24

Au technicentre de Paris Austerlitz (Masséna) : un point sur les vendredis soirs, le matériel, la grève

Comme je vous l’avais annoncé, je me suis rendue au technicentre de Masséna hier pour une visite (c’était la première fois que j’y allais) et aussi et surtout dans l’idée de vous apporter des réponses sur un certain nombre de sujets.

Le technicentre, pour rappel (même si un grand nombre d’entre vous le sait déjà) c’est l’endroit où se déroulent la maintenance des rames (préventive ou inopinée), la préparation et l’acheminement des trains en gare.

Sur les métiers du technicentre

Je vous raconte tout ça de façon très simplifiée et je n’aborde pas tout car on pourrait en parler beaucoup plus longuement et d’ailleurs, quelques heures de visite ne suffisent pas pour tout découvrir ;-).

Avant cette visite je n’imaginais pas le nombre d’intervenants qui y travaillent ! On peut citer entre autres les agents de la maintenance, les agents de conduite manœuvre qui acheminent les locomotives et les rames, les services de nettoyages, les agents en charge de toute la programmation des entrées et sorties mais aussi, vous l’imaginez bien, de l’adaptation en cas d’incident.

Les marges de manœuvre sont limitées et on se rend vite compte que le moindre « couac » peut créer un effet boule de neige…

Il existe 2 métiers liés à la conduite. Le premier, ce sont ceux qui conduisent des rames voyageurs (vos trains avec des conducteurs de lignes) et le second, ceux qui acheminent les rames entre le technicentre et la gare (ce dernier est moins connu, ce sont les « conducteurs manœuvre »).

Les conducteurs de manœuvre accompagnent le mouvement des rames tout au long de leur journée (acheminement des voitures en gare puis de la locomotive, réalisation des essais de freins, transfert des rames vers le site de maintenance pour réparation ou stationnement…).

Et c’est là que ça se complique… le nombre important de voitures face au dimensionnement du site de maintenance rend difficile le mouvement des rames.

Ci-dessous, un exemple de transbordeur qui permet de déplacer les voitures d’une voie à une autre lors de la préparation des rames : 

les difficultés du vendredi soir, les réparations en cours, la grève

Il faut savoir que tous vos trains du soir sortent de Masséna. Sur le blog, vous parlez souvent des vendredis soirs. C’est en effet plus compliqué à ce moment là car il y a plus de trains mais avec autant de personnel. Tout est planifié pour fonctionner correctement sauf que le moindre aléa va créer les situations difficiles que vous rencontrez… Et les aléas sont courants en ce moment !

Il y a clairement une question d’organisation globale derrière cela (organisation du technicentre de Masséna et de l’Escale de Paris Austerlitz, plan de transport des différentes lignes dont les lignes Transiliennes…). Notre direction le sait. Une étude est actuellement menée dans ce sens sur plusieurs mois et va déterminer les actions à mettre en place derrière.

Actuellement, beaucoup de voitures sont toujours en réparation (entre 83 et 90). Vous allez me demander comment c’est possible ? En fait, en temps normal, environ 60, 70 voitures sont en attente de maintenance. Sauf que les réparations qui remontent à l’épisode neigeux (et oui, c’est déjà loin pourtant…) n’ont toujours pas pu être réalisées complètement.

Et la grève ne permet pas de résorber ce retard, faute de personnel. Le mouvement est extrêmement suivi au technicentre et… tous les jours (donc même en dehors des 2 jours annoncés). Les intervention sur les voitures prennent donc énormément de retard et il faut composer avec le matériel restant…

Voilà pour ce point sur le matériel. J’espère que ça répond à quelques unes de vos questions sur le sujet. N’hésitez pas si vous souhaitez des précisions.

Partager cet article :

24 commentaires pour "Au technicentre de Paris Austerlitz (Masséna) : un point sur les vendredis soirs, le matériel, la grève "

  1. Pif dit :

    Bonjour,

    Vous nous présentez les problématiques. Je les entends… Mais c’est quoi les solutions prises pour améliorer la situation ? Je ne les ai pas lues.

    • Ludivine Mantin dit :

      Malheureusement Pif, je crois qu’il va falloir déjà que la grève cesse puis que nous ayons les conclusions de l’étude en cours pour que des solutions efficaces soient trouvées… ça ne veut pas dire que rien est fait en attendant mais on voit bien que pour l’instant la situation ne s’améliore pas. J’aimerai vous donner une solution miracle…

    • Electryon_45240 dit :

      Pif a tout à fait raison.
      De plus, il ne s’agit pas d’un problème arrivant seulement le vendredi.
      J’en veux encore pour preuve hier soir :
      Le train de 17h40 (14063) est parti à plus de 18h20
      Dans le même temps le train de 18h13 (14065), lui est parti vers 18h15, comme dit dans un post plus tôt.
      Chose totalement incompréhensible.
      Encore un autre manque de confiance vis-à-vis du Technicentre, la semaine dernière, une voiture avait ses portes qui ne se fermaient pas. Le Technicentre ne pouvait-il pas s’en apercevoir avant, alors que sur l’application mobile SNCF, nous avions déjà l’information de ce problème.

      En attendant une solution « miracle » pour le rétablissement de ces lignes délaissées au profit du tout TGV.

  2. Nico1299 dit :

    Soucis du vendredi ? Mais faites donc le trajet au quotidien et vous allez vite voir que c’est tous jours qu’il y a problème
    Grèves ou non

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Nico1299, vous avez raison, c’est peut-être pas clair dans mon article, il s’agit bien de tous les jours !

    • Tchou-tchou-Use dit :

      En fait, c’est tous les soirs, de 17h à 18h15. Dès qu’il y a plus d’un train à faire partir, tout déraille… Pour la 4e/5e puissance mondiale, cela laisse rêveur.

  3. CART dit :

    Je pense que l épisode neigeux à bon dos… on ne peux pas dire que nous ayons eu un hiver très rigoureux. A tout cassé 1 semaine avec au plus haut 10 cm de neige… Je pense que nous avons connu pire dans les années 2010…
    Non, arrêtons la plaisanterie… c est juste de la désorganisation orchestrée… des ressources mal affectées… Des personnes qui veulent démontrer leur pouvoir de nuisance. Il est anormal que la direction de la Sncf n est pas pris plus tôt des mesures radicales avant d en arriver à cette situation de blocage… cela fait des années d inaction . Il n y a aucune excuse raisonnablement recevable.

  4. Emilie qui n'en peux plus non plus dit :

    Si je comprends bien vous préférez mettre des milliers de personnes en retard plutôt que de prévoir suffisamment de personnel? Les « aléas » comme vous les appelez durent depuis des mois et bizarrement ils ont souvent lieu à la même heure! Pour qui prenez vous les voyageurs? C’est une mascarade! Des mois que ça dure et visiblement nous allons attendre des mois avant que vous mettiez une solution en place? C’est aberrant de lire des choses pareilles, nous n’avons aucun recours et vous le savez bien. Notre seule possibilité est de subir. Combien de temps qu’on nous sort cette sempiternelle rengaine « En raison d’une absence de locomotive… » bla bla bla! C’est consternant

  5. Benoit S. dit :

    Désolé Ludivine, on attendait un peu plus de transparence de votre part et non une action communication. Autant je ne nie pas les problèmes des agents du technicentre, autant chaque voyageur a ses propres problèmes sauf que le voyageur s’adapte et communique. Le problème des vendredis est visible depuis septembre donc bien loin des épisodes de neige et touche autant les arrivées tardives que le refus de communication dans l’application ou par haut-parleur dans la gare, l’effectif est insuffisant, il n’y a pas d’étude à faire juste constater. L’arrivée tardive des rames (même quand elles sont à quai….)est clairement un prolongement de la grève absolument non évoqué dans votre article. Particulièrement déçu par cet article.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Benoit S., je comprends tout à fait que cet article ne soit pas satisfaisant car en effet je ne peux apporter la solution…par contre j’évoque bien les problèmes organisationnels et la grève qui est très suivie chaque jour…qui fait que les locomotives arrivent tardivement.

    • Stéphane Ascoët dit :

      Je suis d’accord avec Benoit. Merci pour l’effort, mais hélas cet article n’apprend rien que nous ne sachions déjà.

  6. Dine45 dit :

    Le train de 7h26 avec ses 6 voitures seulement on en parle ? Dernier train du matin à partir pour Paris, un jour de vacances pour notre zone, avant une semaine avec des jours fériés. Bien joué !

  7. Peha dit :

    Bonjour Ludivine,

    si vous avez un problème organisationnel, c’est donc de la responsabilité de Laurent Posnic non ? donc il attend quoi pour faire bouger tout ça et faire en sorte que le management soit meilleur afin de moins impacter les usagers ? car ce n’est pas nouveau, vous le savez, et vous n’avez jamais rien fait depuis des années.

    Ce genre d’article, à part mettre en « lumière » vos erreurs ne sert à rien car ça nous frustre d’autant plus qu’aucune solution n’apparaît dans votre article comme le dit justement Pif.

    moins de blabla et plus d’actions ?

    nous attendons toujours la communication officielle sur le blog pour le dédommagement de 50% pour tous les usagers de la région centre comme a pu le confirmer M. Coursier et Mme. Cagneaux (contrairement aux mails reçus qui indiquent qu’on aura 30%)

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Peha, oui je sais c’est frustrant… pour moi également !

      Sinon je suis sur les strarting Blocks pour les mesures commerciales, j’attends les derniers ajustements et la mise en ligne sur le site TER 😉 La demande de remboursement démarre le 20 mai, on est dans les temps.

    • Woam dit :

      Bonjour Ludivine,
      Quels sont les usagers concernés par remboursement?
      Je n’ai pas reçu de mail, comme évoqué ci-dessous.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Woam, pour résumer cette réduction s’adresse à tous les abonnés mensuel d’avril (travail/ forfait/ Optiforfait/ Annuelys) + abonnées hebdomadaire pouvant justifier d’au moins 14 jours d’abonnement dans le mois, cela vous aide?

  8. Pif dit :

    Bon courage à tous en ce jour de grève :

    https://www.youtube.com/watch?v=33ovVKiV6e0

  9. Raph dit :

    Compte tenu de l’intégration à la région Centre-Val de Loire des trains Intercités Paris/Orléans/Tours, Paris/ Bourges/Montluçon et Paris/Nevers depuis le 1er janvier 2018, SNCF décide de majorer spécifiquement pour ces lignes le dédommagement à 50% au lieu des 30% prévus initialement.

    Cette décision permet ainsi d’harmoniser l’indemnisation avec les abonnés TER Centre-Val de Loire.

    Nous vous rappelons qu’aucune démarche n’est à effectuer, la réduction sera automatiquement déduite du prélèvement de juin 2018.

    Merci pour votre fidélité,

    Votre équipe Contact TER Centre-Val de Loire

  10. Raph dit :

    Mail reçu à l’instant

  11. Teoz44 dit :

    Apparemment, Masséna à dû réquisitionner des voitures d’autres régions…

  12. Sophie45 dit :

    Merci Ludivine pour cet article même si comme cela est indiqué dans les autres commentaires nous aurions aimé apprendre que des solutions étaient en cours d’application.

  13. CART dit :

    18h59 … 8mn de retard. Devinez … Mise en place tardive de la loco !