Un point sur la ponctualité de décembre et les premières semaines de janvier

Pascal Gaucher

Pascal Gaucher

icon-email

Bonjour,

Pour ce premier article, je vous propose un point sur les résultats ponctualité de votre ligne pour le mois de décembre 2013 :

Ponctualité décembre 2013

Ce mois-ci, les résultats s’améliorent par rapport à novembre puisque 92.8% des 1913 trains ayant circulé sont arrivés avec un retard inférieur ou égal à 5 minutes (90.1% de 1883 trains en novembre). La ponctualité en pointe s’améliore également avec 88.1% en décembre contre 79% le mois précédent.

Voici une synthèse des évènements marquants du mois de décembre :

Du 02 au 08/12 : semaine marquée par des défaillances de matériel qui ont entrainé des retards et 3 suppressions en pointe.

Du 09 au 16/12 : le lundi, panne d’un TER en gare d’Epernon ayant entrainé la rétention de plusieurs trains en amont de l’incident. Le mardi et jeudi, du givre sur la caténaire empêchait la captation du courant en Ligne. Le jeudi, mouvement social avec adaptation du plan de transport.

Du 17 au 22/12 : Le jeudi, un problème technique de fermeture de portes nous a contraint à rendre terminus le train 862404 en gare de Gazeran afin que les voyageurs soient pris en charge par le train suivant (l’arrêt prolongé de ce train ayant également occasionné le retard de 9 trains en pointe). Le vendredi, des incidents matériels se sont traduits par des circulations en compositions réduites. Le même jour, le 862479 s’immobilise avant La Verrière à cause d’un incident technique, la descente de voyageurs dans les voies impose l’arrêt de toutes les circulations en pointe de soirée.

Du 23 au 29/12 : Le mardi 24 décembre fut marqué par un mouvement social avec adaptation du plan de transport proposé. Le même jour, un arbre est tombé sur la caténaire entre Chartres et La Villette St Prest, interrompant la circulation jusqu’à dégagement de l’arbre et prise en charge des voyageurs en pleine voie. La circulation a ensuite été réduite sur une seule voie afin de permettre aux agents techniques d’effectuer les réparations nécessaires.

Le 30/12 : Panne d’un train Transilien à Clamart occasionnant plusieurs retards en pointe de soirée.

Je vous proposerai très prochainement sur ce blog un bilan détaillé de l’année 2013 en actualisant les données chiffrées présentées lors du Comité Local d’Animation et de Développement de votre Ligne s’étant tenu le 10 octobre dernier à Epernon.

Pour les deux premières semaines de janvier, voici les principaux évènements survenus sur votre ligne :

Du 01 au 05/01 : Le mercredi, un incident technique sur un passage à niveau situé sur la commune de Bretoncelles nous a contraint à réduire la vitesse des trains jusqu’à réparation définitive le jeudi 02 en fin de matinée. Le Jeudi, la présence de personnes sur les voies entre Nogent le Rotrou et Le Mans a fortement perturbé la circulation.

Du 06 au 12/01 : Le lundi soir, deux trains de soirée ont du être supprimés à Versailles pour des incidents techniques concernant les portes (les pièces concernées ont été remplacées sur la série de rame concernée). Le mercredi, une panne survenue sur l’engin moteur nous a contraints à supprimer le train 862431 au départ de Rambouillet.

7 commentaires pour “Un point sur la ponctualité de décembre et les premières semaines de janvier”

  1. Fred

    Stop à l’autosatisfaction! C’est mieux qu’en Novembre mais Novembre était déja un très mauvais mois (comme les précédents d’ailleurs)! Si la SNCF trafique les chiffres pour s’autocongratuler… Déja que les temps de parcours ont été allongés de plus de 5mn sur Chartres – Paris et que les retards ne sont pris en compte qu’à partir de 6mn; c’est bien souvent plus de 11mn dans la vue sur un trajet Paris-Chartres avant que la SNCF ne parle de retard!
    Mr Gaucher, peut-on connaître les objectifs de ponctualité définis par la région et sommes-nous en dessus?
    Enfin peut-on réellement espérer une VRAIE amélioration et une diminution des temps de trajet sur Paris-Chartres. Temps de trajet considérablement allongés (souvent 1h20 pour faire 88km!): Au siècle dernier on faisant Paris-Chartres en train en beaucoup moins de temps (souvent moins de 50mn)!
    Merci

  2. Pr LORIÉBAT

    Merci de poursuivre l’initiative de votre prédécesseur.
    Je rejoins Fred dans ses commentaires qui me semblent bien résumer la pensée de nombreux voyageurs.
    Je note moi aussi des chiffres globalement meilleurs que le mois précédent, mais n’oublie pas que novembre avait été catastrophique.
    J’observe qu’il subsiste près des trois quarts des retards qui sont imputables à des causes internes à la compagnie. Rêvons un peu : la compagnie lutte contre ces fléaux et nos vies s’en retrouvent chamboulées (en mieux). Que fait-on pour éradiquer ces causes ?
    Enfin, abstraction faite des grèves – pourtant pas neutres – 29 trains ont été supprimés en décembre et c’est donc pire qu’en novembre (27 selon le même critère) et octobre (20).

  3. Pascal Gaucher Pascal Gaucher

    Bonjour et merci pour vos commentaires,
    Loin de nous l’idée de nous autocongratuler ou de trafiquer les chiffres pour pouvoir le faire.
    Par contre, nous sommes satisfaits, il est vrai, de constater que la ponctualité mensuelle s’améliore, tout en étant bien conscients que la situation a été parfois très difficile pour vous entre septembre et novembre.
    Quant aux chiffres proposés, ils mesurent bien ce qui est affiché, à savoir le pourcentage de trains arrivés à leurs terminus avec un retard inférieur ou égal à 5 minutes.
    Nous faisons également chaque mois le distinguo entre le total des trains et ceux circulant en pointe (plus soumis aux aléas de production).
    Ces chiffres sont obtenus grâce à de nombreuses balises situées sur les voies et enregistrant avec précision le passage des trains.

    Ce taux de ponctualité est, en partie, ce sur quoi nous sommes objectivés par notre autorité organisatrice, la Région Centre.
    Cet objectif est mensualisé. Il est, en moyenne et pour l’ensemble des trains, de 94%. C’est le plus élévé de l’ensemble des lignes du TER Centre.
    Vous pouvez donc constater que nous étions en dessous de cet objectif sur les derniers mois de 2013, malgré l’amélioration que je tenais à souligner.
    Je reviendrai sur ces chiffres lors du bilan 2013 que je vous proposerai bientôt.

    Il est vrai également que certains retards, sous compositions ou suppressions de train sont dues à des causes SNCF, notamment à des pannes ou indisponibiltés du matériel roulant.
    Soyez assurés que les équipes du TER Centre et les services de maintenance du matériel font le maximum pour réduire ces aléas : remplacement de pièces sur l’ensemble d’un parc matériel considéré, plans d’actions spécifiques sur certains motifs d’indisponibilités (toilettes, chauffage et climatisation, portes …), reprofilage ou remplacement d’essieux, remplacement de pantographes suite à chutes d’arbre …
    Mais certaines de ces opérations sont lourdes en terme d’indisponibilité temporaire.

    2014 et 2015 seront les années de l’arrivée progressive de 14 rames Régio2N (plus de 140 millions d’euros investis par la Région Centre) qui viendront remplacer, au fur et à mesure, les rames à deux niveaux type VO2N, qui nous posent aujourd’hui le plus de difficultés en terme de maintenance.
    Avec ces rames, nous aurons alors un parc matériel homogène apte à 160 Km/h, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui et qui fait que les temps de parcours actuels sont calculés sur le matériel le « moins performant » (VO2N circulant à 140 km/h).

    L’allongement du temps de parcours correspond aussi à une réponse aux réels besoins de nombreux voyageurs : arrêts systématiques à Epernon et Maintenon le soir dans le sens Paris-Province (respectivement deuxième et troisième gares de la Ligne en terme de fréquentation en Eure et Loir), allongement du temps de stationnement à Versailles Chantiers. A ceci s’étant ajoutée une marge de robustesse, définie par RFF, afin d’éviter les effets « boule de neige » et les retards icompressibles que nous connaissions avant 2012.

    En espérant avoir répondu à vos questions, à bientôt !

  4. Pr LORIÉBAT

    Bonjour M. GAUCHER.

    Je vous remercie pour ce point complet où de nombreuses problématiques sont prises en compte. Cela augure bien de la suite, je vous sens concerné et au fait des sujets.

    Vous comprendrez qu’étant pour la plupart des clients en souffrance depuis longtemps, nous attendions les résultats pour nous réjouir.

    Je relève toutefois quelques aspects qui me gênent :
    – Les taux de retards meilleurs et/ou moins mauvais, leur niveau relativement élevé d’exigence, les problèmes de maintenance et d’indisponibilité des matériels : je vais vous dire, on s’en fiche, ce n’est pas notre problème. Les clients ont des horaires annoncés, ils paient une prestation, ils attendent donc qu’elle soit rendue parfaitement. Si votre télévision est livrée sans télécommande et votre voiture sans roue, vous voyez vite que cela pose problème. Pour nous, c’est pareil. Faîtes donc vite pour régler ces dysfonctionnements qui n’ont que trop duré.
    – La « marge de robustesse » : excusez-moi mais derrière ce jargon, il y a le constat d’une incapacité chronique à assurer un service correct. On s’en est octroyé 5 minutes de marge pour ne même pas respecter les horaires ! Là, c’est votre concessionnaire qui vous dit qu’il ne vous a pas livré d’essuie-glace pour que vous puissiez bien rouler par beau temps. N’importe quoi ! Pardon, mais c’est vrai.
    – L’allongement du temps de stationnement : je n’ai pas compris l’argument. Si nous étions à Tokyo, je comprendrais, une métropole de 20 millions d’habitants, mais rester en gare 5 ou 6 minutes à Rambouillet, cela ne se justifie absolument pas.

    Je vous souhaite bon courage dans votre tâche.

  5. Fred

    Personnellement avant 2012 je mettais 10 à 15mn de moins pour me rendre à mon travail. En quittant Chartres par le 8h35, je pouvais être à mon bureau à 10h à Neuilly-sur-Seine. Désormais le 8h27 (donc 8mn plus tôt!) m’anène au bureau quand tout va bien à 10h02.
    On nous avait promis que les allongements des temps de parcours allaient permettre de « fiabiliser », d’apporter plus de « robustesse » aux horaires: C’est une vaste blague, force est de constater qu’il n’en est rien (exemple du TER 16758 sensé arriver à Paris à 9h53 et presque systématiquement en retard!).
    Les trains s’arrêtent maintenant parfois 10mn en gare de Rambouillet ou sinon circulent à 60Km/h entre Épernon et Rambouillet: De qui se moque-t-on?
    Quant au retour du soir c’est la même histoire avec un TER 862439 à l’heure jusqu’à l’entrée de Chartres mais qui met parfois plus de 10mn pour aller se garer au bout des voies 6 ou 12: Nous voyageurs avons l’impression qu’on nous amène au dépot et pour finir nous descendons du train à 20h05! Pas mieux pour le suivant (TER 16777) que je n’ai jamais vu arriver à quai à Chartres à 20h09!
    OÚ DONC SONT PLACÉES VOS BALISES?
    Merci

  6. Laurent28

    Bonjour

    Merci M. Gaucher pour ces « bonnes » informations de ponctualité des trains au terminus… qui ne m’intéressent et ne me concernent pas du tout.
    En effet, comme beaucoup j’embarque dans une gare qui n’est pas Chartres, et je descends à Versailles (pour d’autres aventures avec le U).
    Même si ces informations ne sont pas « contractuelles » entre la Région et la SNCF, pourriez-vous partager les taux de ponctualité aux différentes gares intermédiaires ?

    Si possible, en complément de la prise en compte des retards, n’oubliez pas de communiquer les « départs avant l’heure » (oui c’est rare mais ça arrive de temps en temps).

    Par avance merci.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Laurent 28,
      L’affichage mensuel des taux de ponctualité que nous vous fournissons ne découle pas d’une obligation conctractuelle avec la Région Centre.
      Ceci a été mis en place comme indicateur à destination des voyageurs suite au programme « ligne sensible » et nous avons depuis, décidé de le garder, par souci de transparence.
      Par contre, il nous serait difficile et extrêmement chronophage de proposer ces résultats pour chaque gare de la ligne …
      Pour ce qui est des départs avant l’heure, ceci ne devrait pas arriver, alors n’hésitez pas à me le signaler si le phénomène est fréquent.

      Cordialement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles