Panne du train 886 137 avant le Péage-de-Roussillon

Ce mercredi 06 mars à 17h45, le train 886 137 parti de Lyon-Perrache à 17h11 pour Valence-Ville a connu une panne un peu avant la gare du Péage-de-Roussillon.

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Cet incident majeur a fortement perturbé tout le trafic ferroviaire sur la vallée du Rhône toute la soirée.

Les conséquences immédiates

Les conséquences immédiates ont été  l’arrêt du trafic dans le sens Lyon vers Valence suite à la panne du train 886 137 Lyon-Perrache-Valence un peu avant la gare du Péage, ce qui a eu pour effet l’arrêt des trains qui le suivaient :

  • Pour le train 886 195 Perrache 17h39 à destination d’Avignon en gare de Vienne.
  • Pour le train 17725 parti de Lyon Part-Dieu à 17h20 pour Marseille à St-Clair-les-Roches.

Que s’est t’il passé  ?

Un peu avant d’arriver en gare du Péage-de-Roussillon, vers 17h45, le conducteur du train 886137 a constaté une anomalie bloquante qui a nécessité l’arrêt immédiat de son train.

Quelles conséquences  pour les autres trains ?

Le trafic ferroviaire a été arrêté dans le sens  Lyon/Vienne vers St-Rambert d’Albon, l’autre sens St-Rambert vers Lyon était toujours possible. Ce sens a été lui aussi interrompu lorsque le conducteur du train en panne a demandé la protection pour réaliser ses essais sur son train puisque ceux-ci l’amener à descendre sur la voie contiguë.

Les trains Vienne-Villefranche s/Saône et retour ont pu continuer à circuler normalement puisque les voies pour aller et venir jusqu’ à Vienne n’étaient pas impactées. Ces trains permettaient donc d’aller sur Vienne ou d’en partir

Les autres trains TER  allant et venant sur Valence/Pierrelatte/Avignon/Marseille ont continué à circuler par l’itinéraire de la rive-droite entre Chasse-sur-Rhône et St-Rambert d’Albon.

  • Dans ce cas les gares de Vienne, St-Clair-les-Roches et le Péage-de-Roussillon ne sont plus desservies.
  • Les gares de St-Rambert d’Albon, St-Vallier, Tain-l’Hermitage-Tournon, Valence et toutes les suivantes sont  desservies

Cela a été le cas pour les trains qui suivaient et ne se trouvaient pas bloqués derrière le train en panne, il s’agissait des trains :

  • 886 139 : Perrache 18h10 pour Valence-Ville.
  • 886 197 : Part-Dieu 18h20 pour Avignon-Centre

Le train 886 186 de l’autre sens départ de Valence à 18h10 pour Lyon a aussi utilisé l’itinéraire par la rive-droite suite au dépannage du train par le conducteur bloquant la voie 2 (voir dépannage).

Des cars commandés mais pas trouvés

Plusieurs cars ont été commandés pour assurer la navette entre Vienne et St-Rambert d’Albon et retour afin de desservir les gares de St-Clair-les-Roches et le Péage au départ de Vienne ou St-Rambert d’Albon. Mais malheureusement comme à chaque fois dans ce cas de figure, il a été très difficile d’en trouver et ils ont été insuffisants pour assurer cette mission.

Un seul car a été trouvé à 19h10 au départ de Vienne.

Un dépannage du train 886 137 par le conducteur

Pour effectuer le dépannage du train en panne sur la voie 1, le trafic a été aussi arrêté sur la voie 2 dans le sens Valence vers Lyon, c’est le conducteur du train en panne qui a demandé la protection pour réaliser ses essais sur son train puisque ceux-ci l’amener à descendre sur la voie 2 contiguë.

La reprise du trafic interrompu sur la voie 2 a eu lieu dès que le conducteur a eu terminé ses opérations.

Au final, le train 886 137 repart à 19h30 suite aux diverses actions mises en œuvre par le conducteur

Des arrêts supplémentaires pour ramener les voyageurs au Péage et à St-Clair.

Afin de ramener les voyageurs qui étaient descendus à St-Rambert d’Albon en provenance des deux trains détournés, les 886 139 et 886 197 (voir plus haut trains détournés), le train 17724 Marseille – Valence 19h47 – Lyon a marqué des arrêts supplémentaires sur ces deux gares du Péage et de St-Clair.

J’espère avoir été assez clair et reste à votre disposition pour toutes questions ou explications complémentaires.

4 commentaires pour “Panne du train 886 137 avant le Péage-de-Roussillon”

  1. Linette

    Bonjour,
    Encore une fois, nous avons regretter un manque de communication d’informations en gare.

    J’imagine parfaitement la difficulté de gérer un tel phénomène.

    Cependant en gare de Jean Macé, un train de la ligne Villefranche – Vienne est passé quelque minutes avant un train avec moins d’arret intermédiaire pour Valence. Sauf que ledit train a été détourné par la rive droite du Rhone. Les passagers pour Vienne n’ont pas pu prendre ce train, alors qu’une annonce en gare leur auraient permis de prendre celui de Villefranche-Vienne et arrivé ou se rapprocher de leur destination (Je vais pour ma part sur St Clair-Les Roches). Nous avons donc subi un retard encore plus important pour attendre le prochain Villefranche-Vienne.
    De même, le train de 18h02 à Vienne est parti de Vienne pour s’arreter en pleine voie pendant pres de 2h, pourquoi l’avoir fait partir des quais de Vienne, ou certains passagers aurait pu descendre et être recupéré par des proches (pour les passagers utilisant les gares à proximité) ou ne pas l’avoir fait aller jusqu’à St Clair Les Roches ?

    Si on rajoute à cela les fréquents « manque de wagons » faisant ressembler les TER a un entassement de passagers (je ne parles pas de voyage debout, je parles de voyage collé serré à nos voisins pour que tous puissent monter) de ce derniers temps, la coupe se remplie vite et il devient difficile de convaincre nos collegues ou voisins de venir travailler en train … dommage

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,

      Une petite précision avant de réagir à votre commentaire : j’ai publié votre commentaire qui était en attente de publication. Je vous invite à aller cliquer dans le mail que vous avez reçu afin que vos prochains se publient directement.

      Je vous remercie pour votre message très pertinent.

      Concernant la gare de Jean-Macé, vous avez raison, c’est bien à nous de vous informer le plus rapidement possible en vous donnant les conditions de circulation.
      En l’occurrence, c’était comme vous le disiez que l’annonce soit faite du fait que le train pour Vienne était le seul à y aller mais pas le suivant.

      Concernant le train 886 195 qui part à 18h01 de Vienne, le régulateur de SNCF Réseau l’a autorisé à repartir car le conducteur du train en panne avait annoncé qu’il pouvait repartir mais malheureusement au moment de redémarrer la réparation n’a pas tenu et le train en panne est resté bloqué. Il a encore fallu du temps pour que le conducteur répare.
      C’est ce qui explique que vous vous soyez retrouvé bloqué en pleine voie derrière le train en panne.
      Vous ne pouviez aller jusqu’en gare de St-Clair car un train était déjà à quai, c’est à dire le train 17725 parti de Lyon Part-Dieu à 17h20 et bloqué à St-Clair-les-Roches.

      Concernant nos difficultés actuelles pour avoir la composition prévue, nous sommes dans une crise « Matériel » qui dure depuis plusieurs semaines et qui touche toutes les séries.
      Ce week-end encore, nous avons eu plusieurs rames hors-service suite à des chocs avec :
      – Des arbres (vent violent).
      – Des pierres.
      – Des animaux ( chien, chevreuil, mouton).

      Les semaines précédentes c’étaient des voitures et des accidents de personne.

      A cela se rajoute des actes de malveillance divers et variés :
      – caillassages , tags, bris de vitres, destruction des sièges, etc …
      Nous sommes toujours sur la corde raide…

      En effet, il est très difficile de procéder à ces réparations exceptionnelles car les équipes sont mobilisées sur les visites de sécurité obligatoires pour les rames afin qu’elles continuent à circuler.

      Nous allons changer notre mode de fonctionnement pour avoir des équipes qui tournent en horaires décalés afin de pouvoir entretenir et réparer plus de rames.

      J’espère avoir été clair et reste à votre disposition pour tout complément ou éclairage.

  2. Guillaume

    Bonjour,
    Est-il possible de savoir la nature exacte de là panne ?
    Entre fatalité et résignation face à une maintenance lacunaire, le voyageur ballotté opté facilement (et à tort) vers la 2ème hypothèse.
    Cordialement
    Guillaume

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonsoir,

      Une petite précision avant de réagir à votre commentaire : j’ai publié votre commentaire qui était en attente de publication. Je vous invite à aller cliquer dans le mail que vous avez reçu afin que vos prochains se publient directement.

      Merci pour votre message.

      La cause est de la panne est une anomalie sur le dispositif de freinage.
      Cette anomalie a pour effet de bloquer le train car il s’agit d’un dispositif de sécurité.
      En jargon interne, il s’agit « d’une fuite sur la conduite générale ».
      En effet pour qu’un train roule, on doit respecter un ensemble de critères impératifs vérifiés par des dispositifs de sécurité.
      Pour le frein, on a un circuit d’air en continu pour que le train roule, la moindre fuite provoque l’arrêt du train. C’est ce qui fait qu’un train s’arrête automatiquement et immédiatement si une rupture se produit dans ce circuit, c’est ce qui s’est passé pour le train en panne.

      je reste à votre disposition pour tout complément ou explications.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles