Un train « malade » le 18h38 au départ de Perrache pour Valence

Cet article traitera du train 886 143 de 18h38 au départ de Lyon-Perrache pour Valence-Ville qui rentre dans la catégorie des trains "Malade".
C'est un voyageur régulier de ce train qui a attiré mon attention sur les retards répétitifs de son train.

Frédéric Satre

Frédéric Satre

icon-email

Comment est fabriqué ce train 886 143 ?

Ce train circule tous les jours sauf les samedis.

Il part de Mâcon du lundi au vendredi à 17h35, repart de Lyon-Perrache à 18h38, puis dessert Jean-Macé et toutes les gares entre Vienne et Valence-Ville, arrivée prévue à 19h48.

(Les dimanches et fêtes, il part de Lyon-Perrache à 18h38)

A Mâcon, du lundi au vendredi, c’est la rame du train 886 120 qui arrive à 17H25 en provenance de Valence-Ville qui est réutilisée pour  faire notre train de 17h35 pour Lyon-Perrache et Valence-Ville.

Entre l’arrivée du premier train venant de Valence et son départ pour y retourner, on a seulement 10 minutes. Il s’agit du délai minimal pour que le conducteur change de cabine pour repartir en sens inverse puis réalise ses essais de sécurité avant de repartir.

Ce délai réduit a pour effet d’empêcher la récupération d’un retard du train à l’arrivée. On peut gagner 1 à 3 minutes mais pas plus.

Donc si le train 886 120 est très en retard à l’arrivée, notre train de 17h35 le sera aussi par conséquent. On verra plus loin que les deux trains sont intimement liés.

Source du diagnostic ponctualité et période choisie

Toutes les données du diagnostic ponctualité m’ont été fournies par mon collègue de la supervision du TER qui suit la ponctualité de l’ensemble des trains d’Auvergne-Rhône-Alpes

La période choisie pour l’étude est du vendredi 18 janvier au vendredi 26 avril.

Le vendredi 18 janvier a été choisie sciemment car c’est la date de reprise d’une circulation normale des trains suite à l’incendie volontaire commis sur un boitier de circulation en gare de St-Clair-les-Roches.  Cet acte de malveillance avait perturbé tout le trafic du 24 décembre au 17 janvier matin et impacté l’ensemble des trains circulante entre Valence,Lyon et Mâcon.

Les résultats de Ponctualité et suppression pour les deux trains

Voici les résultats de ponctualité à l’arrivée à 5 minutes pour les deux trains sur la période du 18 janvier au 26 avril.

  • Train 886 120 arrivée à 17h25 Mâcon (Perrache dimanche)

71 % de ponctualité à l’arrivée à Mâcon (ou Perrache dimanche), sur 84 circulations le train est arrivé 60 fois à l’heure ou avec moins de 5 minutes de retard et 24 fois en retard.

  • Train 886 143 départ à 17h35 de Mâcon (Perrache 18h38 dimanche), arrivée 19h48 Valence-Ville

62 % de ponctualité à l’arrivée à Valence-Ville, sur 84 circulations le train est arrivé 52 fois à l’heure ou avec moins de 5 minutes de retard et 32 fois en retard.

Ce train a été supprimé 4 fois pour la  période du 18 janvier au 26 avril sur le parcours qui nous concerne, c’est à dire entre Lyon-Perrache et Valence-Ville, voici les causes de suppression :

Lundi 01 avril : panne du train, 06 mars choc avec un animal, 08 avril : camion grue encastré sous un pont au Péage, 25 avril : arbre sur les voies à Collonges,

Analyse des résultats entre les deux trains

L’analyse au jour le jour réalisé par mes collègues de la supervision du TER montre que chaque fois que le train 886 120 montant est arrivé en retard à Mâcon (ou Lyon-Perrache le dimanche), soit 24 fois, notre train de 17h35 au départ de  Mâcon (ou Lyon-Perrache le dimanche) est parti en retard.

Donc 24 des 32 retards du train 886 143 au départ de Mâcon à 17h35 (ou Lyon-Perrache le dimanche) sont la conséquence directe du train précédent.

Analyse des causes de retard du train 886 143

Sur les 32 causes de retard du train 886 148, 18h38 au départ de Lyon-Perrache, dont 24 proviennent du train 886 120, nous trouvons la répartition suivante :

  • 13 causes externes :

On trouve dans ces causes : des accidents de personne, des intempéries, des actes de malveillance, des personnes sur les voies, des obstacles sur la voie.

  • 8 causes relatives à d’autres entreprises ferroviaires :

Il s’agit de trains qui gênent ou empêchent la progression des autres trains soit par une panne, soit par une vitesse trop faible dû à leur tonnage. Ce sont en majorité des trains de fret.

  • 7 causes propres au transporteur TER :

Dans ces causes on retrouve principalement les pannes Matériel, puis les difficultés d’organisation, de conception et de manoeuvre du train (sortie tardive du dépôt), et enfin les difficultés d’acheminement du personnel.

  • 4 causes relatives à l’Infrastructure – SNCF Réseau

Il s’agit des pannes diverses  : signalisation, passage à niveau; aiguillage, etc.

Une mise sous surveillance des deux trains

Les actions immédiates

Ces deux trains sont maintenant sous surveillance afin de connaitre parfaitement les causes de retard et de pouvoir agir s’il est possible sur les causes récurrentes.

Les différents services qui concourent à la réalisation du train sont sensibilisés à leur réalisation.

Le futur

On a une source de fragilité de par la conception du montage de l’enchainement de ces deux trains par une réutilisation de 10 minutes à Mâcon entre l’arrivée du premier train et le départ du second.

Pour les futurs services, ce sera au minimum à partir de 2021, le but sera de modifier le montage afin de pouvoir être plus robuste sur les enchainements.

Une suppression du 886 143 ce vendredi 03 mai

Ce vendredi 03 mai, le train 886 120 montant sur Mâcon a connu une panne majeure entre Villefranche s/Saône et Belleville qui a fortement perturbé le trafic dans le sens Lyon vers Mâcon.

Le conducteur a pu dépanner son train et repartir mais avec un retard très important à l’arrivée sur Mâcon.

Annoncé initialement avec un retard de 20 minutes, le train 886 143 a finalement été supprimé du fait de ce retard trop important au départ de Mâcon.

Je reste à votre disposition pour toutes questions ou éclairage.

 

3 commentaires pour “Un train « malade » le 18h38 au départ de Perrache pour Valence”

  1. Jacques COUNIT

    Bonjour,
    La proposition comporte certes une augmentation du coût global de la prestation, mais, pourquoi ne pas prévoir aux origines – terminus des trains de remplacement. Rame + conducteur + contrôleur.
    La robustesse y gagnerai beaucoup.
    La région est-elle prête à payer?
    De mémoire et sans garantie, il me semble que ce mode de fonctionnement est appliqué en Suisse.
    Bonne journée

    • Frédéric Satre Frédéric Satre

      Bonjour,

      Merci pour votre message.

      Vous avez raison, une rame de réserve « montée » avec conducteur et contrôleur dans les gares origine/terminus, c’est bien sûr la solution idéale pour parer aux incidents qui déstabilisent le roulement du Matériel.

      C’est plutôt rare mais on en a eu parfois sur notre région des rames de réserve à certaines périodes et pour certaines lignes, je me souviens d’une rame Corail avec conducteur et contrôleur positionnée sur Lyon Part-Dieu pour Lyon-Grenoble.
      Par contre, on a des conducteurs et contrôleurs de réserve positionnés sur les grands centres ferroviaires de la région, ce sont les « plantons ».

      C’est sûr, on bute sur le coût de ce service car avoir des rames prêtes avec conducteur et contrôleur cela coûte.

      Mais outre cet aspect du coût, il s’agit aussi du dispositif en tant que tel et de son organisation :
      – Déjà la capacité à avoir ce matériel en tant que tel, ce qui n’est pas rien actuellement.
      – L’acheminement pour positionner la rame dans les gares origine/terminus et la faire revenir dans les Technicentres.
      – De même, il s’agit d’avoir le nombre nécessaire de conducteurs et contrôleurs, là aussi il faut des ressources et la capacité de les positionner au bon endroit et au bon moment.

      C’est possible qu’en Suisse, pays pro-ferroviaire s’il en est, on puisse avoir des modèles de fonctionnement avec des rames de réserve. Je me renseignerai.

      Bonne fin d’après-midi.

  2. Jacques COUNIT

    Inscription au blog

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles