descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Firminy – St-Etienne – Lyon

plan de la ligne Firminy – St-Etienne – Lyon

lundi 15 mai 2017, 18:28

Causes et motifs de retard : quelques éclairages

par Frédéric Satre

Vous recevez régulièrement des alertes par SMS, ou des notifications. Vous voyez ou entendez aussi des annonces en gare, ou à bord. C’est un sujet qui revient souvent dans nos échanges : les motifs de retard ne sont pas toujours clairs, on ne sait pas ce que ça veut dire et ils diffèrent parfois d’un canal à l’autre. Bref, c’est agaçant.

Je vous avais promis de faire un point sur ce sujet, donc je me penche aujourd’hui sur les motifs de retards les plus courants, et surtout, sur ce qu’il y a derrière ces motifs.

Absence inopinée d’un agent

Vous le savez peut-être, le conducteur ou le contrôleur n’est pas affecté qu’à une seule ligne.Du coup l’une des premières causes est tout simplement le retard « individuel » de l’agent. Comme beaucoup d’entre nous, un conducteur peut utiliser sa voiture pour se rendre à son travail et est soumis aux mêmes contraintes routières que les nôtres : embouteillage, accident, neige… Et il arrive en retard au travail, comme cela peut tous nous arriver. Le problème étant que cela a ici des répercussions sur vous, voyageurs du trains dont il a la charge.

Une autre cause peut-être le retard du train d’acheminement du conducteur ou du contrôleur. Le conducteur par exemple peut effectuer un trajet Valence – Lyon avant de conduire votre train qui va à St-Etienne ou Firminy, et subir lors de ce trajet un premier retard.

Incident de circulation

Un motif général qui est utilisé pour tout incident relié à la partie infrastructure du réseau ferré. On trouve par exemple : une panne de passage à niveau, ou d’un aiguillage, une panne de signalisation, etc.

Les conséquences seront des retards qui perturberont aussi le roulement des rames,  c’est à dire tout le cycle d’utilisation des rames sur  les trains prévus entre les gares et points de garage : je vous en dis plus là-dessus dans le motif évoqué plus bas (« Réutilisation d’un train »).

Régulation du trafic

Les trains se succèdent sur la voie en respectant un horaire donné (c’est ce qu’on appelle le « sillon horaire »). Si un train prend du retard pour une cause externe, ou une panne, les trains qui suivent auront aussi du retard.

Au Centre Opérationnel de Gestion des Circulations, un régulateur suit la circulation des trains sur une ligne et donne les ordres de priorité pour les passages. C’est lui, par exemple, qui demande aux postes d’aiguillage de garer un train de fret qui pourrait gêner des trains TER qui le suivent. Le régulateur est là pour minimiser les conséquences des retards et incidents sur une ligne.

La cause « Régulation du trafic », lorsqu’elle est affichée, indique que votre train subit un retard suite à un trafic ferroviaire intense qui l’empêche de circuler dans son sillon horaire prévu.

Réutilisation d’un train

Si un train est en retard à l’arrivée dans une gare terminus et qu’il doit repartir peu de temps après dans l’autre sens, on aura alors ce motif de retard.

On a par exemple les trains arrivant d’Ambérieu ou de Lyon-Part-Dieu à Châteaucreux et qui repartent d’où ils viennent, c’est-à-dire vers Ambérieu ou Part-Dieu. Le délai entre l’arrivée et le départ est seulement de 10 minutes, c’est le temps minimum qui permet au conducteur de changer de cabine de conduite et de procéder aux essais de sécurité. Si ce train venant d’Ambérieu est arrivé en retard à Châteaucreux, il repartira obligatoirement avec ce retard minimum.

Difficultés lors de la préparation du train en gare / Sortie tardive du dépôt

On parle de « difficultés lors de la préparation du train » lorsque le train est déjà en gare. Et de « sortie tardive du dépôt » lorsque le train vient d’un dépôt, d’un Technicentre* ou d’un chantier de remisage* éloigné de la gare.

Pour la difficulté lors de la préparation du train, on a comme causes principales :

  • Le démarrage du train  sur sa voie de remisage a posé problème (contrôles de sécurité initiaux : frein, fermeture des portes, dispositif d’aide à la conduite)
  • La formation du train, en particulier l’accroche entre deux rames, a été difficile. L’une ne reconnaissant pas l’autre et induisant des incidents pour les essais de sécurité.

 

Pour la « sortie tardive du dépôt », lorsque le train est origine d’une gare*, il se peut qu’il provienne d’un dépôt ou d’un chantier de remisage qui ne situe pas forcément en gare. Ce train doit être acheminé du dépôt en gare et s’inscrire au milieu d’autres circulations.

Vue extérieur du Technicentre TGV de Gerland à Lyon (tour en fosse pour reprofilage des essieux)

Un train, par exemple le 17h24 au départ de Part-Dieu, doit sortir du remisage au Technicentre de Vénissieux pour aller sur Lyon Part-Dieu ; il doit avant tout laisser passer TGV et autres TER de la ligne de Grenoble, c’est leur itinéraire pour aller sur Part-dieu, qui pourraient être en retard mais qui restent prioritaires. Du coup, cela peut le faire sortir tardivement du dépôt. Il peut aussi une fois parti du Technicentre subir des ralentissements du fait d’autres trains circulant devant lui.

Pourquoi on entend souvent plusieurs motifs pour un même retard ?

Souvent un incident initial majeur peut entrainer des conséquences qui durent toute la journée. Dans ce cas de figure, l’incident initial « primaire » entraine d’autres incidents « secondaires » différents du premier. Vous pourrez dans ce cas recevoir des alertes avec des motifs différents, mais qui « collent » en fait à la réalité de la cause du retard de votre train. Par exemple, un train peut avoir subi un incident de circulation, et s’il doit repartir dans l’autre sens (comme je l’ai décrit pour le motif « Réutilisation d’un train), deux motifs de retard pourront être utilisés, sans être contradictoires pour autant : incidents de circulation et réutilisation d’un train.

J’espère avoir été clair. Sinon, dites moi, je pourrais vous apporter des précisions. Je reste à votre disposition pour toutes autres questions sur d’autres motifs de retard que je n’aurais pas abordés ici.

*Lexique :

Technicentre : atelier dédié à l’entretien des rames TER ou TGV. A Lyon, on trouve  trois Technicentre à Lyon : Gerland pour les TGV, Vaise pour les engins automoteurs thermiques et bi-modes, Vénissieux pour les automotrices électriques.  Les automoteurs et automotrices y rentrent ponctuellement pour subir des visites d’entretien et de sécurité, ainsi que plus longuement pour des visites générales plus longues et plus complètes.

Chantier ou voies de remisage : ce sont des voies destinées spécialement au garage des trains (rames, automoteur, automotrice)  qui sont en attente d’utilisation, on peut avoir sur ces voies des installations pour faire la vidange des toilettes, le plein d’eau et le nettoyage intérieur.

Train origine d’une gare : il s’agit de la gare origine duquel part le train, la rame du train  peut provenir soit d’un Technicentre ou d’un chantier de remisage voisin, ou bien être arrivé d’une  autre gare avec un train acheminant des voyageurs.