Réponse à SanJi …

Pascal Gaucher

Pascal Gaucher

icon-email

En voulant répondre à un long commentaire très intéressant laissé ces derniers jours par SanJi, je me suis rendu compte que les éléments apportés pourraient tous vous intéresser et j’ai donc décider d’y consacrer un article spécifique. 

Bonjour SanJi (et bonjour à tous !!!),

Tout d’abord je tiens à vous présenter mes excuses pour ne pas vous avoir répondu la première fois mais même en cherchant dans l’historique du blog je ne trouve pas trace de votre premier commentaire … peut-être un problème technique.

Désolé également de vous répondre aujourd’hui et non pas hier comme promis, les aléas professionnels du quotidien me rattrapent parfois.

Je vais tenter de répondre au mieux à vos questions, sans pour autant, et j’en suis désolé également, vous apporter de solutions miracles ou de promesses intenables.

La ponctualité à 5 minutes

Effectivement, comme vous le soulignez, ils arrivent que nos trains aient des retards inférieurs à 6 minutes et ne soient pas comptabilisés dans l’irrégularité de la ligne.

Cette façon de mesurer notre ponctualité découle directement de la Convention que nous avons signé avec la Région Centre – Val de Loire. Nous l’avons négocié ainsi car une ponctualité à zéro minute est tout simplement impossible sur votre ligne.

Pourquoi me direz-vous ? Parce qu’en tant que responsables TER Centre – Val de Loire, nous n’avons pas la totale maitrise des causes (et donc des solutions) de l’irrégularité sur votre ligne.

Les principales causes d’irrégularité ou de suppressions de trains sont :

  • En premier lieu, les causes externes qui représentent environ 30% des retards (actes de malveillance, accident de personne, intempéries, signaux d’alarme …)
  • Ensuite viennent les causes affectées au réseau et à l’interdépendance avec les autres transporteurs, voyageurs ou Fret, SNCF ou pas.
  • Enfin tout un tas de causes diverses et variées au sein desquelles l’absence de personnel, dont vous me faites part, représente un part minime.

L’absence inopinée d’un agent

Sans vouloir faire de provocation, j’ai envie de dire que comme dans chaque entreprise, nous sommes soumis à l’état de santé de nos agents pour que la machine tourne à la perfection.

Si certains postes sont doublés et qu’ils existent des agents dit « de réserve » pour pallier à l’absence inopinée d’un autre, il arrive un moment ou cette réserve est insuffisante ou non disponible à l’endroit ou nous en avons besoin.

Ainsi, il nous est économiquement impossible d’affecter deux conducteurs au même train en permanence et si la réserve est déjà utilisée, elle n’est plus disponible pour un second cas d’absence. De plus, cette réserve peut être prévue à un endroit et, le temps, que cet agent se rende là où nous avons besoin de lui, il n’est plus nécessaire d’assurer le train puisque la fréquence sur votre ligne est telle que les voyageurs auront déjà pris un autre train …

Les feuilles mortes

Sur ce sujet, je vous invite à lire les articles suivants dans lesquels j’avais expliqué le phénomène et les mesures prises pour en éviter les effets négatifs : Article feuilles mortes 2015 et Article nettoyage des rails 2016.

Il est vrai que le phénomène est connu, que nous travaillons à en minimiser les effets sur vos trains chaque année, mais qu’il reste difficilement « maitrisable » à 100%.

Parmi les solutions mises en place à l’étranger, certains réseaux vont même jusqu’à limiter la vitesse et le nombre de trains circulant sur les périodes automnales associant chutes importantes de feuilles et humidité ambiante inhabituelle. Peut-être y viendrons-nous un jour mais cela sera une décision prise avec notre Autorité Organisatrice qu’est la Région Centre – Val de Loire.

L’information des voyageurs

Nous savons que des progrès importants sont attendus sur ce domaine et il s’agit là d’une de nos priorités en 2017.

C’est pourquoi nous avons engagé une démarche qualité sur l’information des voyageurs en situation perturbée en ce début d’année, démarche à laquelle nous avons associé les voyageurs de la ligne via un questionnaire sur une période limitée. je dois d’ailleurs vous faire un retour sur les résultats de ce questionnaire très prochainement.

La encore, TER Centre – Val de Loire ne maitrise pas l’ensemble de la chaine et doit s’associer à ses partenaires que sont Transilien et la gare de Paris Montparnasse pour améliorer ce sujet. J’en conviens parfaitement, c’est un problème interne sur lequel nous travaillons.

Afin d’améliorer la réception de l’information, nous multiplions les canaux de diffusion qui, individuellement, ne touchent pas l’ensemble de nos voyageurs mais, mis bout à bout créent une chaîne d’information que nous voulons la plus complète possible :

  • Twitter pour l’information en temps réel en pointes,
  • L’application SNCF qui reprend l’information donnée en gare et sur laquelle vous pouvez paramétrer des alertes,
  • Les alertes par SMS ou mail, disponibles sur inscription auprès de notre Centre de Relation clientèle mais qui ne concernent que des retards à partir d’un certains seuil,
  • le site TER Centre – Val de Loire qui reprend les incidents majeurs,
  • Ce blog, pour une information plus globale sur votre ligne ou pour faire un point à posteriori et répondre à vos questions.
  • Les écrans d’information dans les gares et les agents à votre disposition, en gare et dans les trains.
  • Les affiches concernant les travaux ou les plans de transport adaptés.

Concernant Twitter, je comprends et j’entends vos remarques. Nous avons voulu, avec ce fil, avoir un ton spécifique et éloigné d’autres comptes qui se contentent de délivrer une information, souvent la même que celle qui est donnée par ailleurs. Nous tenons donc à entretenir une proximité avec les twittos et cela peut passer par l’échange de blagues, tant que cela reste acceptable.

Pour ce qui est de l’utilisation des gif, nous avons demandé à ce que celle-ci reste raisonnable, en dehors des situations perturbées et pour saluer et prendre congé. Je porterai donc vos remarques à la connaissance du Comunity Manager afin que ces règles soient respectées.

Par contre, il arrive fréquemment, et cela m’est arrivé à moi-même personnellement, que certains propos à l’égard de l’animateur, des cheminots, de la SNCF en général, soient vraiment déplacés, voir injurieux (je ne suis pas en train de dire que tel était le cas avec vos commentaires). Dans ces situations, nous demandons aux animateurs soit d’ignorer ces propos, soit d’y répondre avec détachement, sans alimenter le débat.

Cela peut, peut-être, différer un peu de ce qui se fait ailleurs, mais je pense que nous faisons aussi partie des quelques entreprises dont on se permet facilement de dire du mal et de critiquer ouvertement …

Le confort à bord des Régio2N

Vos remontées sont nombreuses sur le sujet depuis leur mise en circulation et elles ont toutes été transmises à la Région qui évoque ce sujet avec le constructeur.

La modularité après livraison de ces rames est relative car elle se fait essentiellement lors de leur construction et assemblage. Il existe ainsi plusieurs « finitions », la nôtre est celle qui contient le plus de places assises, 572 par rame, entièrement en seconde classe (ce qui a constitué une augmentation de 20% du nombre de places assises disponibles sur la ligne lors de leur mise en circulation complète).

Le choix s’est porté sur cette configuration car c’est celle qui répond le plus aux besoins de votre ligne, par rapport à la fréquentation des trains et l’augmentation continue du nombre de voyageurssur les années précédentes et envisageable dans les années à venir.

Pour faire simple, on ne peut aujourd’hui pas rajouter de trains sur la ligne car celle-ci est saturée, sauf à construire d’autres voies (mais là il s’agit d’un budget colossal et surtout de trouver de la place en région Ile de France …). La seule solution pour accepter plus de voyageurs est donc d’avoir des trains plus capacitaires.

Ce qu’il faut savoir également c’est que chaque type de rame n’est fabriquée que pendant un certain temps et que le choix n’est pas non plus illimité car deux constructeurs se partagent essentiellement le marché, Bombardier et Alsthom. Le choix était donc à faire entre les Régio2N et les Régiolys dont je ne me permettrais surtout pas de critiquer la qualité puisqu’elles ont été choisies par d’autres Régions, mais qui n’existent pas dans la configuration deux niveaux avec autant de places assises.

Les sous compositions en pointe

Sur ce sujet, je tiens à tordre le cou à une légende, aucune sous composition ne nous satisfait et n’est décidée de gaieté de cœur, surtout en pointe. Nous payons d’ailleurs des pénalités à notre Autorité Organisatrice sur cet item, comme sur les suppressions et les retards.

Les motifs qui mènent à une sous composition sont divers, disons que pour résumer, s’il y a sous composition c’est que plus de rames que prévues sont arrêtées pour de la maintenance préventive ou corrective.

Pour prendre l’exemple des Regio2N, pour faire circuler tous les trains prévus sur une journée en semaine, nous avons besoin de 12 rames en circulation le soir (sur 14 existantes), ce qui veut dire que nous en avons toujours au moins deux en maintenance (prévue ou inopinée). Lorsque nous descendons en dessous de ces 12 rames, soit à la suite d’une panne ou d’un incident, il faut alors remplacer ces Régio2N par des TER2NG. Le problème est que vu que ces rames ne sont pas compatibles entre elles, il faut 1 TER2NNG pour 1 Régio2N ou 2 en cas de composition longue … Or, nous possédons 12 TER2NNG avec un besoin de 10 ou 11 selon le jour de la semaine …

Vous comprendrez donc aisément qu’en cas d’indisponibilité d’une ou plusieurs rames, nous sommes amenés à faire des sous compositions, croiser nos types de rames … et cela devient vite un vrai casse-tête pour le gestionnaire du parc qui garde toujours en tête le niveau de fréquentation de chaque train !

Il n’y a donc, hélas, jamais de bonne solution en la matière et nous nous refusons par principe de base de supprimer un train pour en assurer un autre en composition longue, même si nous y sommes parfois contraints.

 

Voilà … j’espère avoir répondu à toutes vos questions et je reste disponible pour d’autres éléments que vous et les autres blogueurs souhaiteriez obtenir.

 

 

110 commentaires pour “Réponse à SanJi …”

  1. railtony

    Bonsoir Pascal,

    Je vous préviens qu’il y a des fautes d’orthographes pour les 2 mots.
    Sachez que le mot Alsthom ne s’écrit pas comme cela mais cela s’écrit Alstom.
    Tandis que le mot Régiolys ne s’écrit pas comme cela mais cela s’écrit Régiolis.
    Pensez à corriger les érreurs Pascal.
    Bonne soirée

    • Pr LORIÉBAT

      « érreurs » : cela ressemble beaucoup à une faute, railtony.

    • La fouine

      Mort de rire ! je remarque que les donneurs de leçons d’orthographe sont souvent eux-mêmes auteurs de fautes d’orthographe.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Merci pour ce rappel railtony, j’y ferai attention à l’avenir.

  2. Yann

    Bonjour Pascal,

    J’ai pris hier le train de 19h37 au départ de PMP, celui-ci met 1h18 à atteindre Chartres et j’avoue ne pas comprendre pourquoi ce trajet théorique est aussi long :
    – nous sommes partis à l’heure de PMP
    – avons attendu 3 Minutes à Versailles Chantiers
    – avons attendu 5 Minutes à Rambouillet
    – avons attendu 2 Minutes à épernon
    – avons attendu 2 Minutes à épernon
    – puis sommes arrivés 2 Minutes en avance à Chartres

    Je veux bien qu’il y ait une marge de sécurité mais là c’est un peu trop 🙂

    Ce matin, rebelote… je prends le 8h27 à Chartres et résultat, on arrive à 8h54 au lieu de 8h59 à Rambouillet donc attente jusqu’à 9h01. Le conducteur nous a même dit qu’on avait largement le temps d’aller prendre un café. Là aussi, je pense que la détente est un peu trop importante…

    Des améliorations sont elles envisageables pour le service du 11/07?

    Merci

    • Gérard Menmacorrespondance

      C’est pareil pour les omnibus qui sont d’une lenteur phénoménale. Je crois me souvenir d’une fois où le 08h02 était parti 10 minutes en retard de Chartres et arrivé à l’heure à Rambouillet… C’est dire la marge qui existe aujourd’hui.
      Redonnons un peu de sens au « E » de TER.

    • JRC

      La détente horaire est la plus grande honte de la ligne, l’ADULPCM en fait son cheval de bataille !

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Yann,
      L’attente à Versailles Chantiers est normalement de deux minutes depuis 2012, ceci afin d’assurer au mieux la montée et descente de tous les voyageurs.
      Le phénomène de « marge de régularité » n’est pas spécifique au trains mais concerne, à ma connaissance, tous les transports collectifs.
      Cette marge est incluse dans les sillons que nous demandons par SNCF Réseau, il en est de même pour tous les autres transporteurs, SNCF ou pas.
      Nos sillons actuels sont calculés sur la vitesse des Vo2N qui était de 140 km/h, il est donc « normal » que les rames aptes à 160 km/h aillent plus vite sur certaines portions de voies (là ou la vitesse autorisée est supérieure à 140 km/h).
      Les rames modernes ont également une capacité d’accélération beaucoup plus « forte ».
      Pour que ces sillons soient recalculés, il faudrait que l’ensemble des sillons actuels le soient, y compris ceux du Transilien (l’interaction est forte entre les trains sur le périmètre Ile de France et se reporte sur le calcul des sillons).
      Ceci implique une volonté et un accord des différentes Autorités Organisatrices concernées.

    • Yann

      Bonjour Pascal,

      Je vous remercie pour votre réponse. Cependant, avouez que tout cela est un peu perturbant. On vous parle principalement d’un relâchement fort des horaires dans la partie eurelienne.

      Au vue du faible traffic fret, qu’est ce qui empêche concrètement de retendre un peu les horaires entre Rambouillet et Nogent? Je peux me tromper mais je ne vois pas ce qui pose problème ici 😀.

      Merci pour votre réponse

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Yann,
      Concrètement, il faudrait que la demande soit exprimée par la Région.
      Mais jamais SNCF Réseau n’acceptera de tracer des sillons trop « tendus » et sans marge de régularité, il en va de l’équilibre de toute la grille horaire en cas de retard.
      Il y a aussi le sujet des connexions avec les transports urbains des différentes villes desservies qui sont calés pour certaines sur nos horaires …

    • Yann

      Merci Pascal pour cet échange constructif.

      Donc si j’ai bien compris, on peut tout à fait et sans soucis de correspondance ajouter de 2 à 5 minutes à toutes les horaires mais dans le sens inverse c’est plus compliqué ;-).

      Je souris en écrivant cela mais vous avez compris le message, ce matin, le 16752 a mis 1H10 à faire Chartres -> Paris en direct et en roulant en mode ralenti entre Chartres et Rambouillet… Je suis certain qu’on peut améliorer cette situation.

      Bonne journée

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Yann,
      Dans le sens inverse c’est aussi le même principe, les marges de régularité sont essentiellement concentrées sur la partie au-delà de Rambouillet.
      Pour faire simple (mais comme je vous l’ai dit, cela ne serait certainement pas accepté par SNCF Réseau), les marches pourraient être retendues sur la partie « eurélienne » mais pas en Ile de France, sauf à modifier alors tous les horaires.
      En fait, nous devons conserver des points d’attache essentiels pour ne pas voir nos sillons dériver et être placés derrière des trains Transilien :
      – dans le sens Province – Paris, il faut arriver et repartir à l’heure à Rambouillet et à Versailles
      – dans le sens Paris – Province, il faut partir à l’heure de Paris et arriver et repartir à l’heure de Versailles.

      Bonne fin de journée.

    • Fred

      Bonjour M. Gaucher. Hier, le 862464, départ normalement prévu à 8h27 de Chartres, est parti de la voie 2b à 8h36. Ceci pour laisser passer un TGV. Et bien IL AVAIT RATTRAPÉ DÈS RAMBOUILLET: Arrivée à Rambouillet à 9h00 pile! Donc, c’est plus que possible.
      C’est très rageant pour nous, usagers, de voir nos temps de parcours sans cesse rallongés, d’être dans un train qui roule à 70 voire 50 à l’heure… Exemple caricatural du 16754 qui fait Chartres-Versailles sans arrêt à petite vitesse!
      Ce ralentissement des trains fait qu’il est désormais plus rapide d’aller à Paris en voiture (si, si, essayez à l’heure creuse, vous verrez!).
      Mais, en consultant les horaires sur https://www.voyages-sncf.com/billet-train, je vois qu’à partir de juillet, les horaires seraient « retendus »; le 8h27 partirai de Chartres à 8h32… Et dans l’autre sens, le 18h52 arriverait à Chartres à 19h57… Voilà, une bonne nouvelle, qui va dans le bon sens?!… Comme quoi, même SNCF Réseau peut faire des efforts!

  3. SanJi

    @ Pascal : Merci beaucoup pour votre long billet et cette transparence, fortement appréciable ! 🙂
    Je n’ai pas le temps de répondre ou revenir sur quelques petits points mais j’essaie de le faire d’ici la fin de semaine. Mais encore un grand merci.

    @ Yann : J’étais dans le même train que vous. L’arrivée à Rambouillet à 8h55 est « courante », et le départ est prévu à 9h02. Donc le conducteur se doit d’attendre. C’est juste que le TER roule « plus vite » (je suppose).
    J’ajouterai que la sympathie du conducteur, qui a souhaité la fête aux Léa et une bonne journée ensoleillée est typiquement le genre de « petites choses » qui paraissent anodines mais qui sont très très appréciables, bravo à lui et j’espère que plusieurs de ses collègues feront la même chose 🙂

    • Pr LORIÉBAT

      Quand la communication à bord est bonne, il faut le dire.
      En revanche, l’initiative de souhaiter la fête en référence aux saints d’une religion quelle qu’elle soit est à proscrire dans le cadre de l’exercice d’une mission de service public.

    • Fred

      Il y a une marge considérable sur ce train (TER 862464), une marge d’environ 7 à 8mn correspondant à l’attente à quai à Rambouillet. Certains conducteurs aparemment choisissent de rouler à 50 à l’heure entre Épernon et Rambouillet. Et ceci est valable pour tous les trains « express » qui ont plus de 68mn pour faire Chartres-Paris (TER 862460 et dans l’autre sens 862479, 862433, 862481, 862439 avec attente à Épernon en général)… La SNCF pourrait largement réduire les temps de parcours de 5mn pour ces trains (faire partir le 8h27 à 8h32 par exemple).

    • NKR

      C’est l’effet pervers des contrats conclus entre la SNCF et les Régions… La SNCF doit payer des pénalités en cas de retards, et, d’autre part, elle est juge et partie, puisque seule la SNCF est à même de bâtir une grille horaire sur rails.
      Du coup, pour ne pas avoir à payer de pénalités, c’est ceinture et bretelles: franchise de 5 minutes à l’arrivée et détente horaire proprement ahurissante, et largement injustifiée pour la partie de ligne extérieure à l’agglomération Parisienne.

  4. Fred

    Donc d’après vous M. Gaucher, il n’y a aucune amélioration possible à part du côté de la communication!
    Les 6mn de marge que s’octroie la SNCF sont dû à la région, les feuilles mortes; vous faites de votre mieux et plutôt qu’une amélioration il faut s’attendre à moins de trains et des ralentissements les prochains automnes… Le réseau est de toutes façons saturé (et il n’est même pas envisageable de faire des aménagements pour cela)…
    Toutes les entreprises ont des problèmes de personnel et quand un agent est absent, tout est dépeuplé! Sauf que… Dans les autres entreprises, on ne paie pas pour un service non rendu (cas des abonnés qui peuvent toujours aller se….).
    Pourquoi continuer à faire du transport ferroviaire alors?
    Améliorer la communication… D’accord mais ce que souhaite les usagers, c’est avant tout, d’améliorer:
    -La ponctualité des trains
    -La rapidité des liaisons
    -Plus de dessertes
    -Des trains plus confortables
    -des prix attractifs…
    Twitter c’est bon pour Donald T… Si c’est pour se voir dire « Tout va bien sur le réseau ce matin », merci!
    Et puis vous améliorez la communication et, ainsi on saura qu’il vaut mieux d’éviter de prendre le train ce matin… Super!

    • Naufragé du matin

      D’accord avec vous Fred. Quels sont donc les marges de progrès sur lesquelles M Gaucher nous indique travailler avec les équipes?
      De mon côté, fin de la période de grâce : sur le 862412, train court blindé hier j’étais debout. Et ce jeudi, un long mais deja plein en arrivant à Rambouillet. Re debout.
      Voilà ca recommence.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher Fred,
      Je n’ai jamais dit que les 6 minutes étaient du fait de la Région.
      La ponctualité des TER est calculée de la même façon partout en France, celle des TGV l’est à 5, 10 et 15 minutes selon le temps de trajet (5 pour moins de 1h30 donc comparable aux TER).
      Pour les feuilles, mis à part en 2016 et le premier automne des Régio2N, les résultats étaient en amélioration sur cette période les années précédentes.
      Pour le sujet du personnel, nous pouvons toujours doubler tous les postes, devenir beaucoup plus cher que la future concurrence, perdre le marché et voir votre TER confié à une autre entreprise … qui diminuera certainement le nombre d’employés comme première action pour rentrer dans son devis proposé pour gagner le marché.
      Vous en connaissez beaucoup des entreprises qui se « suicident » économiquement de la sorte ?

  5. Train_Train28

    Samedi dernier un contrôleur qui faisait Le Mans-Nogent, m’a dit que les classe 1 et 2 était valable mais que pour le week-end, il a raison ou pas ?

    • Léa-adore

      Le mytho

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Train_Train28,
      Sur votre ligne les voitures de 1ère classe sont accessibles en permanence aux voyageurs porteurs d’un titre de transport valable en seconde.
      Quel que soit le jour de la semaine.

  6. duong

    Personnellement je m’en fiche complètement du soi-disant « inconfort » des Regio2N, je comprends totalement que la priorité soit donnée à la capacité et qu’on ne peut pas en permanence être dans le formidable confort des trains bleus car ils ont moins de capacité, et par ailleurs je prends la correspondance avec la ligne U et je ne vois vraiment pas de quoi on se plaint.
    En revanche, je constate que nous avons passé notre premier hiver où ces REGIO2N ont constitué la grande majorité des trains utilisés et qu’après un mois de novembre catastrophique, les mois de décembre et janvier ont également été très mauvais. J’en ai donc conclu, peut-être à tort, que ces très mauvais mois, pouvaient s’expliquer par l’introduction de ces REGIO2N. Ai-je tort de m’inquiéter sur ce point ? Ai-je en partie raison mais que ce problème n’a été dû qu’au fait que c’était le premier automne/hiver d’utilisation de ces trains sur la ligne et que donc les équipes n’étaient « pas rodées » pour mieux les utiliser ?
    Voilà ma préoccupation, j’aimerais savoir si on doit s’attendre à la même chose avec ces trains à chaque fois que les conditions climatiques seront mauvaises. Je n’ai malheureusement pas lu d’information sur ce point sur ce blog ou sur le site Paris-Chartres alors que j’en ai lu des tonnes sur « l’inconfort ».

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher duong,
      Très honnêtement je pencherais plutôt pour la seconde option.
      Nos équipes de conducteurs et de mainteneurs découvraient ce matériel cette année, notamment sur les périodes généralement plus « compliquées » que sont l’automne et l’hiver.
      Il y a donc de nouveaux gestes métiers à acquérir.

      Mais ce n’est pas tout, des ajustements techniques ont été faits par le constructeur et nous voyons mieux à présent quels sont les sujets qui peuvent nous poser problème.
      A nous de mieux nous organiser pour capitaliser sur ces retours d’expérience.

  7. Epernonman

    M. Gaucher,

    Concernant les sous-capacité, à vous lire cela semble dû aux aléas de la ligne et non au plan de transport mis en place.

    J’attire juste votre attention sur la fait que tous les soirs le TER au départ de Montparnasse à 18h55 est un train court et que beaucoup de gens voyage debout.

    De plus, tous les vendredis, pour la joie des voyageurs ayant finis leur semaine, les ter au départ de Montparnasse à 18h40 et 18h55 sont des trains courts et les conditions de voyages sont inadmissibles pour les personnes prenant ces trains à Versailles et cela n’a pas l’air de vous émouvoir plus que çà.
    Bien à vous

    • Usager_quotidien_28

      @Epernonman,

      Il faut attendre un incident grave pour qu’il y ait des actions prises.
      S’il n’y avait pas eu Brétigny en 2013, il n’y aurait pas eu tous les travaux en cours sur le réseau.
      Je suis d’accord avec vous sur le fait de voyager debout dans les trains. Les conditions de voyages sont mauvaises et j’irai même jusqu’à dire que la sécurité des voyageurs n’est pas garantie en aucun de freinage soudain notamment.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonsoir Epernonman,
      Le train dont vous parlez est dans sa composition normale.
      Il est situé après la pointe car son heure d’arrivée à son terminus est située après 19h30 (conformément à la définition des trains de pointe reprise à la Convention TER Centre – Val de Loire).

      Selon les derniers comptages réalisés, il est à 90% de fréquentation moyenne après le départ de Versailles et se vide à 50% après la desserte à Rambouillet.

      Ce n’est pas que cela ne m’émeuve pas mais il est impossible d’assurer tous les trains de la journée en compositions longues, sinon à avoir plus de rames.

    • fguillon

      Merci de préciser: ces 90% représentant quoi exactement? Le 100% est-il le nombre maxi de places assises ou le max de personnes qu’il est possible d’entasser?
      Merci à ceux qui font le comptage de monter à bord à pmp 18:40 ou 54 d’un côté de la rame puis d’essayer de sortir a l’autre bout à Versailles ou même Rambouillet.
      Il faut souvent compter deux sièges par personne le vendredi a cause de la valise qui trône devant, sinon sur le siège.
      Il faudrait peut être reconsidérer soit la notion d’heure de pointe soit le nombre de transiliens dans ce créneau pour délester la portion idf. Pourquoi pas un transilien direct pour Rambouillet avec un seul arrêt à vc? Comme cela a été fait en juin 2016 en pénurie de ter?

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher fguillon,
      Nous prenons en compte le nombre de places assises disponibles pour déterminer le pourcentage d’occupation du train.
      Il arrive souvent qu’un train soit rempli de manière « irrégulière » selon les habitudes des voyageurs.
      Quant aux bagages, les Régio2N sont dotées d’emplacement réservés en plus grand nombre que les TER22NG et il est possible de mettre des sacs ou petites valises sous les sièges (c’est prévu pour, par le constructeur).

      Pour ce qui est du nombre de trains Transilien ainsi que leur desserte, c’est le choix du STIF et je ne peux intervenir là dessus.

      Même si nous changions les heures de pointe, nous n’aurions pas pour autant de rame supplémentaire (une Régio2N vaut 10 millions d’euros, financés par la Région et donc les taxes des habitants de la région Centre – Val de Loire).

      En juin 2016, les transiliens directs qui circulaient prenaient les sillons des TER qui étaient supprimés entre Paris et Rambouillet.
      En temps normal, il n’y a pas de sillon disponible dans ce créneau.

    • JYR

      Effectivement, il est assez sidérant d’apprendre que le 18h54 n’est pas considéré comme étant en période de pointe, vu que ce train est blindé, et que de nombreuses personnes sont debout.
      De ce fait, probablement que le 100% de fréquentation correspond au nombre maximum de personnes que l’on peut entasser, assises + debout…
      C’est honteux.
      Je persiste donc à penser qu’un TER2NNG en version longue serait une meilleure solution que la version « ultra capacitaire » mais ultra inconfortable d’un Régio 2N en version courte…

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher JYR,
      La période de pointe est déterminée en premier lieu selon les habitudes des voyageurs faisant les trajets les plus longs, c’est à dire, dans ce cas, les euréliens.
      Or ce train se vide à 50% jusqu’à Rambouillet.
      Nous n’avons pas non plus vocation à répondre systématiquement à des besoins de voyageurs faisant des trajets entièrement compris en Ile de France car nous ne percevons aucune recette sur les Pass Navigo et le TER est financé par les taxes des habitants de la Région Centre – Val de Loire.

      S’il n’est donc pas possible d’assurer tous les trains en composition longue hors pointe, sinon à avoir un nombre de rames plus conséquent, nous ne sacrifierons pas un autre train plus fréquenté pour celui-ci.

    • Blue

      Je confirme que le 18:52 est vraiment « ultra blindé ! ». Cela fait deux fois de suite que je prends ce train et à chaque fois je dois rester debout jusqu’à Rambouillet.

    • EPernonman

      Vivement ce soir, pour prendre soit le 18h55 ou 19h10 à Versailles, deux trains courts qui débordent, mais bon comme nous l’écrit M. Gaucher, ils ne sont plein qu’à 90%.

    • JYR

      Cher Monsieur Gaucher,
      C’est exactement cela la solution, si la Région Centre est réticente à revenir sur le choix désastreux des Régio 2N en version « Peri-urbain » et donc à diminuer le nombre de places assises…
      Avoir un nombre de rames plus conséquent, (des Régions 2N puisque les TER 2NNG ne sont plus fabriqués), mais en aménagement intérieur « Régional ».
      D’ailleurs, dans la pratique, il est faux de dire qu’il y a plus de place pour les bagages dans les Régio 2N que dans les TER 2NNG. En effet, dans ces derniers il y a des porte-bagages au dessus des sièges, qui permettent de poser des sacs, des manteaux et autre. Alors que sous les sièges, on a besoin de cet espace pour pouvoir étendre les jambes. Déjà qu’on est hyper serrés et qu’on peut à peine bouger… Rien de plus horripilant que les bagages sous les sièges.

      Ce train de 18h52 à Montparnasse est effectivement ultra blindé. Des gens sont debout dès Paris, et uniformément de la tête à la queue. Donc je ne sais pas d’où sort ce chiffre de 90% à Versailles. Il est plutôt occupé à 120% à mon avis.

      Je vous remercie pour vos réponses en toutes circonstances.
      Mais j’ai finalement quand même l’impression que vous avez du mal à saisir le ressenti des usagers parfois. Ce que je comprends.
      Sans doute pour ça qu’on insiste un peu.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour JYR,
      Je perçois tout à fait quelles peuvent être vos difficultés et il est possible que ce train ait vu sa fréquentation augmenter.
      Je le saurai bientôt car nous sommes actuellement en période de comptages.
      Pour autant, comme je vous le disais, passer ce train en composition longue se ferait au détriment d’un autre si nous n’avons pas plus de rames …
      Et il faut être conscient que chaque rame vaut environ 10 millions d’euros et que ces investissements sont portés par les contribuables de la Région Centre – Val de Loire qui ne prennent pas tous le train …
      Nous pouvons attirer l’attention de notre Autorité Organisatrice (si besoin est car elle est déjà très vigilante sur ce sujet) mais ces investissements dépendent aussi d’un équilibre financier régional et d’une équité par rapport à d’autres postes de dépenses sur lesquels la région est compétente.

    • JYR

      Cher Monsieur Gaucher,
      Merci pour vos réponses.
      Je ne suis pas particulièrement intéressé par ce train de 18h52, je le citais juste en exemple, car il m’arrive souvent de le voir à quai à Montparnasse. Mais je ne le prends pas car c’est un Régio 2N.
      J’entends bien vos arguments.
      Il en ressort donc que nous voyageons dans des conditions de confort très dégradées, pour des raisons financières…
      Deux questions me turlupinent :
      1) Les rames VO2N qui étaient longues, ont-elles été remplacées par des rames Région 2N courtes ? N’y aurait-il pas là une perte de capacité ? A moins qu’on puisse entasser autant de gens dans une Régio 2N courte que dans une VO2N longue ?
      2) Si je vous cite, dans une réponse précédente : « Nous n’avons pas non plus vocation à répondre systématiquement à des besoins de voyageurs faisant des trajets entièrement compris en Ile de France car nous ne percevons aucune recette sur les Pass Navigo et le TER est financé par les taxes des habitants de la Région Centre – Val de Loire. », doit on comprendre que la région Centre-Val de Loire a fait le choix de l’aménagement intérieur ultra-capacitaire inconfortable dans les Régio 2N, pour absorber un flux de voyageurs qui ne contribuent pas financièrement à l’effort d’équipement sur la ligne ?
      Attention, je ne veux surtout pas opposer les voyageurs les uns aux autres, chacun paye son transport, et les voyageurs franciliens ne sont pas responsables si le Pass Navigo ne reverse rien pour l’utilisation du TER. Mais peut-être que s’il y avait une participation financière, la Région pourrait acheter plus de rames, en aménagement intérieur « régional », et offrir autant de places, mais avec plus de confort ?

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour JYR,
      Selon l’époque, nous avions soit 6 rames VO2N de 8 voitures ou 7 rames de 7 voitures.
      Ce potentiel de 7 rames a donc été remplacé par 14 rames Régio2N.
      En configuration 8 voitures, ces rames pouvaient transporter 1246 personnes assises et 840 debout (estimation pour les personnes debout), soit un total de 2086 voyageurs.
      Les Régio2N peuvent transporter 572 places assises et environ 450 personnes debout (selon le constructeur).
      Avec une rame double, pour comparer avec une VO2N, cela fait donc 1 144 places assises et 900 debout, soit un total de 2044 voyageurs.
      Certes, il y a peut-être un peu moins de capacité, quoique la notion de « personnes debout » reste assez floue, je pense personnellement.
      Mais avouez tout de même que vous avez la climatisation, que les rames sont plus rapides, adaptées aux personnes en situation de handicap …
      Et je ne trouvais pas spécialement les VO2N plus confortables et elles n’étaient pas non plus dotées de tablettes et avaient déjà les places en vis à vis.
      Deux TER2NNG transportent, elles, 900 personnes assises, soit 244 places assises de moins que deux Régio2N (je n’ai pas la « capacité » de personnes debout mais les plateformes sont moins grandes et les rames plus exigües).

      De plus, lorsqu’une VO2N était indisponible, cela se traduisait par une suppression alors que nous avons toujours la possibilité de couper un train assuré en Régio2N en deux et de maintenir les deux trains, certes avec un confort amoindri.

      Je ne cherche pas non plus à opposer les voyageurs mais je voulais simplement indiquer que ce train, assuré en composition courte, répond à un besoin essentiellement concentré sur la partie Ile de France.
      Et que si nous sommes obligés de faire un choix lors de la conception de l’offre (car nous n’avons pas suffisamment de rames pour assurer tous les trains en composition longue), nous favoriserons la composition longue sur le train qui transporte le plus de voyageurs sur le parcours le plus long.

  8. Usager28000

    Bonsoir mr gaucher,

    Concernant les feuilles mortes, j’ai lu qu’il y avait deux autres solutions qui non pas été appliquées sur notre ligne. La première étant de faire passer un train qui pulvérise du sable mélangé à du fer sur les rails. Permettant une adhérence jusqu’à la prochaine intempérie, cette méthode serait plus longtemps efficace que le nettoyage au train karsher.
    La seconde est beaucoup plus radicale mais sans doute la plus efficace: la coupe des arbres à feuilles aux abords des voies.
    Il y a probablement des soucis de propriété dans le second cas, mais pas d’arbres, pas de feuille, pas de feuilles , pas de retards; pas de retards, des clients satisfaits.
    Bon après vous allez m’expliquer ce que la SNCF fait déjà et que ça coûte vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup à la SNCF. Néanmoins, il existe au moins deux solutions qui n’ont pas été entreprise sur notre ligne. Un simple train karsher à circulé une fois par jour… Il s’agit d’une solution généralement utilisée à la fin des chutes de feuilles pour nettoyer le rail. Rien à voir avec une solution pérenne.

    • Fred

      D’un autre côté, ON NE PEUT PAS COUPER TOUS LES ARBRES, raser la forêt de Rambouillet! Faut pas exagérer, la SNCF saccage déjà suffisamment les bas-côtés de ses voies ferrées…
      Il doit y avoir d’autres solutions: des trains plus robustes et surtout plus de passages de train. À l’époque où il y avait des circulations la nuit, notamment des trains de marchandises, il n’y avait pas tous ces problèmes de feuilles mortes. Maintenant après le passage du dernier train (Vers 22h15 dans le sens Chartres-Paris et 23h45 dans l’autre sens) il n’y a plus de circulation avant 5h et largement le temps pour les tas de feuilles de s’accumuler sur les voies.

    • Usager28000

      Je ne parle pas de tout couper, seulement quelques arbres qui surplombent les voies. Mais ce qui est envisageable c’est la technique du dépôt de sable ou de pâte sur les voies. C’est une méthode qui selon ce que j’ai lu est plus efficace que le train karsher.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Usager28000,
      Pour ce qui est de l’élagage, nous menons déjà des campagnes avant chaque épisode automnal sur les parcelles nous appartenant.
      Pour ce qui est du dépôt de sable mélangé à du fer sur le rail, je ne connais pas ce système effectivement.
      Par contre, toutes nos rames sont équipées de sablières qui projettent du sable sur le rail et les dernières (TER2NNG et Régio2N) sont équipées de systèmes d’anti-enrayage.

    • fguillon

      Concernant l’élagage c’est un vrai massacre: Sur 5 à 6 mètres de part et d’autre des voies entre epernon et gazeran toute végétation est visiblement tondue par une machine dont l’opérateur est adepte de la charpie. C’est probablement l’effet du rayon d’action maximum de l’engin monté sur rails, mais en ce cas inutile de couper le dernier mètre. Ça devrait permettre une coupe franche et nette, au lieu de la casse et de l’écorçage écoeurant qu’on a le temps de contempler grâce à la détente horaire.

  9. ilyarom

    Bonjour,
    Je souhaite encore revenir vers vous au sujet de correspondances Transilien- TER en gare de Rambouillet. Pourriez-vous m’expliquer pourquoi TER^dans le sens Paris-Province ne peut pas attendre 1 à 2 mn si le conducteur voit bien que Transilien arrivant en gare de Rambouillet est légèrement en retard. pour faciliter les correspondances. Aujourd’hui, par exemple, plusieurs personnes ont manqué la correspondance avec le train Rambouillet – Nogent partant à 19h – le train est reparti sans attendre. Pour moi, il est facile de trouver une solution avec un peu de bonne foi de la côte de SNCF, qu’Est-ce que vous en pensez, M. Gaucher? Merci. Cordialement.

    • Gérard Menmacorrespondance

      J’ai déjà vécu cette situation de nombreuses fois à Rambouillet et ça me met hors de moi! Le transilien n’arrive jamais beaucoup plus tard à Rambouillet vu qu’il y a voie unique jusqu’au Perray, et que le ter ne peut donc pas le dépasser avant. Il s’agirait généralement dans ces cas là d’attendre 1 min de plus et ça pourrait suffire.
      Par ailleurs j’ai déjà vu plusieurs fois à VC les agents de quai retarder le départ du corail pour attendre les usagers du veri. Donc ça peut se faire! (vu les marges c’est généralement sans impact). Malheureusement, j’ai l’impression que c’est au bon vouloir de l’adc ou de l’agent de quai…

    • Fred

      Rivalité Transilien/TER Centre, faire tout son possible pour éviter les correspondances et empêcher les usagers de passer d’un Transilien à un TER ou inversement. Cela semble une question d principe pour la SNCF! C’est la même chose le matin avec le 16758 à 9h19 à Rambouillet. Rendre les « correspondances » le plus compliquées possible et rallonger au max les trajets…
      Et je ne vous parle pas de la galère des Rambolitains qui souhaitent se rendre sur Chartres et qui ne peunvent même pas achêter de billets en gare de Rambouillet! Comment faire si les guichets sont fermés ou bondés? Pourquoi pas de distributeur TER en gare de Rambouillet? Et même si on a le billet comment fait-on sans contremarque?

    • ilyarom1

      M. Gaucher, pourriez-vous donner votre avis: comment vous voyez l’amélioration de point indiqué? Merci. Cordialement

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour ilyarom,
      Le premier point à avoir en tête est que nous demandons aux conducteurs de respecter les horaires de départ, il en va de la ponctualité de nos trains.

      Ceci-dit, rien n’empêche d’être humains et contrairement à ce que martèle Fred régulièrement, l’objectif de la SNCF n’est pas de se fâcher avec ses voyageurs ou de leur empoisonner la vie.
      Je pense donc que ces départs ne sont pas sciemment réalisés dans le but de vous faire rater votre train et j’y vois deux choses :
      – pour certaines rames, le conducteur repart de lui-même et ne reçoit pas d’autorisation de départ du personnel en gare, il se peut donc que celui-ci n’ait pas vu ou ne soit pas au courant de l’arrivée prochaine du Transilien.
      – Une minute ne suffirait peut-être pas et la précipitation dans les escaliers des voyageurs pour avoir leur train toujours à quai pourrait créer des risques d’accident. C’est l’une des raisons pour lesquelles il n’ y a pas de correspondance dans les gares d’Ile de France à forte fréquentation.

      Je porte tout de même ce sujet à l’attention des personnes en charges de la commande des sillons afin de voir s’il est possible de modifier certains horaires.

  10. dady

    Allez M. Gaucher. On retire toutes nos louanges. Ce matin 23/03 le 862462 a été retiré de la circulation. Et vlan. Nous vla’ comme du bétail.

    • Naufragé du matii

      Oui Dady, mais on avait deja un probleme hier avec le 862412 en 4 voitures en pleine pointe du matin. Les problemes reviennent…

  11. fguillon

    Et alerte radio. En plus: vlan vlan le bétail est retenu parqué à la verrière

  12. Fred

    M. Gaucher, pourrait-on connaître les chiffres de ponctualité (à 5mn :)!) des derniers mois et pas seulement de l’année dernière.
    Merci

  13. Léa-adore

    Bonjour, M.Gaucher.
    Le 16766 11h36 du Mans est supprimer comment ça se passe ?

    Obliger d’attendre le 16770 Qui lui ça se trouve sera en retard !

  14. LFAB

    3 jours d’affiliés où tout va bien c’est le grand maximum que la SNCF peut faire…
    Le train de 7h22 au départ de chartres arrive à VC avec 7 min de retard du coup on loupe la correspondance avec le PEGU….ensuite alerte sécurité car une personne se trouvait sur les voies entre St Cyr et VC, youpi arrivée au travail avec 1h de retard
    Youpi youpi si le TER était arrivé à l’heure j’aurais eu mon rer ligne N de 8h17…..
    Merci qui ?

  15. dady

    Ce n’est plus un scoop: Le 862439 de 18h52 a PMP est supprimé.
    Autant le supprimer définitivement si vous estimez que le suivant de 19h05 le remplace suffisamment. Cela évitera les faux espoirs de chaque soir.

  16. ilyarom1

    Bonsoir M. Gaucher,
    Pourquoi il y a encore des problèmes ce soir: 18h52 supprimé et 19h05 blindé? Enfin, c’est que les voyageurs qui sont touchés, pour SNCF c’est toujours sans conséquences, parce que dans la statistique les moyens sont toujours assez bonnes… La ligne est bien malade, pourriez-vous nous indiquer quand on pourra voir les améliorations?
    Merci. Cordialement.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher ilyarom1,
      Pour nos statistiques, un train en retard est aussi mauvais qu’un train supprimé ou en sous composition.

  17. Pierre Renaudin

    Les conditions dans lesquelles nous avons voyagé ce soir ont été dégueulasses. Le 18:37 est parti à 18:45 et il s’agissait d’un train court… Le 18:52 quant à lui était supprimé. Le train était déjà bien rempli au départ de pmp, mais alors à Versailles c’était un cauchemar..

  18. dady

    Le 862462 n est il pas réparé? Deux jours de suite que nous sommes entassés dans le train suivant, c’est vraiment fatigant et franchement énervant pour commencer la journée.

    • Abonné_SNCF

      Ce matin il y avait 1 x 2NG et 1 x Regio 2N en voie de garage à Trappes.

  19. Abonné_SNCF

    M. Gaucher, on sait que la maîtrise du TER Centre sur nos horaires s’arrête à Rambouillet. Vous ne pouvez donc rien faire pour gagner qqs minutes une fois qu’un TER est en zone Transilien.

    Par contre, vous pouvez facilement gagner 5 minutes par trajet (aller et retour) entre Chartres et Rambouillet. Faire partir les trains 5 minutes plus tard de Chartres et faire arriver les trains 5 minutes plus tôt à Chartres. Maintenant qu’il n’y a plus de VO2N, c’est parfaitement jouable.

    On gagnera donc 10 minutes par jour, 50 minutes par semaine et (environ) 2350 minutes par an (47 semaines travaillées). En tout, ça fera 39 heures. Une semaine de travail (pour ceux qui ont commencé à travailler avant 1er janvier 2002)

    • Pr LORIÉBAT

      Ou 39 heures pour lire dans un fauteuil, acheter des aliments bio, entretenir son jardin, rencontrer des amis, regarder des séries télé, dormir, jouer à la console avec ses enfants qui le réclament si souvent…

    • Abonné_SNCF

      Vous avez oublié : boire une Eurélienne (même 40 en 39 heures)

    • Pr LORIÉBAT

      Je ne suis pas contre, mais il faut a minima préciser « avec modération » pour rester dans le cadre de la charte.

  20. Pr LORIÉBAT

    Je ne suis pas contre, mais il faut a minima préciser « avec modération » pour rester dans le cadre de la charte.

  21. Fabrice R

    C’est la fête au trains court en ce moment.

    Mercredi et aujourd’hui le 862404 était court.

    Commencer la journée par un trajet Epernon Versailles debout, ça agace un peu….

    Que se passe t’il s’il vous plait ?

  22. JYR

    Cher Monsieur Gaucher,

    Revenons au problème de l’inconfort à bord des Régio 2N.
    C’est le constructeur lui-même qui vante dans sa documentation, la modularité après un certain laps de temps d’utilisation, permettant de passer de 4 places de front à 5 places de front. Il doit donc être possible de passer de 5 places de front à 4 places de front.
    Il y a vraiment un problème avec ces sièges. Je ne sais pas si c’est l’ergonomie, le design, l’inclinaison du dossier qui est mauvaise, mais c’est un calvaire. J’ai testé les sièges des Régiolis, qui à l’œil ressemblent assez à ceux des Régio, eh bien cela n’a rien à voir. Mais vraiment rien.
    Nous comprenons bien l’idée d’augmenter le nombre de places assises sur la ligne. Vous dites que cela a permis d’en augmenter le nombre sur la ligne de 20%. Très bien ! Mais à quel prix ? Le prix à payer actuellement est beaucoup trop élevé. Et puis augmenter le nombre de places assises, à quelle heure ? En dehors des heures vraiment de pointe, cela n’est d’aucune utilité. Mais on en subit quand même le désagrément. Et pendant cette courte période de pointe, ce sont surtout les rames simples qui posent problème, comme par exemple le TER 862439, départ 18h52 de PMP, qui est à 99% du temps court, et à 99% du temps un Régio 2N. Double punition !!! Ce qui entraine que de nombreuses personnes préfèrent s’abstenir, et attendre le train suivant. Mettre des rames doubles, serait un meilleur moyen d’offrir plus de places assises au moment où on en a besoin.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher JYR,
      Je ne sais dans quelle mesure les régio2N peuvent être modulées et je ne sais pas si la Région Centre – Val de Loire serait prête à diminuer le nombre de places assises à bord.
      Il faut savoir aussi que ces rames circulent aussi en journée et nous ont permis d’offrir plus de places assises dans des trains qui étaient en sur-occupation.
      Pour ce qui est du 862439, ce train est situé hors pointe et sa composition courte assurée en Régio2N est celle qui est prévue, sauf le vendredi.
      Nous avons justement passé ce train de TER2NNG en Régio2N en 2016 pour qu’il y ait plus de places assises.

  23. LFAB

    Aujourd’hui nickel , train quasi à l’heure à VC donc j’ai pu prendre train ligne N.
    Par contre pourquoi à partir du chateau de versailles on se traine ?

    • LFAB

      le 27 et 28 mars arrivée quasi à l’heure à VC pour ma correspondance, pourvu que ça dure……….

  24. Abonné_SNCF

    Je ne demande pas grande chose, juste un havre de paix où je peux lire sans sonneries et monologues au téléphone. Vite des autocollants « Zone Silence » !!

    • Gilles hautbois

      Mon cher abonné

      Croyez-vous vraiment qu’un malheureux autocollant suffira à dissuader les personnes coutumières des incivilités que vous décrivez, de déranger les autres passagers ?
      Malheureusement je ne le pe se pas. Ce genre d’individu ,en majorité, considère que ce sont ceux qu’ils dérangent qui sont des casse-pieds intolérants et imbéciles.
      Manque d’éducation qu’un pauvre autocollant ne saurait combler.

    • Bruno

      Je me demande quel est le rapport entre la réponse de Pascal à Sanji et la monomanie de notre ami Abonné_SNCF.

      Ce dernier doit encore avoir les fils qui se touchent et nous rabâche sa sempiternelle litanie sur le fait qu’il aimerait être dans son wagon comme s’il était chez lui tout seul dans son salon.

    • Obouduroulo

      Il me semble que les trains sont plutot silencieux…plutot que d’experimenter des zones silence,il faudrait experimenter un chartres montparnasse en 45 minutes.on se noie dans des details en oubliant l’essentiel:des trains a l’heure,des temps de trajet raisonnable et du confort

  25. Abonné_SNCF

    Vite ! Des autocollants « Zone silence ».

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher Abonné_SNCF,
      Les détails juridiques sont aujourd’hui à l’étude mais votre ligne a été choisie pour tenter l’expérimentation d’une nouvelle signalétique à bord.

    • Gilles hautbois

      Cher abonné

      Là, ça devient de l’obsessionnel pathologique compulsif.
      Si je peux comprendre le désagrément encouru…je pense qu’il y a d’autres problemes bien plus urgents à régler sur cette ligne.
      Je pense que vous faites une fixation qui ne peut qu’engendrer de plus en plus de désagréments, d’incorfort voire souffrance pour vous.
      Il me semble que vous pourriez essayer de relativiser, penser à autre chose, voire demander à la personne mal polie (ou inconsciente) de baisser le son voire de se déplacer.
      Maintenant… Ce que j’en dit… Vous partagez votre ressenti, je vous fais partager très cordialement le mien.

    • Gérard Menmacorrespondance

      J’attends de voir avec impatience le diagnostic sur l’applicabilité juridique de la zone silence. Et encore plus les moyens qui seront mis en oeuvre pour constater les infractions.
      Tout cela bien sûr dans un contexte de transport de masse où les gens s’assoient où ils peuvent et n’iront jamais regarder pour 90% d’entre eux s’ils sont ou pas dans une voiture silence.
      Bref …

    • Abonné_SNCF

      Je ne parle pas de « voiture silence ». Je parle de qqs zones, bien délimitées physiquement (par des parois existants), où ceux qui cherchent la paix pourraient s’installer sans être gênés par des malades du téléphone.

    • Gérard Menmacorrespondance

      Un compartiment en somme? J’ai peur pour vous que ce ne soit plus trop dans l’air du temps.

    • fguillon

      Un compartiment aussi pour les électrosensibles svp. Les sms leur sont insupportables…
      blague à part qui râlerait sur quelqu’un qui prévient de son retard?
      Il y a les sans-gêne et les autres. Dommage de pénaliser les derniers a cause des premiers.

    • Abonné_SNCF

      Il y a des zones cloisonées dans les Corail. Là où on mettait les fumeurs. Même pas dans toutes les voitures. Qqs zones pour commencer et on verra. Si ça se remplit vite on étend le dispositif. Mais surtout de gros autocollants pas subtils du tout !

    • Almetlla

      Bien que je comprenne l’agacement qui peut être ressenti dans ce genre de situations, je doute fort de l’efficacité de ces zones.
      J’en veux pour exemple les nombreuses fois où l’odeur de fumée de cigarette arrive jusqu’en cabine alors que c’est formellement interdit, les nombreuses fois où Les Portes sont bloquées alors que ces interdit, Les nombreuses traversées de voies sauvages alors que c’est interdit…
      À part mettre un agent ou un policier dans chaque « zone silence », je ne vois pas d’autre solution pour que ces zones soient réellement respectées, tant que la discipline et la civilité ne seront pas génétiquement déployées à tout le monde.
      Enfin, ce n’est que mon avis perso…

    • Pr LORIÉBAT

      D’accord avec vous, Almetlla

      S’agissant de la fumée de cigarette, je n’ai jamais vu la moindre verbalisation ou à tout le moins une réprimande de la part d’agents sur les quais de Montparnasse où ce comportement est légion.

    • Almetlla

      Je sais bien Pr LORIEBAT.
      À bord des trains, seuls les chefs de bord et la police ferroviaire (SUGE) sont assermentés. Les conducteurs, agents prestataires, etc… ne le sont pas. Et, de plus, les contrôleurs ne peuvent verbaliser que lorsqu’ils sont témoins de la situation. Ils ne peuvent verbaliser à posteriori après une plainte de clients ou d’autres agents non assermentés. Cela concerne la fumée de cigarette mais également toutes autres formes de délits.

  26. Pr LORIÉBAT

    Pendant qu’on s’écharpe sur l’opportunité de zones silence, les suppressions, retards et trains courts reprennent.
    Nous sommes sur une mauvaise pente.

    • Yann

      Tout à fait d’accord, en retard hier matin (10 min), hier soir (15 min) et ce matin (5 minutes) pour ma part. Temps moyen Paris – Chartres en direct ou semi-direct = 1H12

  27. 7cela8

    Usager quotidien du 862402 de longue date, je constate depuis quelques mois une affluence en constante augmentation, liée sans doute aux nombreux incidents sur les trains suivants ce dernier.

    Je constate également qu’une campagne de comptage est actuellement en cours sur cette ligne, qui semble se limiter aux trains des périodes de pointe.

    En conclusion, une adaptation (oserai je dire une augmentation) du nombre de sillons et/ou de rames (le 862402 est toujours composée d’une seule rame) me semble s’imposer, incluant les trains des heures de pointe ET ceux à la frontière des périodes de pointe

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour 7cela8,
      Nous essayons de compter tous les trains au moins une fois, y compris le week-end.
      Ceux de pointe le sont normalement tous les jours de la semaine, pour voir les variations.
      Pour ce qui est des trains extrêmes, nous nous heurtons aussi aux règles d’utilisation du personnel (les nôtres et ceux des entreprises que nous employons), mais nous essayons tout de même d’avoir un comptage à l’arrivée, à minima.
      En tout cas, merci pour votre remontée.

  28. cathycmoi

    Bonsoir M. Gaucher pour finir sur une note positive j’ai expérimenté ce midi le Transbeauce de 12 h 20 entre Chartres et La Loupe (car
    circulation des trains interrompue pour travaux). C’était sympa de se balader sur les routes de campagne. Avec le soleil un peu plus je me croyais en vacances :o)

  29. Léa-adore

    Le TER 862562 à destination de Chartres au départ du Mans à 12h57 à rater la gare de Condé et c’est finalement arrêter hors-Quai et ensuite il a passer une Annonce (le conducteur) en disant qu’on devait se diriger vers la cabine pour descendre j’ai JuSte un truc à dire et Si par exemple quelqu’un de Condé devait descendre et qu’il était en béquilles bon après j’avoue il allait un peu vite pour s’arrêter ! Dans ces cas là il y a pas un écran pour les arrêts ? Je pense qu’il n’a pas regarder son écran pour s’arrêter. Et je pense qu’il a couper le moteur pour s’arrêter car moi j’étais en train de charger mon téléphone et que d’un coup ça chargait pu et ça puait le cramer. Au mieux de partir à 13h50 on est partie à 13h56 et ensuite à rattraper son retard je n’ai pas compris comment fait-il pour rattraper son retard? Merci de répondre.

    • Almetlla

      Bonsoir,

      Je ne veux pas extrapoler sur ce qu’il s’est passé en cabine. J’ai moi même vécu cela et on se sent bien seul dans ces moments là!! D’autant plus qu’une « ommission d’arrêt » dans ce genre entraîne une sanction et laisse une trace dans le dossier de l’agent.
      Pour information, nous n’avons pas d’écran pour nous informer. Dans certaines gare on a une pancarte « XXXX a 1000m » mais il n’y a rien pour nous rattraper si on « Loupe » un arrêt. Un moment d’inattention est vite arrivé, et à Condé la vitesse maximale est de 140km/h. La localisation des gares fait partie de la formation sur le terrain que nous devons suivre avant de pouvoir conduire sur une ligne.
      Je pense qu’au vu de ce que vous décrivez, le collègue a réagi trop tard, et qu’il a actionné le freinage d’urgence pour s’arrêter (Le frein d’urgence provoque, entre autres, la coupure de l’alimentation des prises ainsi qu’une odeur de plaquettes de freins normale au vu de l’effort demandé).

      Pour ce qui est de la personne en béquille, si cela était arrivé, il y a la possibilité de reporter sa descente à la gare suivante et de lui trouver une solution pour rentrer à sa gare initiale (autre train, ou Voie routière).

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Léa_adore,
      Et merci Almetlla pour cette réponse et votre description de la procédure appliquée dans ces cas là par le conducteur.

      J’ai eu un retour sur cet évènement, il y avait en fait une demie voiture qui était tout de même arrêtée à quai, donc une porte accessible, par laquelle l’unique voyageur qui voulait monter à pu le faire.
      La raison pour laquelle le conducteur a fait cette annonce est pour éventuellement accompagner une personne qui aurait souhaité descendre dans cette gare.
      S’il s’agit d’une erreur humaine, celle-ci a ensuite été bien gérée par le conducteur qui s’est assuré que la descente d’éventuels voyageurs pouvait se faire sans risque.

      On se rend bien compte de la difficulté du métier de conducteur et de la vigilance qui doit être observée à tout moment car, même avec un freinage d’urgence, une rame met un certain temps à s’arrêter à cette vitesse.
      Il faut savoir, par exemple, qu’un train de fret met environ 1km pour s’arrêter (environ 10 terrains de foot) et un TGV, environ 3 km lorsqu’il est lancé à 300 km/h.

      Pour autant, ce type d’incident est assez rare mais peut arriver.

      Ensuite, le train a pu rattraper son retard car les marches des trains comportent des marges de régularité qui le permettent (c’est le cas pour tous les transports en commun).

  30. Léa-adore

    @Almetlla ah d’accord j’ai compris. Oui j’avoue je ne savais pour l’écran etc…

  31. Pierre Renaudin

    Ce matin, a bord du TER 862460, visite de St Quentin en Yvelines (a 7:20, heure a laquelle on devrait approcher Versailles). C’est pas bientôt fini ces ralentissements a 2 balles la?!

  32. Abonné_SNCF

    Vite ! Des « Zones Silence ». Pour pouvoir lire/travailler en paix.

  33. ilyarom

    Bonsoir M. Gaucher,

    Malheureusement, il devient de plus en plus dangereux de voyager dans le dernier train au départ de Paris Montparnasse – départ 00:02. Il n’y a jamais des agents à bord, donc certains voyageurs fument, crient et font des autres incivilités à bord. Comment pourra-t-on assurer la sécurité des clients?
    Merci beaucoup par avance de votre retour.
    Cordialement.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour ilyarom,
      Je signale ceci aux dirigeants des équipes de contrôle et de la sûreté ferroviaire.

  34. Yann

    Bonjour,

    En regardant les affiches dans le couloir de la gare de Chartres ce matin, je m’aperçois que le 7h22 Chartres PMP est supprimé les 15 prochains jours. La raison : adaptation pour les vacances de Pâques. Soit.

    Au même moment, une annonce de l’agent en gare nous annonce la suppression de ce même train du 10 au 22, logique. Sauf que là ce n’est pas pour les vacances mais pour travaux…

    Comment voulez-vous qu’on est tout le temps confiance dans la communication SNCF, on a l’impression de se faire « balader » très, trop souvent. Le résultat est le même (suppression) mais Bon…

    Bonne journée

    • Yann

      Par contre, c’est vrai que ce matin par exemple, y a vraiment pas grand monde dans le 7h22. Le prenant exceptionnellement ce matin, je ne sais pas, je ne pense pas que cela soit habituel.

    • Blue

      ha bon j’étais dans le 7:22 ce matin en queue de train et il était plein !

      Par contre pas d’annonce dans le train pour dire que le train était supprimé du 10 au 22 ce qui serai un minium pour que tout le monde sit au courant.

    • Yann

      Bonjour Blue,

      En tête de train, 1 siège sur deux libre jusqu’à Versailles.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Yann,
      La vraie raison de cette suppression est bien une adaptation pour les vacances de Pâques, demandée par la Région Centre – Val de Loire.
      Je vais faire un article à ce sujet pour le rappeler et attirer l’attention des agents sur le respect du message à diffuser.

      Merci pour votre vigilance.

    • Pr LORIÉBAT

      Les vacances de Pâques, cela n’existe pas. En revanche les vacances de printemps sont prévues dans le calendrier scolaire. Cordialement.

  35. lesliejvenretard

    On est sur la voie de garage et en retard pour laisser passer un TGV et on vient d en croiser un dans l autre sens. Le corail met plus de 10 min pour faire Maintenon-Epernon. Clients TER=clients de 2nde zone !

  36. lesliejvenretard

    Et ça continue. Escargot asthmatique en gare de VC

  37. lesliejvenretard

    Interconnexion avec ligne C à 12 min sur l horaire. 6 min dans ls réalité.

  38. Pierre Renaudin

    Même en composition longue, les trains sont plus que remplis, preuve qu’ils ne sont pas du tout capacitaires …. De plus il va falloir trouver une solution pour ces retards car c’est tout simplement agaçant !!! Entre les problèmes de portes, et les régulations de trafic y en a vraiment marre, bientôt on va mettre 1h00 au lieu de 35 minutes pour relier Rambouillet à Paris en TER si ça continue ..

  39. Anonyme

    Bonsoir
    Personne ne parle de cette fichue climatisation qui nous tombe sur les épaules. Le chauffage n’a jamais fonctionné dans ces nouveaux trains ! Ah la climatisation de ce temps formidable pour ma sinusite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles