Compte rendu de la Rencontre Clients à Chartres

Pascal Gaucher

Pascal Gaucher

icon-email

Bonjour,

Le 23 janvier s’est tenue la première Rencontre Clients de l’année 2014 à Chartres.

Je remercie certains d’entre vous pour les riches échanges réalisés ce jour.

En voici le compte rendu des principaux thèmes abordés et les réponses apportées

L’avenir des rames corails : l’arrivée des Régio2N à partir de cette année ne marquera pas l’arrêt des rames corails. Ce sont bien les rames VO2N (rames à deux étages composées de 7 à 8 voitures) qui seront remplacées au fur et à mesure.

• L’information des voyageurs à bord : celle-ci est jugée inégale et les motifs de retard ne sont pas toujours donnés. Selon les rames dans lesquelles vous voyagez, cette information est délivrée, soit par un agent d’accompagnement (VO2N et Corails), soit automatiquement et complétée directement par le conducteur (TER2N). Il peut arriver, lorsque le conducteur applique son guide de dépannage ou bien des mesures de sécurité urgente (alerte radio …) ou bien qu’il reçoit les instructions d’un poste d’aiguillage, que celui-ci ne puisse vous fournir des informations dès l’arrêt du train, puis de façon régulière. Pour autant, nous nous efforçons de définir et faire respecter des normes d’information systématique et régulière de nos voyageurs. Ce sujet sera évoqué avec les différents services concernés. Je vous invite également à consulter le billet « constitution d’un groupe miroir » sur ce même blog.

• Transbordement du 862479 le 20/12/13 : Vous nous avez fait part de votre incompréhension de voir le train repartir vide avec, à son bord, une équipe de contrôleurs. Ce jour-ci, la rame utilisée a subi une disjonction en ligne entrainant un défaut de fonctionnement des portes. Il était donc impossible de vous acheminer en toute sécurité, à son bord, jusqu’au terminus prévu. Si les contrôleurs peuvent rester à bord, c’est parce que ces agents sont spécialement formés aux risques ferroviaires inhérent à ce genre de situation. De plus, ceci leur permettait d’aller jusqu’à Rambouillet afin de poursuivre leur journée de service et s’assurer que personne ne monte à bord de cette rame qui a été redirigée vers le centre de maintenance de Trappes.

• Suppression du 862462 le jour même : la rame devant assurer le train 862412 (départ 7h34 de Chartres) étant indisponible, il a été fait le choix de retenir le 862462 à Chartres et de lui faire assurer le service commercial du 862412 à partir de cette gare. Ce choix a été fait afin de permettre aux voyageurs montant ou descendant dans les gares de La Villette St Prest, Jouy, Saint Piat et Gazeran, de ne pas avoir à attendre le train suivant partant de Chartres à 8h02. Ce choix, certes discutable, nous permettait ainsi de « limiter » le retard des usagers réguliers du 862462 à 15 minutes à l’arrivée. Nous sommes conscients des gênes occasionnées par cette décision en matière de correspondances ou d’occupation du train mais nous devons nous efforcer, en tant qu’opérateur de transport collectif, de répondre aux besoins du plus grand nombre d’entre vous, sans oublier les gares de desserte intermédiaires. Vous m’avez fait part du nombre important de suppressions du train 862462 depuis le début de l’année et nous allons regarder ce sujet de près.

• Indisponibilité du tarif « Starter » Pays de Loire – Région Centre à Chartres : vous m’avez fait part de la difficulté à acheter les abonnements Starter à Chartres en version hebdomadaire ou sur les automates de vente en gare. Ce tarif spécifique concernant les abonnements de travail interrégionaux est subventionné par les Pays de Loire. S’agissant d’une tarification propre, celle-ci n’est pas disponible sur nos automates TER Centre et la vente aux guichets de Chartres est limitée aux abonnements mensuels.

• Soudure avec le Pass Navigo : Vous m’avez fait part de différents tarifs applicables sur la ligne, en soudure avec les Pass Navigo du STIF. Sachez que différentes possibilités vous sont acceptées et qu’il n’existe pas une seule et unique règle applicable à tous. La tarification proposée peut dépendre de vos besoins individuels, du remboursement de vos différents titres de transport par votre employeur et de votre domiciliation. Au-delà de 75km, vous pouvez ainsi opter pour le forfait de bout en bout, sur certaines liaisons, et être éligible au système Mobillico si vous résidez en Eure et Loir (c’est le cas pour Chartres – La Défense, par exemple) ou bien opter pour une soudure avec un Pass Navigo depuis une gare en Ile de France et selon vos besoins en matière de zone(s) couverte(s) par votre Pass Navigo. Pour les distances inférieures à 75km, la soudure d’un Pass Navigo est également acceptée avec un abonnement de travail sur la partie située en Région Centre.

• Vélos à bord des trains : vous m’avez fait remarquer le manque d’espace pour les vélos à bord des trains ou bien le « mauvais » positionnement de la voiture « vélos » sur les rames corails. Tout d’abord, je tiens à préciser que la possibilité d’embarquer les vélos à bord est gratuite mais aussi fonction des places disponibles. Le positionnement de la voiture vélos dans les corails se veut volontairement en milieu de rame pour répondre à la diversité des accès des gares desservies mais aussi parce qu’il s’agit d’un positionnement « invariable » selon les différentes réutilisations de la même rame dans la journée. De plus, je tiens à vous signaler la présence d’abris vélos dans la grande majorité des gares desservies.

• Arrivées ralenties en gare de Chartres : vous constatez des ralentissements lors de vos arrivées en gare de Chartres. Ceci est dû, notamment, aux différentes vitesses autorisées selon la voie de réception et de stationnement en gare de votre train, ou bien du train vous précédant. Les trains reçus sur les voies 1B et 2B sont limités à 60km/h, ceux reçus sur la voie 6 et les voies 8 et 12 en « impasse » sont limités à 30 km/h. Ces vitesses peuvent même être inférieures en fonction de la signalisation présentée aux conducteurs. Enfin, la longueur des intervalles entre les signaux, servant à l’espacement des trains, fait que deux trains qui se suivent peuvent parfois être distants de plusieurs kilomètres. Ainsi, un train entrant en gare de Chartres a une incidence directe sur la signalisation présentée au train suivant, entre Chartres et La Villette Saint Prest.

14 commentaires pour “Compte rendu de la Rencontre Clients à Chartres”

  1. Pascal Gaucher Pascal Gaucher

    Bonjour,
    Pour compléter ce billet, je tiens à préciser que la soudure Pass Navigo + Abonnement de Travail de moins de 75 km n’est applicable qu’à partir de cette distance mesurée depuis une gare « tête de ligne » en région parisienne.
    Elle est donc valable, sur votre ligne, de Paris Montparnasse jusqu’à Saint Piat inclus.

  2. Fred

    C’est incompréhensible ces histoires de soudure Pass Navigo + Abonnement de travail ou Mobillico ou machin chose. Quand simplifiera-t-on enfin tout cela? Pourquoi les abonnements de travail sont-ils limités à 75km??? Pourquoi pas 100Km? Pourquoi si on habite Maintenon ou St-Piat on peut aller travailler tous les jours à Paris pour une centaine d’€ alors que si l’on habite une poignée de kilomètres plus loin à Jouy ou même à Chartres on doit payer 3 fois plus cher???
    Merci de répondre

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Fred,
      La limitation du tarif « abonnement de travail » à 75 km est de portée nationale. Il s’agit d’un tarif subventionné par l’Etat qui s’applique sur tout le réseau.
      Les 75 km sont ainsi valables partout et ne peuvent être dérogés par la SNCF.

      Au delà est appliquée la tarification commerciale Forfait ou Fréquence, d’ou la différence de prix.
      C’est pourquoi la Région Centre a mis en place le système Mobillico qui consiste à limiter à 75€ la part payée mensuellement par l’abonné, une fois le remboursement légal de l’employeur effectué.
      Ce système est entièrement géré par la Région qui procède à des versements trimestriels pour toute personne éligible (condition première de résidence en Région Centre).
      Vous pouvez retrouver ces informations, ainsi que toutes les modalités pratiques de constitution d’un dossier, dans nos gares ou auprès de nos vendeurs.

  3. LFAB

    Bonjour,

    Pouvez vous me dire quel est le régime fiscal de cette aide qui limite à 75€ un abonnement Chartres-Paris ?
    Il me semble que l’aide accordée par la région est soumise à IR.

  4. ARCH

    Bonjour,

    Votre prédécesseur a fait retirer les vitres de l’abri de la gare d’Arrou car il y avait a l’époque des dégradations sur le composteur et a ainsi voulu « punir » les jeunes.Seulement maintenant les dégradations n’ont plus lieu mais les vitres ne sont pas revenu en lieu et place.

    Pouvez vous demander a ce que ces vitres soient remises en place car la pluie et le vent ne sont pas agréables les matins d’hiver.

    L’écran d’information à également été démonté pour des raisons de maintenance, je pense, mais rien n’a été installé a sa place et nous n’avons plus les informations de circulations surtout quand il y a des perturbations.

    Avez-vous les raisons de sa « non-installation » et quand ce désagrément cessera?

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour ARCH,
      Concernant l’abri d’Arrou, des vitres avaient été brisées et les actes de vandalisme ne concernaient pas que le composteur.
      Les nouveaux abris que nous installons aujourd’hui sont équipés de tôles perforées et non plus de vitres.
      Lorsque nous rencontrons des dégradations, nous remplaçons également de plus en plus les vitres par ces mêmes tôles.
      Je regarde s’il est possible d’effectuer la même opération sur cet abri.

      Pour ce qui est du tableau d’affichage, celui-ci a été retiré car l’ancien système a été remplacé par un plus récent sur l’ensemble de la ligne.
      Hélas, la gare d’Arrou n’est pas prévue être équipée à ce jour.

  5. ARCH

    Bonsoir,

    des tôles a la place des vitres nous conviennent.

    par contre  » n’est pas prévue être équipée à ce jour  » ne correspond pas a ce que nous attendons d’une qualité de service dont vous vous prétendez attentif.Donc nous vous demandons de faire un effort sur ce point car le prix du billet est le même pour nous tous tout comme les services proposés. nous attendons de vous une réponse plus construite et une date de mise en conformité.

    A bientôt.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour ARCH,
      Je fais part de votre demande à la Région Centre Val de Loire qui valide les équipements des gares de son périmètre.
      Cordialement.

    • arch

      Bonsoir,

      cela fait un moi et demi que nous nous sommes entretenu et ne vois aucune amélioration …..je m’inquiéte, car la première action me semblais facile et même cela semble en dehors des possibilité.Alors comprenez mon inquiétude et la valeur de votre crédibilité.

  6. Erwin

    Bonjour,

    pouvez-vous m’expliquer comment fonctionne la « soudure » entre l’abonnement de travail et le pass Navigo en terme de titre de transport?
    Si j’ai bien compris je peux réaliser le trajet Maintenon-Rambouillet en prenant un abonnement de travail Maintenon-Gazeran, auquel cas le Pass Navigo prend le relais entre Gazeran et Rambouillet, et cela sans que je descende à Gazeran pour valider le pass Navigo.

    Mais dans ce cas ou devrai-je valider le pass Navigo ?

  7. Henri1

    Bonjour,

    Travaillant en Ile de France à plus de 75Km de la gare de Chartres, la SNCF ne m’offre qu’une seule possibilité : un forfait Chartres-Gazeran, couplé avec mon Pass-Navigo.

    Problème : Partant de Chartres, je ne descends pas à Gazeran pour remonter dans un train qui m’amènera en Ile de France.
    Nos trajets quotidiens sont déjà suffisamment laborieux et longs pour ne pas en rajouter.
    Mais si je ne le fais pas et que je me fais contrôler dans un TER au départ de Chartres vers l’ile de France je suis verbalisable !
    Qu’est-ce donc ce concept de ‘soudure’ qui ne fonctionne pas en réalité ?
    La région centre veut se développer nous dit-on, mais que font nos représentants pour faciliter la vie des habitants de la région centre travaillant en Ile de France ?
    N’étant pas seul dans cette situation je remplace volontairement le sujet ‘je’ en ‘Nous’.
    Nous payons nos impôts en région centre, nous consommons en région centre, nos enfants contribuent au développement économique de la région centre !
    Nous payons nos titres de transport et par conséquent nous ne sommes pas en défaut.
    Ce ne sont pas les salariés de la région Centre qui se lèvent tôt et rentrent tard chez eux qui arnaquent la SNCF ou la région Centre !
    D’ailleurs ici on ne parle même pas d’argent car il s’agit uniquement de s’accorder avec la SNCF pour que les contrôleurs avides de bonus à l’amende cessent cette mascarade dans nos TER.
    Mais que font donc nos représentants de la région Centre s’ils ne sont même pas capable de s’entendre avec la SNCF sur un sujet aussi simple ?!!
    Merci de me répondre et surtout de remonter ce problème récurrent aux responsables du TER-Centre qui sont élus pour répondre à nos besoins.

    Salutations

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Henri1,
      la solution que vous avez adopté vous permet de voyager en règle.
      Il n’est pas nécessaire que votre train s’arrête à Gazeran pour que vous fassiez une soudure entre un forfait et un pass navigo.
      De plus, en tant qu’habitant de la Région Centre – Val de Loire, vous pouvez faire valoir vos droits à mobillico, mais sur votre forfait uniquement (le pass navigo étant subventionné à la source par la région Ile de de France).

      Dites-moi si l’on vous dit le contraire à bord ou dans une gare afin que nous fassions, de nouveau, les rappels utiles.
      Pour complément, voici un article consacré aux droits à la soudure : article soudures tarifaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles