 886 207/6 partant à 07h05. Là aussi, il s’agissait bien d’un mouvement exceptionnel et unique.
      La règle pour le 886 207/6 pour cet été, puis à partir de septembre, est bien que ce soit la rame arrivée de Firminy à 06h28 qui soit réutilisée pour repartir à 07h05. Quant au train venant de Bourg-en-Bresse et qui arrive à 06H51, il repart d’où il vient à 07h08.

      Bonne journée.

  5. Marc L

    Bonjour Frédéric,

    Merci pour votre réponse tout aussi intéressante, qui me donne plein d’infos sur les roulements, pour moi qui m’y intéresse particulièrement.

    Je suis rassuré quant aux réutilisations plus rationnelles de rames. Il me semblait que les trains de Bourg comme ceux de Firminy restaient sur leur ligne avant l’été, je vois que cela devrait continuer ainsi sauf exceptions.

    J’ai vu par ailleurs, mercredi soir sur les voies de garage de Châteaucreux, une étrange composition de 2 automoteurs X 4900 « Normandie » + 1 autorail bleu X 2800 emmenés par une loco diesel 67000. Je suppose qu’il s’agit d’engins réformés. Voilà qui m’a fait remonter dans le temps ! surtout pour avoir longtemps utilisé les X 2800 dont j’ai toujours apprécié la fiabilité, la robustesse et la puissance de 825 ch. J’ai dû prendre le dernier vers 2009 ou 2010 avant l’extinction totale de la série.

    Bonne fin de semaine à vous.

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour Marc,

      Je vous en prie.

      C’est bien cela.
      J’ai été demandé à ma collègue qui s’occupe des acheminements spéciaux pour le TER.

      Et oui, l’X 2800 est une série mythique.
      J’ai souvent eu l’occasion de côtoyer ces engins et de réaliser des manœuvres avec eux.

      Bonne fin de semaine.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles