descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Tende – Nice – Vintimille

plan de la ligne Tende – Nice – Vintimille

vendredi 20 juin 2014, 14:34

Zoom sur : J-5 pour le minage de la falaise de Bon Voyage

par Laurence Moretti-Delamour

À une semaine du minage de la falaise de Bon-Voyage, l’heure est aux consignes et à l’information, auprès des 1 400 personnes qui devront être évacuées le temps de l’opération.  helico

Une réunion a tenté d’apaiser les appréhensions des riverains et de peaufiner le dispositif prévu mercredi.

 

Avant-hier, lors d’une grande réunion d’information à l’école Bon-Voyage, c’était aussi, pour les occupants des 448 logements situés dans le périmètre de sécurité, l’heure des questions, voire de l’inquiétude.

Car l’éboulement de 6 000 m3 de roches du 30 janvier, ainsi que les projections de boue et de petits cailloux sur les proches immeubles, ont marqué les esprits:

« Et si le minage se passait mal et que nous ne pouvions pas regagner nos habitations ? », interroge une dame d’un immeuble de la route de Turin, tout proche de la falaise.

Thierry Partouche, de Dynamic consult international, en charge du minage, explique : « Il y a une faille de 20 mètres de profondeur et de 2,50 m de large. On est obligé de faire tomber la roche. Mais ce sera presque trois fois moins que ce qui est déjà tombé naturellement. »

Et de dérouler des arguments techniques : « Vous avez pu constater comme un voile sur la falaise. Il y a deux nappes de grillages avec en plus tout un réseau de câbles anti sous-marins. Cette protection évolue de jour en jour. Tout cela permet de maîtriser le déplacement de matière. Rassurez-vous,les bâtiments ne tomberont pas ! » IMG_0591[1]

« Des solutions de relogement ? »

Malgré tout, certains sont sceptiques : « Avez-vous prévu au cas où des solutions de relogement ? Nous avons des enfants. Où irons-nous ?» Pour la Ville, Monique Bailet, directrice générale adjointe des services, assure que « dans un tel scénario, peu probable, la Ville prendrait les mesures nécessaires. Soit en proposant des nuitées à l’hôtel, comme nous le faisons toujours en cas de sinistre, soit, s’il y a trop de monde, en réquisitionnant un gymnase»

Sylvia Gahlin, pour la Ville, a rappelé que le dispositif ne doit normalement durer «qu’une journée»

Faouzi Lachelak, directeur de l’association « Paje », rassure : « Nous avons vécu un scénario similaire lors de la destruction des tours Maccario, à Pasteur. Les différents acteurs de l’opération ont l’habitude de gérer ce type de situation»

 

Au pied de la falaise, réserve civile et citoyenne, médiateurs de l’association « Paje » et services municipaux tentent, à quelques jours du minage, de… déminer les appréhensions.

 

Aprés ce tir de mine, il sera possible de déterminer la date de rétablissement de l’infrastructure ferroviaire pour une reprise de la circulation, tant attendue…

 Laurence