Mobilité sans contact: bientôt une réalité?

 
 
Voici un article du Monde du 3 décembre sur les engagements de SNCF et de la RATP qui s’inscrivent dans des projets de développements de technologies  sans contact.  Bonne lecture.
La RATP, la SNCF, Orange et Gemalto, le spécialiste mondial des cartes SIM, ont décidé de s’associer pour lancer une solution logicielle standardisée afin de mettre en œuvre la mobilité sans contact. Le laboratoire d’essais sera l’Ile de France dan sun premier temps mais l’entreprise vise à terme la possibilité de l’étendre à l’ensemble de ses activités.
Pour en savoir plus, je vous invite à lire  l’article de presse.
Partager cet article :

9 commentaires pour "Mobilité sans contact: bientôt une réalité? "

  1. Victorien45 dit :

    Bonjour Laurent,

    N étant pas abonne je suis reste sur ma faim.
    Le début est en tout cas accrocheur.

    Bonne journée
    Victorien

  2. JJ dit :

    Bonsoir aimable clientèle et aimables cheminots!
    Et c est sensé faire arriver les trains à l heure? Et peut être panser les plaies de Brétigny? Je trouve que la SNCF gaspille beaucoup de temps et d argent à courir derrière du bricolage pseudo-innovant! Et la wifi dans les wagons? Ça me semble prioritaire non? Rien à cirer du sans contact si au final je suis toujours en retard! Et les remboursements se feront ils sans contact eux aussi? Ou un cheminot viendra t il me remettre un pti bulletin de retard dans une ptite enveloppe pour ensuite envoyer ma demande par les PTT?
    Bonne soirée à tous.
    Un aimable client

    • g dit :

      +1
      C’est fait pour ménager les nerfs des voyageurs bloqués en pleine voie? Comme les pianos en gare pour adoucir l’attente de ces trains qui, décidément, ne démarrent pas?

  3. Nina dit :

    A Hongkong, les trains arrivent à l’heure !!!
    En France, on n’en est encore pas là. Mais, promis, le pays va rattraper son retard.

    Ca ne va rien m’apporter et cela ne va pas réduire le retards des trains donc sans intérêt, copie à revoir en vous focalisant sur la ponctualité !!

    Prenez exemple sur le Japon:

    Japon: trains et métros de Tokyo, précis comme une montre suisse
    Par Afp, le 18/09/2013 à 10h09
    Des centaines de stations, 26 millions de passagers transportés chaque jour, une propreté étonnante, un personnel serviable et une ponctualité quasi-parfaite: bienvenue dans les trains et métros de Tokyo.

    « Nous avons une marge de cinq secondes sur les heures fixées » pour chaque arrivée et départ, les rames se succédant selon les cas toutes les deux ou trois minutes. S’il y a un retard, il faut le rattraper « , explique le conducteur Shunsaku Hagita, 27 ans.

    « Le métro fait partie intégrante de la vie quotidienne à Tokyo. Ce niveau de sécurité et de ponctualité est attendu par nos passagers », renchérit Shogo Kuwamura, un porte-parole de Tokyo Metro, groupe qui reçoit la visite de nombreux représentants de compagnies étrangères envieuses.

    La ville a deux opérateurs de métro, Tokyo Metro et Toei Subway, mais leurs réseaux croisent ceux tout aussi complexes d’une myriade de sociétés ferroviaires dont les employés et conducteurs mettent le même point d’honneur à être à l’heure, et de bonne humeur. C’est que le moindre écart de temps sur une ligne peut avoir un redoutable effet boule de neige sur l’ensemble du trafic et provoquer de dangereux agglutinements dans les stations où s’enchevêtrent plusieurs lignes.

    • JJ dit :

      Merci aimable cliente Nina

      Des amis m ont vanté, ce week-end, les transports en commun du Japon. Même les cars sont à l heure, y compris au plus profond du pays!! Et les chauffeurs sont élégants (à vos dictionnaires aimables cheminots et si vous voulez des exemples votre aimable client est à votre service), polis et serviables (bis). Ils sont présents, pour vous aider, pas pour user et abuser avec mesquinerie de leur petits pouvoirs.
      Bonne soirée aimable clientèle et aimables cheminots.

    • Benoit S. dit :

      Nina juste une petite rectification dans vos propos « En France, on n’en est encore pas là », il faut plutôt dire « En France, on n’en est PLUS là ». Il y a quelques années, la SNCF était une référence en terme d’horaires mais ça c’était avant 😉

  4. Alex dit :

    Bonjour,
    Ce matin j’ai finalement pu acheter mon billet avec des bons d’achats cadeaux difficilement obtenus. Je cours donc au guichets de PA pour acheter mon fameux billet (qui au passage à pris 20€ entre temps). Là je tombe sur Antoine, très gentil, de bon conseil et vraiment très très patient. Il a du recommencer 2 fois le décompte des bons suite à une erreur, la bonne blague étant qui faut qu’il note les numéros de tout les bons un par un (8 chiffres) avec à chaque bon 4 cliques pour revenir au formulaire du suivant! Un oubli de saisi obligeant de tout recommencer à 0!
    Bref, 20 mn plus tard j’ai eu mon billet…
    Je veux bien que l’on parle de « sans contact », mais quand je vois des choses comme ça je pense qu’il y a de la productivité à gagner ailleurs bien plus facilement…
    En tout cas merci Antoine et bon courage!!
    Alex

  5. CeDe dit :

    J’ai trouvé ça sur Youtube.
    A visualiser avec plaisir… Et surtout au second degré : http://www.youtube.com/watch?v=SkEvnrNPPps&sns=em
    J’aime la mention « diffusion interne à la fin du film ». Il faut être dans la com et ne jamais prendre le train pour être convaincu des messages passés.

    Et helas Laurent. Ce matin TGV 8809, 7h54, départ voie 5 à Montparnasse. Et encore les sas de contrôle en mode ‘Passage libre’. J’aurai difficilement un avis sur l’utilité des portillons, ou alors la gare choisie n’est pas la bonne.

    J’aime encore le retour d’expérience sur les portiques Thalys avec le constat ‘les trains partent avec 20 min de retard en moyenne et encore on ne contrôle pas tous le monde’. Si on reprend les échanges du blog, c’était déjà ce que nous annoncions…

    Si SNCF veut remplir ses trains, économiser de l’argent et diminuer la fraude, elle devrait écouter ses clients plutôt que les politiques et les cabinets de conseil !

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Cede
      je suis à Montparnasse ce matin et je rencontre le chef de projet des cabs, je le verrai par moi même et si vous avez des questions, je transmets.
      Bonne journée