Canton : La voie est divisée en portions, appelées cantons ne devant  admettre qu’un unique convoi ferroviaire. Chaque canton est protégé par un  signal lumineux placé à son entrée, dénommé signal d’espacement (sémaphore).

Lorsqu’un train pénètre dans un canton,  le signal d’entrée du canton est fermé. Lorsque le train poursuivant sa marche entre dans le canton suivant, le signal d’entrée de ce dernier se ferme tandis que celui du canton précédent s’ouvre.