les observations de Pierre après 1mois d’utilisation de la ligne Paris Orléans

Pierre est un fin observateur et un véritable passionné du ferroviaire alors comment lui refuser de partager sa vision de la ligne Paris Orléans après un mois d’observation?

Je vous transmets donc ce récapitulatif. Je ne partage pas 100% de ses observations et je m’en expliquerai mais Pierre a le mérite de vouloir transmettre ses constats et ouvrir ainsi la conversation avec les autres abonnés de la ligne.

Merci donc à Pierre pour ces observations, n’hésitez à nous faire part de vos commentaires sur le texte ci-joint.

Laurent

Les observations de Pierre:

Bonjour à tous.

Après une interruption de deux ans et demi, je suis de nouveau un usager régulier de la ligne Paris – Orléans depuis le 1er janvier. Ecrivant régulièrement des articles pour la presse ferroviaire et ayant d’ailleurs en projet un sujet sur la ligne Paris – Orléans à paraître d’ici l’été prochain, je suis de près la situation de notre ligne. Je profite donc de mes trajets pour noter tout ce qui va, ou ne va pas et je me permets de vous faire part ici même de mes premières observations après un mois de voyages quotidiens.

Commençons d’abord par quelques statistiques :

– Trains empruntés : 44

– Trains parfaitement à l’heure : 22 (certains avaient même parfois 1 ou 2 minutes d’avance)

– Trains ayant subi un retard supérieur à 3 minutes : 11

– Trains ayant subi un retard supérieur à 10 minutes : 4

– Taux de ponctualité à 3 minutes : 75 % (taux utilisé par la plupart des exploitants ferroviaires européens)

– Taux de ponctualité à 10 minutes : 90,9 % (celui utilisé par la SNCF)

– Retards cumulés : 2h32min

– Nombre de contrôles : 21

– Taux de contrôle : 47,7 %

Faisons maintenant le tour de mes diverses observations.

Les horaires :

L’horaire est désormais certes cadencé avec des départs relativement réguliers, mais c’est loin d’être parfait. Partout en Europe, en dehors de l’Espagne, une relation comme Paris – Orléans bénéficierait d’au moins un train toutes les heures tout au long de la journée et toutes les demi-heures en heures de pointe. Pour la pointe, on y est. Mais pour les heures creuses on a généralement une fréquence d’un train toutes les deux heures, avec parfois ensuite deux trains qui se suivent, puis de nouveau un trou de deux heures. Ce n’est pas très rationnel, surtout en milieu de matinée où la clientèle loisirs souhaite se rendre à Paris pour le déjeuner, ce qui au passage permettrait aussi de meilleures correspondances avec les nombreux trains et TGV qui partent des autres gares parisiennes en début d’après-midi. Et que dire du dimanche matin, où le premier train pour Paris part d’Orléans à 9h28 et le soir, où en semaine il n’y a aucun train au départ de Paris entre 20h26 et 23h07.

L’infrastructure

L’accident de Brétigny l’a révélé, l’état des voies ferrées françaises en général et de celles de notre ligne en particulier, n’est pas bon et cela ne fait qu’empirer. Il y a désormais, outre le ralentissement à 100 km/h à Brétigny, celui d’Etampes (100 km/h également) et pour les trains autorisés à 200 km/h, celui à 160 km/h de Toury, vitesse qu’il est d’ailleurs question d’abaisser à 100 km/h pour tous les trains et cela au moins jusqu’en 2020 (cette dernière information a été donnée sur le site de passionnés de chemins de fer Linéoz par un cheminot travaillant à la conception des horaires). Cela a donc des conséquences néfastes sur les temps de parcours, qui ne cessent d’augmenter et sur la ponctualité. Ainsi il faut désormais 56 minutes pour aller de Paris aux Aubrais pour un train autorisé à 200 km/h et 59 minutes pour un train limité à 160 km/h. C’est donc quatre minutes de plus qu’il y a quelques années. On n’en est pas encore au point de Paris – Le Havre (2h05 en 2015 contre 1h45 en 1975 et 1h55 en 1934) mais ce n’est vraiment pas glorieux.

Le matériel roulant

Les rames Corail sont toujours là et elles le seront sans doute encore pour un bon moment. Le ministère des transports a confirmé que des annonces sur l’avenir des trains Intercités seront effectuées le 17 février. Un appel d’offres pour de nouvelles rames sera sans doute lancé à cette occasion, mais je doute fortement que notre ligne sera concernée. Enfin, on peut toujours rêver.

Cela étant dit, les voitures Corail ont la chance d’être particulièrement robustes et ne posent pas de gros soucis en dehors d’une accessibilité pas vraiment aux normes actuelles et des portes d’accès des salles au comportement parfois erratique. Le confort de roulement est toujours très bon et si on a la chance d’avoir une ancienne voiture apte au trafic international (celles qui ont le marquage « RIC » à l’extérieur), on dispose d’un espace plus généreux pour les jambes. Par ailleurs, par rapport à la période 2011 – 2013 où j’ai déjà été client de la ligne, il me semble que la propreté intérieure a fait de nets progrès et cela mérite vraiment d’être souligné. Par contre, à l’extérieur c’est tout le contraire. Les voitures et plus encore les locomotives sont vraiment sales. Certaines sont même recouvertes d’une couche de crasse repoussante. On retrouve régulièrement les mêmes machines et force est de constater que la plupart d’entre-elles n’ont pas vu une seule fois la machine à laver au cours du mois. Côté fiabilité des locomotives, celle-ci est plutôt bonne, avec un seul problème, que l’on aurait sans doute pu éviter si on n’avait pas effectué l’essai de freins à la dernière minute. Un autre point noir concerne la composition de certains trains, dont le nombre de voitures a été réduit, y compris en pointe. Cela n’est pas sans poser quelques problèmes, d’ailleurs signalés régulièrement dans ce blog. On est souvent à la limite de capacité sur des trains tels que le 3917, le 14071 et surtout le 14044, avec plus aucune place disponible, voire parfois avec des voyageurs debout. Six voitures, c’est vraiment trop juste. Pour le 14044, que j’ai emprunté récemment, j’ai évoqué le problème avec un contrôleur qui m’a répondu : « on n’arrête pas de faire des rapports pour signaler le problème mais rien ne bouge ».

La ponctualité

Pa rapport à l’automne 2015, le mois de janvier a été plutôt calme avec un seul très gros incident dû à un accident de personne. Pour ma part, ayant des horaires de travail décalés, je suis passé au travers et je n’ai eu à déplorer que quatre retards supérieurs à dix minutes. Par contre, ce qui est rageant, c’est que la plupart des retards subis auraient pu être évités :

– Passage à Etampes sur voie lente juste derrière un RER-C alors que ce dernier aurait pu aisément être retenu trois ou quatre minutes à quai pour nous laisser passer (son horaire jusqu’à Paris est assez détendu et permet de rattraper un tel retard, je l’ai testé à deux ou trois reprises en décembre en prenant justement ce RER).

– Blocage à l’arrivée à Austerlitz pour permettre à une locomotive « haut le pied » (circulant seule sans être accrochée à un train) de retourner vers les voies de garage. Je ne pense vraiment pas qu’il s’agissait d’une circulation prioritaire par rapport à notre train rempli de voyageurs.

– Attelage de la locomotive au train et essais de freins réalisés à la dernière minute, peu avant le départ, spécialité de la gare d’Austerlitz qui continue malheureusement de perdurer.

– Et le plus bête de tous le samedi 30 janvier pour l’IC 3917 de 19h07 : A 18h55 on s’aperçoit que la locomotive a été envoyée par erreur sur la voie 7 alors que la rame se trouvait sur la voie 14. Remontant le quai pour aller m’installer, je suis passé à côté du conducteur juste au moment où celui-ci était au téléphone pour demander où était cachée la locomotive et j’ai donc entendu la conversation. A bord du train, il nous a ensuite été annoncé que le retard au départ était dû « à des difficultés dans la préparation du train ». C’est sûr que sans la locomotive il va marcher beaucoup moins bien ! Cela étant dit, je tiens à féliciter le conducteur qui a ensuite tout fait pour rattraper le retard en effectuant une accélération « canon » à la sortie de Bibliothèque François Mitterrand et en maintenant la vitesse maximale autorisée au km/h près sur tout le parcours (merci les applications GPS des Smartphones qui donnent notre vitesse). Le train avait 13 minutes de retard au départ de Paris mais plus que 7 minutes à l’arrivée aux Aubrais, soit un temps de trajet de 52 minutes pile, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Bravo Monsieur.

Sinon, globalement, pour le moment, la ponctualité me parait meilleure que pendant la période 2011 – 2013. J’espère que cela va continuer car c’est vraiment le point sur lequel les voyageurs sont le plus sensible.

Relations avec les agents SNCF, contrôles et informations données aux voyageurs

Les voyageurs sont en contact direct avec les contrôleurs et avec les agents des gares. Pour ma part, à une exception près, je dois dire qu’au cours du mois de janvier, je n’ai eu que de très bonnes relations avec les agents SNCF rencontrés au cours de mes trajets, que ce soit dans les trains ou dans les gares. Il est vrai que l’absence de gros retards, pour lesquels on n’a aucune information sur les causes et sur l’évolution de la situation, aide aussi au maintien de bons rapports. Cela étant dit, une nouvelle génération d’agents est apparue, composée de personnes plutôt avenantes, alors même que des anciens, également fort sympathiques sont toujours là et c’est bien agréable. Pour les contrôles, ils ne sont pas encore assez nombreux, même si pour ma part, en utilisant majoritairement des trains circulant en heures creuses, j’ai un taux de contrôle plus élevé que la moyenne (environ une fois sur deux). Quel contraste avec la ligne de Transilien « R » que j’ai empruntée pendant deux ans et où je n’ai eu que deux contrôles en six mois !

Les annonces sont parfois aussi longues que mon post d’aujourd’hui. Je sais qu’il y a Vigipirate. Mais il n’y a qu’à la SNCF où l’on vous rappelle de ne descendre d’un train que lorsque celui-ci est à l’arrêt et dans une gare équipée d’un quai. Quel contraste avec les Chemins de fer Fédéraux suisses où les annonces se résument à « prochain arrêt Berne » avec en plus, pour les trains internationaux, les principales correspondances et leur quai de départ, ce qui est au demeurant bien plus utile. Sinon pour la qualité de l’information en cas de situation perturbée, ce n’est pas encore parfait mais il y a eu quelques progrès récemment comme le prouve l’exemple du double suicide du 19 janvier.

En ce qui concerne le blog de la ligne, celui-ci s’est nettement amélioré depuis qu’il est animé par Laurent Niquin. En cas de problème, il se renseigne auprès de ses collègues pour répondre à nos questions, ce qui n’était pas le cas de son prédécesseur. Certes, il est obligé de transmettre les messages officiels de sa direction et ses réponses ne nous paraissent pas toujours satisfaisantes. Mais on va dans le bon sens. Pourvu que cela dure même si je réprouve les messages du style « le nombre de places vendues a été réduit de 140 pour faire face à cette réduction de capacité ». En clair, la SNCF préfère perdre 140 clients (à plus de 20 € aller simple, cela fait tout de même plus de 2 800 €) plutôt que d’adapter la composition du train au nombre réel de voyageurs potentiels : « A nous de vous faire préférer la voiture » et donc de perdre de l’argent et des clients ! A ce sujet, il me semble d’ailleurs qu’en moyenne il y a globalement moins de voyageurs qu’autrefois dans les trains de la ligne. Je serais curieux de connaître les chiffres de fréquentation de 2012 par rapport à ceux de 2015, avec outre le chiffre global, celui du nombre d’abonnés. Est-ce dû aux suites de l’accident de Brétigny, aux multiples problèmes de régularité de la ligne, ou encore aux attentats de janvier et novembre 2015 qui auraient entraîné une diminution sensible de la clientèle « Loisirs » ? Je n’en sais rien, mais j’ai vraiment le sentiment que le nombre de voyageurs a diminué.

En conclusion, je vais jouer au professeur et je donnerai l’appréciation suivante : « En progrès mais peut mieux faire. Poursuivez vos efforts ».

Bonne journée et à bientôt sur la ligne Paris – Orléans

Amitiés

Pierre

Partager cet article :

51 commentaires pour "les observations de Pierre après 1mois d’utilisation de la ligne Paris Orléans "

  1. Richard M. dit :

    J’adore « où était caché la locomotive » MDR

    • Pierre B. dit :

      Bah, ce n’est rien, elle n’était pas très loin. Et ensuite, le mécanicien a tout fait pour rattraper au maximum le temps perdu.
      Il y a une dizaine d’années les anglais ont fait bien pire.
      Ils ont cherché une locomotive pour trains de fret pendant plusieurs semaines !
      Elle a finalement été retrouvée grâce à un passionné de trains qui l’a aperçue traînant sur une voie de garage dans une gare de marchandises du côté de Sheffield…

  2. JJ dit :

    Tout ça pour dire « peut mieux faire »! Je ne suis pas féru de train et cette conclusion là j aurai pu la faire sans realiser le moindre test. En résumé : Oui oui prend le train! Quelle perte de temps et d argent!!Une fois de plus la Sncf s’éparpille….mais qu’ ils se concentrent sur leurs missions au lieu de nous infliger un article pareil….
    Un aimable client

    • Pierre B. dit :

      Bonjour
      JJ si je puis me permettre je ne sais pas si vous êtes 1 aimable client, mais à titre personnel je trouve que globalement vos messages au ton pour le moins ironique sont parfois à la limite de la politesse que ce soit envers la SNCF ou envers les autres voyageurs.
      Je suis moi-même client de la ligne et bien qu’aimant les trains je ne suis pas le dernier à critiquer la SNCF quand cela ne va pas.
      Pour les problèmes de ce matin je vais voir cela dans 1 demi-heure car je prends le 14050.
      Cela étant dit je vous souhaite tout de même une bonne journée.
      Pierre

    • JJ dit :

      Cher et aimable Pierre. J accepte votre avis volontiers. Je suis plus insolent que ironique. Je vous l accorde j ai une fâcheuse tendance à l’ irrévérence. Je suis aimable aussi (la SNCF me le dit aussi souvent qu il y a un retard, une surpression, une absence inopinée d’un agent….). Mais vous me faites déraper à nouveau!!! Admettez tout de même que cet article enfonce des portes grandes ouvertes! Il y a des trains à l heure, en avance, en retard et supprimés….des scoops des scoops des scoops !!!
      Un aimable et non moins insolent client.

    • JJ dit :

      Pour conclure, voir le canard enchaîné, article publié le 03/02/16 à 11:47 :
      « La fissure à l’origine de l’accident de train à Brétigny-sur-Orge avait été repérée dès 2008 par la SNCF, affirme « Le Canard Enchaîné. Négligence de la part de la SNCF ? Le « Canard Enchaîné » affirme que la fissure à l’origine de l’accident de train de Brétigny-sur-Orge – qui a fait sept morts le 12 juillet 2013 – avait été repérée dès 2008 par l’opérateur ferroviaire. »
      Et je vous cite :
      « En conclusion, je vais jouer au professeur et je donnerai l’appréciation suivante : « En progrès mais peut mieux faire. Poursuivez vos efforts ». »
      Je vous souhaite une bonne soirée.

    • joris dit :

      Ce n’est vraisemblablement pas la même fissure. Mais peut-on demander à un canard d’être expert en ferroviaire ?

  3. moichi dit :

    En panne dans le 14034 depuis 1h30. C est long. La locomotive qui devait venir nous aider à 8h00 n arrivera qu à 8h30. Même les secours sncf ont du retard…

  4. moichi dit :

    En panne dans le 14034 depuis 1h30. C est long. La locomotive qui devait venir nous aider à 8h00 n arrivera qu à 8h30. Même les secours sncf ont du retard…

  5. nico dit :

    Laurent
    Quitte à être lourd tant que rien ne sera fait, 6 voitures pour le 14044 de ce matin…

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Nico
      ce que j’ai besoin de savoir, c’est combien de personnes debout à bord et est ce que toutes les voitures sont pleines car on le sait, les voitures de tête sont pleines alors qu’il reste parfois des places en queue. C’est cet élément qui me fait défaut et c’est pourquoi on interroge quotidiennement les chefs de bord.

    • nico dit :

      Euh Laurent, il manquerait plus que je fasse le boulot de la sncf là ! Le train est archi bondé, cela est signalé par plusieurs d’entre nous (Pierre notamment) ainsi que les cdb, cela devrait suffire à déclencher une action non ? Mais comme d’habitude la sncf gagne du temps et epuise nos nerfs…

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Nico
      Je ne vous demande pas de faire notre boulot mais mon rôle à moi est d’émettre les alertes quand il y a des dysfonctionnements. Je ne peux pas à moi seul les résoudre, il me faut donc des éléments factuels pour faire bouger les lignes. Toutes les informations mises bout à bout, les vôtres, celles des CDB permettent des avancées.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Nico
      Pour le 14044, après moult discussions sur ce qu’il est possible de faire et de ne pas faire, voici comment nous allons procéder pour qu’il ne soit plus en suroccupation. A partir d’aujourd’hui, une voiture complète n’est plus mise en vente sur ce train. Nous avons chaque jour environ 150 personnes non abonnés sur ce train, beaucoup devront emprunter une autre circulation désormais puisqu’il sera moins proposé au guichet ou sur voyagessncf.com. Une solution plus radicale est envisagée au 1er juillet et consistera à le renforcer chaque jour de la sesmaine de 3 voitures supplémentaires, pour des contraintes techniques, on ne peut pas le mettre en place avant cette date.

  6. moichi dit :

    Et voilà 8h45 et rien…

  7. davidl dit :

    Je voyage depuis 10 ans sur la ligne Orleans-Paris. Je prends régulièrement un abonnement forfait mensuel (parfois au guichet, parfois au distributeur). Lorsque mon forfait est échu, je profite, pendant une période de 2 mois, de la possibilité de prendre des billets Fréquence à 50%. ce jour, un contrôleur m’a opposé que mon forfait était valide pour avoir ce type d’avantage hors j’ai l’ancien forfait au tarif dégressif et que je ne pouvais pas bénéficier de cette possibilité. Il a été incapable de m’expliquer pourquoi. Je suis client depuis 2006 et pendant toutes ces années, je n’avais jamais eu de problèmes lors des contrôles. Pouvez-vous m’éclairer ? Merci par avance. J’ai failli avoir une amende comment lui prouver la validité de cette règle.

    • eric dit :

      bonjour David
      j’ai eu aussi ce genre de désagrément : j’ai du expliquer au controleur que mon forfait échu pouvait aussi servir à acheter un billet demi tarif…un pb de formation pour les jeunes recrues ???

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour davidl
      votre question peut intéresser beaucoup de clients dans la même situation, je vais en profiter pour partager l’information auprès de chacun. Indiquez moi dans quel train vous vous trouviez et quel jour et je ferai parvenir à cet agent la particularité de l’abonnement échu qui vous donne effectivement droit à des billets à 50%.
      Merci de votre retour

    • davidle dit :

      Bonjour monsieur Niquin je reviens vers vous pour le problème du forfait échu il s agissait du train Orleans paris de samedi 30 janvier départ 19h28 d Orleans

  8. moichi dit :

    2 heures et demie que l on a pas bougé.
    Alors l arrivé estimée entre 10h00 et 10h30, ce n’est plus faisable.
    Je vais devoir poser au moins la matinée
    Y a pas intérêt d avoir que 5 euros en indemnité

  9. LMe45 dit :

    Ils ne vous ont pas transféré sur un autre train ?
    Il y a pourtant des TER qui passent par Toury.

  10. Cristyn24 dit :

    Bonjour à tous,

    Pierre,

    Tout d’abord pour ma part, je vous remercie de cet article complet… même si nous ne sommes pas forcément en adéquation avec vos horaires décalés, votre article a le mérite de relater des faits qui dans la majorité sont valables pour tous nos trajets !!

    Et puis, puisque vous donnez dans la presse ferroviaire et qu’un article se prépare semble t’il, c’est peut-être justement l’occasion de se faire entendre… et surtout de se faire connaître auprès d’autres médias… en effet, notre ligne et plus globalement toutes celles de la Gare d’Austerlitz sont les parents pauvres que l’on cache et dont on ne parle jamais dans nos médias !!

    Laurent,

    Pour passer, à autre chose de moins agréable… je sais que l’incident que je vais évoquer concerne le blog TER mais ma question est tout de même commune :

    – Hier vers 18h20 : arrachage de caténaire au passage du TER de 18h15 en direction de Vierzon (entre Lamotte Beuvron et Nouan le Fuzelier) = un trafic totalement interrompu dans les 2 sens…

    –> POURQUOI aucune annonce n’a été faite dans les Intercités (notamment le 14063 où nous étions) afin que nous puissions éventuellement prendre des dispositions aux Aubrais… ??

    Conséquence, une attente de + de 2h à Orléans avant qu’une décision soit prise d’être acheminés en taxis avec retour vers 21h30 pour la plupart… car il semblerait encore une fois que la « Toute Puissante Autorité de TOURS » ait mené la danse et n’en ait fait qu’à sa tête :
    – en ne relayant pas les informations auprès des contrôleurs des Intercités qui arrivaient à Orléans d’une part,
    – en laissant dans le flou total les usagers mais aussi les agents SNCF en gare d’Orléans d’autre part (dixit un agent d’Orléans « je n’arrête pas d’appeler Tours et ils me raccrochent au nez…!! »)

    J’aurais même tendance à dire qu’il existe une certaine incompétence à gérer les situations de crise dans ce service tourangeau dont nous avons l’impression qu’il joue avec les nerfs des voyageurs !!

    Bonne journée à tous !

    • Marie dit :

      Bonjour Laurent,
      j’avais la même question que Cristyn24 : hier soir j’ai raté ma correspondance à Orléans et me suis rabattue sur le TER 60520 de 19h38 pour Paris… Et j’ai eu la surprise d’entendre la CdB nous annoncer que les voyageurs à destination de Paris pouvaient changer aux Aubrais pour l’IC 3918… alors qu’il avait déjà 2h de retard ! Je ne comprends pas qu’elle n’aie pas eu l’info, alors que la situation était connue depuis un bon moment.
      Les CdB sont-ils à ce point coupés du monde pendant leurs trajets ?
      Marie

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Marie, je vais à la pêche aux infos…

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour Marie, bonjour Christine
      j’ai sollicité le centre de Tours afin qu’il m’éclaire sur l’information que vous m’avez transmise. Il s’avère que le COP a mobilisé toutes leurs ressources pour trouver des solutions de prises en charge et intervenir au plus vite sur l’arrachage des caténaires. Tous les trains directement impactés ont reçu l’assistance et l’information qui ont permis aux clients de patienter, d’être pris en charge et d’être informés seulement ce travail et ses ressources ont occulté le reste des autres circulations. Les ASCT des trains encadrants n’avaient effectivement pas reçu l’alerte sur leur smartphone et se sont trouvés démunis. J’ai fait part de vos remarques afin qu’elles soient prises en considération lors d’un prochain incident.
      La situation sera analysée et toutes les décisions prises lors de cet incident seront décortiquées afin de mieux répondre à l’avneir à vos besoins.
      Bon week end

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Christine
      j’ai transmis votre commentaire au centre de Tours, cela peut nous permettre de déceler une carence dans notre communication, je reviendrai vers vous

    • Marie dit :

      Bonjour Laurent,
      merci pour votre retour. En note positive, hier soir la même mésaventure a eu lieu et cette fois le CdB a eu l’info et prévenu les voyageurs du 60520 qu’il valait mieux rester dans ce train plutôt que de prendre l’IC 3918 en retard. (Enfin, l’aspect positif concerne la communication, pas le fait que ce train ait encore des problèmes !)
      Marie

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Marie
      merci pour cette information, j’espère que grâce à vos témoignages, nous nous améliorerons sur la communication. Chefs de bord et clients sont parfois logés à la même enseigne et c’est bien regrettable!
      bonne soirée

  11. Antony dit :

    Bonjour,

    J’étais dans le 14034 ce matin, quand il est tombé en panne (4h de retard, arrivée à 11h40 à Austerlitz).
    Concernant l’incident lui même, je trouve qu’il a été plutôt bien géré par le CdB, qui faisait de son mieux pour nous tenir informé de la situation. Dans le principe, les packs petits déjeuner à l’arrivés étaient les bienvenus.

    Maintenant, pourriez vous nous indiquer ce qu’il en est d’un éventuel dédommagement pour les clients forfait Annuel ? Comment est-il calculé et comment en bénéficier ?

    Merci,
    Antony

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Antony
      vous avez du recevoir une enveloppe garantie ponctualité à l’arrivée de votre train 14034 ce matin, il vous suffit de la renvoyer accompagnée de la copie de votre forfait et du bulletin de retard. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez vous rendre en gare ce soir à l’accueil ou l’on vous la remettra. La garantie ponctualité s’effectue par palier et au prorata du montant du voyage. Vous pouvez consulter lesmodalités de la garantie ponctualité en allant sur ce site.
      Bonne soirée

  12. victorien45 dit :

    Bonjour Pierre,

    Pour les heures creuse mieux a mon sens avoir peu de train mais qu’ils soient
    plein plutôt que fréquent et a circuler vides.
    Par contre je vous rejoint sur le dimanche matin pour se promener a Paris
    je préférait en profiter un peu plus longtemps que maintenant.

    Pour la vitesse a toury, la situation s’est pas mal amélioré car il n’y a pas si longtemps de cela
    on passait au ralenti voir a l’arrêt avec des problèmes de signalisation, de joints d’isolation
    ou de rails cassés.

    Pour les voitures corail, elles sont certes robustes, mais elles ont quand même quelques soucis de connectiques (de sono entre autre) qui rend le chef de bord soit aphone soit syllabique voir remplacé par un vol de bourdon continu quand sa se met a dérailler.

    Pour la propreté intérieurement je partage que c’est propre, pour l’extérieur je pense que les travaux des voies participent a la crasse. Il y a régulièrement ce dernier mois des malins qui profitent de l’occasion
    pour faire passer leur message, ou leurs dessins.
    Par contre la crasse cache parfois quelques tags a la bombe de peinture bien moches,
    c’est dommage de les avoir car certaines locomotives ont de belles décorations.

    Pour la ponctualité c’est le jour et la nuit entre novembre/décembre et janvier, il y a nettement moins de retard et moralement sa fait du bien excepté le 14036 que je n’est pas encore eu le lisier d’avoir a l’heure
    cette année. Quand on ne perd pas de temps en route, on l’a perdu au départ d’Orléans.

    Pour les annonces mieux vaut tout préciser, je pense que si elles sont aussi longues et détaillées, c’est qu’il y a surement eu un précédent bien que cela paraisse logique d’attendre l’arrêt du train et son arrêt complet avant de descendre.

    Coté information en situation perturbée pour finir, sa commence a s’améliorer même si certains soirs il y a quelques loupés comme hier soir et la chute de caténaire que j’ai découvert en descendant du train a coté de celui de limoges bloqué a quai.

    bonne soirée
    Victorien

  13. Jiu dit :

    Bonjour,

    Quelques chiffres pour le 14036 en 2016
    Trains parfaitement à l’heure : 1 et encore
    – Taux de ponctualité à 3 minutes : 0.5 % (taux utilisé par la plupart des exploitants ferroviaires européens)
    – Taux de ponctualité à 10 minutes : 1,5 % (celui utilisé par la SNCF)
    – Taux de ponctualité à 20/25 minutes: 98%

    Il y a quelques années en prenant ce train j’arrivais à prendre le rer CIME de 8h08, maintenant je suis heureux quand j’ai celui de 8h24 (1 fois par mois). Je dois donc prendre le CIME de 8h38. En gros, en 3/4 ans la SNCF m’a fait perdre 30 minutes chaque matin…

    • Jiu dit :

      Bonjour Laurent,

      Bonne nouvelle ce matin, le 14036 est arrivé à 8h10. Bon ce n’est toujours pas à l’heure mais s’il arrive à cette heure là toute la semaine je signe direct !

      Sinon cela fait plusieurs jours que j’ai l’impression que les trains ralentissent plus qu’à l’habitude vers Etampes, la limitation a 100 km/h est-elle toujours active ? Ce n’est peut etre qu’une impression.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Jiu
      oui la limitation à Etampes est toujours en vigueur jusqu’au remplacement de l’appareil à la fin de l’année 2016
      Bonne journée

  14. eric dit :

    Bonjour
    il y a 10 ans, je prenais le train de 7h38 et j’arrivais avant 9h au bureau…désormais le 7h06 me fait parfois arriver à la même heure !…dans 10 ans, je prendrai peut être le 6h35 ?

    • Victorien45 dit :

      Constat identique cela fait 2 ans que je ai définitivement abandonné le 14038 pour le 14036
      Les retards a l arrive y ont complément contribues.

      Victorien

    • Benoit S. dit :

      je prends de plus de plus en plus souvent le 14034 pour ma part habitué au 14036 et même le 14034 est en de plus en plus rempli donc je ne suis plus tout seul, idem pour le soir de plus en plus souvent le 19.07 donc ça énerve un peu de voir la situation se détériorer et que personne ne cherche à l’améliorer côté SNCF.

  15. Benjamin H dit :

    Bonsoir,
    Abonné Salbris / Paris, les conditions de transport se sont considérablement dégradées depuis le début de l’année.
    Le vendredi soir, le 3917 est bondé ! Je n’ose imaginer les week end précédant les vacances.
    Idem le dimanche après midi avec le 3916. 3 voitures de moins et des dizaines de personnes avec enfants debout !
    Que se passe t’il ?

    • Benoit S. dit :

      si le 3917 est bondé cela peut-être dû à al suppression du 18.57 dont les voitures sont désormais utilisées pour le Paris-Bordeaux. Notre ligne est déficitaire et on supprime les trains les plus utilisés, suite à une étude très poussée. Les clients ont été invités (conseil via le blog) à utiliser le 18.27 ou le 19.27, ils ne devraient pas utiliser le 19.07 car tout le monde le sait nous avons tous des horaires flexibles. Par contre le service communication ne travaille plus dès 16.00 le vendredi eux n’ont pas à s’ajuster.

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Benjamin
      oui le 3917 par effet de report est très chargé, notre responsable desserte effectue très régulièrement des comptages à bord et ajuste le nombre de billets en vente sur ce train afin que personne ne voyage debout. Je n’avais pas de retour spécifique sur le 3916 du dimanche, je lui transmets votre commenataire.
      bonne journée

  16. Victorien45 dit :

    Bonjour Laurent,

    J ai laisse tombe le 3917 vendredi,
    10 minutes avant le départ il était plein.

    J ai la chance de finir 1h plus tôt le vendredi
    Et j en perd le bénéfice au final car après a orleans
    je ne tombe plus dans la pointe du soir aussi. Domage.

    Victorien

  17. jm dit :

    Bonjour Pierre,

    Pour une ancienne voiture apte au trafic international (celles qui ont le marquage « RIC » à l’extérieur…
    Où peut-on lire ce marquage ? J’avoue que mesurant 1m90, je privilégie ces voitures. Elles sont toutes avec des portes vertes et avec des tables au niveau des carrés 4 places. Mais il y a aussi des voitures à portes vertes mais sans tables et avec moins de place pour les jambes.

    Merci

    • Laurent Niquin dit :

      Bonjour JM
      effectivement, les voitures RIC sont aptes à l’international mais sont susceptibles d’avoir été rénovées, du coup vous n’avez pas nécessairement le même écartement des sièges dans toutes les voitures pourtant logotées RIC. Je vous suggère plutôt de repérer le terme B10 tu sur la jupe des trains qui signifie que vous avez moins de sièges disponibles dans la même voiture que sur une voiture B11 avec donc plus de place pour les jambes.
      Bonne soirée

  18. Mike dit :

    Bonjour à vous !

    « Et que dire du dimanche matin, où le premier train pour Paris part d’Orléans à 9h28 et le soir, où en semaine il n’y a aucun train au départ de Paris entre 20h26 et 23h07. »

    Encore une fois et sans aucunes réponses de personnes de la sncf et voyant que nous sommes beaucoup a être impacté par le dimanche matin ainsi que par un vide de train en soirée , je me demande pourquoi rien , absolument rien, n’est proposé aux usagers quotidien ou non de cette ligne ??!!!

    • Julien M dit :

      Merci Laurent

    • Laurent Niquin dit :

      bonjour Mike
      le sujet du trou de desserte le soir a été maintes fois abordé et fait l’objet d’âpres discussions, je ne peux malheureusement rien annoncer tant que les négociations entre transporteurs n’ont pas abouti. Pour le dimanche matin, en revanche, il n’y a pas de projet de faire circuler un train plus tôt.
      Bonne journée

    • Mike dit :

      Bonjour Laurent

      Merci de m’avoir répondu.

      Pour le dimanche matin,j’imagine que la SNCF a fait une étude sur ses clients avant de supprimer un train du jour au lendemain ?

    • Laurent Niquin dit :

      Mike
      Intercites ne prend pas la décision de supprimer un train pour pénaliser ses clients, quand on décide de modifier un horaire, c’est par ce que nous avons une contrainte qui nous y oblige, plages travaux incompressibles, sillon réclamé par une autre activité, équité entre transporteurs…Dans l’idéal, on construirait le plan de transport pour répondre uniquement aux besoins des clients, dans la réalité, les contraintes techniques entre transporteurs sont tellement drastiques que l’on obtient que des compromis.

    • Benoit S. dit :

      Mike j’ai remonté ce problème à Sean Clarin depuis des semaines lors d’un repas et sa réponse a été simple : personne avant moi ne l’avait informé. Quand je lui ai parlé de l’étude de l’existant avant la suppression il n’était pas en mesure de me répondre, par contre il m’affirmait que j’étais le premier à lui commniqué le fait que des personnes ne pouvaient plus aller travailler et qu’on privilégait le loisir (train utilisé pour aller à Bordeaux) au travail (impossoble de travailler sur Paris le matin via voie ferroviaire)

    • Mike dit :

      Merci Laurent et merci Benoit !

      Passez le bonjour a Sean Clarin et dites lui que nous sommes beaucoup dans ce cas et que le travail dominical n’est pas marginal! Et que peut être, un OUI BUS qui partirai a 7h00 d’Orléans le dimanche matin serait par exemple une solution de remplacement …….

      Bonne fin de journée 😉

    • Benoit S. dit :

      Bonsoir Mike , n’hésitez pas à communiquer en groupe directement à la SNCF et surtout gardez des traces de vos plis pour éviter qu’ils puissent dire qu’ils ne savaient pas….de simples études en amont auraient permis d’éviter ces tracas. On y arrivera un jour à faire comprendre que chaque décision a des impacts, j’ai confiance 🙂