descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Paris – Chartres – Nogent

plan de la ligne Paris – Chartres – Nogent

mardi 05 décembre 2017, 11:58

Information des Voyageurs Engagements TER Centre – Val de Loire et mesures d’indemnisation

par Pascal Gaucher

Je vous propose aujourd’hui un retour sur la conférence de presse ayant eu lieu vendredi dernier, sur les mesures annoncées et sur les mesures pratiques concernant l’indemnisation mise en place.

Vendredi 1er décembre 2017, Mrs Stéphane Coursier et Jean Luc Gary, respectivement Directeur Régional SNCF Mobilités et Directeur Régional SNCF Réseau, ont convié les médias afin de parler de votre Ligne, vous apporter une réponse aux problèmes rencontrés ces derniers mois et réagir au rappel fait récemment par notre Autorité Organisatrice, la Région Centre – Val de Loire.

L’Echo Républicain, Radio Intensité et France 3 Région ont répondu à cette invitation.

Tout d’abord, SNCF a exprimé sa compréhension vis à vis de votre mécontentement et des mauvais résultats de ces derniers mois et vous assure de la mobilisation totale de l’ensemble des cheminots pour un retour rapide à la normale. Alors que votre ligne est d’habitude l’une des plus régulières de la Région, avec, en moyenne, plus de 9 trains sur 10 à l’heure, nous sommes descendus à environ 8 trains sur 10 en octobre (85.2% de ponctualité globale et 77.6% en pointe) et encore moins en novembre (les résultats ne m’ont pas encore été communiqués).

Cette mauvaise ponctualité s’explique essentiellement au travers de 3 « familles » d’incident comprenant pour chacune d’elle environ 1/3 des retards, des sous compositions et des suppressions enregistrés ces dernières semaines :

  • Des travaux d’envergure réalisés sur la ligne
  • Une mauvaise disponibilité de notre parc de matériel roulant
  • Un contexte météorologique connu mais se répétant chaque année à cette période

Les travaux

De nombreux travaux d’envergure sont réalisés chaque année sur votre ligne depuis 2015, ceci s’est accéléré en 2017 avec 17 week-ends d’interruption sur l’année.

Ces travaux sont nécessaires à la régénération de l’infrastructure et s’intensifient à cause d’un retard pris dans la maintenance du réseau mais aussi pour permettre la réalisation de projets d’envergure (Grand Paris Express, nouvelles lignes à grande vitesse).

Cette année, SNCF Réseau a consacré 2.6 milliards d’euros à ces travaux, ce seront 3 milliards chaque année de 2020 à 2026, dans le cadre d’un contrat de performance signé avec l’État. Pour votre ligne, il est consacré chaque année entre 50 et 70 millions pour ces travaux.

Nous reconnaissons que ces travaux peuvent se faire parfois au détriment de la régularité. Car s’ils sont réalisés de nuit ou lors interception, la voie est rendue avec des limitations de vitesse temporaires le temps que celle-ci se stabilise et tant que les finitions ne sont pas achevées.

Sur votre ligne, nous avons connu deux importantes limitations de vitesse temporaires à 40km/h ces derniers mois :

  • du 19/09 au 07/12 pour des remplacements d’aiguilles à Conneré Beillé
  • du 12/09 au 01/12 pour le remplacement des 13 aiguilles en gare de Rambouillet

Si ces limitations de vitesse sont normalement intégrées dans les horaires (ce qui explique aussi les différentes variantes horaires que vous connaissez), l’impact est possible et surtout, la marge de régularité permettant de récupérer de légers retards s’en trouve très réduite.

Nous avons aussi connus de nombreux incidents concernant la signalisation ou des appareils de voie (aiguille) SNCF Réseau et SNCF Mobilités travaillent en coopération quotidienne pour limiter au maximum les répercussions de ces incidents.

En 2018, une nouvelle organisation sera mise en place et les agents de SNCF Réseau intervenant sur la partie Eurélienne de votre ligne seront rattachés à la Région Centre – Limousin de SNCF Réseau. ceci permettra d’avoir une homogénéisation du management et des leviers d’actions plus courts.

Le matériel roulant

La seconde famille d’incident est la mauvaise disponibilité du matériel roulant, conséquence d’incidents divers :

  • Maintenance préventive et corrective réalisée entièrement à Montrouge dans un contexte très contraint
  • Besoin de fiabilisation de nos Régio2N qui sont toujours en période de « rodage » avec des ajustements nécessaires par le constructeur
  • Immobilisation suite aux enrayages importants
  • Saturation de » l’avant gare » de Paris Montparnasse, encore plus depuis l’ouverture des deux lignes à grande vitesse cet été

Notre premier engagement, contractualisé avec notre Centre de Maintenance, est la création d’une équipe déportée de maintenance légère qui interviendra à Chartres, de jour comme de nuit, afin de remédier à certaines pannes sur les rames en stationnement, sans que celles-ci aient à entrer au Technicentre de Montrouge.

Ceci améliorera la disponibilité de nos rames et supprimera également des mouvements de manœuvres à Paris Montparnasse, nécessaires pour en,ter aux ateliers.

Notre second engagement concerne un travail engagé avec la gare de Paris Montparnasse, mais aussi sur toute la ligne, afin d’améliorer la qualité de l’information donnée aux voyageurs et leur prise en charge en cas d’incidents. Nous souhaitons améliorer rapidement notre présence dans cette gare.

Notre dernier engagement était de mettre en service rapidement des itinéraires supplémentaires permettant d’augmenter de 20% la capacité d’accueil des TGV à Montparnasse et d’améliorer ainsi la fluidité globale de la gare. Ces travaux ont eu lieu ce week-end et se sont, hélas, mal passés, avec une panne informatique paralysant la gare durant plusieurs heures. La panne a été résolue et vos trains circulent normalement depuis dimanche soir, avec ces nouveaux itinéraires.

Le contexte météorologique

Les mois d’octobre et surtout novembre sont des mois durant lesquels nous savons que notre régularité et nos rames seront mises à mal à cause de problèmes d’enrayage connus et pour lesquels nous mettons en place des actions préventives et correctives que je vous ai déjà détaillées par ailleurs (Plan d’action automnal TER CVDL).

Ces mesures ont permis de limiter les effets de ce phénomène mais ne les aient ont pas totalement endiguées, si cela était techniquement possible, ce dont nous doutons au regard des problèmes rencontrés sur d’autres réseaux, dans d’autres pays.

Cette période est derrière nous à présent mais nous avons du parfois limiter la vitesse des trains afin de préserver notre matériel mais surtout de respecter la sécurité de nos voyageurs (possibilité d’arrêts hors quai suite à un patinage excessif).

Nous allons entrer de nouveau dans une période sensible avec le phénomène de givre sur la caténaire qui peut empêcher la captation du courant et endommager les pantographes qui peuvent, à leur tour, endommager les caténaires.

Pour pallier à ce sujet, nous avons mis en place la circulation d’un engin spécial sur lequel est monté des pantographes « racleurs » qui permettent de retirer ce givre avant les circulations commerciales. il existe également des procédures, déjà mises en place ces derniers jours et qui permettent de réchauffer la caténaire par un afflux de courant supérieur à la normale.

Les mesures d’indemnisation

Afin de répondre à votre mécontentement justifié et à la demande de notre Autorité Organisatrice, SNCF TER Centre – Val de Loire a décidé de mettre en place dès à présent et sans attendre les résultats définitifs de novembre, une mesure exceptionnelle de remboursement de 30% de la valeur de vos abonnements mensuels valables en octobre et novembre. Je vous avais annoncé cette mesure ainsi que la liste des abonnements concernés dès vendredi après midi : Les mesures d’indemnisation octobre et novembre 2017.

Cette mesure représente une indemnisation pour un montant total d’environ 500 000 euros.

Afin de répondre aux premières question postées suite à cet article, voici les modalités pratique de remboursement, reprises dans l’affiche ci-après :

La voici également en format PDF : Mesure commerciale PCLM

J’apporte quelques précisions sur cette mesure :

  • Elle ne concerne que les abonnements TER, les Pass Navigo étant entièrement gérés par Transilien.
  • Vous avez le choix entre un remboursement immédiat, dés aujourd’hui, ou une déduction sur votre abonnement de janvier, vendu à partir du 20/12/17
  • Les titulaires de cartes JVMalin ont juste à présenter leur carte aux guichets, les justificatifs y sont intégrés.
  • Pour les titulaires d’abonnements papiers, il est demandé de présenter l’original qui pourra être conservé par le voyageur et une photocopie qui sera, elle, conservée.
  • Les personnes ayant un abonnement qui se termine le 31/12/17 doivent appeler le Contact TER Centre – Val de Loire au 0800 83 59 23, la procédure de remboursement leur sera expliquée et un RIB leur sera demandé.
  • Pour toutes autres situations, posez-moi vos questions et j’essaierai d’y répondre rapidement ou contactez directement le Contact TER Centre – Val de Loire au 0800 83 59 23.