Blog en pause du 1er au 30 août

Circulation pour le jeudi 12 décembre

Un mouvement social national interprofessionnel perturbe la circulation des trains en région Centre-Val de Loire. Retrouvez le plan de transport ICI.

Info voyageurs TER Centre Val de Loire

Info voyageurs TER Centre Val de Loire

icon-email

Circulation entre Paris-Chartres-Nogent le Rotrou- le Mans

Info Trafic PCLM du 12.12.2019

 

Circulation entre Chartres et Courtalain

Info Trafic Chartres-Courtalain du 12.12.2019

 

La ligne Chartres – Voves sera non desservie le jeudi 12 décembre 2019

Info Trafic Chartres-Voves du 12.12.2019

 

23 commentaires pour “Circulation pour le jeudi 12 décembre”

  1. Abonné_SNCF

    Je pense qu’il y a un bug au niveau du 16752 à Versailles Chantiers.

    Vous donnez son heure (très théorique) d’arrivée – 07.39 – au lieu de son heure (très théorique) de départ – 07.41 !!

    Quant au 862406, son heure (très théorique) de départ est bien 07.38. Si ce dernier arrivait bien à l’heure, un DEFI de 07.40 resterait possible (si on pourrait monter dedans)

    • Abonné_SNCF

      Hier (12/12/19) le 862406 est arrivé à VC à 7h37:48, donc quasiment 7h38 : son heure (très théorique) de départ. Même avec 80% de trains en moins, il est arrivé en retard !

  2. MARRREDELAGREVE

    Encore faudrait-il que les horaires soient maintenus….

    Nos pauvres lycéens qui doivent aller à Chartres tous les matins sont pénalisés par les premiers trains du matin qui ne sont pas à l’heure. C’est génial en période de bac blanc pour certains terminales.

    Merci à vous pour toutes les informations inutiles qui sont données.

    • RAS LE BOL

      Oui y’en a MARRE DE LA GREVE

      Les lycéens ce matin sont arrivés en gare de Chartres à 8H01 au lieu de 7H25. Et même pas de mot de retard disponible sur l’appli Ter Centre.

      Sans parler des travailleurs pour Versailles ou Paris qui galèrent pour rejoindre leur lieu de travail. Doublement du trajet quotidien et grosse fatigue.

      STOP A LA GREVE

    • Info voyageurs TER Centre Val de Loire Info voyageurs TER Centre Val de Loire

      Bonjour Ras Le Bol,
      Vous pouvez trouver un justificatif de retard sur l’Appli SNCF ou sur le site TER Centre.

    • fguillon

      Stop stop … mais quelle autorité ! C’est sûr que cest facile de dire stop sans apporter de réponses aux questions posees.

      En ne renouvelant que 50% des départs à la retraite dans la fonction publique depuis 10 ans, le déficit des régimes a été savamment construit.

    • Gérard Menmacorrespondance

      @ fguillon, les réponses sont maintenant connues et d’un bon sens irréfutable : même régime pour tout le monde, avec âge de départ à la retraite repoussé. En bref, un système solidaire, équitable, pérenne et responsable pour les générations futures.
      Donc oui, on peut légitimement s’interroger sur les raisons de continuer cette grève.

  3. Phil 78

    Bonjour,

    D’accord avec fguillon, certains croient encore au « Père Noël », même si c’est bientôt, et sont naïfs, pensant que les politiques veulent une réforme pour l’intérêt de tous, grand bien leur fassent ! Sauf que le but est inverse : tirer tout le monde vers le bas pour faire plaisir aux assureurs, aux fonds de pensions, aux lobbies, et faire payer toujours les mêmes, y compris ceux à qui on fait prendre des « vessies » pour des « lanternes » et qui ont bien mordu à l’hameçon ! Heureusement que la majorité, elle, est lucide, et maintient la grève, pour répondre à @Gérard Menmacorrespondance, qui s’interroge encore sur le pourquoi du comment de sa finalité.

    • Gérard Menmacorrespondance

      Phil 78, évidemment que la réforme est faite dans l’intérêt général… Evidemment qu’il va falloir faire des efforts, repousser l’âge de la retraite… C’est une simple question de démographie, car les actifs financent les retraites, et le ratio actifs sur retraités ne cesse de diminuer. Evidemment qu’il est aussi primordial, pour des questions d’équité, que tout le monde soit dans le même système.
      Après si vous préférez nier l’évidence libre à vous Phil, mais de là à vous auto-proclamer « lucide », je trouve que vous poussez le bouchon un peu loin.

  4. Phil 78

    Bonjour Gérard Menmacorrespondance,

    J’entends bien tout ce que vous dites, vous prêchez à un converti, mais la stagnation des salaires durant des années, notamment suite aux 35h, a été l’un des paramètres menant à la menace en terme d’équilibre de notre système de retraite.
    Il y aurait eu plus d’argent dans les caisses de retraite, si les salaires avaient été augmentés. De plus, les frais de gestion et fonctionnement de ces caisses, avec un beau train de vie, de ceux qui en sont responsables, remettent sérieusement en cause leur équilibre financier, et je ne parle pas de ceux qui ont de gros revenus, qui ne cotisent pas ou très peu aux régimes de retraite. Le train de vie des hauts fonctionnaires, dont certains touchent toujours un salaire à ne rien faire, et dont certaines retraites sont surdimensionnées, et à qui tout est payé. Je continue où pas ? La liste est longue ! Ne me dites pas que vous ignorez ces réalités ! Alors qui est vraiment lucide en fin de compte ?
    L’argent ne manque pas, il suffit de le prendre là où il est, surtout celui de l’évasion fiscale, notamment celle des GAFA, à hauteur de plusieurs centaines de milliard d’euros, les grands pollueurs qui ne payent pas de taxes…Et enfin le manque de réactivité, quant à la discrimination liée à l’âge des seniors, qui ont du mal à retrouver un emploi, et à qui on dit qu’il va falloir partir en retraite plus tard.
    Le manque d’attractivité de certains métiers comme cheminots, policiers, infirmières, etc, liés à un système de retraite tiré vers le bas, sans parler des salaires pour la plupart avec un point d’indice gelé, avec le risque de ne pas pouvoir continuer à faire fonctionner des services publics, qui ont déjà beaucoup de plomb dans l’aile, parce que personne ne veut prendre la relève ! Vous pensez à cela ? Pas le gouvernement, c’est certain.
    Le modèle que le gouvernement veut nous servir, n’a pas fonctionné dans certains pays, comme la Suède par exemple, ou certains retraités doivent travailler pour finir leurs fin de mois. Vous cautionnez cela ? Pas moi ! Les bons leviers ne sont pas actionnés, d’où l’enlisement des politiques face à la détermination de ceux que l’on enfume, et qui ne sont plus dupes depuis très longtemps. Vous croyez toujours au père Noël ?

    Bonne soirée.

    • Gérard Menmacorrespondance

      Désolé Phil, mais vous noyez le poisson sur la question du financement. Le régime spécial de la SNCF comptait en 2016 un cotisant pour deux retraités : le système était donc naturellement en déficit, et cela n’avait rien à voir avec les 35h, les frais de fonctionnement de la caisse ou la rémunération des hauts fonctionnaires…
      S’agissant de l’évasion fiscale, des GAFA, c’est évidemment une priorité (au passage la France est la seule à avoir instauré une taxe, même si cela ne semble pas bien ficelé), mais ici aussi c’est un autre sujet.
      Ensuite, la baisse d’attractivité des métiers que vous citez auprès des jeunes générations est bien plus liée à l’image de pénibilité du travail en question qu’à la question des retraites – reconnaissez-le.
      Le régime de retraite suédois, je ne connais pas, je lis que ça allie retraite par répartition et par capitalisation, ce qui diffère de la réforme proposée chez nous. Au delà de ça, est ce vraiment transposable au cas de figure français, la situation démographique est-elle identique? Je me méfie de ces épouvantails qui sont systématiquement agités dès qu’une réforme se profile (comme le fameux exemple anglais qu’on nous ressert dès que l’on parle de concurrence dans le ferroviaire – d’ailleurs à ce sujet, on va TRES VITE savoir ce qu’il en est, puisque la région PACA va franchir le pas…). On peut aussi s’inspirer de ce qui ne marche pas chez nos voisins pour corriger le tir.
      Enfin et malgré votre insistance sur le sujet, je vous confirme que je ne crois pas au Père Noël : je suis même persuadé, vu la courbe de la démographie, que chacun de nous doit se préparer à voir sa retraite baisser tôt ou tard, réforme ou pas réforme… alors autant que ça se fasse de la manière la plus équitable et solidaire possible.

    • Pr LORIÉBAT

      à Gérard Menmacorrespondance

      Au contraire, très bon exemple que celui de la Suède. En effet, le système à points instauré là-bas a drastiquement fait baisser les retraites. C’est curieux qu’on nous rabâche l’exemple de l’Allemagne par-ci, l’Allemagne par-là, mais on l’oublie quand il s’agit de comparer le niveau de pauvreté qui est effarant outre-Rhin.

      Sur le domaine ferroviaire, les dégâts causés par la privatisation sont désormais connus car on a du recul outre-Manche. Ça a commencé par des accidents très graves. Aujourd’hui, prendre le train au Royaume-Uni est devenu un luxe, avec des prix qui ont doublé ou triplé, pour un service pas meilleur. De nombreux britanniques souhaitent la renationalisation du secteur ferroviaire.

      Enfin, quand on compare, il faut aller jusqu’au bout : certes la retraite intervient plus tôt en France, mais nous cotisons davantage que nos voisins européens. C’est un choix que chaque pays a fait, le français traduit notre appétence à la solidarité et au bien-être. Il serait bien dommage qu’on s’en écarte. L’argent, il y en a (CICE, GAFA, transactions financières, CAC40 qui ne s’est jamais aussi bien porté…).

      Cordialement.

    • Gérard Menmacorrespondance

      Les retraites ont baissé en Suède c’est un fait, mais n’est ce pas la conséquence logique de l’évolution démographique? Est ce qu’on doit s’interdire de regarder les choses en face, à savoir que le nombre d’actifs rapporté au nombre de retraités va nettement baisser en France, et donc qu’en l’état, les recettes permettant de payer les pensions ne vont pas suivre?
      Face à ce constat, il n’y a pas 10 000 solutions : il faut soit baisser les pensions, soit augmenter l’âge de la retraite, soit augmenter les cotisations des actifs. Dans tous les cas il va y avoir de la casse, et je pense qu’à un moment il va falloir l’accepter et faire les efforts/sacrifices nécessaires. Plus on tarde à faire les efforts, plus on le fait porter sur les générations futures, et ça je trouve que c’est inacceptable.
      Vous évoquez des recettes de financement alternatives, qui disons-le sont un peu incertaines voire floues: le CICE, on se focalise sur les grands groupes qui en ont profité, mais ça a surtout permis de sauver des milliers de PME/TPE en France pendant la crise financière. Les GAFA, d’accord avec vous il y a des recettes fiscales à récupérer, mais est ce concrètement faisable et quelles recettes escompter? Objectivement, il ne faudra pas s’attendre à combler le déficit des caisses de retraite avec… Taxer les transactions financières, l’idée est bonne, d’ailleurs ça existe déjà en France, mais ça ne peut pas fonctionner si on est les seuls à le faire. Et le CAC 40 qui se porte bien, OK et ensuite? Les dividences sont déjà taxés, vous voulez augmenter les taxes? En bref on peut éventuellement optimiser certaines recettes fiscales, mais il ne faudra pas non plus s’attendre à des miracles. Rappelons quand même que nous souffrons de nos niveaux de taxes et charges en comparaison de nos voisins européens. Certes cela nous offre des avantages certains et appréciables (assurance chômage, prestations sociales, retraite, etc) mais il faudrait veiller à ne pas trop charger la barque et nous tirer une balle dans le pied…
      Sur la question de la concurrence, le Royaume-Uni n’est pas le seul à avoir ouvert à la concurrence sur ses lignes domestiques, il y a 14 pays qui l’ont fait en Europe avec un constat nettement moins négatif. Le prix du service c’est un autre sujet, et on ne peut pas comparer le cas britannique, pays prônant la non intervention de l’état avec la France. Vous le savez aussi bien que moi, le service en France est largement subventionné, et ça n’a aucune raison de changer en cas d’ouverture à la concurrence, car la région est l’autorité organisatrice des transports et décidera des modalités de mise en oeuvre de cette concurrence.

  5. Loraine

    … En France aussi, des retraités travaillent pour arrondir leur fin de mois. Il existe aussi des retraités qui ne perçoivent pas grand chose parce quils ont fait le choix de ne pas travailler à certains moments de leur vie (je ne parle pas des congés parentaux) Cessez de nous présenter la société en monochrome : les gentils ouvriers/employes travailleurs acharnés et les méchants patrons exploiteurs. Il y a des fainéants payés à ne rien faire, des gens qui profitent de la protection sociale dans le public comme dans le privé, des travailleurs cuits à 50 ans (bâtiment, travaux publics). Je ne comprends pas que l’on cède pour les régimes spéciaux quand ce n’est pas justifié (personnel administratif de la police). Il est temps de revoir ces acquis injustifiés. Je m’arrête ici car je n’oublie pas que ce site est dédié au trafic ferroviaire…

  6. Phil 78

    Bonjour,

    Merci @Pr LORIÉBAT.

    A @ Gérard Menmacorrespondance et @ Loraine :

    Vous soutenez des gens qui se fichent totalement de votre intérêt, et qui n’ont pour seule préoccupation, faire plaisir à Bruxelles, pour satisfaire les 3 % de PIB sur votre dos, le mien, bref tout le monde, sauf ceux qui ne cotisent pas pour les retraites, et surtout pas les GAFA, satisfaire les lobbies, qui seuls mènent la danse, et d’opposer les cheminots à l’opinion, pour tromper celle-ci, et visiblement certains tombent malheureusement « dans le panneau ».Il faut arrêter de « taper » sur les petits, et avoir enfin le courage de ne pas soutenir les puissants, quand ceux-ci ne sont pas capables de prendre les bonnes décisions pour l’intérêt général. Ils veulent nous servir des modèles qui ont échoué, et dont les gens ne veulent plus dans les pays où cela a été appliqué, comme évoqué par @Pr LORIÉBAT, le modèle ferroviaire anglais, pour faire plaisir à @ Loraine, qui nous rappelle que ce blog est réservé à ce thème, alors que nous n’avions pas remarqué ! Plusieurs accidents de trains, notamment Clapham et Paddington dans les années 90, avec une vingtaine de compagnies ferroviaires qui se partagent le gâteau, pas d’entretien du matériel, des retards de trains comme nous n’avons jamais eu en France, l’équivalent du Pass Navigo à près de 500 € par mois, au secours ! Ca commence malheureusement chez nous, avec Bretigny et Eckwerseim(crash du TGV d’essai suite à l’incompétence du privé signé SISTRA) , la privatisation du ferroviaire ayant été innoculée insidieusement depuis plus de vingt ans, le travail de sape continuant, en détruisant le régime de retraite des futurs cheminots, quite à en faire des contractuels, et obtenir la privatisation complète de la SNCF. On ne change malheureusement pas une équipe qui ne gagne pas !

    Bonne journée

    • Gérard Menmacorrespondance

      Vous y allez fort dans l’information sélective…
      1. Vous agitez de nouveau votre épouvantail anglais en nous rappelant des accidents qui ont 30 ans d’âge, et vous oubliez de citer tous les autres pays ouverts à la concurrence et pour lesquels le tableau est nettement moins noir : Allemagne, Autriche, Pays, Suisse, Norvège, Pologne, etc. 14 pays ont aujourd’hui des lois qui autorisent l’ouverture à la concurrence pour les lignes domestiques, est ce la catastrophe? Objectivement non, pourquoi n’en parlez vous pas?
      2. Vous rappelez le prix élevé en grande bretagne, pays réputé pour son libéralisme. Nous ne sommes objectivement pas dans le même cas en France, car nos régions financent en partie le service, et le tarif payé par l’usager est en fait très bas, car largement subventionné. Et soyons clairs, lors de la mise en concurrence d’une ligne, les régions continueront à subventionner une partie du billet, rien ne les en empêche!
      3. Pour l’accident d’Eckwersheim, deux entreprises sont mises en causes SYSTRA ET la SNCF. Et pour rappel SYSTRA c’est une filiale… de la SNCF et de la RATP… Donc si vous pointez leur incompétence, on pourrait s’interroger sur celle de nos deux fleurons… Bref, un bon concentré de mauvaise foi de votre part!
      4. Concernant les GAFA, les lobbies, Bruxelles… Vous nous présentez votre vision des choses, que personnellement je juge tout à fait exagérée. Vous grossissez volontairement ou involontairement les traits pour en conclure en substance que nous sommes tous naïfs et manipulés. Je pourrais vous répondre point par point mais ça prendrait deux pages, ça sortirait du thème du blog, et de toute façon vous resterez sur votre position « à charge », donc à quoi bon.

  7. Phil 78

    Bonsoir @Gérard Menmacorrespondance,

    Je vais rebondir sur chaque paragraphe.

    Vous dites :
    Vous y allez fort dans l’information sélective…
    1. Vous agitez de nouveau votre épouvantail anglais en nous rappelant des accidents qui ont 30 ans d’âge, et vous oubliez de citer tous les autres pays ouverts à la concurrence et pour lesquels le tableau est nettement moins noir : Allemagne, Autriche, Pays, Suisse, Norvège, Pologne, etc. 14 pays ont aujourd’hui des lois qui autorisent l’ouverture à la concurrence pour les lignes domestiques, est ce la catastrophe? Objectivement non, pourquoi n’en parlez vous pas?

    Eh bien parlons-en justement !
    C’est bien d’affirmer que le tableau n’est pas noir dans les pays que vous avez cité, sauf que, en vous retournant le compliment, vous présentez votre vision des choses sans être renseigné, à savoir que les billets de trains dans la plupart de ces pays sont plus chers, car imposés par le privé, avec des accidents de trains récents, collisions, déraillements, avec un niveau de sécurité dans la gestion des circulations que, personnellement, je leur laisse bien volontiers, comme le modèle Anglais, dont il ne me semble pas avoir dit que récemment il s’était amélioré, vous seul le dites.

    Vous dites :
    2. Vous rappelez le prix élevé en grande bretagne, pays réputé pour son libéralisme. Nous ne sommes objectivement pas dans le même cas en France, car nos régions financent en partie le service, et le tarif payé par l’usager est en fait très bas, car largement subventionné. Et soyons clairs, lors de la mise en concurrence d’une ligne, les régions continueront à subventionner une partie du billet, rien ne les en empêche!

    Vous parlez de libéralisme en Angleterre, vous croyez que c’est un scoop ? Tout le monde sait que cela rime avec casse du service public, normal c’est du privé ! Et cela va également de pair avec envolée des prix. Vous ne pensez tout de même pas que qualité de service rime avec prix élevé ? C’est fini ce temps là ! D’ailleurs en France, contrairement à ce que vous affirmez, c’est de plus en plus le privé qui décide des prix, par pour améliorer le service, ni pour entretenir les infrastructures, mais pour donner des dividendes aux actionnaires, engraisser les fonds de pension, et soutenir les lobbies pétroliers, qui se frottent les mains, lorsque le train perd des parts de marché, cf la casse continuelle du ferroutage depuis des années par nos politiques, alors qu’ils nous bassinent en permanence sur l’écologie dont ils se fichent royalement avec les cop 21, cop 25 et cop n. Vinci qui a réalisé la nouvelle ligne TGV Paris Bordeaux, décide des prix à la place de la SNCF, et pas pour les baisser bien sûr. Tout cela est factuel et objectif, et malheureusement pas une vision de mon esprit comme vous l’affirmez !
    De plus, pensez-vous vraiment que les régions vont passer leur temps, à palier les failles de ce système, alors que pour la plupart, elles sont sous perfusion de ce qu’elles reçoivent en moins de l’état, et aussi parce que certains millefeuilles territoriaux sont de formidables machines à gaspiller l’argent public ? Que le gouvernement Hollande, dans sa logique socialiste, y a bien contribué, il faut bien le dire, en nous faisant croire que la diminution du nombre de régions, aller permettre de faire des économies, et n’a fait que générer des doublons qui aboutissent à l’inverse. Encore un rendez-vous raté pour saisir l’occasion de faire des économies réelles, pas de « bouts de chandelles », puisque vous êtes souvent sur ce créneau, et sur lequel je ne vous entends pas.

    Vous dites :
    3. Pour l’accident d’Eckwersheim, deux entreprises sont mises en causes SYSTRA ET la SNCF. Et pour rappel SYSTRA c’est une filiale… de la SNCF et de la RATP… Donc si vous pointez leur incompétence, on pourrait s’interroger sur celle de nos deux fleurons… Bref, un bon concentré de mauvaise foi de votre part!

    Je n’ai jamais dit que la SNCF était blanche dans la cessation de ses activités progressive du public vers le privé, elle en est pleinement responsable, puisque ce sont les décisions de ses dirigeants, qui ont d’ailleurs donné à SYSTRA son statut de filiale SNCF, bien que novice dans certaines tâches qui lui ont été conférées, est donné lieu à des conséquences dramatiques, et qui ont, avec les politiques toujours fait passer les cheminots pour responsables de la dette, sauf que, jusqu’à preuve du contraire, ils ne font pas partie de la direction, et c’est bien dommage, car les choses auraient évolué bien autrement. Par contre à l’heure actuelle, c’est bien eux qui décident, et il va falloir s’y faire !
    Le système de contrôle de vitesse du TGV qui s’est abîmé, a été désactivé par des irresponsables, qui n’ont qu’une idée en tête : temps de vitesse réduit pour un max de rentabilité, ce qui n’est en soi, par répréhensible, quand on connaît le métier, et qu’on respecte les règles de sécurité. Aucun rapport avec nos fleurons que sont le TGV et son constructeur Alstom, dont on n’a pas respecté les protocoles d’utilisation tels qu’ils ont préconisés. Je pensais que ce n’était possible qu’en Chine, en Allemagne ou même en Espagne, mais maintenant, nous sommes au même point qu’eux, pitoyable ! Une honte pour nos fleurons, et nos chemins de fer, qui n’aurait jamais dû avoir lieu et plus qu’évitable ! Bravo le privé ! Tant d’années de savoir faire, issu de professionnels et passionnés du rail, les vrais bien sûr, qui ont conçu le TGV, pas comme ces novices qui débarquent « la fleur au fusil »et envoient des vies au cimetière. Pour information, la RATP est menacée de privatisation comme la SNCF, La mauvaise foi, je vous la laisse.

    Vous dites :
    4. Concernant les GAFA, les lobbies, Bruxelles… Vous nous présentez votre vision des choses, que personnellement je juge tout à fait exagérée. Vous grossissez volontairement ou involontairement les traits pour en conclure en substance que nous sommes tous naïfs et manipulés. Je pourrais vous répondre point par point mais ça prendrait deux pages, ça sortirait du thème du blog, et de toute façon vous resterez sur votre position « à charge », donc à quoi bon.

    Etre dans le déni de réalité n’a jamais résolu les problèmes. Cette réalité fait peur, mais cette dernière n’évite pas le danger. Vous généralisez en disant « tous naïfs et manipulés », mais êtes le seul à le dire, une fois de plus ! Moi, je n’en fais pas partie, cela ne vous a pas échappé, y compris tous ceux qui perdent tous les jours du salaire, et qui courageusement défendent nos intérêts à tous, et là vous pouvez dire « tous » car ils se battent pour que nous puissions tous vivre bien, tout en étant plus âgés, et partir en retraite avant de ne plus avoir la force d’en profiter, c’est tout simplement du bon sens et rien d’autre ! Je ne parle pas des suicides qui ne touchent pas simplement La Poste, ou France Télécom à l’époque, mais maintenant la SNCF. Vous ne pouvez tout de même pas me dire que c’est moi qui dépeint tout en noir ! Quant au modèle Suédois, je vous invite à lire ce qui suit, et ce n’est pas moi qui l’ai rédigé.

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/19/reforme-des-retraites-en-suede-un-modele-conteste_6023439_823448.html

    Bonne journée.

    • Gérard Menmacorrespondance

      Quand dans une discussion commencent à arriver des arguments absolument invérifiables, clairement exagérés voire même complotistes, c’est qu’il est l’heure de passer à autre chose.
      A bientôt Phil.

    • Fabrice R

      Vous avez raison Gérard, il est impossible de discuter avec Phil78, syndicaliste cheminot surement, qui défends par tous les moyens possibles quitte à se contredire ou à tomber dans les amalgames faciles.

      Comme quand il annonce que les régions arrêterons un jour de subventionner le train mais alors que dire de l’état qui subventionne les régimes de retraite des fonctionnaires totalement déficitaires ?? Là il veut bien que ce financement à perte se fasse jusqu’à… la fin des temps.

      Alors il défend son régime spécial, et non le régime général malgré ses dires*, soit qu’il le garde.
      MAIS qu’il soit financé par ses cotisants et eux seuls…. bonne chance pour un retour à la réalité.

      Alors oui aussi le nouveau système va surement faire encore diminuer les retraites dans le privé mais la différence entre le calcul sur les 25 années et le système à point ne va pas faire une grande différence, on est déjà à 55 % du salaire je crois, on pourra pas tombé beaucoup plus bas…

      et pour ceux qui ont moins de 1000€ de retraite, ce qui concerne pas mal d’employés du privé, vont y gagner un peu et tant mieux pour eux.

      * je suis prêt à parier que si un arrangement entre les syndicats cheminots et le gouvernement se fait pour leur garantir leurs retraites alors ils vont arrêter la grève même si le nouveau système sera appliqué comme prévu pour les autres. Et donc prouvera que c’est juste pour le régime spécial et non pour tout le monde qu’ils foutent le bazar qu’ils sabotent les lignes avec des pétard ou qu’ils empêchent ceux qui veulent travailler de le faire. (car leur liberté de choix de faire la grève impliquent, pour eux, la non liberté pour les autres de faire un autre choix….)

      Et non je ne suis pas pour ce gouvernement qui par exemple considère que les gens n’ont pas compris la réforme s’ils ne sont pas d’accord cf le reportage du pilote de ligne devenu « ministre » ou un truc comme ça en visite de gilets rouges à la SNCF un matin.

      mes salutations d’un salarié du privé qui va travailler encore longtemps pour encore moins….

  8. Phil 78

    Je rectifie quelques fautes :

    « ce sont les décisions de ses dirigeants, qui ont d’ailleurs donné à SYSTRA son statut de filiale SNCF, bien que novice dans certaines tâches qui lui ont été conférées, et donné lieu à des conséquences dramatiques »

    « contrairement à ce que vous affirmez, c’est de plus en plus le privé qui décide des prix, pas pour améliorer le service, ni pour entretenir les infrastructures »

    Je rajoute :

    « Par contre à l’heure actuelle, c’est bien eux qui décident, et il va falloir s’y faire, tant que la réforme proposée visera à tirer les plus modestes vers le bas »

  9. Phil 78

    Autre faute corrigée :

    « temps de vitesse réduit pour un max de rentabilité, ce qui n’est en soi, pas répréhensible, quand on connaît le métier, et qu’on respecte les règles de sécurité »

  10. Phil 78

    Bonjour,

    A Gérard Menmacorrespondance,

    Je salue votre courtoisie, même si je suis en profond désaccord avec vous.
    Dire que des arguments sont inverifiables, tant qu’on se situe dans un discours partisan n’est pas objectif, et surtout lorsque l’on est dans le déni de réalité, qui n’empêche pas celle-ci d’être ce qu’elle est.
    Je laisse certains dans leurs certitudes, leurs clichés, jugements de valeur, et généralités, qui n’ont pas d’arguments, ne connaissent pas les sujets qu’ils abordent, mais malgré tout, tranchent systématiquement sans savoir en imposant leur avis, et qui affirment et prétendent vous connaître alors qu’ils ont lu quelques uns de vos commentaires, mais de quel droit ? Je vous le demande.
    De plus ils ne savent pas lire mes commentaires, et déforment ce que je dis.
    On me donne beaucoup de pouvoir que je n’ai pas, et ne suis pas décideur à la place des régions, sinon cela se saurait. Exemple flagrant d’interprétation tronquée de ce que J’ai dit : Entre « Elles ne veulent pas » et « Elles risquent d’avoir des difficultés pour subventionner les transports » ce n’est pas vraiment la même chose, mais pour faire la différence, il fallait lire le texte correctement. Dommage ! On a beau jeu après, en n’ayant pas le courage de s’adresser directement à moi, de me faire dire ce que je n’ai pas dit à mes autres détracteurs ! Je veux bien qu’il ne soit pas possible de discuter avec moi, mais encore faudrait-il qu’il y ait matière à discussion, et que celle-ci ait de la consistance, malheureusement le compte n’y est pas, c’est peine perdue ! L’intérêt général primant sur toutes ces incohérences, je choisis de soutenir ceux qui ont une démarche constructive, qui ne suivent pas bêtement le sens du vent, et qui n’hésitent pas à tenir tête à ceux qui décident pour nous, et mal, qui ne peuvent plus se cacher, tous les projecteurs étant tournés vers eux, tant leur réforme est un tissu d’amateurisme total, et dont le modèle qu’ils reprennent a généré précarité et désillusions pour les retraités Suédois.
    Je salue le fait que nous puissions nous exprimer tous, comme ce blog nous le permet, même si nous ne sommes pas d’accord, ce qui est sain, car démocratique, et impossible dans d’autres pays.

    Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

  11. Phil 78

    Bonjour,

    Pour appuyer ma démarche et éclairer la lanterne de certains, voici l’interview d’un économiste, qui démontre de façon précise, les failles et incohérences de la réforme, combattue par ceux qui sont traités de nantis, feignants et
    déconsidérés à tord.

    https://youtu.be/V4vP7fYyX8w

    Bonne journée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles