Travaux le week-end de la Pentecôte : interruption du trafic entre Paris Austerlitz et Orléans !

Des travaux au niveau d’Étampes et de Brétigny  et entre Vitry sur Seine et Boisseaux seront effectués les 11, 12 et 13 Juin 2011 (week-end de la Pentecôte).

Aucun train ne circulera du samedi 11 juin à 8h00 au lundi 13 juin à 15h00 entre Paris et Orléans. Le dernier train à circuler le 11 juin est le 14033 (Paris 7h26 – Tours 9h43) et les premiers trains à circuler après les travaux sont le 14046 (Orléans 15h58 – Paris 17h02) et le 14051 (Paris 15h48 – Tours 18h09).

Je vous conseille donc d’avancer ou de retarder votre voyage.

Les trains circuleront normalement entre Tours et Orléans.

Horaires_Paris-Orleans-Tours_

Horaires_Tours-Orleans-Paris_

Partager cet article :

68 commentaires pour "Travaux le week-end de la Pentecôte : interruption du trafic entre Paris Austerlitz et Orléans ! "

  1. Montenegro dit :

    Bonjour,

    Je souhaitais savoir pourquoi la SNCF n’a pas mis en place des moyens annexes afin de permettre à chacun de voyager entre Orléans et Paris.

    En effet le lundi de la Pentecôte est férié mais je ne vais très certainement pas vous apprendre que certaines entreprises utilisent cette journée pour la solidarité pour les retraites.

    Comment ces personnes pourront ce rendre sur leur lieux de travail ?
    De plus est ce que nous aurons 2 jours et demi de forfait supplémentaires ou allons nous payer pour un service absent ?

    Cordialement.

    • Romain Breton dit :

      Merci pour ce commentaire qui fait part des interrogations que plusieurs d’entre vous partagent.

      Je suis tout à fait conscient que le samedi et le lundi de Pentecôte certains doivent aller travailler. La SNCF a d’ailleurs fait le choix de communiquer bien en amont de ces travaux (affichage dans les gares, annonces dans les trains, insertions presse…) pour que chacun puisse s’organiser en conséquence. D’autre part, les clients qui n’ont pas d’autres solutions peuvent emprunter des itinéraires ferroviaires bis depuis Saint Pierre des Corps par exemple.
      Vous évoquez des moyens de substitution, la circulation routière demeure ici longue et compliquée et on ne pourrait garantir une qualité d’acheminement satisfaisante. Nous avons communiqué largement pour que les voyageurs puissent anticiper et reporter leur voyage, c’est également la raison pour laquelle aucune mesure commerciale ne sera faite.

      Encore une fois, il s’agit là de gros travaux d’infrastructure engagé par Réseau Ferré de France qui a décidé de cette date pour massifier les travaux alors indispensables à la remise en état du réseau. Pour limiter au maximum les impacts sur le trafic, les travaux se dérouleront jour et nuit pendant 55 heures consécutives. La période d’interruption des circulations ferroviaires a en effet été ajustée avec le plus grand soin pour permettre la réalisation de ces chantiers, tout en permettant les départs et les retours de ce grand week-end de juin.

  2. david dit :

    Et concernant la prorogation des deux ou trois jours sur les forfaits qui englobe ce week-end de pentecôte que va faire la sncf ?

    • Romain Breton dit :

      Bonjour,

      comme je l’ai dit au dessus, la communication de la SNCF sur ce week-end de la Pentecôte a été réalisée très en amont et largement diffusée laissant aux voyageurs le temps d’anticiper et reporter leur voyage. Ainsi, aucune mesure commerciale de « prorogation » ne sera faite.

      Bonne journée.

    • Amélie dit :

      Enfin, moi personnellement qui ne voyage pas quotidiennement sur cette ligne, et qui avait justement besoin de me rendre à Paris pour le week-end (du samedi matin au dimanche soir), j’ai appris les travaux hier, parce que je passais par hasard en gare d’orléans ! si j’utilise le site voyage-scnf pour consulter les horaires et acheter mon billet, les trains sont marqués comme circulant !
      Résultat je me retrouve à devoir annuler un week-end qui me coûte fort cher sans garantie de pouvoir être remboursée…

  3. Tomodashi dit :

    Bonjour, merci pour cette reponse. La sncf nous a prevenu 2 semaines a l’avance. Cependant cela ne resoud pas le probleme ; comment fait on pour se rendre au travail le lundi 13 juin ? Je ne dispose pas de voiture ou d’autres moyens. Nous ne pouvons pas reporter 1 journée de travail. Ou encore 1 fois c’est aux usagers de poser 1 journée de conges (d’ ailleurs il faut en disposer). Merci de re étudier au moins la question de prorogation de 3 jours sur les forfaits avec votre direction. Merci d’avance pour votre reponse.

  4. MONTENEGRO dit :

    Bonjour,

    Suite à une discussion avec un usager ce soir nous nous demandions si la SNCF prenait à sa charge les frais de transport supplémentaires pour les personnes qui vont être dans l’OBLIGATION de se rendre lundi sur leur lieux e travail malgré les travaux. Car je vous le rappelle il s’agit d’un jours de solidarité.

    Si l’on suit votre logique vous nous obligez à faire orléans – tours en TER puis Tours – paris en TGV afin de que l’on puisse se rendre sur nos lieux de travail.

    Nos abonnements ne fonctionnant pas pour ces trajets comment cela va t’il se passer pour ses usagers ? Vont ils devoirs payer leurs billets de trains et réservations ?

    Après une recherche sur voyage SNCF ces usagers devront faire le voyage suivant pour l’aller :
    7h26 Orléans – 8h18 Tours
    8h24 Tours – 9h23 Paris

    Donc si tout va bien ces personnes pourraient potentiellement être à 10h présentes à leur bureau …

    Pour leur retour ces usagers pourrait faire le trajet suivant :
    18h50 Paris – 19h46 Tours
    20h53 Tours – 22h07 Orléans

    Je pense qu’ils vont vous remercier d’avance de leur départ à 7h de leur domicile (puisque pas de train avant d’après le site voyage sncf) et leur retour à 22h30.

    Cela fait quand même beaucoup de préjudices pour ces usagers oubliés !!!!!!!!!

    • MONTENEGRO dit :

      Je viens de me rendre compte de mon erreur pour les retours … Ces usagers auront le privilège de pouvoir circuler sur des rails neufs !!!!

      Mais une autre question me vient à l’esprit … Allez vous profitez de ces temps off pour nos locomotives et wagons pour leurs donner un petit coup de jeune et installer des prises électriques ?

    • Romain Breton dit :

      Bonjour,

      vous abordez ici un autre sujet qui est celui du matériel. Ce sujet est en cours de discussion avec l’État et vous pouvez être assurée que j’aborderai ce thème dès que nous en saurons davantage.

      Bonne journée.

  5. Frederic dit :

    L’abonnement mensuel ( de 358 euros pour ma part) est valable pour tous les jours sur la période indiquée sur le coupon et pas en fonction du bon vouloir de la SNCF. Cet abonnement c’est un contrat que vous ne respecterez pas.
    Pour rappel : Déjà pour quasiment 1an de retard réguliers pour plus de 90% des voyages, la mesure « commerciale » n’a été que de 9 jours.
    Ce que tout le monde attend c’est surtout l’ouverture a la concurrence qui nécessiterai un vrai rapport client fournisseur et pas ces décisions unilatérales !

  6. camille suzanne dit :

    Bonjour,

    j’étais assez curieuse de voir ce blog « outil de progrès », « plage d’échange (…) et de partage » à en croire le prospectus (car la vocation commerciale de la SNCF est de plus en plus manifeste) distribué dans les trains.
    Mais je doute malheureusement que l’on puisse résoudre les problèmes récurrents (retards, inconfort, vétusté) et ponctuels de cette façon(le week-end de la Pentecôte restera comme jour de démission de la part d’une entreprise -encore-de service public). « Nous avons communiqué largement pour que les voyageurs puissent anticiper et reporter leur voyage », et voilà la question réglée?? Et si je ne peux ou ne veux reporter mon voyage? Et quand bien même, cela signifierait que si l’on nous informe « suffisamment » à l’avance, l’on pourrait supprimer les trains tous les matins?
    Bien entendu, la séparation de l’infrastructure (RFF) et de l’exploitation (SNCF), les multiples modes de financement (région(s), État) permettent de se renvoyer dos-à-dos les responsabilités.
    Aussi je vous souhaite bon courage pour tenter de justifier l’injustifiable.

    Dernière remarque: non, tout le monde n’attend pas l’ouverture à la concurrence. (on peut se permettre de douter de son efficacité en Grande-Bretagne, par exemple) Et si la SNCF était encore un véritable service public, perfomant, avec des tarifs adaptés à chacun, du matériel entretenu, une vraie transparence sur la politique de l’entreprise, voudrions-nous encore l’ouverture à la concurrence?

  7. Reinachter Gilles dit :

    Je vais conforter le mécontentement général par des termes courts et simples: hallucinants de voir supprimer des trains entièrement surtout le 13 juin journée de solidarités soit-disant dont se fout la SNCF à l’encontre de notre classe politique et de la mise en place dans les sociétés. Obligé de prendre un jour encore à nos frais, s’ajoutant à ceux passés des 3 semaines de grèves de 2010 non-dédommagées non plus !! Il semblerait que malgré les 40 milliards engrangés rien ne soit reversé au service des clients.
    Vous imposez et non écoutez. Des travaux soit, et tant mieux, mais autrement menés (nuits) afin de ne pas déranger les services et d’avoir un service minimum…Merci

  8. Romain Breton dit :

    Bonjour,

    Je comprends tout à fait les gênes que peuvent occasionner ces travaux. Toutefois, ces derniers sont engagés et organisés par Réseau Ferré de France (propriétaire et gestionnaire du réseau indépendant de la SNCF) qui les impose à ces dates et avec ces conditions. La SNCF n’envisage alors aucune compensation.
    Ces travaux concernent tout l’axe Paris- Toulouse et 55 heures consécutives sont nécessaires, vous comprendrez que RFF ne peut donc pas les organiser uniquement de nuit.

    Durant cette interruption, aucun transporteur ne pourra alors circuler. Pour limiter la gêne, la SNCF a alors fait le choix de communiquer sur le sujet dès le mois d’avril (communiqués de presse, messages sur internet, informations par les vendeurs, …) afin que vous puissiez vous organiser.

    • Bleue dit :

      J’ai hâte de lire les réponses que vous ferez à Nelson et MONTENEGRO.
      Les abonnés pourront-ils se rendre à Paris via Tours avec seulement leur forfait ???

  9. MONTENEGRO dit :

    Et bien répondez complètement à toutes nos questions et jarretez de les contourner !

    Est ce que les usagers peuvent faire le trajet Orléans – Tours – Paris sans prendre de billet ?

    Puisque le service pour lequel elle paye un abonnement n’est pas disponible (peut importe la faute à qui) vous avez un engagement vis à vis de ces clients … les acheminer sur leur lieux de travail !

  10. camille suzanne dit :

    Bonjour,

    presque plus rien n’est de la faute de la SNCF (puisque c’est de la faute de RFF). Mais cela ne concerne en rien les usagers. En ce cas, la SNCF peut également se retourner contre RFF. La « communication en amont » n’est en aucun cas une contrepartie valable. Que diriez-vous si les usagers décidaient de prévenir qu’ils ne paieront pas pendant trois jours?

  11. Nelson dit :

    Décret n°83-817 du 13 septembre 1983 portant approbation du cahier des charges de la Société nationale des chemins de fer français *SNCF*

    Article 1, annexe En savoir plus sur cet article…
    Modifié par Décret n°99-11 du 7 janvier 1999 – art. 1 JORF 8 janvier 1999
    La Société nationale des chemins de fer français est un élément essentiel du système de transport intérieur français. Ses activités doivent contribuer à la satisfaction des besoins des usagers dans les conditions économiques et sociales les plus avantageuses pour la collectivité, concourir à l’unité et à la solidarité nationales et à la défense du pays. Elle prend à cet effet, en tenant compte des coûts correspondants, toute initiative visant à développer l’usage du rail pour le transport des personnes et des biens.
    Elle a pour missions :
    – d’une part, d’exploiter les services ferroviaires sur le réseau ferré national, dans les meilleures conditions de sécurité, d’accessibilité, de célérité, de confort et de ponctualité, compte tenu des moyens disponibles ;
    – d’autre part, d’assurer, pour le compte de Réseau ferré de France et selon les objectifs et principes de gestion définis par cet établissement public, la gestion du trafic et des circulations sur le réseau ferré national, ainsi que le fonctionnement et l’entretien des installations techniques et de sécurité correspondantes.
    Ces missions sont assurées par la S.N.C.F selon les principes du service public, notamment en matière de continuité et de conditions d’accès des usagers.
    La S.N.C.F. peut en outre offrir, dans des conditions normales de coût et de compétitivité, les prestations complémentaires liées au transport, nécessaires à la satisfaction des besoins des usagers.

    La SNCF assure ces missions selon le PRINCIPE DE SERVICE PUBLIC, notamment en matière de CONTINUITE ET DE CONDITION D’ACCES DES USAGERS ! Le weekend de la pentecôte, il y a donc une rupture de la continuité du service public puisque vous ne proposez pas un moyen de transport alternatif et au même cout pour le client!

    Merci de motiver votre réponse.

  12. Nelson dit :

    Si le trajet via TOURS est à la charge de l’abonné, il est clairement avéré qu’il y a un préjudice chiffré!

  13. Frederic dit :

    Si vous n’êtes pas en mesure de faire circuler les trains cela ne vous a pas empêché de vendre des billets ou abonnements sur la période !! Vous avez vendu des abonnements en sachant pertinemment que ne vous ne feriez pas circuler de trains ! Cela s’appelle une arnaque

  14. Tomodashi dit :

    Bonjour,
    Aucunes réponses précises et claires à toutes les questions posées ni pour ce sujet, ni pour les autres sujets. Je me demande à quoi sert ce blog …. Bien à vous.

  15. Chloé dit :

    La SNCF me révolte en tout point sur ce coup là. Ils font des travaux qui personnellement je dirai ne servent pas à grand chose, donc on nous fais faire de grands détours en passant par Paris Montparnasse puis Saint Pierre des Corps, pour enfin prendre un autre train qui va jusqu’à Orléans ce qui revient à un montant total de 55.30€ l’aller alors qu’il est habituellement d’environs 14€ voir 20€ maximum. Au final, ils saoulent tout le mondent et se font encore plus de thune. Bien la SNCF! Merveilleux!

  16. Bleue dit :

    Franchement, M. Breton, si vous n’êtes pas en mesure de répondre à une question simple et que tout le monde vous pose, à savoir si les clients paieront un surcoût pour se rendre à Paris via Tours ce week-end de Pentecôte, votre blog n’a aucune raison d’être.
    « Des réponses concrètes à [nos] questions » dixit Mme la Directrice… pfffff
    Quel bel « outil de progrés » ce blog…..

  17. Nelson dit :

    Monsieur,

    La politique de l’autruche ne paye pas! Vous jouez la montre et ne répondez pas à des questions pratiques. Et oui, en tant que client nous ne nous posons pas dans la théorie mais bien dans la pratique qui ne fait que retranscrire notre quotidien!

    Rappelez-nous votre fonction dans la grande maison du chemin de fer.

    • Bleue dit :

      En même temps, quand le week-end sera passé…
      « Un lieu d’échanges constructifs »… Ah ah ah

  18. Mathieu dit :

    Et oui, Bleue, la SNCF a les yeux plus gros que le ventre, comme lorsqu’elle s’imagine faire entrer TOUS les clients d’une navette dans un tram…

  19. Nelson dit :

    Les réponses de Romain Breton, responsable relation clients, se font de plus en plus rares!

  20. Mathieu dit :

    Aussi fiable que les trains de son entreprise…

  21. Romain Breton dit :

    Bonjour à tous,

    Je comprends vos différents points de vue et suis conscient qu’une communication même menée en amont ne va pas résoudre les problèmes que provoquent ces travaux.

    Comme je l’ai dit, mais sans doute d’une manière pas assez explicite, aucune mesure commerciale n’est à ce jour envisagée et il n’y aura donc pas de prolongation gratuite de l’abonnement et le coût du voyage par un itinéraire bis (via Saint Pierre des Corps) est à la charge du client.

    Je sais que cela ne va pas dans le sens que vous souhaiteriez et que la gêne pour beaucoup d’entre vous est importante mais c’est là aussi le rôle du blog : échanger sur des sujets difficiles et délicats, connaître votre ressenti sur tous les thèmes et mon rôle est alors d’être le trait d’union entre vous et les différents acteurs de la SNCF. Sachez ainsi que j’ai relayé vos remarques et demandes auprès des acteurs concernés et que je vous tiendrai bien entendu informé des suites.

  22. MONTENEGRO dit :

    Monsieur Breton,

    Les usagers vont donc devoir débourser une centaine d’euros supplémentaires en plus de leur 350 euros de forfait mensuel !!!!! Tout ça pour aller travailler dans des conditions douteuses.

    J’ai réalisé un sondage en garde en demandant auprès de plusieurs personnes de la SNCF et les réponses sont aussi différentes qu’il y a d’individu. En effet certains m’assurent que nous pouvons circuler avec nos abonnements mais sans certitude d’avoir une place dans le TGV, d’autres ne comprennent pas que l’on travaille et encore certains nous incite à payer nos billets mais à faire appliquer le décret n°83-817 du 13 septembre 1983 et donc à nous faire rembourser.

    En résumé la communication de votre blog est à la hauteur de la communication au sein de votre entreprise.

  23. Nelson dit :

    A toutes fins utiles, pour les personnes obligées d’engager des frais de voyage:
    Quelles sont les missions du médiateur de la SNCF ? Il examine et cherche des solutions amiables aux litiges survenus à l’occasion d’un voyage et subsistant après une intervention écrite auprès d’un service SNCF.
    Qui peut le saisir ? Les usagers de la SNCF, confrontés à un litige survenu à l’occasion d’un voyage peuvent saisir le médiateur
    Quand le saisir ? Avant de saisir le médiateur, il faut avoir adressé une réclamation au service clientèle.
    Si la réponse est insatisfaisante ou en l’absence de réponse dans un délai d’ 1 mois, le voyageur peut alors saisir le médiateur de la SNCF
    Comment le saisir ? Par courrier uniquement. Le courrier doit décrire l’objet du litige et être accompagné des justificatifs nécessaires.
    Comment est traitée la demande ?Le médiateur ré-examine le dossier propose une solution.
    Où s’adresser: Médiateur de la SNCF 45 rue de Londres 75008 PARIS

  24. Benoit dit :

    Bonjour, je suis étudiante, je dois absolument rentrer sur Orléans pour le we de Pentecôte, mais j’ai des examens qui se terminent à 13h, comment faire pour rentrer à Orléans ? je n’ai pas le budget pour payer un TGV……..et le train le moins cher (36euros 70) me fait arriver à 20h04 aux Aubrais…et pour des raisons importantes (job étudiant) je dois être sur Orléans à 17h30……….Pourquoi n’avez vous pas mis en place un système de Bus? J’utilise la ligne PArs-les Aubrais toutes les semaines et pas une il n’y a aucun soucis (retard, trop de voyageurs, pas de places assises,…..) durant le voyage. Vos campagnes d’information ça ne fait qu’une semaine que j’en ai entendu parler. Le service SNCF laisse à désirer.

  25. Tomodashi dit :

    Bonjour,
    Sachez que si ce blog est uniquement pour vous faire connaitre
    notre « ressenti sur tous les thèmes », cela ne sert absolument à rien. Les « différents acteurs de la SNCF » sont déjà au courant de tous les problèmes sur cette ligne ; ce qu’on attend c’est des résultats et des échanges positifs avec des arguments précis. Et croyez moi ce n’est pas une compensation de 5 euros sur un abonnemenent de 350 euros ou une prolongation des abonnements de 2-3 jours qui vont nous changer la vie ! Mais c’est dans vos responsabilités …
    Concernant le week end prochain, un minimun était d’autoriser les abonnés de prendre l’itinéraire bis – via Saint Pierre des Corps, gratuitement avec leur abonnement … Si vous faites une estimation des frais associés pour la SNCF, vous allez vous rendre compte qu’on est entrain de discuter pour pas grande chose …
    En attendant, les usagers vont devoir faire façe à des problèmes : lundi matin j’ai trouvé une place par terre (et encore j’ai eu de la « chance » !), mardi matin, le train n’est pas rentré à la gare d’Orléans et puis 15 minutes de retard (cause annoncée : pas de locomotive). Bien à vous.

  26. Nelson dit :

    Qui est responsable de la rupture de la continuité du service public, ce n’est pas l’abonné! et pourtant vous lui demander d’engager des frais supplémentaires alors qu’il est titulaire d’un titre de transport valable sur le trajet concerné. Pourquoi, la SNCF ne se retourne-t-elle pas contre RFF ? Un avocat se fera une joie de se saisir d’un tel dossier et engager une action en remboursement des frais Orléans- ST Pierre des Corps – Paris!

    Vu l’abondance des réponses de Monsieur le Responsable relation clients, l’imprécision de ses rares réponses, je vais prendre exemple sur la SNCF, c’est à dire faire la GREVE … de ce blog!! Mon intérêt pour cet espace d’échanges sera ainsi à la hauteur de la qualité des réponses de sont soit disant animateur, c’est à dire proche du néant.

  27. Yann dit :

    Encore une fois, comme toute grande entreprise, quand ils sont en tord, ils appliquent la méthode de l’autruche et ne souhaite pas s’exprimer (ou alors rabâcher le même message inutile).

    Il est sur et certain, que devant la justice, la SNCF ne garantissant pas l’un de ses décrets, les usagers gagneraient. Mais au bout de combien de temps?
    Exemple du jeune handicapé tombé sur les voies il n’y a pas si longtemps. La SNCF n’a pas voulu répondre aux médias, la mère a porté plainte, mais dans combien de temps cela sera-t-il réglé?

    Alors oui, les travaux sur les voies sont nécessaires !
    Oui pour qu’ils soient conduit au mieux, il faut tout couper sur une certaine période.
    Oui la pentecôte est le meilleur moment.
    Mais non, les usagers n’ont pas a payer plus pour un itinéraire bis, cela est à la charge de la SNCF (comme lorsqu’une liaison est coupé à cause d’un retard, et si le prochain train est le lendemain, ils se doivent d’héberger le client).

    La solution d’un Bus aurait été excellente, pourquoi ne pas en avoir mis en place?

    Encore une fois, ce sont les usagers qui ont les idées. Et nous nous demandons ce que font les employés de la SNCF… Pensent ils à leur future grève?

    L’association AUTTOP qui milite depuis Janvier dernier n’a toujours pas été écouté, et notre grève de présentation du bon de transport perdure, je vous invite à les rejoindre. Plus nous seront, plus nous aurons de chance d’être écouté (à défaut de la SNCF ce seront les médias)

    bon courage aux travailleurs de la Pentecôte

  28. Sylvie dit :

    Bonjour

    Moi je viens de découvrir la fermeture des voies..
    Je devais passer le week end à Orléans et du coup, j’ai pris un Billet TGV Strasbourg-Paris non remboursable!! ET en allant voir les horaires de TER… bingo c’est fermé et l’argent de mon billet.. dans la poche de la SNCF..

    Bon, moi c’était pour des vacances mais pour les gens qui travaillent c’est inadmissibles de ne pas faire d’offre commerciale!!
    Et dire que ce type de chose va arriver jusqu’en 2017!!
    Bon courage à tous

  29. Nelson dit :

    Bonjour,

    Sans vouloir vous apprendre votre métier Monsieur le responsable relations clients mais peut être pour vous donner une leçon de communication, je vous informe que les abonnés de la ligne Orléans-Paris peuvent voyager gratuitement via St Pierre des corps puisque les agents de la gare d’Orléans ont reçu des instructions écrites pour délivrer des réservations gratuites pour le TGV Tours-Paris; l’abonnement Orléans-Paris autorisant les abonnés à voyager gratuitement entre Orléans-St Pierre des corps-Paris. Cette dérogation étant valable uniquement pour les abonnées Orléans-Paris.

    Informations prises ce matin auprès d’un agent commercial de la gare d’Orléans.

  30. R37 dit :

    Je pense surtout que RFF devrait une bonne fois pour toute assumer son rôle de gestionnaire du réseau plutôt que laisser la SNCF faire face à ses clients.
    Vu l’ampleur des travaux, il aurait peut-être mieux valu faire cela en semaine? Couper les voies du lundi au mercredi, ç’aurait peut-être été une bonne idée finalement.
    Tout le monde râle parce que le réseau vieillit. A tous les donneurs d’idée qui se sont exprimés plus haut, il fallait faire quoi?

    • Montenegro dit :

      Mettre en place des solutions alternatives comme des bus ou la gratuité pour le périple Orléans – Tours – Paris par exemple.
      Nous sommes ravie que RFF et la SNCF se préoccupe de ses voies mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un service public et que la continuité de ce service est indispensable pour un certains nombres d’usagers.

  31. Nelson dit :

    R37, les différents intervenants ne critiquent pas les travaux ou la date d’intervention mais tout simplement le manque d ‘information de la SNCF à l’égard des abonnés sur la prise en charge du trajet Orléans – Paris via St Pierre des Corps ou sur la mise en place de bus de substitution; Relisez les différents posts! Est-ce normal de payer un titre de circulation mensuel et subir une exclusion de 3 jours?

    Il fallait peut être communiquer plus clairement à l’égard des clients, titulaires d’un abonnement mensuel; le responsable relation clients déclare que le trajet Orl-Paris via St Corps est à la charge des abonnés alors qu’en gare d’Orléans, un agent commercial dit le contraire ?

    En outre, après 2 jours de travaux et d’absence de trafic, la SNCF est incapable de faire partir le train 14057 à l’heure, en raison de difficultés de préparation le train à 15mn de retard!

  32. R37 dit :

    Bonsoir Nelson,

    Cela fait quand même quelques semaines que les travaux sont annoncés par voie SNCF (annonce, affichage…), par voie de presse (locale, régionale) et même via certaines organisations syndicales. Que faut-il de plus?

    Peut-être faut-il envisager que l’agent commercial s’est trompé? A force de subir lui aussi les divers incidents et de devoir répondre aux clients excédés, il a peut-être eu une réponse commerciale qui n’était peut-être pas la bonne pour faire cesser une situation délicate face à des clients. Certes c’est son travail, mais à force…
    Nous subissons des retards, tous, que l’ont soit client ou agent.

    Je vous concède que subir une exclusion de 3 jours sur un abonnement peut être dérangeant, mais un public large a été avisé. Quelle perte financière cela représente-t-il?

    Enfin, le 14057 a subi 10 minutes de retard, c’est certes gênant mais est-ce si grave 10 minutes? Le 14071 qui part après lui en a subi 1h30 et je vais vous donner le motif : un train de fret d’une autre compagnie qui ne respectait pas les normes de gabarit a bloqué le trafic parce qu’aucun train ne pouvait le croiser (au moins 3 trains SNCF touchés). Le motif officiel c’est difficulté de gestion du trafic…beau non?

    J’entends et je vois de plus en plus de gens mécontents d’un service (SNCF ou autre) mais ils continuent à utiliser le service, aussi mauvais soit-il. Pourquoi? Est -ce du masochisme?

    • Montenegro dit :

      Et oui R37 10 minutes x 2 et cela 5 jours par semaine c’est gênant car nous perdons au moins une heure de notre temps. Pensez vous que nous pourrions demander à payer ces quelques minutes en moins sur nos abonnement ???
      En effet tous les usagers sont des masochistes qui jubilent à l’idée de se faire au moins 1h20 de transport chaque matin pour se rendre sur leurs lieux de travail si la SNCF leur permet. Je pense que vous ne percevez pas l’obligation économique qui nous pousse à aller travailler sur paris sans pouvoir y vivre.

  33. Yann dit :

    Tiens, on retrouve un discourt absurde : celui de R37.
    Surement un agent SNCF…

    10 minutes de retard c’est un retard (surtout que le client précise 15 minutes, encore 5 minutes qui s’envolent par magie?)
    Et un retard est un retard, en cas de rendez vous, cela est préjudiciable. Nous payons pour un service, et il devrait être parfait, donc à l’heure. Vu le prix qu’on paye…

    Et le discourt absurde, ce sont les 2 dernières lignes :
    « J’entends et je vois de plus en plus de gens mécontents d’un service (SNCF ou autre) mais ils continuent à utiliser le service, aussi mauvais soit-il. Pourquoi? Est -ce du masochisme? »

    Pourquoi? Et bien tout simplement parce qu’on en est souvent tributaire. Pas forcement de permis (ou alors perdu à cause de tous ces radars automatiques et n’empêchant pas les accidents). Transport en commun, qui sert à tout le monde. Plus écologique que la voiture. Le prix du pétrole en constante hausse. Ancienne entreprise public (et étant citoyen français, il est normal que nous l’utilisions). Enfin, sans concurrence, nous n’avons pas trop le choix, nous ne pouvons pas aller voir ailleurs si le service est meilleur… Regardez un peu comment cela se passe dans la téléphonie ou l’internet.
    Vous voulez d’autres raisons Mr « je suis tributaire de tous ces clients car sinon je n’ai pas de paye à la fin du mois? » Car oui, sans ses clients, la SNCF ne vivrait pas. Et vous n’auriez pas de boulot.

    Alors comme on dit, le client est roi, traité les ainsi, plutôt que de les prendre pour vos portefeuilles. Nous sommes clients, nous payons pour un service. Si ce dernier est mauvais, il est normal que nous râlions. Je suis certain que si votre plat est froid dans un restaurant, vous allez vous plaindre au serveur.

    • R37 dit :

      Dans le raisonnement de l’absurde, je rebondis sur votre propos concernant l’ouverture à la concurrence dans la téléphonie. N’y a-t-il pas eu des preuves d’entente illicite entre les 3 opérateurs? oncurrence libre et non faussée?

      En tout cas, merci Yann, grâce à vous je vais pouvoir manger ce soir. Je dois faire quoi alors, mettre un cadre à votre gloire au dessus de mon lit et vous prier matin et soir? Ce sont aussi mes impôts qui font circuler les trains (les trains d’équilibre du territoire sont financés comment?).

      Etonnant de constater que dès qu’on est cheminot on ne peut être qu’absurde. Heureusement que vous, Yann, Saint Client, vous avez la sainte parole avec vous. en tout cas merci de m’avoir recadré.

    • Montenegro dit :

      PROVOCATEUR …

    • Yann dit :

      Oui, vraiment un provocateur…
      Et non, encore heureux que tous les agents SNCF ne sont pas comme vous, j’en ai croisé des très sympathique, qui critiquaient la SNCF avec nous.

      Mais Mr R37, j’espère que vous ne faite pas grève, car vous défendez bien trop une entreprise qui fonctionne bien mal.

      En réponse : TRAVAILLEZ

    • R37 dit :

      désolé, je travaillais….j’ai pas pu lire avant.
      Yann, je serai intéressé de vous rencontrer pour discuter avec vous et pourquoi pas autour d’un café.

    • R37 dit :

      devant des clients je ne peux QUE défendre l’entreprise, ça s’appelle respecter son employeur, celui qui me verse un salaire.

      La critique, je la garde pour l’interne en espérant, peut-être est-ce utopique, faire évoluer les choses dans le bon sens pour les clients et pour les salariés.

    • Yann dit :

      Désolé, je n’ai pas de temps à vous consacrer en buvant un café avec vous.
      En fin de compte vous défendez puis critiquez l’entreprise, vous savez bien jongler…
      Personnellement, si quelque chose ne va pas dans mon travail, je sais très bien critiquer aussi bien en interne qu’en externe, c’est ce qu’on appel l’honnêteté.

    • R37 dit :

      Il est certain que critiquer devant un écran est beaucoup plus facile…

  34. Charlotte dit :

    Non à ce niveau là c’est pas provocateur « provocateur » … c’est juste « triple buse » !

  35. R37 dit :

    merci Montenegro

  36. Frederic dit :

    Bonjour a tous (sauf a ce monsieur de la SNCF qui ne répond jamais aux questions)

    Je vous engage tous a porter plainte, en effet ce week end de Pentecôte n’était pas un incident mais des travaux planifiés de longue date. La SNCF ayant connaissance de cette interruption de service a volontairement décidé de taire cette infirmation lors de vos renouvellements d’abonnement. Il s’agit donc là d’une arnaque organisée.
    La vente de services imaginaires est je crois interdite !

  37. Frederic dit :

    Il est tout a fait normal de trouver que 15′ de retard ce n’est pas très grave surtout pour un cheminot !
    Abonnement 0€ et en 1ère !! Manquerai plus que ça qu’ils râlent !!

    • R37 dit :

      Bonsoir Frédéric
      En quoi bénéficier d’une carte de circulation est choquant quand on travaille à la SNCF? Est-ce plus choquant qu’un salarié qui touche l’intéressement, que le commercial qui dispose à sa guise d’un véhicule de société avec une carte Total, le salarié EDF qui paie 10% de sa facture, l’employé du secteur bancaire qui bénéficie de prêts à taux préférentiels, le salarié d’un constructeur automobile qui achète un véhicule de la marque à tarif préférentiel et j’en passe.
      Vous travaillez où? Aucun avantage en nature ou financier dans votre secteur?
      Si ça vous tente, SNCF recrute fort en ce moment, il y a sûrement un métier fait pour vous. Renseignez-vous

    • R37 dit :

      heu…ma carte est en seconde classe, je me suis fait avoir alors?

    • Frederic dit :

      Non aucun avantage, il faudrait arrêter de penser que dans le privé on est augmenter tous les ans ! C’est le public ca. Les augmentations dans le privé c’est au moment ou vous signez un nouveau contrat apres avoir démissionner !
      Et pour info votre avantage pour qq qui a un salaire moyen représente de 15 a 30% de son revenu !!

    • Frederic dit :

      Aux aubrais ceux qui descendent et vont ailleurs que vers la sortie avec leur petit gilets fluo descendent des wagons de premières !

    • R37 dit :

      Peut-être, à condition de l’utiliser.

    • Yann dit :

      Moi, ce n’est pas le fait qu’ils aient la gratuité des transports qui me choque, c’est qu’ils aient la retraite bien avant les autres…

  38. Nelson dit :

    Il est pas là le Monsieur de la SNCF qui gère le contact avec les pigeons de clients ? Il est peut être en grève ?

  39. Romain Breton dit :

    Bonjour à tous et merci pour les commentaires pertinents et utiles au débat de certains…

    Il semblerait que la discussion ait été détournée du sujet initial. Je peux comprendre l’engouement que peut susciter ces sujets mais cet espace n’est pas dédié à ces sujets mais à la vie de votre ligne. Il existe d’autres lieux pour aborder ces thèmes comme SNCF Opinions et Débats dont voici le lien : http://debats.sncf.com/

    Ceci étant dit, je voudrais revenir sur ce week-end de Pentecôte. Les travaux se sont bien passés : ils ont débuté et terminé à l’heure. Du coup la pointe de départ en week-end et les retours ont pu être assurés dans de bonnes conditions.
    Evidemment, les trains après cette longue interruption, étaient très pleins mais tout le monde a pu rejoindre Paris sans souci ou presque. En effet, à 18h15 un « choc anormal » en gare d’Ivry sur Seine est venu briser cette belle reprise. Le doute a été levé assez rapidement mais a entraîné des retards tant au départ de Paris qu’à la montée vers Paris.
    Les équipes en gare étaient renforcées et ont pris en charge les clients de façon efficace.
    Nous avions la possibilité d’utiliser des bus pour gérer les aléas. Attention, ce n’était pas un moyen de substitution et ces quelques bus n’avaient pas d’heures précises de départ.

    Ensuite, concernant la prise en charge du billet pour les abonnés empruntant l’itinéraire bis via St Pierre des Corps ; effectivement, les guichets d’Orléans et des Aubrais ont pris la liberté de faire bénéficier à ces abonnés de la gratuité de ce voyage par l’itinéraire bis.
    Ceux d’entre vous qui n’ont pu en bénéficier et qui ont pris en charge le coût de ce billet peuvent envoyer une lettre de réclamation, avec les justificatifs de ce voyage et de leur abonnement, au service national de relations clients d’Arras (Service relations clients SNCF 62973 ARRAS Cedex 9).

  40. Nelson dit :

    Les guichets d’Orléans et des Aubrais n’ont pas pris la liberté de faire bénéficier à ces abonnés de la gratuité de ce voyage par l’itinéraire bis mais ont appliqué des instructions écrites! Par cette phrase essayez vous de justifier vos informations erronées diffusées sur ce blog.

    • Romain Breton dit :

      Bonjour Nelson,

      La communication sur le blog n’était pas erronée : reporter votre voyage ou emprunter l’itinéraire bis à vos frais. C’est le message que la SNCF a transmis sur tous les canaux de communication (affiches, internet, médias, etc).
      Après, en opérationnel, des mesures exceptionnelles et d’urgences ont été prises :
      • la mise en place de bus qui ne partaient qu’une fois le nombre de voyageurs suffisant.
      • la décision au niveau des ventes d’Orléans et des Aubrais d’appliquer une tarification spéciale uniquement pour les abonnés forfait qui ne pouvaient faire autrement (un document écrit a alors en effet était fait par les responsables vente pour en informer les vendeurs).

      En aucun cas ces deux options ne pouvaient être la règle générale dans la mesure où une promesse d’acheminement dans des conditions satisfaisantes ne pouvait être assurée.

  41. camille suzanne dit :

    Bonjour,

    le week-end de la Pentecôte est passé, sans qu’à aucun ni RFF ni la SNCF n’aient assumé leur responsabilité: le sujet peut sembler clos. Cependant, au lieu d’échanger des propos provocateurs et stériles, il me semble plus judicieux de porter plainte (comme l’a suggéré l’un des intervenants plus haut). Mais surtout une action collective aurait plus de poids. Quoiqu’on en pense, les cheminots ont des moyens d’actions (pétitions, rassemblements, manifestations) dont les usagers pourraient s’inspirer…

  42. Yann dit :

    Camille, à la fin de l’hiver dernier, nous avions essayé des actions montrant notre mécontentement (grève de présentation du forfait)

    Très peu de personne ont suivi, les luttes des usagers semblent toujours aussi fébriles.

  43. Nelson dit :

    Bonjour,

    Je pense que vous avez fait volontairement de la désinformation en orientant les abonnés vers la débrouille alors qu’ils étaient titulaires d’un titre de transport valide. Votre objectif étant surement de limiter le coût du transport des abonnés sur Paris en TGV.

    En votre qualité de responsable relations clients, il est impossible que vous ne puissiez pas être au courant des mesures décidées, je vous rappel votre post:

     » Romain Breton -7 juin 2011 à 17 h 05 min ·(…) Comme je l’ai dit, mais sans doute d’une manière pas assez explicite, aucune mesure commerciale n’est à ce jour envisagée et il n’y aura donc pas de prolongation gratuite de l’abonnement et le coût du voyage par un itinéraire bis (via Saint Pierre des Corps) est à la charge du client. »

    Encore une fois , le manque de transparence ne rapprochera pas la SNCF de ses clients.

    En outre, pourquoi ne pas communiquer sur les retards à 5mn comme votre homologue de la ligne Paris-Amiens ?

  44. Chanteloup dit :

    Moi je travaillais le samedi et le lundi, j’ai du donc 2 jours de vacances…