La gare de Lyon Part-Dieu fermée ce jeudi 22 octobre de 14h20 à 18h00

Vous avez peut-être dû subir la fermeture de la gare de Lyon Part-Dieu ce jeudi 22 octobre de 14h20 à 18h00. Je vous propose d'expliquer les conséquences de cette fermeture sur la circulation des trains.

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

A 14h20 : fermeture totale de la gare de Lyon Part-Dieu

A 14h20, la Police Nationale décide de fermer totalement la gare de Lyon Part-Dieu.

Cette fermeture est totale, c’est à dire aucun train ne dessert plus la gare de Lyon Part-Dieu et aucun voyageur ne reste en gare.

Détournements de tous les trains

Au vu de cette situation, la décision est prise de détourner tous les trains devant passer à Lyon Part-Dieu, ceux pour lesquels c’est possible, sur les autres gares accessibles du noeud ferroviaire lyonnais, ce sont :

Lyon-Perrache pour la grande majorité des trains pouvant passer par cette gare.

Lyon St-Exupéry pour certains TGV du trafic nord-sud/sud-nord.

Les trains de fret de diverses compagnies ferroviaires ont eux aussi été détournés de leur itinéraire habituel.

La gare de Lyon-Perrache est saturée

La gare de Lyon-Perrache se révèle vite saturée du fait de l’addition de son trafic habituel avec  une partie du trafic de Lyon Part-Dieu. En clair, il y a trop de trains à réceptionner au même moment.

Cette saturation touche la réception des voies à quai mais aussi l’espace en gare pour les voyageurs. En effet la gare de Lyon Perrache n’est pas adaptée pour recevoir des centaines de voyageurs simultanément et de façon massive.

Les trains qui devaient avoir pour origine ou terminus Part-Dieu, ou bien passer par Part-Dieu avant d’arriver sur Perrache ou partir de Perrache pour passer à Part-Dieu, sont reportés de fait à Perrache, c’est à dire principalement les trains au sud de et vers Valence/Avignon, au nord/ouest de et pour  Roanne/Clermont-Fd, Paray/Mâcon et à l’est de et pour St-André-le-Gaz/Grenoble, ainsi que les TGV de et pour Paris. Si bien sûr on pouvait recevoir ces trains sur des voies disponibles et que le roulement de Matériel et « agents » le permettait, notamment pour des trains origine. Tout cela se réalise avec de gros retards.

Les trains de passage qui devaient arriver à Part-Dieu sont aussi reportés sur Lyon-Perrache, qu’ils arrivent du nord ou du sud, lorsqu’il est possible de les recevoir en gare et que le roulement de Matériel et « agents » le permet, on trouve notamment certains TGV Province-province, exemple Montpellier-Lille-Bruxelles. Si bien sûr on pouvait recevoir ces trains sur des voies disponibles. Tout cela se réalise avec de gros retards.

Le côté sud permet un accès sur la gare de Lyon-Perrache avec 4 voies mais ce n’est pas le cas pour le côté nord avec seulement 2 voies (voir schéma).

Un accès ferroviaire réduit côté nord pour Perrache

Les trains qui devaient arriver à Lyon Part-Dieu par le côté nord, c’est à dire en provenance de Paris, Roanne, Dijon, etc, arrivent sur Lyon-Perrache par le côté nord par le tunnel « St-Irénée » à double voie, ils passent avant par la gare de Lyon-Vaise (voir plan ci-dessous).

La bifurcation pour aller soit à Part-Dieu, soit à Perrache, se situe à Collonges-Fontaine au nord de Lyon, voir schéma ci-dessous.

Ces trains qui devaient arriver à Lyon Part-Dieu, TGV et TER, se rajoutent au trafic habituel, cela a pour effet de provoquer une accumulation de trains circulant sur la même voie à partir de Collonges-Fontaines. On trouve des Clermont-Roanne-Lyon, des Dijon-Lyon, des TGV Paris-Lyon et des TGV venant du nord qui arrivaient à Part-Dieu puis pour certains allaient à Perrache.

Des trains sont arrêtés en amont et la circulation est ralentie, cela est accentué par l’incapacité de la gare de Lyon-Perrache d’accueillir tous les trains à quai, voir paragraphe ci-dessus.

Les péri-urbains Villefranche-Lyon-Vienne et maillages régionaux Mâcon-Valence passant habituellement par Lyon-Perrache ont donc été touchés eux aussi de façon indirecte par cet embouteillage ferroviaire, en ne pouvant pas accéder à la gare de Perrache.

 

Des trains supprimés car ne pouvant rouler

Les trains venant ou allant au nord-est, c’est à dire Ambérieu, Annecy, Genève ou Boug-en-Bresse ne pouvaient circuler car ils devaient passer par Part-Dieu obligatoirement.

Ces trains ont été supprimés.

Ils ont pu circuler seulement à la reprise du trafic.

Un bouleversement pour les enchaînements

Cette situation de très grande perturbation a provoqué un bouleversement pour les enchaînements d’utilisation des agents, conducteurs et contrôleurs, mais aussi du Matériel.

L’enchaînement, ou le roulement en terme technique, c’est la suite des trains que doit réaliser un train, un agent ou un contrôleur.  Lorsqu’un train, un conducteur, un contrôleur, arrive dans une gare où il est terminus, il est réutilisé pour aller sur une autre destination et ainsi de suite jusqu’à sa fin de service.

En effet, nous avions plusieurs conducteurs et contrôleurs bloqués dans des trains arrêtés ou très en retard qui n’ont pu assurer leur train suivant, bien que parfois nous ayons la rame à disposition.

Inversement, nous avions parfois conducteur et contrôleur mais pas la rame pour faire le train.Cela valait aussi pour les rames très en retard ou bloquées au mauvais endroit pour être réutilisées.

Des volontaires pour aider à l’information

Que ce soit à Lyon-Perrache, puis à Lyon Part-Dieu, des dizaine de volontaires de l’information en gilet « rouge » ou « orange » se sont mis à disposition afin d’aider les agents d’Escale des deux gares.

Ils ont contribué à fiabiliser l’information au fil de l’eau et à guider les voyageurs, notamment ceux qui ne connaissaient pas la gare de Lyon-Perrache.

A 18h00 : Une reprise difficile en gare de Lyon Part-Dieu

Suite à l’autorisation des autorités de Police, la reprise s’effectue à 18h00, cela fait maintenant presque 4 heures que la gare de Part-Dieu est fermée et qu’elle ne voit arriver ou partir aucun train.

La difficulté consiste à savoir quels trains faire partir en priorité :

Pour les trains origine, en fonction de la capacité à avoir les trois composantes : rame/conducteur/contrôleur, au bon endroit et au bon moment.

Pour les trains de passage en fonction de leur positionnement et de leur prévision d’arrivée.

Les perturbations se sont prolongées jusqu’à tard dans le soirée et ont aussi eu des conséquences le lendemain avec certains premiers trains supprimés, la rame, le conducteur ou le contrôleur n’ayant pu arriver la veille à la gare terminus pour être réutilisés au départ le lendemain.

Les conséquences de cette fermeture ont été ressenties partout en France pour le trafic TGV.

Je reste à votre disposition pour tout éclairage.

 

 

2 commentaires pour “La gare de Lyon Part-Dieu fermée ce jeudi 22 octobre de 14h20 à 18h00”

  1. Mathieu

    Merci pour cet article très intéressant !

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Je vous remercie pour votre message.
      J’espère arriver à expliquer de la manière la plus simple et pédagogique possible tout ce qui touche au ferroviaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles