descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Firminy – St-Etienne – Lyon

plan de la ligne Firminy – St-Etienne – Lyon

vendredi 24 novembre 2017, 7:39

Pourquoi une période aussi longue pour des trains avec une seule rame au lieu de deux ?

par Frédéric Satre

Vous vous posez tous des questions sur le pourquoi d’avoir des trains avec une seule rame au lieu de deux actuellement.  Cette situation difficile à vivre pour vous se prolongeant, j’ai demandé à mon collègue référent du Matériel des éléments de compréhension sur  la situation actuelle.

Voic ici-dessous  le message de mon collègue du Matériel :

« Nous traversons depuis un an environ une période complexe et difficile sur toutes les séries de Matériel en Auvergne-Rhône-Alpes.

Nous faisons face à plusieurs causes concomitantes internes et externes qui empêchent d’avoir le nombre nécessaire pour faire rouler les trains avec 2 rames.

La mise au point au point / fiabilisation des nouvelles rames Regio2N par le SAV Bombardier a été plus complexe que prévu. Cela a engendré de nombreuses interventions et immobilisations de rames au Techinicentre de Vénissieux ayant comme conséquences la saturation du site (les Région2N étant les rames les plus longue de TER AuRA) ainsi qu’un report des opérations de maintenance programmées (rame immobilisée en attente d’installation pour intervention). Le traitement en « Sortie de garantie » des rames dans l’usine du constructeur à Crespin (Nord) va encore nous priver de matériel de manière continue sur 2 années complètes (3 à 4 semaines par rame avec le trajet pour application de modifications lourdes suite aux incidents rencontrés durant la période de garantie).

Cette saturation a alors impacté les autres séries de matériels entretenues au Technicentre de Vénissieux et la remise à niveau du parc prend beaucoup de temps.

Suite à ce manque de matériel Regio2N, les rames bi-mode BGC, polyvalente par définition, ont largement été sollicitées pour du remplacement et connaissent à leur tour des problèmes mécaniques (moteurs thermiques, essieux) que nous n’attendions pas si tôt avec l’utilisation initiale.

Nous avons également subit de nombreux incidents de causes externes à la SNCF (caillassage, choc avec des voitures ou arbres) qui nous ont également privés de matériels car les dégâts très importants imposent une réparation hors de notre région dans des établissements spécialisés.

Pour ce qui concerne nos causes internes, nous rencontrons également des difficultés pour le recrutement d’opérateurs de maintenance et le recours à l’intérim n’est pas des plus aisé (peu de volontaires) qui permettrait le traitement des problèmes thermiques et mécaniques sur nos parcs (remplacement de moteurs et/ou reprofilage des essieux).

A court terme, nous allons une nouvelle fois réorganiser le fonctionnement des Technicentres (augmentation du travail en horaires décalés) en fonction du personnel disponible, particulièrement pour nos installations sensibles (Tour en Fosse pour le reprofilage des essieux, Vérin en Fosse pour le remplacement des gros organes).

L’ensemble des équipes de la SNCF travaille sur ces sujets mais il faudra malheureusement compter avec des fluctuations de disponibilité dans les mois à venir. »