descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Paris – Chartres – Nogent

plan de la ligne Paris – Chartres – Nogent

mercredi 27 septembre 2017, 17:44

Incidents Explications sur ce début de semaine

par Pascal Gaucher

A ce jour, et comme promis sur Twitter, voici le retour que je suis en mesure de vous faire sur ce début de semaine difficile.

Lundi 25 septembre

  • Un problème sur le système de freinage, rencontré lors de la préparation de la rame par le conducteur, nous a contraint à supprimer le 862402 (5h35 à Chartres) pour rentrer la rame concernée en atelier.
  • L’entrée tardive d’un TGV à Montparnasse a retardé l’arrivée des 862410 (8h20 à PMP) et 16754 (8h23) dans cette gare
  • Plusieurs déclenchements intempestifs du système de contrôle de vitesse nous ont contraint à supprimer le 862462 (7h33 à Chartres) en gare de Maintenon. Les Voyageurs ont été invités à prendre le train suivant (862412 7h36 à Chartres) qui a pris un retard de 16 minutes. Le traitement de cet incident a occasionné des retards sur les 16756 (+6 minutes), 16757 (+18 minutes car le conducteur attitré était celui du 862462 qui a du ramener la rame à Montparnasse pour une rentrée en atelier). Le 862416 (9h20 à PMP) a également subi un retard de 9 minutes, en conséquence de l’occupation de sa voie de réception par le 16757.
  • Une alerte radio, émise suite à la présence d’une personne allongée dans les voies à St Aubin St Luperce, a provoqué des retards allant de 22 à 30 minutes sur les trains 862474, 862477, 862434 et 862427.
  • Un dérangement de la radio équipant les trains et provoquant l’émission d’une alerte radio à PMP a provoqué des retards allant de 6 à 16 minutes sur les trains 16773, 16774, 16777, 862429, 862431, 862432, 862435 et 862479 et la suppression du 862433 (17h54 à PMP).

Mardi 26 septembre

  • Les travaux prévus de nuit à Conneré n’ayant été rendus qu’à 6h45, nous avons du supprimer les 16752 et 16754.
  • Le signalement d’un cerf dans les voies près d’Epernon a conduit à une limitation de vitesse retardant les trains 862412 (+16 minutes), 16756 (+22 minutes avec déjà un retard de 13 minutes suite à la restitution tardive des travaux) et 862416 (+10 minutes)
  • le 862433 (17h54) a été supprimé suite à absence de matériel et le 862447 suite à absence du conducteur.

Mercredi 27 septembre

  • le 862460 (5h34 à Nogent le Rotrou) a été retardé de 6 minutes suite à des problèmes rencontrés lors de la préparation de la rame.
  • Suite à la panne de la locomotive devant assurer la traction du 16756 (6h31 au Mans), ce train a été assuré avec la TER2NNG qui devait déjà assurer le 16758 (7h29 au Mans). Ce dernier train a donc été supprimé entre Nogent le Rotrou et le Mans et le 862552 (8h29 à Chartres) a été retardé  au départ de Chartres pour prendre en charge les voyageurs.
  • Le dérangement d’un passage à niveau à Condé sur Huisne a provoqué un retard sur plusieurs trains : 16752 (+35 minutes), 16754 (+20 minutes), 862462 (+34 minutes) et 16756 (+6 minutes).

Ces derniers jours, nous avons été contraint de remplacer certains corails par des rames TER2NNG ou Régio2N, parfois en composition courte.

Ceci est du à une tension sur le parc de locomotives assurant la traction des corails, ne permettant plus d’assurer toutes les circulations prévues avec ce type de matériel.

De plus, l’utilisation de ces rames, conjuguée avec l’indisponibilité d’autres rames (notamment celles ayant été rentrées en atelier suite aux pannes rencontrées), nous ont également obligé à mettre en place d’autres trains en compositions courtes.

L’équipe TER Centre Val de Loire et moi-même sommes tout à fait conscients de la gêne et du manque de confort occasionnés par ces perturbations et nous travaillons activement, avec nos centres de maintenance, pour un retour à la normale le plus rapide possible.

Nous vous présentons donc nos excuses et nous vous assurons de notre forte implication pour vous rendre le service que vous êtes en droit d’attendre.