descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Paris – Chartres – Nogent

plan de la ligne Paris – Chartres – Nogent

mardi 21 mars 2017, 17:32

L'envers du décor Réponse à SanJi …

par Pascal Gaucher

En voulant répondre à un long commentaire très intéressant laissé ces derniers jours par SanJi, je me suis rendu compte que les éléments apportés pourraient tous vous intéresser et j’ai donc décider d’y consacrer un article spécifique. 

Bonjour SanJi (et bonjour à tous !!!),

Tout d’abord je tiens à vous présenter mes excuses pour ne pas vous avoir répondu la première fois mais même en cherchant dans l’historique du blog je ne trouve pas trace de votre premier commentaire … peut-être un problème technique.

Désolé également de vous répondre aujourd’hui et non pas hier comme promis, les aléas professionnels du quotidien me rattrapent parfois.

Je vais tenter de répondre au mieux à vos questions, sans pour autant, et j’en suis désolé également, vous apporter de solutions miracles ou de promesses intenables.

La ponctualité à 5 minutes

Effectivement, comme vous le soulignez, ils arrivent que nos trains aient des retards inférieurs à 6 minutes et ne soient pas comptabilisés dans l’irrégularité de la ligne.

Cette façon de mesurer notre ponctualité découle directement de la Convention que nous avons signé avec la Région Centre – Val de Loire. Nous l’avons négocié ainsi car une ponctualité à zéro minute est tout simplement impossible sur votre ligne.

Pourquoi me direz-vous ? Parce qu’en tant que responsables TER Centre – Val de Loire, nous n’avons pas la totale maitrise des causes (et donc des solutions) de l’irrégularité sur votre ligne.

Les principales causes d’irrégularité ou de suppressions de trains sont :

  • En premier lieu, les causes externes qui représentent environ 30% des retards (actes de malveillance, accident de personne, intempéries, signaux d’alarme …)
  • Ensuite viennent les causes affectées au réseau et à l’interdépendance avec les autres transporteurs, voyageurs ou Fret, SNCF ou pas.
  • Enfin tout un tas de causes diverses et variées au sein desquelles l’absence de personnel, dont vous me faites part, représente un part minime.

L’absence inopinée d’un agent

Sans vouloir faire de provocation, j’ai envie de dire que comme dans chaque entreprise, nous sommes soumis à l’état de santé de nos agents pour que la machine tourne à la perfection.

Si certains postes sont doublés et qu’ils existent des agents dit « de réserve » pour pallier à l’absence inopinée d’un autre, il arrive un moment ou cette réserve est insuffisante ou non disponible à l’endroit ou nous en avons besoin.

Ainsi, il nous est économiquement impossible d’affecter deux conducteurs au même train en permanence et si la réserve est déjà utilisée, elle n’est plus disponible pour un second cas d’absence. De plus, cette réserve peut être prévue à un endroit et, le temps, que cet agent se rende là où nous avons besoin de lui, il n’est plus nécessaire d’assurer le train puisque la fréquence sur votre ligne est telle que les voyageurs auront déjà pris un autre train …

Les feuilles mortes

Sur ce sujet, je vous invite à lire les articles suivants dans lesquels j’avais expliqué le phénomène et les mesures prises pour en éviter les effets négatifs : Article feuilles mortes 2015 et Article nettoyage des rails 2016.

Il est vrai que le phénomène est connu, que nous travaillons à en minimiser les effets sur vos trains chaque année, mais qu’il reste difficilement « maitrisable » à 100%.

Parmi les solutions mises en place à l’étranger, certains réseaux vont même jusqu’à limiter la vitesse et le nombre de trains circulant sur les périodes automnales associant chutes importantes de feuilles et humidité ambiante inhabituelle. Peut-être y viendrons-nous un jour mais cela sera une décision prise avec notre Autorité Organisatrice qu’est la Région Centre – Val de Loire.

L’information des voyageurs

Nous savons que des progrès importants sont attendus sur ce domaine et il s’agit là d’une de nos priorités en 2017.

C’est pourquoi nous avons engagé une démarche qualité sur l’information des voyageurs en situation perturbée en ce début d’année, démarche à laquelle nous avons associé les voyageurs de la ligne via un questionnaire sur une période limitée. je dois d’ailleurs vous faire un retour sur les résultats de ce questionnaire très prochainement.

La encore, TER Centre – Val de Loire ne maitrise pas l’ensemble de la chaine et doit s’associer à ses partenaires que sont Transilien et la gare de Paris Montparnasse pour améliorer ce sujet. J’en conviens parfaitement, c’est un problème interne sur lequel nous travaillons.

Afin d’améliorer la réception de l’information, nous multiplions les canaux de diffusion qui, individuellement, ne touchent pas l’ensemble de nos voyageurs mais, mis bout à bout créent une chaîne d’information que nous voulons la plus complète possible :

  • Twitter pour l’information en temps réel en pointes,
  • L’application SNCF qui reprend l’information donnée en gare et sur laquelle vous pouvez paramétrer des alertes,
  • Les alertes par SMS ou mail, disponibles sur inscription auprès de notre Centre de Relation clientèle mais qui ne concernent que des retards à partir d’un certains seuil,
  • le site TER Centre – Val de Loire qui reprend les incidents majeurs,
  • Ce blog, pour une information plus globale sur votre ligne ou pour faire un point à posteriori et répondre à vos questions.
  • Les écrans d’information dans les gares et les agents à votre disposition, en gare et dans les trains.
  • Les affiches concernant les travaux ou les plans de transport adaptés.

Concernant Twitter, je comprends et j’entends vos remarques. Nous avons voulu, avec ce fil, avoir un ton spécifique et éloigné d’autres comptes qui se contentent de délivrer une information, souvent la même que celle qui est donnée par ailleurs. Nous tenons donc à entretenir une proximité avec les twittos et cela peut passer par l’échange de blagues, tant que cela reste acceptable.

Pour ce qui est de l’utilisation des gif, nous avons demandé à ce que celle-ci reste raisonnable, en dehors des situations perturbées et pour saluer et prendre congé. Je porterai donc vos remarques à la connaissance du Comunity Manager afin que ces règles soient respectées.

Par contre, il arrive fréquemment, et cela m’est arrivé à moi-même personnellement, que certains propos à l’égard de l’animateur, des cheminots, de la SNCF en général, soient vraiment déplacés, voir injurieux (je ne suis pas en train de dire que tel était le cas avec vos commentaires). Dans ces situations, nous demandons aux animateurs soit d’ignorer ces propos, soit d’y répondre avec détachement, sans alimenter le débat.

Cela peut, peut-être, différer un peu de ce qui se fait ailleurs, mais je pense que nous faisons aussi partie des quelques entreprises dont on se permet facilement de dire du mal et de critiquer ouvertement …

Le confort à bord des Régio2N

Vos remontées sont nombreuses sur le sujet depuis leur mise en circulation et elles ont toutes été transmises à la Région qui évoque ce sujet avec le constructeur.

La modularité après livraison de ces rames est relative car elle se fait essentiellement lors de leur construction et assemblage. Il existe ainsi plusieurs « finitions », la nôtre est celle qui contient le plus de places assises, 572 par rame, entièrement en seconde classe (ce qui a constitué une augmentation de 20% du nombre de places assises disponibles sur la ligne lors de leur mise en circulation complète).

Le choix s’est porté sur cette configuration car c’est celle qui répond le plus aux besoins de votre ligne, par rapport à la fréquentation des trains et l’augmentation continue du nombre de voyageurssur les années précédentes et envisageable dans les années à venir.

Pour faire simple, on ne peut aujourd’hui pas rajouter de trains sur la ligne car celle-ci est saturée, sauf à construire d’autres voies (mais là il s’agit d’un budget colossal et surtout de trouver de la place en région Ile de France …). La seule solution pour accepter plus de voyageurs est donc d’avoir des trains plus capacitaires.

Ce qu’il faut savoir également c’est que chaque type de rame n’est fabriquée que pendant un certain temps et que le choix n’est pas non plus illimité car deux constructeurs se partagent essentiellement le marché, Bombardier et Alsthom. Le choix était donc à faire entre les Régio2N et les Régiolys dont je ne me permettrais surtout pas de critiquer la qualité puisqu’elles ont été choisies par d’autres Régions, mais qui n’existent pas dans la configuration deux niveaux avec autant de places assises.

Les sous compositions en pointe

Sur ce sujet, je tiens à tordre le cou à une légende, aucune sous composition ne nous satisfait et n’est décidée de gaieté de cœur, surtout en pointe. Nous payons d’ailleurs des pénalités à notre Autorité Organisatrice sur cet item, comme sur les suppressions et les retards.

Les motifs qui mènent à une sous composition sont divers, disons que pour résumer, s’il y a sous composition c’est que plus de rames que prévues sont arrêtées pour de la maintenance préventive ou corrective.

Pour prendre l’exemple des Regio2N, pour faire circuler tous les trains prévus sur une journée en semaine, nous avons besoin de 12 rames en circulation le soir (sur 14 existantes), ce qui veut dire que nous en avons toujours au moins deux en maintenance (prévue ou inopinée). Lorsque nous descendons en dessous de ces 12 rames, soit à la suite d’une panne ou d’un incident, il faut alors remplacer ces Régio2N par des TER2NG. Le problème est que vu que ces rames ne sont pas compatibles entre elles, il faut 1 TER2NNG pour 1 Régio2N ou 2 en cas de composition longue … Or, nous possédons 12 TER2NNG avec un besoin de 10 ou 11 selon le jour de la semaine …

Vous comprendrez donc aisément qu’en cas d’indisponibilité d’une ou plusieurs rames, nous sommes amenés à faire des sous compositions, croiser nos types de rames … et cela devient vite un vrai casse-tête pour le gestionnaire du parc qui garde toujours en tête le niveau de fréquentation de chaque train !

Il n’y a donc, hélas, jamais de bonne solution en la matière et nous nous refusons par principe de base de supprimer un train pour en assurer un autre en composition longue, même si nous y sommes parfois contraints.

 

Voilà … j’espère avoir répondu à toutes vos questions et je reste disponible pour d’autres éléments que vous et les autres blogueurs souhaiteriez obtenir.