71

Carnet de bord #10

Depuis la fin de la grève, je pense que, comme moi, vous attendiez un retour au calme dans vos allers retours quotidiens… et pourtant force est de constater que les situations difficiles se sont enchainées ainsi que des décisions commerciales difficiles à accepter dans ce contexte.

Si vous le voulez bien, récapitulons les sujets de mécontentements et voyons aujourd’hui ce que je peux apporter comme élément sur chaque point !

Je vous propose donc dans ce carnet de bord d’aborder les points suivants :

  • L’incident caténaire du 6/08
  • La production en juillet
  • L’information voyageur
  • La garantie TER / La convention TER
  • Les alertes retard
  • Fonctionnalité « à la waze » sur l’Appli SNCF

L’incident caténaire du 6/08

Certains d’entre vous ont pu être impactés par l’incident caténaire survenu sur le 860005 de 12h18 entre Orléans et Tours ce lundi. La caténaire, au passage de ce train, s’est arrachée condamnant la circulation sur la voie 2. La voie 1 était de son côté bloquée pour les travaux entre Blois et Tours. La situation n’a pu se rétablir que dans la soirée.

Pour les clients présents à bord du 860005 la situation a été difficile car le train était arrêté en pleine voie, loin de la gare la plus proche et du fait de l’incident n’était plus alimenté en électricité, ce qui a des conséquences vous vous en doutez, sur la climatisation et le fonctionnement des WC.

2 contrôleuses étaient à bord ainsi qu’un agent présent dans le cadre de la Loire à vélo mais également 2 cheminots qui se sont portés volontaire pour aider. L’entreprise qui effectue les travaux sur les voies a mis rapidement un camion d’eau réfrigéré à notre disposition, ce qui n’est pas négligeable au vue de la chaleur caniculaire que nous connaissons tous ! Le personnel SNCF à bord a ouvert les portes du train pour faire de l’air et a dû « gardienner » les portes pour éviter le risque de descente sur les voies. Pour la partie WC, il a été demandé de laisser la porte ouverte après l’utilisation pour le pas la bloquer et empêcher l’accès aux personnes ayant besoin de s’y rendre. Lors de ce type de panne on peut ouvrir de l’intérieur mais pas de l’extérieur….

La priorité a été donnée sur ce train pour trouver des cars. Nous en avons trouvé 3 (difficile de trouver des compagnies ayant des ressources à cette période). La préfecture nous a aidé et a trouvé 2 bus supplémentaires.

Cet incident a eu un impact sur 26 TER et 1 Intercités soit potentiellement 5000 voyageurs. Des prises en charge ont été proposées et des réservations d’hôtels ont été effectuées.

Voilà ce que je peux vous communiquer sur cet incident. Et vous étiez vous à bord ? Si oui, dîtes moi ce que vous pensez qui aurait pu être amélioré ?

La production en juillet

Soyons clair, elle n’est pas bonne ! Des sujets comme un accident de personne, des ralentissements dus à la chaleur, un incident caténaire dégradent la ponctualité de vos trains. Mais, bien sûr le sujet de la préparation des trains et leur mise à quai tardive sont LES SUJETS qui reviennent le plus souvent !

Je pense que vous avez remarqué que face à cette situation, je suis parfois un peu démunie pour vous apporter des solutions rapides. En effet, des choses sont à faire, vous le savez une étude dans sa phase diagnostic est en cours.

Alors à l’Instant T, ce que je peux vous annoncer c’est qu’un travail est en cours pour augmenter le temps nécessaire de mise à quai des rames et de mise en tête des locomotives à Paris Austerlitz. Le rendu devrait apparaitre en décembre. L’objectif, en augmentant des durées qui sont on le voit bien trop courtes aujourd’hui, est d’améliorer la ponctualité de vos trains. Vous allez me dire, ce n’est pas pour tout de suite !  Je le sais mais ça ne semble quand même une bonne chose alors j’ai souhaité vous le communiquer…

Je souhaite également vous parler du 860519 de 18h24 à Paris Austerlitz. La ponctualité de ce train s’est fortement dégradée, notre contributeur Marié V nous fait très souvent remonter ses difficultés de transport avec ce train sur le Blog. Il a été décidé en septembre de tester un nouvel acheminement de ce train. Aujourd’hui, la rame du 860517 puis celle du 860519 descendent de Masséna. En septembre, les deux rames descendront ensemble en anticipé. Elles seront « coupées » en gare. Le 860517 partira en premier (il faudra bien faire attention car les 5 premières voitures, celles du 860519 resteront en gare) puis donc le 860519. Si vous ne m’avez pas suivie, dites-moi… 😉

Si d’autres actions avancent et sont communicables je vous tiens informé !

L’information Voyageurs ne répondant pas à votre besoin

Parfois vous n’avez pas l’information et d’autres fois elle n’est pas fiable car on vous annonce 10 puis 20 pour finir à 30 minutes de retard…

C’est un réel problème ! Depuis juin, nous avons des indicateurs   quotidiens permettant de connaître la qualité de l’information voyageurs de la veille. Ils sont animés chaque jour auprès des équipes pour améliorer la fiabilité des informations fournies. Si je vous livre les premiers constats, on peut dire que les prévisions de retards sont plutôt bien anticipées (loin d’être parfaite j’en conviens !) mais l’indicateur de fiabilité montre les écarts entre  les valeurs annoncées et les valeurs réelles vécues. Alors comment savoir combien de temps va durer un incident pour vous l’annoncer clairement et ne plus revenir sur cette durée, c’est tout le travail qu’il faut continuer à mener !

Bien sûr ce n’est pas suffisant et je ne vous donne pas la solution miracle, je le sais…on est d’accord qu’il s’agit d’un point regroupant les éléments à ma disposition.

La garantie TER/ La Convention TER

Concernant la garantie TER et son calcul, je n’ai pas plus d’éléments que ceux que je vous ai fournis. J’ai transmis vos demandes, je suis dans l’attente d’une réponse. Mais ne pensez pas que je vous oublie ! 😉

Concernant la convention TER, son avenant a été voté. La signature et ensuite la communication sur cette convention sera faite à la rentrée. En attendant je vous propose, si vous souhaitez, répondre à vos questions sur des points précis. Et pourquoi ne pas faire un petit article pédagogique sur ce sujet ? A vos remarques !

Les alertes retards

Le système privilégié est celui de se mettre des alertes sur l’Appli SNCF. Certains ont testé ? Vous recevez exactement les mêmes notifications que pas SMS. C’est simple et moins contraignant.

Néanmoins j’ai bien entendu votre demande lorsque vous n’avez pas l’Appli. Pour recevoir les SMS il faut se réinscrire tous les ans. Peut-être votre inscription est périmée. Si c’est le cas contactez le Contact TER Centre-Val de Loire au 0 800 83 59 23, ils pourront vous réinscrire !

Si vous recevez encore quelques SMS, c’est de part un fichier lorsque vous étiez chez Intercités et vous n’avez donc pas la totalité des informations depuis que vous êtes arrivé chez TER.

Fonctionnalité « à la waze » sur l’Appli SNCF

Peut-être connaissez-vous l’Application Waze ? C’est une application mobile de navigation GPS qui a la particularité d’être modifiable par ses utilisateurs. La navigation se fait en temps réel et prend en compte l’état du trafic.  Nous avons développé un système où vous pouvez également faire des signalements en temps réel sur votre train !

Regardez cette vidéo, elle vous aidera à l’utiliser si vous le souhaitez !

Alors que la température commence à baisser, je vous propose de nous retrouver dans un prochain article  pour échanger sur votre vécu sur la canicule et les transports!

Partager cet article :

71 commentaires pour "Carnet de bord #10 "

  1. Breit dit :

    Bonjour,

    Nous ne souhaitons pas une communication sur cette convention mais la diffusion de la convention, cela est bien diffèrent!

    Est-elle signée par toutes les parties ? Oui ou non ?

    La SNCF ou la Region refusent-t-elles sa diffusion aux usagers ?

    Votre carnet de bord n’apporte rien concret sur ce sujet !!

    Le décision du refus d’indemnisation pour Juin a été prise par qui ? À quelle date ? Le refus émane d’une décision, merci de nous la communiquer

    Quel manque de transparence !!!

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Breit, comme écrit dans l’article elle sera signée en septembre et la Région Centre-Val de Loire la présentera à ce moment là. Elle a été votée et est applicable. Je n’ai pas les détails sur la décision prise pour l’indemnisation en juin.

  2. Pif dit :

    Bonjour Ludivine,

    2 demandes :

    -Est ce que les TER Tours-Orléans sont pris en compte pour le calcul de la performance (les 85% qui font débat)?

    -Sur le site TER Centre, les annexes à la convention sont absentes. Merci de les rendre publiques ou de me les transmettre.

    Pif – AUTTOP

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour PIF, je suis désolée comme cela est stipulé dans le carnet de bord :
      1/ je n’ai pas plus d’éléments pour l’instant, je suis en attente de réponses…
      2/ les avenants ne sont pas encore visibles, la Région Centre Val de Loire les communiquera dès qu’une date de signature et présentation sera fixée à la rentrée.
      Bonne journée à vous !

  3. JMa dit :

    Bonjour Ludivine,

    « En effet, des choses sont à faire, vous le savez une étude dans sa phase diagnostic est en cours. »

    Depuis presque 5 ans que je prends le train matins et soirs, une étude en phase diagnostic (des fois appelée « analyse » ou encore « groupe de travail ») est en cours. Ca fait long pour faire une étude. Avez-vous un planning ? un plan d’actions ? des jalons à nous communiquer ?

    Car là très sincèrement ce n’et pas normal que ce soit si long et à cela 2 explications:
    – soit les personnes en charge de ce travail ne sont pas compétentes
    – soit les personnes en charge de ce travail ne sont pas dédiées à ce problème majeur et ne traitent en réalité pas ce dossier.

    Dans les 2 cas, les problèmes ne sont pas solutionnés et la situation se dégrade, ce qui est mon ressenti depuis 01/2014.

  4. PierreB. dit :

    Bonjour Madame Mantin.
    Pour l’incident du train Interloire, vous écrivez que des réservations d’hôtel ont été faites.
    Je suis désolé, mais le responsable de la gare de Saint-Pierre-des-Corps, à qui mon ex-épouse a eu affaire, a expressément refusé de lui trouver une chambre d’hôtel et lui a dit de se débrouiller toute seule.
    Contrairement à ce que vous dites, il n’y a donc eu aucune prise en charge.
    Vous m’excuserez mais il faudrait éviter de raconter n’importe quoi puisque ce que vous écrivez ci-dessus est TOTALEMENT FAUX !
    Et vous le savez pertinemment puisqu’avant-hier je vous en ai fait part ici-même.
    Donc je suis malheureusement en droit de me poser des questions sur le sérieux de vos propos, d’autant plus que vous n’avez pas répondu à toutes les questions que je vous ai posées hier.
    Sachez que je suis donc pour le moins déçu et que je regrette sincèrement de devoir constater que ma confiance en vous s’est fortement dégradée.
    Je vous souhaite néanmoins une bonne soirée.
    Pierre

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour PierreB., voici les retours que j’ai eu. J’ai eu en ligne plusieurs personnes qui ont croisé votre épouse dont un qui a appelé Air France pour aider votre femme et lui a trouvé un autre vol le lendemain. Il lui a été proposé également gratuitement de retourner vers Orléans et d’être ré acheminer le lendemain pour pouvoir prendre un autre vol. Vous comprendrez bien que c’est difficile pour moi ! Je suis factuelle et les réservations d’hôtel sont un fait, alors en effet ce n’est peut être pas ce qui a été proposé à votre épouse. Bonne journée à vous.

    • PierreB. dit :

      Bonjour Ludivine.
      Le téléphone de mon ex-épouse était ouvert et j’ai entendu une partie de la conversation.
      Il lui a bien dit de retourner à Orléans et de prendre le vol de 7h05 le lendemain matin à Roissy.
      Mais il lui a aussi dit que c’était à elle de se débrouiller le lendemain pour aller d’Orléans à Roissy.
      L’avion étant à 7h05 je ne vois pas comment elle aurait fait pour se rendre à l’aéroport car il n’y a pas de train assez tôt permettant de rejoindre la capitale puisque la SNCF ne lui a pas proposé pas de l’acheminer d’Orléans à Roissy le lendemain.
      C’est pourquoi elle voulait pouvoir dormir sur Roissy et qu’elle ne voyait pas l’intérêt de retourner sur Orléans.
      De son côté elle a considéré que votre collègue voulait se débarrasser d’elle au plus vite.

  5. Cede dit :

    Bonsoir Ludivine.

    Quelques observations :
    1. L’appli : la version Windows semble abandonnée depuis quelques mois, sans aucune information évidemment. Pas de fonctionnalité Waze notamment et plus de correctifs. Elle est installée sur mon PC pro et mon téléphone, ainsi j’ai les alertes en temps réel sur l’écran avant de quitter le bureau. Pourriez vous nous renseigner sur l’avenir de cette appli (puisque vous avez défendu le service Public pendant 3 mois de grève, merci de « faire du service public » en vous adressant à un maximum d’utilisateurs et pas seulement le robot et les pommes, s’il faut je peux donner des cours de développement… )

    2. La convention est votée, applicable mais pas signée… Depuis quand un contrat s’applique avant son existance légale ? Les élus ont voté la délégation de signature au président, pas l’application de la convention, celle-ci ne pourra être signée qu’après la prochaine plénière de région qui validera le compte rendu… Nous assistons surtout à un jeu de dupe sur le sujet avec une SNCF qui fait ce qu’elle veut en jouant sur ces incohérences…

    3. L’incident caténaire est un problème. La communication en gare d’Austerlitz sur le sujet une vaste blague, avec des messages « sortie tardive du dépôt » pour les trains de Tours alors qu’il suffisait de dire que ces trains là ne pouvaient arriver, donc on ne les laissait pas partir

    4. La production : vous allez encore une fois contourner le problème avec une solution qui ne traite pas l’origine des incidents. La majorité des problèmes de régularité proviennent de Massena. Accordez 20,40,60 ou 120 minutes de marge entre la préparation du train et son départ, s’il y a sabotage ça ne changera rien !!! Un conseil : réfléchissez sérieusement à des arrivées et départs sur voies fixes, ça simplifie la production et la résolution des incidents (j’ai encore pris le train en Belgique et aux Pays-Bas il y a quelques jours, et la voie de départ est imprimée sur le billet, y compris Thalys plusieurs semaines à l’avance !)

    5. Austerlitz. Ah, Austerlitz… Grande bataille, précédemment une grande gare… Aujourd’hui, une gag quotidien ! Les travaux rendent la circulation compliquée, les incidents à Montparnasse provoquent des affluences exceptionnelles… Alors les plans de transport sont adaptés pour les trains mais rien n’est fait pour les voyageurs. Plusieurs solutions à mettre en œuvre pour le confort de tous et notre sécurité : entretenir/élaguer les plantes et déplacer les pots de fleurs devant la porte cours Seine. C’est dangereux et ne laisse même pas passer deux personnes côte à côte. Maintenir les accès de secours provisoires ouverts courts Seine, ça soulagera le hall et facilitera l’accès aux voies pour tout le monde, supprimer les bancs devant les boutiques pour élargir le passage et permettre de rejoindre facilement un côté de la gare quand on vient de l’autre et que le quai central est saturé de gens qui attendent un train… Penser aussi à refaire le bitume de l’espace de liaison hall Seine-quais avant le retour des pluies.

    J’en ai encore à dire, mais déjà commençons par ça (et vous avez vu, même pas un mot sur le matériel ou les agents… Juste sur l’organisation…)

    Cédric

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Cede,
      1/ Je me renseigne
      5/ Je fais parvenir vos remarques à mes interlocuteurs de Paris Austerlitz. Pour les accès Cour de Seine, je ne sais plus si c’est vous qui m’aviez fait cette demande sur le Blog, mais il s’agit d’issues de secours prévues comme tél dans le cheminement client et ne peuvent être ouvertes… même si en effet cela rendrait vos déplacements plus facile. Pour les pots de fleurs je tente la demande 😉 Le bitume, c’est en effet à refaire, je demande où en sont les travaux et si une solution est trouvée.

    • Ludivine Mantin dit :

      Cede, voici quelques éléments pour répondre à vos suggestions sur la gare de Paris Austerlitz :

      Suite à l’incident de Montparnasse de décembre dernier, il a été réalisé un certain nombre d’interventions à Austerlitz notamment :
      • Élargissement du passage entre le quai transversal et la zone des voies 1 à 7. Cette mesure, indispensable, ne règle pas entièrement le sujet en cas de très forte affluence, mais en réduit les impacts
      • Doublement des écrans de départ dans les deux halls en amont du quai, Halls Seine et Muséum, ainsi que dans la salle d’attente voie 16 pour une information plus complète dans des zones clés
      • Mise en place d’un nouvel ensemble d’écrans d’information voyageurs et d’une zone d’attente voie 1. Cela permet, en période de grande affluence, de profiter de l’espace disponible dans ce secteur, tout en ayant accès à l’information sur les trains

      Concernant les accès de secours : Désormais en cas de très forte affluence, il pourra être décidé d’ouvrir un couloir de secours qui permet un passage direct entre la zone des voies 1 à 7 et la Cour Seine. Cet été nous allons procéder à la pose d’une signalétique dans cette issue, pour faciliter l’orientation des clients quand celle-ci devra être ouverte.
      En cas de très grande affluence, vous pouvez par ailleurs emprunter la batterie d’issues de secours qui se trouvent entre le Hall Seine et le Quai Transversal (côté voie 14 / Seine) et qui permettent d’accéder directement sur la Cour Seine sans passer par le Hall Seine.

      Concernant les assises dans le passage Prince, nous nous sommes interrogés sur l’opportunité de leur maintien. S’il est vrai que dans les cas de pics d’affluence, par exemple lors de l’incident de Montparnasse, leur présence ralentit le cheminement, les places permettant d’attendre son train assis répondent à une demande très fortement exprimée par nos clients tout au long de l’année. Alors dès lors que leur permanence de génère pas de problèmes de sécurité, par exemple en évacuation, nous faisons plutôt le choix de les maintenir. C’est un facteur de confort pour nos clients, 365 jours par an et un facteur d’inconfort, très ponctuellement.

      Concernant le sol du passage entre le quai transversal et les voies 1 à 7, une solution que nous regardons pourrait consister à positionner des grilles d’évacuation d’eau pluviales dans les quelques endroits où, en lien avec les travaux, la disparité provisoire des sols ne permet pas une évacuation naturelle

      L’ensemble des espaces verts de la gare, arbres et bacs, sont entretenus régulièrement par une entreprise spécialisée. Les bacs tels qu’ils sont positionnés ne portent pas atteinte à la sécurité des clients et contribuent aux dispositifs de sûreté périmétriques, définis avec les autorités compétentes.

      J’espère avoir pu répondre à vos interrogations.

    • Benoit S. dit :

      Ludivine ravi d’entendre qu’enfin une recherche de solution concernant la mare de la cour Seine existe, la dernière remarque du responsable de gare à ce sujet quand il avait répondu il n’y a que deux ans fut ‘la flaque n’est pas si grande que ça). Par jour de grande plie elle fait 4 m sur 2 5 cm de profondeur, qu’il y plonge son portable ou passe au milieu à pied comme des dizaines de clients ces jours-là.

    • Cede dit :

      Merci pour ce retour sur la gare d’Austerlitz.

      Je note des points positifs, mais hélas je perçois dans les réponses le « tout va bien » habituel des résidents de cette gare.
      Les issues de secours : ma demande porte sur leur utilisation dans le sens cours seine vers la gare. Dans l’autre sens, personne n’a attendu la signalétique pour les emprunter.
      Les sièges : je suggère de retirer ceux dans le passage commercial (devant la pharmacie pour bien localiser) pas ceux du cours Prince.
      Les bacs : je vais vous envoyer des photos, vous constaterez mes propos.
      Et ce qui est bien dommage, c’est que ce n’est pas les clients qui sont écoutés, mais la direction.
      Tout ce qui a été mis en oeuvre « suite aux incidents de Montparnasse » n’est que le reflet de ce que nous utilisateurs quotidiens de la gare demandons depuis fort fort longtemps…

      Enfin, des choses bougent, je vais éviter de m’en plaindre

      Cédric

  6. 606angelique* dit :

    Bonsoir,

    Je comprends donc que la région par son vote de mai dernier a signé cet avenant mais pas encore la SNCF…donc c’est normal qu’il ne soit pas encore publié…
    Question : comment peut-il être applicable dès le 1er juin alors ??? Pour être opposable aux usagers en particulier sur les modalités d’indemnisation de retard (fin de la G30 et alignement sur les TER pour les ex-Intercités), il doit être publié ! Donc pour moi, les G30 devraient continuer à être valables…J’attends donc une réponse précise de la part des juristes de la SNCF…

    • Cede dit :

      606angelique*,
      Personne n’a signé !!!
      Les élus ont voté délégation au Président de région pour signer mais ce n’est pas fait. Donc c’est à la SNCF ET à la Région de s’expliquer !!!

      Cédric

    • chris dit :

      effectivement très curieux qu’une convention non signée s’applique avec en plus un effet rétroactif quand elle sera un jour signée……… je ne sais si les collectivités territoriales peuvent s’affranchir de la réglementation mais dans mon ancien service, la nouvelle réglementation n’était applicable que si elle était diffusée et disponible aux administrés…. bien curieux, nous donnions en cas de demandes les articles des textes dont on se référait pour répondre. C’est ce qui est habituel dans un Etat de droit.

  7. 606angelique* dit :

    De plus, en parcourant les débats du PV de mai dernier, je m’aperçois que les pénalités vis à vis de la SNCF ont été renforcées en modulant notamment le retard entre les trains en heure de pointe et les heures creuses…mais les modalités d’indemnisation de retard sont restées elles inchangées…!
    Heureusement que nos élus ont mis les usagers au coeur de la convention…
    http://www.regioncentre-valdeloire.fr/accueil/ma-region-et-moi/une-chance-pour-tous/transport/convention-ter-centre-val-de-loi.htm

    ABM

    • Cede dit :

      ABM,

      Le site de la région n’est plus à jour depuis 2015 (les élections passées, les élus s’en battent les … et préfèrent les buffets et petits fours à l’information)
      La convention disponible est celle de 2014, pas les avenants signés depuis !

      Cédric

  8. Benoit S. dit :

    Et bien en voila un grand article à défaut de réponse à nos questions, nouveau carnet de bord et nouveaux enfonçages de portes ouvertes, dommage

    La production en juillet
    le travail en cours pour trouver des solutions de la production de juillet….ne pas se baser sur le travail qui a été fait sur les retards de juin puisque les retards actuels sont dans leur continuité et que personne ne s’est penché sur la question. Merci de nous donner une liste de toutes les causes de juin jour par jour puisque nous n’avons eu de version officielle. Après on fera la même chose pour juillet, on regarde la communication donnée aux clients puisqu’il existerait une cellule dédiée (non mais c’est une blague? elle serait mise en place en décembre 2018 que ce serait crédible mais compte-tenu du manque d’information dont nous bénéficions, je ne pense pas qu’une seule personne travaille sur ce sujet)

    L’information voyageur
    un client doit recevoir les informations de retard avant qu’il subisse ce retard (en ce qui concerne les départs, ne jamais tomber sur des informations stupides comme hier à 18.05 le 14065 est annoncé à 18.35 sur l’application pour défaut d’acheminement de la locomotive, comme tous les soirs, on peut donc prendre son temps. J’arrive à 18.15 et les haut-parleurs diffusent l’information que le train partira finalement à l’heure….) aucun SMS ne m’est parvenu. Les alertes doivent parvenir par SMS pour ceux qui ont des téléphones portables une alerte visuelle sur le téléphone impose une démarche systématique au client alors que cette action devrait se faire à la marge. Je donne un gros zero pointé pour juin et juillet concernant les informations que ce soit par haut parleur (diffusées sur les quais quand nous sommes bloqués dans les trains (avec ou sans locomotive), par SMS inexistantes depuis juin, et par l’application défaillante elle aussi depuis plusieurs semaines.

    La garantie TER / La convention TER
    une convention non signée mais applicable et appliquée et non vérifiable en terme de chiffres. C’est du perdant perdant pour le client car chaque partie se renvoie la balle entre Région et SNCF alors que la situation se dégrade.

    Les alertes retard
    il faudrait se réabonner chaque année? et gérer par téléphone? J’ai refait cette démarche en janvier dernier suite à une remarque sur ce blog et…ben rien de nouveau.

    Fonctionnalité « à la waze » sur l’Appli SNCF
    uniquement visuelle alors que nous avons une tranche de la population non équipée de portable et l’autre qui a d’autre chose à faire que passer son temps le nez collé sur CETTE fonctionnalité. Puisque ce serait l’avenir et qu’il ne faut plus compter sur les CDB pour diffuser l’information pourquoi ne pas pousser la démarche jusqu’au bout et positionner des écrans dans chaque wagon. Faites appel aux publicitaires ils arrivent à implanter des écrans 5 fois plus gros que ceux d’information dans les gares, c’est que cela ne doit pas leur couter trop cher.

    En bref grosse déception de cet article aussi.

    7.05 : +5 sans aucune explication ni excuse
    18.25 : +3 +5 sans aucune explication ni excuse

  9. PierreB. dit :

    Train 3908 de 10h55 aux Aubrais affiché avec 30 minutes de retard.
    Pas d’annonce en gare sur la cause de celui-ci ni d’annonce du tout d’ailleurs.
    Il faut aller sur l’appli poue voir que le train aurait heurté un arbre tombé sur la voie du côté de St Amand-Montrond.
    C’est si compliqué qu’un employé de la gare prenne le micro et fasse une annonce ?
    Pour rappel tout le monde n’a pas un smartphone avec l’appli SNCF téléchargée dessus.

    • PierreB. dit :

      Départ avec 28 minutes de retard.
      Par contre annonce exacte de la cause faite dans le train par le contrôleur.
      Merci à lui.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour PierreB., après enquête sur le terrain, nous avons vérifié la base de données répertoriant les annonces enregistrées faites en gare des Aubrais. 3 annonces ont été saisies et diffusées à 10h46, 10h59 et 11h18. Ces annonces incluaient le motif « Obstacle sur la voie ». Peut-être n’étiez vous pas à proximité à ce moment là…

    • PierreB. dit :

      J’étais là à 10h59 et 11h18.
      Aucune annonce sur le quai 2.
      Juste une annonce à l’entrée du train en gare pour dire qu’il arrivait. Rien sur le retard.

  10. 606angelique* dit :

    Bonjour,

    Si la convention n’est signée ni par la Région ni par la SNCF, elle ne peut nous être opposable en tant qu’usagers de la SNCF…c’est la base du droit administratif…

    Merci donc de faire le nécessaire pour nous indemniser sur juillet, dans la mesure où la SNCF ne nous donne plus de G30 pour les abonnés…la proposition de 25% de notre abonnement formulée dans un post précédent me paraît être le minimum…

    Je laisse AUTTOP saisir les services préfectoraux du LOIRET sur cette illégalité manifeste à défaut de communication des textes juridiques de la part de la sncf…

    oui, un carnet de bord pour RIEN…

    Cdlt,

    ABM

    • Breit dit :

      Bonjour,

      SNCF nous mène en bateau et les informations communiquées manquent de précision !!! Avec ce blog, nous avons des traces écrites d’un représentant de la SNCF !

      Comment une convention peut-elle être appliquée sans l’acceptation et le consentement des parties ? Pour être opposable, il faut que l’acte soit diffusé.

      Pour le défaut d’indemnisation du mois de juillet, une première demande au service client peut être effectuée pour ensuite saisir le médiateur des transport.Mais j’ai pu comprendre au travers d’un post qu’AUTTOP envisageait une action juridique ?

  11. 606angelique* dit :

    C’est juste une proposition adressée à l’association AUTTOP…

  12. auttopcentre dit :

    Bonjour à tous,
    Le 4 septembre, suite au courrier envoyé au Président de la Région, à l’initiative de l’association Auttopcentre, l’ensemble des représentants des associations et collectif des usagers rencontreront François BONNEAU à Paris. Plusieurs sujets seront évoqués et bien évidemment celui de la convention qui ne nous apparaît pas encore opposable.
    À l’issue, nous poserons un 3e R.V. avec les cadres régionaux de la SNCF.
    Nous essayons également d’actionner d’autres leviers.
    Le bureau Auttop.

  13. Cede dit :

    Concernant l’indemnisation de la grève sur mai, il fallait bien suivre la consigne de ne rien faire.

    Voilà le mail reçu ce jour
     »
    Vous avez souscrit à un abonnement forfait mensuel et nous vous en remercions.
    Nous sommes conscients des désagréments que la période de grève a pu occasionner.

    Un bon de réduction de 200€, correspondant à 50% du montant de votre abonnement du mois de mai, vous sera adressé par courrier d’ici la fin du mois d’août. Ce bon sera à utiliser sur un prochain voyage ou sur l’achat d’un abonnement. Il sera utilisable en une seule fois en gares, boutiques SNCF ou agences de voyages agréées SNCF.

    Vous pouvez compter sur notre engagement à vos côtés
     »

    Ça c’est une bonne nouvelle
    (et je le redis, en suivant les consignes du site SNCF : abonnés forfait des anciennes lignes intercités, ne faites rien, c’est automatique)

    Cédric

    • Shane dit :

      Effectivement j’ai aussi reçu le même mail de la SNCF pour mon dédommagement aujourd’hui.
      Et contrairement à ce que certain on pu marteler ici ou là. Je n’ai fait AUCUNE démarche pour l’obtenir, c’était automatique comme l’avait écrit le site TER-CVDL pour les ex-IC.
      La communication était donc très bonne, il faut le dire.

  14. PetitLampion dit :

    Bonsoir à tous, en ce qui concerne les remboursements partiels des abonnements suite aux grèves, j’ai reçu ce jour un mail TER/Intercités, m’indiquant que fin août, j’allais recevoir un bon de 180 euros, correspondant à 50 % de mon abonnement pour les grèves de mai. J’attends de voir… Mon trajet quotidien est St-Cyr/Orléans/Paris Austerlitz
    Bonne soirée à tous.

  15. 606angelique* dit :

    Bonsoir,

    Je m’essaie à rappeler à la SNCF ses obligations contractuelles :
    Les modalités de signature de la convention RCVL / SNCF sont régies par le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT). Je vous confirme donc que la convention est donc notifiée et donc opposable aux tiers qu’une fois signée et publiée en principe dans les 15J. Pour cela, on doit donc encore attendre sept…
    En cas d’absence de convention, le préfet peut mettre en oeuvre une procédure d’inscription d’office. Mais dans les faits, l’application de l’article L. 1612-15-1 du CGCT devra être réservé aux situations où l’absence de convention traduirait des difficultés réelles entre les deux partenaires pour aboutir à un accord conventionnel et risquerait de perturber le service ferroviaire d’intérêt régional.
    Ainsi, en cas de simple retard de signature, du fait d’un calendrier très tendu, ou durant la période préalable à l’aboutissement de la procédure d’inscription d’office, la SNCF devra continuer d’assurer le service public ferroviaire, mission que lui confère la LOTI dans son article 18 (LOTI = loi d’orientation sur les transports intérieurs).

    D’où ma question Ludivine : pour quelles raisons la SNCF refuse donc d’indemniser les abonnés ex-Intercités sous le régime des G30 depuis le 1er juin dernier alors qu’elle a continué à le faire depuis le 1er janvier dernier ???

    Réponse souhaitée avec références juridiques…

    Cdlt,

    ABM

    • MRLR41 dit :

      Ou pourquoi refuse-t-elle de nous indemniser pour la grève de juin quand les abonnés de la ligne rouen paris ont eu été indemnisés pour les trois mois dans un délais d’un mois à chaque fois et ce directement sur leur compte en banque?!!!
      Une réponse Ludivine?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour, je n’ai pas de réponse… chaque Région prend des décisions différentes…

    • Benoit S. dit :

      je rejoins MRLR41 et confirme que la grève de JUIN a été plus pénalisable que les mois précédents. Nous attendons toujours la compensation.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour 606angélique*, Le texte de convention est signé depuis le 18 juin dernier. Dans l’objet, il est bien mentionné que l’objet de cet avenant entre autre est de modifier les conditions de remboursement des abonnés des ex Intercités. L’annexe 1 à cet avenant précise dans son article 63 modifié les choses suivantes :
       » Pour les abonnés mensuels ou annuels (hors Abonnés Scolaires Règlementés), dès lors que plus de 15 % des trains (TER et TETR) de la ligne sont supprimés ou accusent un retard de plus de 10 minutes (hors plan de transport adapté), l’abonné se voit rembourser l’équivalent de 30% du montant de son abonnement. Les remboursements se feront sur la base d’une observation mensuelle de la ponctualité à 10 min et des trains supprimés. Ce dispositif se substitue, à partir du 1er juin 2018, pour les abonnés, à la garantie G30. Jusqu’au 1er juin 2018, les modalités de remboursement des abonnés restent inchangées :
      • Pour les détenteurs de Forfait et Optiforfait, un dédommagement est proposé à hauteur de 5€ par retard de plus de 30 minutes ;
      • Pour les détenteurs de billets avec une carte Fréquence, le remboursement s’applique comme pour un occasionnel, avec minimum de compensation de 5€ par retard de plus de 30 minutes.
      Dès lors que la mesure est applicable, les voyageurs seront informés par voie d’affichage, par email ou SMS et pourront se faire rembourser en se présentant au guichet d’une gare du territoire de la Région Centre-Val de Loire. Pour les abonnés Annuelys et Optiforfait, la minoration se fera automatiquement en déduction d’un prélèvement ultérieur. »
      Ce texte a été voté le 16 mai 2018 en plénière.

    • chris dit :

      et cette convention est enfin publiée?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Chris, elle sera présentée/ publiée par la Région normalement à la rentrée selon les dernières informations en ma possession.

    • chris dit :

      donc comment peut-elle nous être opposable? ce n’est pas légale.

    • Cede dit :

      Bonjour Ludivine,

      Si la convention est signée (alors qu’elle n’a pas fait l’objet d’un accord en plénière de région…) merci de la diffuser.
      Il s’agit d’un acte légal, et personne ne peut s’opposer à cela, pas même un élu, tout président qu’il soit.

      La loi est la loi. Passez le message à vos supérieurs qui agiront en citoyens et non en sbires d’une région qui fait un peu trop de com !

      Cédric

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Cede, à ce jour seule la Région Centre-Val de Loire peut vous la diffuser, pas la SNCF.

  16. Shane dit :

    Bonjour Ludivine,

    Sur le 14035, je constate que l’appli indique depuis quelques temps qu’il n’y a que 6 voitures, alors qu’en réalité il y en a bien 9.
    Est-ce un bug ou bien les voitures 7, 8 et 9 sont de nouveau sans réservations ?
    Car effectivement, maintenant, il y a beaucoup moins de monde dans ces voitures que d’habitude (et je ne vais pas m’en plaindre ^^) et plus personne n’a la tête en l’air en train de chercher son numéro de place. 😉

    • PierreB. dit :

      Idem pour le 14073.
      Train prévu avec une rame de 6 voitures et finalement assuré avec une rame de 9 voitures ?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Shane, Vous allez peut-être m’en vouloir … mais j’ai fais vérifier par le service réservation et c’est bien un oubli…ils ont rajouté ces voitures à la réservation 😉

    • Shane dit :

      Bonjour Ludivine,
      J’ai vu ça ce matin sur l’appli ! Bon ça va je ne vous en veux (pas encore ^^) car il y n’avait quasi pas de réservation ce matin dans la voiture 🙂

    • Ludivine Mantin dit :

      Ouf 🙂

  17. PierreB. dit :

    Bonjour.
    Vu sur un forum de passionnés de chemins de fer à propos de l’incident de l’Interloire de lundi.
    Un voyageur devait prendre l’Interloire de sens inverse de Tours à Orléans.
    Il a relaté l’incident qui lui a valu aussi plus de 4h de retard à l’arrivée dans la cité johannique.
    Arrivé en gare de Tours à l’heure en provenance de Nantes, son train a d’abord été retardé de 15 minutes sans explication, puis finalement marqué comme supprimé.
    Les voyageurs du train, qui était archi-plein, ont finalement été transférés dans deux rames TER et ont rejoint Orléans au prix d’un détournement par Vierzon, après une très longue attente qui prouve qu’il n’y a plus à la SNCF de responsables capables de prendre des décisions rapides.
    S’il loue le travail des contrôleurs qui ont régulièrement informés les voyageurs de l’évolution de la situation, il a par contre signalé que les agents de la gare de Tours ont été particulièrement incompétentsey dépassés par la situation :
    – absence totale d’information aux voyageurs, ou quand par miracle une information était donnée, celle-ci était totalement fausse, comme par exemple dire à un touriste anglais de prendre un autocar régional Rémi pour rejoindre Blois par ses propres moyens alors qu’il n’y a pas de ligne de car permettant d’aller de Tours à Blois !
    – distribution plus que laborieuse de plateaux repas. Bon là il a eu de la chance car mon ex-épouse, qui était dans le train en panne, n’a eu le droit à rien, ce qui a sans doute ensuite contribué à son malaise une fois enfin arrivée à St Pierre des Corps.
    – communication interne à la SNCF elle-aussi totalement déficiente : à Tours le conducteur de l’Interloire pour Orléans n’avait également aucune information et ce sont des voyageurs, qui avaient sans doute consulté l’application SNCF, qui lui ont dit que la caténaire avait été arrachée !

    Quand il est enfin arrivé en gare d’Orléans, soit près de 5 heures après le début de l’incident, il s’est aperçu que de nombreux voyageurs désirant prendre des trains en direction de Blois et Tours étaient laissés à l’abandon sans aucune information par le personnel de la gare, qui répondait aux abonnés absents.
    Plusieurs heures après le début de ce vaste foutoir, ils ne savaient pas que tout cela était dû à un train ayant arraché la caténaire.

    Ce qui est décevant dans toute cette histoire, c’est qu’après chaque incident majeur, Ludivine ou ses prédécesseurs avant elle, nous dit qu’elle et ses collègues font des réunions pour analyser la situation et trouver des pistes d’amélioration.
    A chaque fois on nous promet monts et merveilles en nous disant qu’un audit va être mené et que des actions correctives seront appliquées pour que cela ne se reproduise pas, actions censées entrer en vigueur dans un délai de plusieurs mois, ce qui prouve un manque total de réactivité et donc de professionnalisme.
    Dois-je encore une nouvelle fois rappeler que les CFF, les chemins de fer suisses, ont des rames et des agents de réserve dans toutes les gares principales, ont des plans de secours préétablis pour chaque section de ligne, avec la liste de toutes les possibilités de détournements des trains ?
    Ces plans incluent par ailleurs des accords avec tous les autocaristes du pays, les transporteurs étant obligés par contrat de fournir des véhicules dans un délai restreint.
    Ainsi il y a quelques années sur la ligne du Saint-Gothard, axe majeur européen pour le trafic ferroviaire entre le nord et le sud du continent (jusqu’à 100 000 tonnes de fret par jour en plus des nombreux trains de voyageurs), quand un glissement de terrain de plusieurs milliers de tonnes de gravats a entraîné le blocage de la ligne pour plusieurs mois, les premiers bus de remplacement sont arrivés en moins d’une heure et une sortie d’autoroute a été fermée au trafic pour être réservée aux autocars faisant la navette entre chaque extrémité de la section bloquée.
    Et actuellement une section la grande ligne Lausanne – Berne est fermée pour travaux à l’est de la capitale du canton de Vaud au niveau des vignes de Laveau : grand plan de communication en amont des CFF, renforcement des compositions des trains et circulations supplémentaires sur les lignes encadrantes et dédommagement d’office des abonnés pour la gêne occasionnée, alors que nous, pendant les « week-ends POLT » d’interruption du trafic c’est : « débrouillez vous. Merci de reporter votre voyage ». Et bien sûr aucune compensation financière.
    Autre pays autres moeurs…

    • Benoit S. dit :

      Pierre on est loin des discours où tout a parfaitement été géré, qui croire du coup? Ceux qui se flattenet ou ceux qui étaient sur le terrain?
      La constatation de ces soit disant réunions post incident qui se soldent par ‘on a été plutôt bon, peut-être qu’on a un peu pêché en terme de communication’ se solde toujours par ….rien, si des promesses que la prochaine fois sera mieux et nous constations que non car aucune mesure concrète n’est prise, je ne vais pas déterrer de vieux posts mais à chaque incident, les clients demandent d’être informés tous les quarts d’heure dans le train et non sur les quais, d’avoir des informations fiables et qu’il y ait un point central d’information. Ce central devrait pouvoir communiquer dans tous les trains pour éviter que le CDB (saisonnier comme lors du dernier accident de personne à PAZ ou expérimenté prenne la parole pour se contredire à chaque intervention laissant de faux espoirs aux clients et ce quand il s’exprime). Je n’ai jamais vu d’amélioration dans ce sens, malgré les nombreux incidents connus en 15 ans d’aller-retours.

  18. Marié V dit :

    Bonjour,
    Il semblerait que hier soir une première expérimentation ait eu lieu concernant le couplage 860517 et 860519 (mais sans explication !).
    Attendons de voir les effets positifs de cette manœuvre à la rentrée.
    Reste que si la rame sera à quai, restera l’acheminement de la motrice!

  19. MRLR41 dit :

    Le 18h57 est à quai. Il est toujours dd 12 wagons en temps normal. Ce soir de grand départ seulement 8! On vous connaîtrez pas on pourrait croire que c’est fait exprès, n’est ce pas?!

  20. auttopcentre dit :

    Bonjour,
    Certains d’entre nous ont reçu un premier message :

    Monsieur, Madame,

    Vous avez souscrit à un abonnement forfait mensuel et nous vous en remercions.
    Nous sommes conscients des désagréments que la période de grève a pu occasionner.

    Un bon de réduction de xxx €, correspondant à 50% du montant de votre abonnement du mois de mai, vous sera adressé par courrier d’ici la fin du mois d’août. Ce bon sera à utiliser sur un prochain voyage ou sur l’achat d’un abonnement. Il sera utilisable en une seule fois en gares, boutiques SNCF ou agences de voyages agréées SNCF.
    Vous pouvez compter sur notre engagement à vos côtés.
    Les équipes TER et INTERCITÉS

    Quelques jours après, un second message qui est, lui, plus amphigourique :

    INFORMATION
    VOTRE DEMANDE DE DEDOMMAGEMENT
    ABONNES MENSUEL TER MAIL 2018

    Monsieur, Madame,

    J’ai le regret de vous informer que votre demande de dédommagement pour votre abonnement TER de mai 2018 ne dépend pas de notre service relation client régional.

    Il convient d’effectuer votre demande directement sur notre site national à partir du lien suivant : https://www.sncf.com/fr/service-client/reclamations.

    En effet, je vous invite à sélectionner en fonction de votre train « TGV et Intercités » ou «Ouigo et Ouibus » pour inscrire votre référence de dossier voyage. Vous aurez ensuite la possibilité de joindre des pièces à votre demande.

    Par ailleurs, vous pouvez adresser un courrier dans lequel vous expliquerez votre demande en joignant les billets rachetés pour votre voyage, accompagnés des références de votre dossier voyage à l’adresse postale suivante :

    Service Relation Client SNCF
    62973 ARRAS cedex 9

    Avec toute mon attention,

    Marie MARTIN
    Votre conseillère Relation Client TER

    Merci de nous renseigner sur cette sur-communication qui a un effet, quelque peu contraire à son objectif premier.

    Le bureau Auttop.

    • Breit dit :

      Bonjour,

      Je n’ai pas reçu le 1er mail mais j’ai bien réceptionné le second ! Donc je dois en tirer quelle conclusion ?
      Les bons de réduction sont envoyés aux abonnés, victimes de la grève, à partir de quelle date ?
      La communication SNCF est toujours aussi chaotique !!!
      Champion pour des carnets de bord inutiles mais pour des infos opérationnelles il n’y a plus perso !!!

    • Peha dit :

      pour ceux qui n’ont pas eu les messages (clients optiforfait, je suppose car j’en fait partie) les prélèvements ont bien été fait et à la bonne hauteur (172.25€) sur juin (avril) et juillet (mai).

    • Peha dit :

      Chose étonnante, ce message (générique) est envoyé par Marie Marine, qui s’occupe de la région AURA (Auvergne Rhône Alpes) donc je sais pas pourquoi nos amis de la RCVL reçoivent ce mail d’une personne qui ne fait pas partie des effectifs SNCF RCVL.

      http://adut.20minutes-blogs.fr/archive/2018/08/03/refus-de-dedommagement-pour-la-greve-du-mois-de-mai-appelez-943950.html

      🙂

    • Shane dit :

      Le mail de refus c’est pour ceux qui ont fait la demande via le formulaire sur le site TER CVDL et qui sont des ex-IC.
      Et comme c’était écrit en gros qu’il ne fallait rien faire pour les ex-IC, -puisque automatique-, et bien TER vous rembarre, chose normal…

    • Peha dit :

      @Shane : je parle ici qu’une conseillère hors région réponde, le mail automatique ne me choque pas ceci dit

    • CART dit :

      Ludivine. Mais concrètement que devons nous faire pour nous garantir la reception des bons d achat pour les dédommagements des mois de mai et juin 2018. Merci.
      Je trouverez totalement anormal d avoir à envoyer un courrier. Tout semble être fait pour ne pas dédommager les usagers.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour CART, pour mai vous devriez le recevoir avant la fin du mois. Il n’y a pas de remboursement au titre d’une mesure commerciale grève en juin.

  21. CART dit :

    18h25 15 mn de retard annoncé.
    Par ailleurs. Concernant l indemnisation pour le mois de mai de grève. Certains voyageurs l ont reçu… pour ma part, je n ai toujours rien reçu. Est-ce normal ?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour, vous devriez recevoir le remboursement avant la fin du mois. Tenez moi au courant !

  22. CART dit :

    18h25 … 20 mn de retard à cause d une sortie tardive de maintenance. Encore !

  23. CART dit :

    18h25. Maintenant on nous annonce 25 à 30 mn.

  24. Benoit S. dit :

    A noter dans le 18.25 un CDB professionnel qui n’a pas hésité à demander à chaque client s’il avait une correspondance sachant que les gens étaient une fois de plus remontés contre ces retards.
    un grand blâme par contre au service communication une fois de plus aux abonnés absents, découverte en gare du retard sur les écrans miniatures, les haut-parleur ont commencé à nous avertir à 18.23, il va bientôt être plus rentable de prendre la brouette du 18.22 à ce rythme puisque nous ne connaissons pas la cause réelle du problème . Manque de personnel? Retard d’un autre train en amont tous les jours mais qui n’arrive pas à Austerlitz (et oui nous avons assez de temps à perdre à consulter les arrivées des autres trains mais bizarrement aucun train en amont ne semble concerné). Vivement qu’une équipe qualité se pose des questions et qu’une équipe communication nous donne des réponses.

  25. CART dit :

    Bonjour Ludivine. Pourquoi n y a t il pas mesure d indemnisation prévue pour le mois de juin, qui a été également un mois de grève ?
    Par ailleurs, le 18h25 est encore en retard aujourd’hui et nous n avons aucun message d explications.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour CART, il n’y a pas systématiquement de remboursements pour la grève, chaque mois cela a été discuté et pour juin, il a été estimé que le programme était plus conséquent et donc qu’il n’y aurait pas d’indemnisation… Je suis parfaitement consciente que cette décision est difficile à comprendre.

    • Nicolas45 dit :

      Mon quotidien n’a pourtant pas changé en juin : le 7h25 supprimé donc obligé de prendre le 6h58 puis le 17h55 supprimé donc obligé de prendre le 18h25 (30 minutes à attendre). Perte d’1h chaque jour de grève.

  26. CART dit :

    18h25 —20 mn de retard !

  27. Cede dit :

    Concernant la publication de la convention, une bombe se dissimule dedans, qui explique que la région a des difficultés à communiquer.

    La région a décidé que les tarifs commerciaux ne s’appliquent plus à bord des trains dès le prochain SA (Service Annuel, début décembre).
    En clair, lorsque vous montez sans billet et vous signalez au contrôleur, celui appliquera le plein tarif et ne tiendra plus compte des nombreuses réductions possibles.
    « oui mais les clients n’ont qu’à anticiper l’achat de leur billet »
    C’est du même niveau que les taxis à Cercottes, la réservations dans les TETC (le nouveau nom de nos trains), l’information fiable sur l’application SNCF.

    Ainsi, un gamin de 16 ans qui n’a pas de carte bleu, et veut payer son billet au distributeur automatique de sa gare mais n’a pas la monnaie (parce que le guichet et fermé et que un ebillet sur smartphone sans CB c’est pas possible) devra payer plein tarif son billet… On appelle ça le progrès social et technologique !!!

    Bravo…

    Cédric

    • Shane dit :

      J’ai vu des affiches dans ce sens en gare d’Orleans, qui indique qu’il y a un changement de validité de durée des billets aussi. Mais je n’ai pas eu le temps de lire entièrement l’affiche.
      Et j’ai peur aussi qu’au 1er janvier 2019, les abo ne changent de prix :-/

    • Peha dit :

      Pour répondre sur la politique tarifaire, c’est un sujet en 2019, donc il ne faut pas attendre (sauf retournement de situation de la part de la région) un changement des tarifs au 1er janvier. Ils ont déjà du mal à donner une convention, alors changer la politique tarifaire alors que la convention est applicable pour les ex-TET/IC depuis le 1er juin, ne rêvons pas trop

      De plus, notre cher M. Fournié à promis de réunir l’ensemble des associations pour parler de la politique tarifaire afin que les assocs aient un mot à dire

    • Shane dit :

      Pour la SNCF et la RCVDL confirme bien un changement tarifaire pour 2019.Après effectivement à voir quand aura lieu la mise en place de cette dernière.
      Extrait du communiqué de presse SNCF du 18/05/18 :
      « Cette négociation a été l’occasion d’ouvrir avec la Région d’importants chantiers :
      -Des évolutions de l’offre et des propositions de postures innovantes de service.
      -La mise en place de la future tarification TER en 2019, décisive pour la reconquête des voyageurs occasionnels.
      -La stratégie de distribution avec un enjeu fort de digitalisation et d’intégration des différents modes à l’offre SNCF.
      -Le déploiement des contrôles automatiques de billets (CAB),
      -Enfin, le renouvellement du matériel roulant, sujet structurant, avec notamment l’achat de 32 rames Regio2N et le lancement du projet d’un centre de maintenance à Orléans. »
      https://www.sncf.com/sncv1/fr/presse/article/convention-ter-centre-val-de-loire/180518

    • Peha dit :

      la politique tarifaire est prévue pour fin de l’année 2019 dixit fournié, donc j’ai envie de dire pour la rentrée 2019 septembre

      après, ils ont peut être déjà bosser dessus, et les assocs n’auront rien à dire, et la région en**** tout le monde comme ils le font actuellement 🙂