Les trains n’aiment pas les tags

Jacques Bouffard

icon-email

Comme vous avez pu le constater, il arrive parfois que vos trains TER soient confondus avec des toiles blanches.

L’art est subjectif me direz-vous et je suis bien d’accord. Et même si certains taggueurs sont de véritables artistes, dès que des graffitis apparaissent sur les trains, cela complique tout de suite la situation, parce qu’il faut bien leur refaire une beauté et que cela demande du temps.

Si je prends l’exemple de ce train « légèrement » relooké, il a fallu une journée en atelier pour le nettoyer. Les conséquences en matière de circulation sont loin d’être négligeables : moins de voitures disponibles donc des trains raccourcis voire parfois même supprimés.

vo taggée VO taggée 2

Les dégradations du fait des tags laissent aussi des traces sur le matériel en dépit des opérations de nettoyage réalisées.

Alors, amis artistes, respectez nos trains qui sont aussi ceux de la collectivité, donc les vôtres !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles