descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Paris – Chartres – Nogent

plan de la ligne Paris – Chartres – Nogent

mercredi 04 avril 2018, 11:59

Grève Réponses a vos commentaires sur ces deux premiers jours de grève et circulations du 05/04/18

par Pascal Gaucher

De nombreux commentaires ont été publiés ces derniers jours et certaine se rejoignent sur le sujet évoqué. Je vais donc essayer de répondre à tous au travers de cet article.

Annulation des arrêts à Rambouillet et Gazeran

C’est une décision qui a été très dure à prendre car elle pénalise de nombreuses personnes, en premier lieu les euréliens qui travaillent dans ces villes et qui n’ont pas de solutions de repli, ceux qui descendent normalement à Rambouillet pour emprunter un omnibus et, aussi les habitants de Rambouillet et de Gazeran.

Pour autant, nous avons fait ce choix au regard du nombre de circulations prévues ces deux jours, en TER, mais aussi en Transilien.

Considérant que le nombre de Transilien circulant est supérieur aux TER au départ de Rambouillet, il existe une solution de repli, certes insatisfaisante mais réelle pour les voyageurs réalisant un trajet depuis cette gare vers l’Ile de France. D’autre part, une liaison par car entre Gazeran et Rambouillet, ainsi qu’une proximité entre ces deux villes nous a conduit à avoir le même raisonnement pour ces gares situées en Ile de France.

Ce choix est uniquement fait dans le but de permettre aux euréliens de bénéficier de place à bord des seuls TER circulant, surtout dans le sens Paris-Chartres-Nogent, afin d’éviter que des voyageurs ne puissent monter à Versailles Chantiers (comme constaté lors de certains incidents ou lorsque nous avions subi l’effondrement du talus près d’Epernon).

Suite à vos remontées sur la fréquentation constatée de certains trains, je vais proposer des adaptations quant à ce choix, sur certains TER, mais je ne peux vous garantir qu’elles seront validées si le niveau de service minimum mis en place est le même, à savoir celui dans lequel il y a le moins de trains en circulations (1 TER sur 5 environ).

Enfin, je souhaite rappeler, qu’effectivement, IDF Mobilités (ex STIF) participe au financement des TER via un forfait annuel regroupant toutes les dessertes effectuées sur l’Ile de France par les TER Centre – Val de Loire, mais qu’aucun reversement de recettes n’est perçu sur les pass navigo, financés en partie par les taxes locales.

Loin de moi l’envie d’encourager un débat ou un conflit entre euréliens et franciliens, mais à situation exceptionnelle, nous avons du prendre une décision exceptionnelle que j’espère que nous pourrons faire évoluer en fonction de le mobilisation dans les jours à venir.

Desserte des gares entre Chartres et Le Mans

Lorsque nous appliquons un service minimum, celui-ci est bâti à partir des trains et des roulements existants.

En fonction du nombre de personnes en grève, nous annulons certaines « lignes de roulement » faites avec les mêmes rames et/ou les mêmes conducteurs, comportant des équilibres et des réutilisations déjà programmées.

Ainsi, pour le service mis en place ces deux derniers jours, et qui est le minimum réalisable avec les agents présents et les postes d’aiguillage tenus, nous sommes contraints de réduire à environ 1 TER sur 5 le nombre de trains circulants.

Entre Chartres et Nogent le Rotrou, nous avons du donc réduire également proportionnellement cette offre et ne conserver que deux allers retours quotidiens.

Je suis conscient des difficultés crées par ces choix mais nous avons essayé au maximum de conserver une desserte, certes très allégée, plutôt que de ne rien proposer comme c’est le cas sur certaines autres lignes en France.

Pour ce qui est de la desserte des gares situées entre Le Mans et Nogent le Rotrou, elle est également conditionnée aux choix de TER Pays de Loire.

Filtrages à quai

Concernant les dessertes des gares en ile de France, vous m’avez fait remarquer que des voyageurs empruntent des trains entre Paris et Versailles, c’est vrai, nous le constatons également.

Toujours est-il qu’il nous est impossible de « filtrer » l’accès de nos trains à quai à Paris et que ce phénomène est moins « pénalisant » que la desserte de Rambouillet pour les euréliens montant à Versailles.

J’ai moi-même un souvenir assez marqué de filtrages organisés lors de l’épisode des inondations à Epernon lors desquels nous avions copieusement été insultés lorsque nous invitions les voyageurs effectuant un trajet 100% en Ile de France à emprunter des trains Transilien.

Je pense donc qu’il n’est pas raisonnable de faire subir ceci de nouveau aux agents présents et que, de toute façon, nous n’avons pas le personnel suffisant pour le faire.

Possibilités d’évolutions

J’ai relevé dans vos commentaires des demandes spécifiques concernant les sujets traités ci-dessus. Je vais transmettre ces demandes argumentées aux personnes chargées de l’élaboration du plan de transport lors des jours et semaines à venir.

Nous allons étudier ces demandes mais la satisfaction de celles-ci sera aussi conditionnée par l’évolution positive du nombre de personnes participant au mouvement social.

Modifications pour le jeudi 05 avril 2018

Comme je vous en parlais déjà dans l’article suivant : Article du 30/03/18 , la reprise des circulations après deux jours de grève peut subir certaines adaptations.

Voici celles prévues pour la journée de demain :

 

Je reste à votre disposition pour recueillir vos retours et apporter des réponses à vos questions.

Bon courage à tous.