descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Firminy – St-Etienne – Lyon

plan de la ligne Firminy – St-Etienne – Lyon

mercredi 04 avril 2018, 16:43

Pourquoi sera-t-on encore perturbé pour la reprise de ce jeudi 05 avril ?

par Frédéric Satre

Pourquoi serons-nous encore  perturbé sur notre ligne Firminy-St-Etienne-Lyon pour la reprise de ce jeudi 05 avril ?

Au fil des échanges, vous m’avez posé cette question, ainsi que les conséquences sur la desserte de la rive-droite et de l’Ondaine

 Quelles sont les causes de cette reprise toujours perturbée ?

  • Une gestion du plan de transport délicate

Il est impossible après 2 jours d’un service minimum  le plus rigoureux,  comme nous l’avons connu et le connaitrons à nouveau, de positionner l’ensemble des ressources Matériel, Agent de Conduite et contrôleurs afin de couvrir un plan de transports normal (voir ci-dessous le film dans le chapitre « une reprise toujours progressive »).

La charge de travail est colossale, sachant que le mouvement social impacte également les services dédiés au positionnement des agents et des rames, et que les astreintes et aides extérieures ne peuvent reprendre l’intégralité de cette charge.

Suite à cette grève « perlée », il vaut mieux donc assurer correctement un plan de transport limité plutôt que de promettre plus de train avec garantie de réussite moindre…..

  • Une maintenance du matériel compliquée  :

Ce mouvement social débute dans un contexte de crise matériel, ce qui veut dire que nous n’avons pas à notre disposition la totalité des parcs, des engins étant immobilisées pour du préventif ou du correctif en Technicentre de proximité ou industriel. Pour le préventif, les butées de visite étant très (trop) proche, 2 jours de grève suffisent à l’immobilisation des rames nécessaires, sachant que le mouvement est également très suivi par les équipes du Technicentre, le taux de réalisation de maintenance est largement inférieur à la charge normale de travail prévue en tout cas et nécessaire pour permettre de laisser l’intégralité des matériels en service.

De ce fait, la maintenance est priorisée sur les séries permettant un emport important (Regio2N, TER2N…) au détriment des autres séries qui sont immobilisée en masse durant le conflit de manière à pouvoir des remettre en service plus rapidement à l’issue de la période. (c’est le cas des Z23500, Z27500, Z2 et X73500).

Les conducteurs qui sont de ce fait disponible en journées de « grève minimum » sont utilisées pour la vérification des matériels, les circulations techniques afin de maintenir  en état les circuits de voies  (sans train pendant une période sur une voie on ne plus rouler sans vérification à demeure, voir film ci-dessous dans « une reprise toujours progressive) ou d’assurer les acheminements des matériels sur des ateliers dans ou hors de la région.

  • Un préavis de grève « minimum » qui est là entre les jours de grève « maximum »

Nous avons toujours un préavis qui existe entre les deux jours de « grève maximum », c’est ce qui fait que pendant 3 jours, nous avons de façon  limité, mais toujours présente, des agents grévistes avec une « grève minimum ».

  • Une reprise toujours progressive

Je vous l’avais déjà présenté, je vous  transmets à nouveau ce film car il donne bien les explications sur la reprise.  Ce film prend l’exemple du TGV mais on a la même problématique sur le TER.

  • Quelle sera la durée de ces perturbations ?

Tant que nous aurons la poursuite de la grève avec cette alternance , c’est à dire 3 jours de « grève maximum » et  2 jours de « grève minimum », avec la même intensité et le même rythme, nous aurons un programme de circulation sensiblement équivalent à la description ci-dessous.

Si  nous avons une grève moins suivie, avec des ateliers qui traitent les rames et plus de conducteurs, nous pourrons faire rouler plus de trains.

 

Qu’est-ce qui roulera pour ce jeudi 05 avril sur notre ligne Firminy-St-Etienne-Lyon ?

 

Branche St-Etienne – Lyon Part-Dieu (rive-gauche) :

  • Les trains de pointe sont bien assurés.
  • Suppression de certains trains de milieu de journée.

 

Branche St-Etienne – Lyon-Perrache (rive-droite) :

  • Suppressions de tous les omnibus « Lyon-Perrache-Givors », les « petits Givors ».
  • Pour les Perrache-St-Etienne-Firminy : on a 7 aller/retour par jour, certains de ces trains semi-directs marqueront  des arrêts dans les gare de la rive-droite (Oullins, Pierre-Bénite, Vernaison, Grigny-le-Sablon et Givors-Canal)
  • Attention, ce jeudi 05 avril, les trains de 17h10 et 18h10 ne marqueront pas les arrêts sur les gares de la rive-droite, ce sera uniquement à partir de ce vendredi 06 avril.

 

Branche St-Etienne – Firminy – (le Puy)

  • Suppressions des 7 navettes Bas-Monistrol-St-Etienne
  • Pour les Lyon-Perrache-Firminy, on a 7 aller/retour par jour.
  • Le Puy St-Etienne (Lyon) : on a 5 aller/retour par jour. J’ai demandé pour les prochains jours des arrêts supplémentaires sur les gares de l’Ondaine (Le Chambon, la Ricamarie, le Clapier) pour ces trains le Puy-St-Etienne (Lyon) afin de compenser la suppression des Bas-Monistrol et des Firminy-St-Etienne-Perrache (on verra le résultat de ma requête).

 

J’espère avoir été assez clair malgré un langage sûrement trop  « technique » et je reste à votre disposition pour tout éclairage et explications.