COVID19 : la directrice de ligne répond à vos questions

Pourquoi le premier train de 4h39 est supprimé à Courville, pourquoi y-a-t-il si peu de trains entre Chartres et Nogent ? Pourquoi les trains sont courts ? Qu'est-ce qui est mis en place pour une meilleure sécurité ? 

Valérie Chrétienne

Valérie Chrétienne

icon-email

J’ai relayé vos différentes questions auprès de Valérie Lallemand, directrice de la ligne Paris Chartres, qui vous répond ici.

Comment est défini le plan de transport en cette période particulière ?

A la demande du gouvernement, la SNCF a réduit le nombre de trains en circulation. Actuellement, sur l’ensemble de la Région Centre-Val de Loire, le nombre total des trains qui circulent est de 15% par rapport au plan de transport normal. La priorité a été mise sur les trains qui permettent à nos clients d’aller travailler.

Les horaires des trains dépendent également des contraintes imposées par la réduction d’effectif liées au confinement sur certains postes critiques. Comme partout en France, à la SNCF, nous avons des personnes qui sont confinées chez elles. Certains gardent leurs enfants, certains ont été en contact avec une personne malade ou sont eux-mêmes malades.

Les postes d’aiguillage se sont organisés pour fonctionner avec un effectif minimal en fermant la circulation la nuit. C’est pourquoi nous ne pouvons plus faire circuler nos trains en extrême matinée et en extrême soirée.

Pourquoi les trains sont courts ? Il y a un risque de sur-occupation ?

Nous réalisons régulièrement un comptage sur les trains les plus chargés. Nous avons compté un maximum de 150 ce matin (26 mars) pour une rame dont la capacité est de 572 places. Cela laisse normalement suffisamment d’espace pour que les gestes barrière puissent être appliqués.

Mais il est vrai que dans certains trains les clients ont tendance à se regrouper sur la même porte.  C’est pourquoi nous avons commencé à faire des rappels (via Twitter, ou par des annonces dans les trains) pour encourager nos clients à se répartir dans le train.

Il y a peu de circulation et les trains sont en retard. Pourquoi ?

Ces retards sont liés à la fermeture de certains postes d’aiguillages sur la ligne. En effet, entre Versailles et la Verrière,  nous n’avons plus qu’une seule voie pour circuler. Et même s’il y a moins de trains, si un omnibus Transilien est devant, nos trains qui sont plus rapides sont coincés derrière.

Côté sécurité, qu’est-ce qui est mis en place?

Que ce soit au sein de l’espace voyageur ou dans la cabine de conduite, nos trains sont désinfectés quotidiennement. La Gare de Montparnasse est maintenant régulièrement filtrée par la police nationale pour éviter un engorgement de la gare qui ne permettrait pas de respecter les gestes barrières. Des communications sont réalisées en gare et dans les trains pour inviter chacun à respecter les gestes barrière.

Notre priorité est la sécurité de nos clients et de nos agents. C’est pour cela que nous avons limité autant que possible le personnel en gare et dans les trains. Le personnel est toujours présent mais effectivement moins nombreux et moins visible. En gare de Chartres, il reste en retrait et se tient prêt à intervenir si c’est nécessaire.

Y-a-t-il un message que vous souhaitez faire passer à nos  lecteurs ?

Nous traversons tous une période difficile mais les équipes SNCF restent mobilisées car certains de nos clients comme le personnel soignant doivent continuer de pouvoir se rendre à leur travail.

Je vous invite à vous joindre à moi pour les féliciter et les remercier. Notre personnel fait face à cette crise en faisant preuve de sang –froid et d’un grand sens des responsabilités. Chacun applique avec beaucoup de sérieux les gestes barrières et les règles de sécurité pour que nous puissions tous travailler et voyager en sécurité.

Prenez tous soin de vous et n’oubliez pas les gestes barrières.

 

2 commentaires pour “COVID19 : la directrice de ligne répond à vos questions”

  1. Don Pato

    Bonsoir,

    Entre autres solutions, la direction de la ligne Paris Austerlitz – Orléans Tours a pensé à mettre en place un service de Taxi pour le personnel de santé comme geste fort de solidarité.

    Pourquoi ne pas faire de même sur la ligne Paris Chartres Nogent le Rotrou ?

    Ce taxi ferait du « covoiturage » en passant par La Loupe pour prendre l’A 11 à Chartres pour arriver le plus rapidement possible à Paris vers 07 H 00 et en repartirait vers 18 H 00 (par exemple, en fonction de la demande).

    Et faire aussi de même entre Chartres et Paris via, là aussi, lA 11.

    On a besoin d’elles et d’eux alors faisons cet effort financier pour leur montrer toute notre gratitude et les soulager de ce poids qu’est « comment vais-je aller travailler à mon hôpital et en revenir.

    Elles et ils ne doivent pas être très nombreux mais nous sont indispensables pour combattre cette situation.

    Cordialement.

  2. Laurent28000

    PASS NAVIGO…

    16h18 : Bonjour @Tictac, la RATP a répondu de nombreuses fois sur les réseaux sociaux à des usagers souhaitant suspendre leur abonnement. « Sachez que la suspension du Passe Navigo n’est techniquement pas possible car elle n’est pas compatible avec les consignes sanitaires de confinement », explique l’entreprise. Il est en effet nécessaire de se déplacer en boutique pour suspendre son abonnement. « Néanmoins, nous réfléchissons à une solution alternative compatible avec les recommandations sanitaires », ajoute le service client de la RATP.

    16h18 : Peut-on suspendre son abonnement annuel Navigo sans avoir à se déplacer ? Que prévoit la RATP ? car nous payons pour un service que nous ne pouvons pas utiliser en ce moment de confinement…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles