descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Firminy – St-Etienne – Lyon

plan de la ligne Firminy – St-Etienne – Lyon

jeudi 07 septembre 2017, 20:55

Un point sur la caténaire : à quoi ça sert, comment ça marche ?

par Frédéric Satre

La semaine dernière nous avons eu un incendie d’automobiles près la de caténaire en gare de Rive-de-Gier avec des conséquences majeures sur le trafic de notre ligne. Cela m’amène à vous parler aujourd’hui de cet élément vital et indispensable pour la circulation des trains : la caténaire et la traction électrique.

Je vous en dis plus sur le fonctionnement et l’utilité de tout ça.

Des trains électriques, pourquoi ?

Notre ligne est électrifiée, ce qui fait que la presque totalité des trains de notre ligne sont des trains électriques, bi-courant, qui peuvent fonctionner en 1500 volts ou en 25000 volts. Ou alors bi-mode, c’est à dire qu’ils peuvent fonctionner en traction électrique, 1500 volts (ou même 25 000 volts), et en mode thermique sur une ligne non électrifiée (c’est un peu technique je vous l’accorde).

Le mode thermique c’est un train qui a uniquement des moteurs diesels pour rouler et assurer les fonctions d’éclairage, de climatisation, etc, …

La traction électrique est non polluante, moins bruyante. Elle permet d’avoir beaucoup plus de puissance qu’en mode thermique et donc des trains plus performants, plus rapides et capable d’emmener plus de voyageurs (ou de tonnage pour les trains de fret).

La caténaire

Une caténaire est l’ensemble des câbles situés au dessus des voies, qui permettent d’alimenter les trains en électricité.
Une caténaire est composée de câbles porteurs en bronze ou en aluminium et de câbles conducteurs en cuivre.

Sur notre ligne, on a du courant Haute Tension en 1 500 Volts courant continu mais on trouve aussi des caténaires en 25000 volts alternatif 50 hertz sur d’autres lignes de Rhône-Alpes.

Comment ça marche ?

Le courant électrique suit un circuit. Ce circuit a pour origine la sous-station qui transforme le courant très haute tension ( 90 000 volts à 220 000 volts) venant d’ERDF. Le courant parcourt alors la caténaire. Il est capté par l’engin moteur au moyen d’un pantographe. Le courant ferme le circuit par l’intermédiaire du rail qui revient à la sous-station.

Une caténaire 1500 volts courant continu.

Le pantographe au contact du fil.

Le pantographe  vient ainsi frotter la caténaire grâce à son archet pour capter l’électricité.

La caténaire donne l’impression d’une ligne droite suspendue au dessus des voies…mais si vous l’observez plus attentivement vous découvrirez qu’elle forme un zigzag entre les poteaux. Pourquoi ?

Il s’agit en fait d’une mesure visant à éviter l’usure prématurée des pantographes !

En modifiant sans cesse le point de contact, et donc de frottement de l’archet sur la caténaire, on limite ainsi l’usure de l’archet tout en garantissant une qualité de contact optimale !

Mais selon les saisons, ce contact peut être altéré…

L’été par forte chaleur, la dilatation des caténaires peut provoquer des distensions et perturber l’accroche du pantographe. C’est pourquoi vous entendez souvent ce motif de « Problème caténaire » à cette période.

En hiver, c’est le gel qui peut, en se déposant sur le fil de cuivre, altérer la propagation de l’énergie électrique.

Qui les entretient et les  surveille ?

Les agents en charge de l’entretien de la caténaire sont spécifiquement formés à ce risque électrique et aux conditions de travail bien souvent en hauteur. Ce sont les caténairistes de l’Infrastructure appartenant à SNCF Réseau. On les appelle aussi les « Écureuils » (certainement du fait qu’ils soient perchés en hauteur). Ils travaillent souvent la nuit, là où le trafic est le plus faible et particulièrement dans des périodes dédiées, ce sont des périodes spécifiques où le trafic est totalement interrompu pour pouvoir travailler en profondeur.

Sans caténaire, (donc sans alimentation électrique) impossible pour nos trains de se déplacer !
Les contrôles et les chantiers de remplacement sont donc nombreux et réalisés de nuits lorsque cela est possible pour limiter les conséquences sur les circulations.

Si ce sujet vous intéresse, et que vous voulez d’autres précisions, sur des points techniques, n’hésitez pas à me le dire.