89

Travaux Boisseaux Cercottes : interruption des circulations en journée à partir du 27 octobre

Les infrastructures de la ligne Paris Orléans, sur la section entre Boisseaux et Cercottes, vont être modernisées entre 2018 et 2022.

Dans ce contexte, du 29 octobre au 30 novembre, ces travaux génèrent des modifications sur certains horaires et/ou dessertes tôt le matin ou tard le soir mais également une interruption des circulations en journée.

Des cars de substitutions ont été mis en place (2 en semaine par créneaux et 1 le week-end).

Les billets sont en vente au prix unique de 10€ sur le site OUI.sncf, aux guichets et sur les automates jaunes. Ils sont non échangeables et non remboursables sauf pour les clients abonnés qui pourront se faire rembourser à posteriori au guichet.

Si vous n’avez pas de billets, l’accès au car vous sera refusé. Vous pouvez acheter un billet jusqu’à la dernière minute mais attention dans la limite des places disponibles alors n’hésitez pas à anticiper votre achat.

Voici l’affiche correspondante (reprenant les trains modifiés/ supprimés et les cars de substitutions) :

20181027 20181130 Tours-Orléans-Paris

Comme indiqué sur l’affiche, il est prévu une interruption des circulations les week-ends des 10/11 et 17/18 novembre dits « week-end POLT », je reviens vers vous dès que j’ai les affiches correspondantes !

N’hésitez pas si vous avez des questions !

 

 

Partager cet article :

89 commentaires pour "Travaux Boisseaux Cercottes : interruption des circulations en journée à partir du 27 octobre "

  1. Titi007 dit :

    COOL
    Si je comprends bien, plus de 14032 à 6h05 pendant un mois mais le 14030 de 5h00 et le 14034 de 6h34 circulent. Quelle est l’explication logique ? Pas les travaux! Ou vous nous prenez vraiment pour des pommes, afin de rester poli…

  2. Peha dit :

    Bonjour Mme Mantin,

    comme les gens au dessus, quelle est l’explication de la suppression du 14032 qui est très utilisé (surtout les lundi) en sachant que le train une heure et avant, et celui 30min après roulent ?

    est-ce que vous vous rendez compte qu’on prend ce train pour être à l’heure le matin et que vous impactez la vie de beaucoup d’usagers ?

    je doute qu’en -30min vos agents travaillent.

    Avez-vous commencer à anticiper le fait de rajouter plein de voitures sur les trains suivants en question ? ou on va encore voyager dans des conditions pire que les animaux ?

    • Stéphane Ascoët dit :

      Je suis également scandalisé par ces restrictions se rajoutant à tous les autres problèmes, mais « pire que les animaux », il ne faut pas exagérer.

    • Peha dit :

      ah ? voyager sans clim ou sans chauffage, voyager debout etc. les animaux sont mieux lotis que nous et arrivent à l’heure, eux ! 🙂

    • eric dit :

      ..oui mais en général, les animaux qui prennent le train, c’est pour aller à l’abattoir…

    • Peha dit :

      😀 nous aussi ceci dit ! travailler c’est tout comme haha !

    • Shane dit :

      Bonjour,
      Comme je l’avais déjà dit en commentaire dernièrement, cela impacte aussi le sens Paris > Orleans le matin, car votre 14032 devient pour le retour le 14035 de 8h20 au départ de PAZ.
      Et pendant cette période de travaux il sera supprimé, donc impossible pour nous de nous rendre sur Orléans le matin sans devoir prendre le dernier train du matin à 7h30 (qui ne va même pas à Orleans Centre) !
      Ludivine, j’espère que vous avez vu avec Kéolis/TAO pour obtenir la NON VERBALISATION dans le tram pour les personnes avec un abonnement SNCF valide entre PAZ et Orléans Centre sur cette période.
      Car, il est hors de question de devoir prendre des tickets de tram à 1,50€ en plus des 400€ SNCF…

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Shane, je sais qu’il y a eu des échanges avec TAO mais je ne sais pas si cela concerne ces travaux, je pars aux renseignements !

    • Usager41 dit :

      Astuce, pensez à prendre un abonnement STARTER CVDL, permettant pour 15€ de plus d’avoir accolé à la carte TER une carte JVMalin (il suffit de choisir le réseau agglomération concerné entre Fil Bleu pour Tours, Azalys pour Blois et Tao pour Orléans, dans votre cas, TAO, et vous aurez un accès libre sur toute l’agglomération en tram comme bus, à condition de valider évidemment).

    • PierreB. dit :

      Usager41 : l’abonnement Starter avec possibilité d’emprunt des réseaux urbains ne fonctionne que pour des parcours internes à la région Centre.
      Pour les abonnements Paris – Orléans cela ne fonctionne pas.

    • Usager41 dit :

      Effectivement, j’ai légèrement oublié ce point…
      Par contre, à mon avis, l’idée serait alors peut-être d’étendre exceptionnellement cet avantage CDVL à l’IDF durant la période de travaux (et ce avant que les abonnements ne soient ouverts à la vente donc très bientôt). AUTTOP devrait peut-être essayer d’en toucher un mot…

    • Shane dit :

      @Usager41 : Pourquoi négocier un arrangement PAYANT en guise de dédommagement, alors la solution la plus simple est plutôt de négocier la gratuité du tram entre les Aubrais et Orléans pour les titulaires d’un abonnement SNCF…

    • Peha dit :

      @shane c’est « déjà le cas » on a négocié avec M. Carré voili voulou

    • Shane dit :

      C’est déjà le cas ?
      Depuis quand ? Où trouve t’on l’info ?
      « Olivier Carré s’est engagé à trouver une solution » sur ce point, c’est vous qui le dite à La Rep, mais ça c’était en juin dernier, puis c’est le grand silence :-/

    • Usager41 dit :

      La SNCF est en déficit, elle ne va pas non plus faire supporter le poids de sa dette et du dédommagement sur une entreprise dont la ligne concernée n’est pas en travaux et déjà saturée aux heures de pointe…
      S’il y a des contrôleurs dans la rame de tram, vous leur direz de faire comment ? « montrez-moi votre titre de transport SVP ? Ah, c’est un billet de train SNCF pour Orléans mais le train n’a pas roulé après Les Aubrais, ok, circulez ya rien à voir »… ?
      Bah non, c’est pas comme cela qu’on fonctionne, dans toute entreprise. On parle plus bas de la RATP en termes de premiers et derniers départs, mais la RATP, vous montez dans le bus en validant un billet de train banlieue, vous avez une verbalisation (d’abord le ticket ne passe pas).
      La SNCF, vous prenez un TER 1ère classe avec un billet Intercités 2nde classe parce que le TER est bondé suite à la suppression de l’Intercité, vous avez une bonne verbalisation bien sentie…
      Donc, non, pas de gratuité, même si je suis d’accord avec vous sur le fait que ce serait intéressant, ce ne sera malheureusement ni applicable ni à l’ordre du jour.

    • Shane dit :

      Usager41 vous êtes dans le monde de bisounours ?
      C’est donc à nous de subir l’augmentation tarifaire du aux achats de ticket de tram, c’est ça que vous dite…
      Déjà que je vais devoir mettre mon réveil à 5h du matin pour prendre mon poste à 10h, d’une part je perds du crédit « sommeil » mais aussi du confort de vie perso et vous voudriez que je perde de l’argent aussi en plus alors que la SNCF est incapable de mettre à dispo un moyens gratuit entre Les Aubrais et Orleans avec sa propre filiale ??

    • Usager41 dit :

      Désolé Shane, non je ne vis pas dans un monde de bisounours, c’est plutôt vous qui vivez dans ce monde…
      Oui, je comprends votre amertume et votre agacement, quand il y a des problèmes, je suis aussi agacé…
      Mais (exemple) quand vous achetez une baguette à la boulangerie de manière récurrente, exceptionnellement, le four est en panne et la boulangerie ferme une semaine, vous ne pouvez pas acheter votre pain. On est dans un tout petit village, à 30km de la plus grande ville, et il n’y a pas d’autre boulangerie aux alentours. Vous voulez quoi comme option :
      1/ On fait déplacer quelqu’un qui amène du pain à tout le village sans le faire payer ? Pas possible, il a des frais, des charges, des coûts de production, il ne peut vendre à perte ou il ferme boutique…
      2/ Vous demandez quand votre boulangerie rouvre que le pain soit gratuit une semaine ? Pareil, pas d’argent, des impayés, des dettes, une boutique qui ferme…
      La SNCF, ce n’est pas pareil, TAO non plus, ce sont des grands groupes, donc pas de fermetures. Mais prévoir la gratuité, non, ce n’est pas possible, car pour que le tram circule, il y a un coût : du personnel pour entretenir les rames, du personnel pour contrôler les titres, du personnel pour entretenir les voies et la signalisation, du personnel pour conduire les rames. Vous ne payez pas, ils n’ont pas de salaire, ils sont licenciés économiquement, vous avez moins de rames et toujours autant de monde qui attend son tram, donc vous avez obtenu votre gratuité mais avec les mêmes conditions de transport que dans les trains… Pas mal comme idée.
      Sinon, la SNCF peut demander un renforcement des passages de trams, mais cela signifie aussi plus de rames, donc si gratuité il y a, cela reviendra finalement au point de départ…
      Enfin, il faut savoir que la SNCF a déjà des places à perte. Je vais vous donner rien qu’un exemple : le matin, parmi les voyageurs du 16802, arrivés à Orléans, de nombreuses personnes récupèrent le 14040, simplement pour aller aux Aubrais. De même, dans le 860254 du matin, beaucoup montent à La Chapelle pour descendre à Orléans (identique en sens inverse si je table sur le 860269). Cette dérogation est due au fait que RCVDL a accordé à TAO ce droit de voyager dans les communes desservies par TAO avec les trains SNCF, pour éviter de surcharger des lignes urbaines avec perte de temps pour les usagers. TAO paye déjà bien cher à SNCF pour ce droit, car contrairement à ce que vous pensez, pour obtenir cette dérogation de voyage, il a fallu que TAO et RCVDL déboursent pour dédommager SNCF qui perd de l’argent sur ses billets de train (pour rappel, un titre Orléans – Les Aubrais, chez TAO, c’est 3,90€ pour une journée avec autant d’A/R souhaités [mettons par exemple une personne avec des déplacements + repas à domicile fera un départ pour aller travailler + un déplacement pro donc A/R + un retour domicile pour déjeuner + un déplacement travail suite de journée + un déplacement pro donc un A/R + un retour fin de journée, soit 3 A/R = 6 trajets], ou 1,60 à 1,80€ pour un trajet ; chez SNCF, en reprenant les mêmes cas, c’est 1,20 par trajet, ok pour un seul trajet rien de grave, TAO est plus cher, mais pour 6 trajets, 1,20X6=7,20 – 3,30€ de perte pour SNCF…).
      Si TAO prend des places à SNCF, dédommage pour ces places prises alors qu’elles pourraient être libres ou réservées pour des occupants n’ayant pas de billet TAO, et qu’en plus SNCF leur dit en contrepartie de faire voyager gratuitement ses clients n’ayant pas d’abonnement TAO mais sans contrepartie financière, TAO va fermer la boutique…

    • Shane dit :

      N’importe quoi, il ne faut pas tout mélanger, cela ne coûte pas plus cher à TAO, vu qu’on ne demande pas des trams en plus, ni la gratuité de l’ensemble du réseau TAO, mais juste pouvoir circuler librement entre les gares des Aubrais et Orléans avec notre titre de transport SNCF valable de Paris à Orléans Centre en utilisant les trams déjà dispo en situation de perturbation/travaux à la SNCF.
      De plus les gares des Aubrais et d’Orléans on des stocks de tickets TAO, vu que des distributions sont faite par les agents en situation de perturbation. Donc les gares ont un « budget TAO » déjà prévu.
      Ce qui fait mal à TAO (comme les autres entreprises) ce sont les fraudeurs. Et parfois, j’en fait parti quand mon train ne va pas jusqu’au bout de son itinéraire prévu…
      Donc la gratuité entre les Aubrais et Orléans est possible, il faut juste que la SNCF officialise la chose pour les abo lors des perturbations/travaux, c’est la moindre des choses quand le service payé n’est rendu totalement.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Shane, après vérification, il n’y a pas d’accord tram entre Orléans et Les Aubrais pour ces travaux. J’en suis désolée…

    • Shane dit :

      Bonjour Ludivine,
      Arf pas de chance 🙁
      Finalement je pense faire autrement sur ce mois de novembre, entre les travaux et les 2 WE rouge (où je me suis en congé du coup), je ne vais pas prendre mon abonnement forfait pour le mois, mais plutôt des billets à l’unité (car ils sont tous en Prem’s à 10€).
      Et à coté de ça, je vais dormir à l’hôtel sur Orléans (ce qui m’évitera de mettre mon réveil à 5h du matin).
      Et billets à l’unité + quelques nuits d’hôtel = environs le prix de mon abo SNCF mensuel seul.
      Je trouve que c’est un bon compromis et préserve mon sommeil 🙂

  3. Usager41 dit :

    Peha, ne soyons pas trop insultants, la SNCF effectue ces travaux de grande ampleur justement pour améliorer la ponctualité. En effet, à part un tronçon de Cercottes à Artenay où la direction Paris Austerlitz est en double voie pour permettre au direct de dépasser l’omnibus, sinon, il n’y a qu’une seule voie par sens. Aussi, en cas d’incident, pour l’instant, seul un sens de circulation peut être pris en compte, à l’avenir, les trains pourront rouler à leur allure habituelle quel que soit le sens de circulation, et ce sur une seule voie pour les deux sens, grâce à de nouveaux systèmes plus performants.
    De quoi devrait-on alors se plaindre ?

    • Titi007 dit :

      On se plaint seulement d’avoir un train supprimé pendant presque un mois…
      Mais je pense que vous Usager41 êtes un grand philosophe pas trop impacté par tout cela. Vous travaillez peut être à la SNCF?

    • Peha dit :

      Vous m’expliquez en quoi le 14032 doit être supprimé alors que le 14030 et le 14034 vont rouler ? y’a 30min de battement donc j’attends votre explication logique

      les 30min servent a quoi ? a part faire chier (oui) un des trains les plus utilisés du matin ? aucun travaux n’est possible a cette heure, si encore c’était une fin de nuit et que le 14030 soit supprimé, mais un train entre 2 c’est un non sens.

      les têtes pensantes se fichent des usagers pour la sécurité quand ca arrange la sncf, mais l’impact sur nos vies pro et privé pendant un mois est non négligeable

      les gens qui commencent a 7h30 vont faire comment ? et après on s’etonne qu’on perde 8000 abonnés en quelques années …

    • PierreB. dit :

      En fait je pense que le 14032 supprimé n’est pas impacté par les travaux.
      Mais comme l’a souligné Shane, la rame, ainsi que probablement le personnel de bord (conducteur et/ou contrôleur), retourne ensuite à Orléans sous le numéro 14035.
      Par contre, le 14035 étant quant à lui impacté par les travaux, la SNCF, pour faire des économies, a probablement supprimé toute la ligne de roulement rame + contrôleur + conducteur !
      ON n’est donc plus dans une logique de service à assurer mais tout simplement dans une logique économique afin d’économiser quelques euros et ne pas avoir à payer ni l’utilisation de la voie, ni l’entretien du matériel, ni le personnel.
      Quant aux gentils voyageurs qui nous embêtent, comme la plupart à cette heure-ci sont des abonnés qui de toutes façons ont déjà payé leur abonnement, ce n’est pas grave s’ils doivent se lever une heure plus tôt ou partir une demi-heure plus tard, quitte à être en retard au travail : la suppression du 14032 ne fera pratiquement pas perdre d’argent à la SNCF, et même pire, elle en gagnera à ne pas faire rouler le train.
      Et ma foi, je serai fort étonné d’avoir tort sur ce coup là, étant entendu qu’officiellement la SNCF ne voudra bien évidemment jamais l’admettre !

    • Shane dit :

      Effectivement PierreB, je pense tout pareil, d’ailleurs (pour le petite anecdote, 3615mavie) sur l’appli SNCF j’ai activé les alertes sur le 14032 (que je ne prends pas) juste pour avoir des infos sur des retards ou des suppressions, afin de savoir si mon 14035 sera à l’heure ou pas… et accessoirement connaitre la voie avant les fameuses 20 min avant le départ 🙂

    • Usager41 dit :

      Titi007, loin de là, je ne travaille absolument pas du tout à la SNCF, et pour mon trajet, c’est simple, si je rate le train de 7h36, le suivant est à 12h47 (supprimé pendant le mois de travaux donc ce sera alors 17h22, donc pas la peine d’aller travailler), et pour mon retour, si je rate le 17h37, départ suivant à 19h48, donc après correspondance à Orléans pour Blois à attendre, arrivée vers 21h-21h30 à Blois, et je finis avec 1h de marche à pieds parce qu’il n’y a plus de bus.
      Cela vous convient ?

    • Usager41 dit :

      @Peha, je ne sais pas si vous avez vu ma réponse plus bas, donc je la résume ici :
      Le 1er train de service pour chaque ligne et dans chaque sens ne peut pas être supprimé. En outre, il faut garer les trains en fonction de leurs lieux de service.
      Le 14030, c’est le 1er train de service à Orléans, garé à Orléans, qui repart de Paris en 14033 pour Tours.
      Le 14032, il est aussi garé à Orléans, part pour Paris, et finit sa course pour repartir en 14035 à Orléans, d’où il est garé pour assurer ensuite une autre mission : 14056. Si vous le faites circuler d’Orléans à Paris en 14032 et qu’il est bloqué à Paris, il supprime le tour de 11h32, sachant que le départ précédent pour Paris est à 9h29 en Centre Ville, et que le 11h11 aux Aubrais, pour peu qu’il y ait un problème, ne puisse pas rouler, ce qui donne aucun train de 9h29 (Orléans Centre) à 12h48 (Aubrais) ou 12h47 (Orléans Centre mais omnibus Etampes), donc plus de 3h entre deux trains… Ce que SNCF ne peut pas se permettre.
      Quant au 14030, outre d’être le 1er train de service, il repart ensuite en 14033, qui lui poursuit sa route jusqu’à Tours.
      Je vous propose d’exceptionnellement emprunter le 14033 demain matin, et de me dire s’il est moins plein que le 14035, et après on en reparle…

    • Usager41 dit :

      PierreB, c’est totalement faux.
      Vous parlez de roulement, justement, un roulement ce sont plusieurs missions.
      Il faut des rames, des conducteurs, du personnel. Une rame qui n’est pas à sa place est une mission supprimée. Si on envoie la mission 14032 à Paris, qu’elle ne revient pas à Orléans, et qu’on fait sauter le 14056 mais en provoquant non plus 1h mais 3h de non-desserte, vous serez contents, ok, mais les travailleurs en décalé, qui commencent à 12h, eux vont-ils adorer qu’on leur dise « pour arriver à 12h sur Paris ? Il faudra prendre un départ vers 11h30 à Orléans, qui arrivera avant 12h à Paris, euh non en fait il arrivera vers 13h, donc vous serez en retard… » ?
      Réfléchissez bien, ceux qui voyagent en heures de pointe, en cas de travaux, ont encore la solution de pouvoir anticiper en demandant à effectuer temporairement des horaires décalés, soit avant la pointe, soit après, alors que ceux qui travaillent déjà obligatoirement en horaires décalés, donc tout le temps obligés de se déplacer en heures creuses, s’ils demandent à adapter leurs horaires pour se caler temporairement sur les heures de pointe, c’est un risque à saturer un réseau déjà saturé. Vous râlez souvent que vos trains sont déjà bondés, ajoutez l’adaptation des travailleurs décalés pour se déplacer en pointes le temps des travaux, et vous aurez des accidents de personnes et des malaises voyageurs matins et soirs sur tous les trains du lundi au vendredi…

    • PierreB. dit :

      Usager41 : c’est au contraire totalement vrai.
      Et de plus en milieu de journée il n’y aura aucun train pendant 7 h.
      Pour commencer à 14h45 je serai obligé de partir au train de 9h36 aux Aubrais au lieu de 12h48. C’est encore pire que pour le train 14032 !

    • PierreB. dit :

      Et votre blabla sur l’obligation d’assurer les premiers et derniers sont faux.
      Le 14030 de 4h58 à Orléans est le premier à être supprimé en cas de soucis, grève ou autres.
      Et le 14079/14081 est également régulièrement impacté par des changements d’horaires pour cause de travaux et est aussi souvent supprimé en cas de grève, alors qu’à la RATP, effectivement, en dehors d’une grève totale, le premier et le dernier départ sont systématiquement assurés.

    • Usager41 dit :

      Attention, je le sais car de l’asso où j’étais avant, c’est un cheminot qui m’a informé de ce point.
      Les travaux peuvent impacter le premier et le dernier départ, et en cas de grève, comme circulation adaptée il y a, plan de transport modifié il y a, donc les premiers et derniers départs sont justement souvent modifiés, puisque le personnel en charge des habituels premiers et derniers départs peut manquer, ne permettant pas de les assurer (lesdits départs habituels).
      En temps normal, hors grèves, incidents majeurs et intempéries imposant une importante adaptation du plan de transport, ces départs sont obligatoirement assurés, ou la pénalité est majorée…

    • Usager41 dit :

      Pierre, ton roulement est problématique : si on envoie un train à Paris et qu’il ne peut pas revenir, le soir, la pointe ne pourra pas être assurée correctement, puisque la rame ne se trouvera pas à la place prévue pour son roulement suivant…

  4. Pif dit :

    Bonjour,

    AUTTOP va contacter la RCVDL pour demander la modification de ces travaux qui impactent un train structurant pour les navetteurs.

    • Shane dit :

      Pif, il en va de même pour l’autre sens le matin… pour AUTTOP on dirait qu’il n’y a qu’un seul sens de circulation…

    • Pif dit :

      Merci de votre remarque.

      Effectivement, on n’y pense pas souvent. Quel train vous concerne?

    • PierreB. dit :

      Shane prend le 14035 et là il va devoir partir de chez lui une heure plus tôt pendant un mois !

    • Shane dit :

      Pour ma part c’est le 14035 (le retour du 14032 pour vous) c’est le seul train qui nous offre la possibilité de nous rentre en centre ville pour 9h30 environs. Et donc permettre à beaucoup de personnes (du commerce du centre ville entre autre) d’etre la pour les ouvertures des magasins à 10h.
      Je constate pas mal de personne dans le 14035 tout de même. Contrairement au 14037 suivant que j’ai déjà pu prendre et où il y a moins de personne dedans.

    • Peha dit :

      Je ne sais pas s’ils se fichent de nous a dire qu’il circule les we et jours fériés … ce train doit être assez vide …

    • Shane dit :

      @PierreB, c’est bien ça malheureusement 🙁
      Et j’ai fait le compte pour novembre, cela m’impactera sur 12 jours entre le 5 et le 23 novembre :-/
      @Peha, j’ai du mal à saisir le sens de votre phrase.

    • Peha dit :

      @Shane nous dire que ce train est annulé en semaine (alors que très utilisé) mais toujours en circulation les we et jours fériés alors qu’il doit rouler a vide … ca aurait du être inversé pour ne pas impacter les abonnés pour qu’ils soient a l’heure …

    • victorien45 dit :

      Bonjour,
      Pour le 14032 je viens de regarder dans l application sncf et si elle est bien à jour,
      Il ne roule pas la semaine ni le week-end ni les jours fériés la Fiche travaux semble bonne car il ne roulait déjà pas le week-end, jours fériés et il est supprimé en semaine en plus.

      Ludivine mon interprétation est elle la bonne ?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Victorien45, en effet, ce train ne circule pas le week-end. En semaine, il est supprimé pendant le période travaux sauf les 8 et 9 novembre.

    • Pif dit :

      Bonjour,

      Voilà, AUTTOP vient de sensibiliser la RCVDL et la mairie d’Orléans à propos de ces suppressions et à demander la modification de ces suppressions.

      En parallèle, la Rep souhaite contacter des navetteurs qui seront impactés par ces suppressions.

      Je sais que Péha et Shane utilisent ces trains. Pouvez-vous entrer en contact avec la Rep.

      Bonne journée.

    • Usager41 dit :

      Pif, je préfère plutôt qu’il soit pénalisé des centaines d’usagers un mois que des milliers d’usagers des années.
      Certes, ce n’est pas confortable, la SNCF n’a pas anticipé les solutions de substitution, mais il en va pour le bien-être de tous et la régularité de vos trains à l’avenir.
      Pourriez-vous peut-être pour une fois au lieu de vous plaindre sur le sort des usagers pendant un mois vous arrêter deux minutes sur les impacts en termes de régularité censés être apportés en cas d’incidents dans les mois à venir ?
      A mon avis, il serait intelligent, vu que les travaux sont entre Boisseaux et Cercottes (si c’est un problème de « Orléans Centre Ville »), de demander une navette ferroviaire exceptionnelle des Aubrais à Orléans…

    • Pif dit :

      Bonjour,

      Le problème de régularité ne vient pas des travaux mais de la congestion du trafic à l’arrivée en région parisienne et à la priorité des RER sur les TER.

      D’ailleurs, même en période de travaux, quand un trajet se déroule nominalement, celui-ci dure 1h05 alors qu’il est programmé pour 1h10.

      De plus comme la fait remarquer Péha, la plage horaire des travaux sera d’une heure environ (entre le 14030 et le 14034) donc autant faire ces travaux en journée et en dehors des périodes de pointe.

      A vous lire,

    • Peha dit :

      @Usager41 : je comprends l’argument, mais sous pretexte que le train ne peut pas faire le retour, on annule purement un train TRÈS utilisé, QUID des retards face aux employeurs ? on se réveille quand à la SNCF ?

      pourquoi ne pas avancer le 14035 de 30min pour partir dans ce cas ?

      plein de solutions sont possibles, la pire est retenue comme d’habitude et sans prendre en compte les us de chacun et faisant fi des contraintes professionnelles et privés que nous avons.

    • Peha dit :

      J’oubliais : prendre le 6h30 nous fait aussi prendre le risque de ne jamais être à l’heure à 7h30.

      donc vu que le 14032 est supprimé, qu’on aura donc (de mon point de vue) +30min de retard, que fait la région et la SNCF pour des compensations ?

    • PierreB. dit :

      Usager41 : nous ne sommes pas pénalisés un mois par an, mais au moins deux, voir trois (on nous a déjà fait ce coup là en avril dernier). Sans compter les week-ends sans train.
      Le 10 novembre j’ai été obligé de poser une journée de congés et les 8 et 9 je vais devoir prendre le train de 9h36 aux Aubrais alors qu’en temps normal j’aurai pu partir avec celui de 12h48 ! Et avec un retour au dernier train…
      Pareil à l’Ascension, j’ai du poser quatre jours de congés à cause de la SNCF.
      Et ne vous inquiétez pas, l’année prochaine ce sera pareil et les années suivantes aussi.
      Maintenant, pour faire les travaux sur une seule des trois voies que compte ce secteur, on bloque le trafic sur la totalité se la ligne. C’est du grand n’importe quoi !
      En plus, on ne voit pas les effets de ces travaux.
      Plus ça va plus les temps de parcours augmentent, sans compter les retards.
      Paris – Limoges se fait désormais en 3h10 contre 2h46 il y a 10 ans et 2h50 il y a 50 ans, idem pour Paris – Le Havre où les trains actuels autorisés à 160 km/h sont plus lents que les locomotives à vapeur dans les années 1930 qui plafonnaient à 120 km/h.
      Il y a quand même un gros problème.
      Et c’est dans tout le pays pareil.
      Sur mon ancienne ligne, le Transilien ligne R, il devait y avoir des travaux avec les trains supprimés tous les soirs cet automne et des remplacements par autocars, beaucoup plus lents, au-delà de Melun (+ 30 à 45 min sur chaque trajet).
      Les travaux ont été reportés à une date ultérieure.
      Mais la SNCF n’a pas adapté les horaires en conséquences et laisse les cars en circulation pour rien, pénalisant chaque soir des centaines de voyageurs.
      Alors si vous croyez encore au Père Noël SNCF libre à vous, mais moi il y a longtemps que j’ai arrêté de gober toutes les âneries de leur seevice communication qui coûte chaque année une fortune (220 millions d’euros tout de même, merci Monsieur Pépy).
      Bonne journée à vous.
      Pierre

    • Usager41 dit :

      @Pierre, Peha, Pif, Shane, bonjour.
      D’abord, je tiens à rappeler que je suis usager comme vous, et non cheminot. Tiens, en passant, je ne soutiens pas SNCF sur tout, je n’ai pas soutenu la grève des cheminots (enfin c’est un autre débat qu’on reprendra en temps utiles, et je le sais de source sûre).
      Je comprends vos arguments, sauf que plusieurs points :
      1/ Faux, le TER est prioritaire sur le RER (voir maligned, et plus précisément cet article sur la gestion des circulations du RER D, il ne suffit ensuite que de remplacer Paris Lyon par Paris Austerlitz et RER D / Ligne R par RER C / Aucune ligne Transilien).
      Article : https://maligned.transilien.com/2017/03/03/gestion-circulations-focus-occupation-voies/
      Pour Pif : faux, il y a deux lignes directes, Les Aubrais venant de Blois/Tours voire Nantes et Les Aubrais venant de Bourges voire Montluçon. Ces trains sont en concurrence avec l’omnibus d’Etampes à Orléans. Quand j’ai mon TER 860515 à destination d’Orléans qui circule avec +10 pour laisser passer un direct Les Aubrais devant lui à Toury, je ne râle pas sur le fait que mon train est en retard (en même temps, je sais que les CDB préviennent pour la correspondance à Orléans que ce soit pour Argenton comme Blois, sinon je retourne prendre le train de 18h34 aux Aubrais au pire des cas). Par contre, je pense que si le direct doit dépasser l’omnibus à Toury, la congestion de trafic direction Orléans est plutôt à Toury que Paris, mais bon, puisque Pif le décidé ainsi…

    • Usager41 dit :

      Pour Peha : il y a un nombre de rames à stocker à chaque garage proche des lieux de départ. Cependant, ce n’est absolument pas un problème comme vous pensez de « pouvoir assurer ou non le retour », mais justement de « pouvoir ensuite stocker le train + assurer aussi les autres missions ». Je m’explique : les départs d’Orléans sont en début de service le 14030/14032/14034. Les départs sortent tous du technicentre d’Orléans. A Paris Austerlitz, les départs en début de service sont le 14031/14033/14035. Cependant, seul le 14031 sort du dépôt de Paris, car après le 14033 correspond au 14030 et le 14035 correspond au 14032. Il est interdit de supprimer le premier train et le dernier train de service, c’est prévu dans la convention nationale, le premier train de service ne peut être supprimé car il n’y a souvent aucun autre mode de transport en circulation, de même pour le dernier train de service. Par contre, je cite votre phrase et vous la retourne : « mais sous pretexte que le train ne peut pas faire le retour, on annule purement un train TRÈS utilisé ». On peut aussi faire l’aller du 14032 et le retour du 14035, sauf que vous allez doubler la faute : 1/ déjà on supprime le 14030 qui est celui de début de service, et 2/ on supprime son retour. Plongez-vous dans la fiche horaire : des 14033 et 14035, le premier est terminus Tours, le second Orléans. Alors, sauf à ce qu’Orléans soit plus loin que Tours dans la carte de France, sinon, on voit ce que cela signifie.
      Pour aller au plus simple, d’Orléans vers Paris, le 14030 est le premier train de service, et entre le 14033 et le 14035 au départ d’Austerlitz, celui qui est le plus utilisé des deux est le 14033 qui va plus loin que le 14035.
      Je comprends que cela ne soit pas facile à entendre mais je vais donner les solutions au cas par cas :
      1/ On supprime le 14030/14033 : on supprime le 1er train de service dans un sens, un train très utilisé dans l’autre sens. Mouais, cela va plaire aux usagers des 14032/14035. Par contre, qui va prendre en compte les us et faire fi des contraintes professionnelles et privés que les travailleurs décalés ont ?
      2/ On met des bus de substitution : en heures creuses, le bus met 2h pour faire Aubrais-Orléans / Paris Austerlitz, sans problème de circulation (10h/12h par exemple). En heures de pointe, il faut aussi prendre en compte la circulation parisienne de pointe habituelle, donc un trajet est doublé, et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de travailleurs décalés ou de travailleurs à horaires normaux voulant partir à 5h et arriver à 9h ou partir à 6h et arriver à 10h… Sinon, les contraintes professionnelles et la vie privée de chacun, c’est pas très pris en compte dans cette situation.
      3/ On propose des navettes Aubrais/Orléans en TER. Ok, le temps est de 4min, 10min en tram. Mais il faut peut-être aussi calculer le nombre de voies disponibles (là, je n’ai pas trop la connaissance, mais je sais qu’entre 7h et 8h30, toutes les voies sont au moins une fois occupées, voie 6 le 16802 qui repart ensuite sur Tours, voie 5 un train venant de Bourges retournant aux garages puis le 860254 qui repart pour Blois, voie 4 réservée au train venant de Bourges arrivée 7h45, voie 3 Etampes / Orléans / Orléans / Etampes, voie 2 le fameux 14031 de début de service à Paris / voie 1 14025 à faire partir, pour peu que 16802 soit en retard, l’affaire est faite, voie G train pour Argenton partant à 7h51).
      4/ Renforcement tram + abonnement spécifique, ou bus de substitution Aubrais / Orléans Centre. Les deux sont ensemble, mais au vu de la circulation, le tram a la priorité, quand le bus est coincé dans la circulation, car il ne faut pas croire, mais Orléans, c’est comme Paris. Donc 10min de tram contre 1h de bus, on voit vite la différence.

    • Usager41 dit :

      Pour Pierre : je comprends. Permettez-moi de vous dire quel jour ai-je été obligé de gaspiller en congé à cause de SNCF : le jeudi 10 mai cette année. Pour quelle raison : aucun train en circulation pour aller jusqu’à mon lieu de travail. Et alors, c’est un jour férié ? me direz-vous… Oui, mais NON : en ce qui me concerne, j’ai gaspillé une journée de congé non payée sur mes congés payés, et je vous laisse deviner (si vous trouvez pas pourquoi, un indice : cette journée est imposée par mon employeur de l’époque pour éviter une fermeture en milieu de semaine puisque sur cet ancien lieu de travail, nous travaillons du mardi au samedi ; pour la plupart des employeurs, cette journée existant depuis 2007 est en réalité sur le lundi de Pentecôte). Pour moi, cette journée (j’aimerais bien lire de votre clavier de laquelle s’agit-il, pour voir si vous suivez), j’ai dû non pas aller travailler (impossible), mais y gâcher une journée de congés payés que j’aurai préféré prendre l’été en famille, ce qui signifie que 1/ cette journée a été déduite de mes congés payés ; mais 2/ s’agissant du caractère particulier de cette journée, le congé payé n’a en plus pas été payé, puisqu’il n’a pas à l’être…
      Par contre, je ne gobe pas leur communication, mais je me dis qu’on peut sans doute leur laisser le bénéfice du doute. En effet, vos voies, comparées à celles que j’ai connues avant, n’ont pas été rénovées depuis des années. Vous vous plaignez de quoi par rapport à la ligne R, des travaux ? D’adaptation des horaires en conséquence ? Je me demande si, après ce que je vais vous dire, vous ne pouvez pas vous poser aussi la question d’adapter les travaux justement…
      Des travaux, oui, il y en a, à la pelle. Les travaux ont été supprimés par SNCF au niveau de la Ligne R. Pendant ce temps-là, à Vert de Maisons, des travaux sont effectués pour rénover des rails… déjà rénovés en 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018. La SNCF change de rails entre Maisons-Alfort et Villeneuve Triage tous les 6 mois pour l’ensemble des voies. Ce qui signifie que, depuis janvier 2008, tous les 6 mois, des rails neufs sont déposés et remplacés par des rails neufs.
      Un avis sur la question maintenant ?

    • Usager41 dit :

      Pour Pif, allons-y pour une dernière…
      @Shane écrit : « Pif, il en va de même pour l’autre sens le matin… pour AUTTOP on dirait qu’il n’y a qu’un seul sens de circulation… ».
      Pif répond : « Merci de votre remarque. Effectivement, on n’y pense pas souvent. »

      Tiens, petit piège : https://maligne-ter.com/tours-orleans-paris/wp-content/uploads/sites/57/2018/10/Info-Trafic-Axe-L-ORLEANS-TOURY-ETAMPES-PARIS-du-09-10-18.pdf
      Pif, regardez cette fiche, ligne de Chevilly. Le départ de 13h47 est assuré, le départ de 17h37 est supprimé pour mouvement social, le départ suivant est à 19h48.
      Maintenant, si je vous dis que dans cette commune, en temps normal, les usagers finissent à 17h pour justement avoir le train de 17h37 et éviter d’attendre 2h. S’il y a une panne, comment ces usagers font-ils ?
      « Ils n’ont qu’à prendre le train dans l’autre sens vers Paris » => oui, pour attendre 1h… Bah non.
      « Ils n’ont qu’à prendre un bus REMI » => il n’y en a pas à la demande, et le service normal prévoit que le dernier départ de Chevilly direction Orléans soit à… 16h20… Ce qui permet d’aller à Orléans notamment quand derrière on a une correspondance, voire deux.
      Je vais pousser à l’extrême : me concernant, j’ai eu les affiches par Christophe Holuigue, responsable communication secteur de Blois. Mais, pour les autres usagers, mardi, aucun panneau d’affichage mentionnant les trains en circulation, les usagers étaient à la gare à 17h, ils ont attendu jusqu’à 19h48, soit 2h48 d’attente. Pourquoi, parce qu’AUTTOP préfère défendre les usagers des grandes gares… Donc, la petite gare de Chevilly, on ne peut pas acheter ni valider de billets, on lui propose un trou de desserte de 2h le soir direction Orléans, sans moyen de substitution autre, ce qui fait que si le 17h37 est supprimé, on rigole sur le quai plutôt que d’être en famille… Donc, pour AUTTOP, puisque vous n’y pensez pas très souvent non plus, est-ce qu’il y a des gares dépendant de votre association, situées dans le réseau CVDL, entre Orléans et Etampes, ou est-ce qu’on peut fermer toutes les gares situées entre Orléans et Etampes pour le plaisir d’AUTTOP ?

    • Pif dit :

      Concernant la priorisation, vous avez tort. Au lieu de persifler en l’air, je me base sur ce que me dit la SNCF :

      https://maligne-ter.com/tours-orleans-paris/2017/02/22/le-calcul-de-la-regularite-differences-entre-intercites-et-transilien/

      En off, des membres de partis politiques m’ont dit ( je ne sais pas si c’est vrai) que la SNCF leur a dit préférer retarder les TER car les clients sont plus dociles que ceux des RER qui vont descendre sur les voies et bloquer le trafic….

      Pour le reste, je vous laisse avec vos propos clivants.

    • MRLR41 dit :

      Usager41, Laurent qui gérait ce blog avant, nous avait confirmé (il me semble) la priorité des rer sur nos trains, notamment du fait que l’île de France impose des amendes très forte à la SNCF en cas de retard. Nos régions étant plus molles à ce niveau, vous voyez bien qui sont les perdants. En trois ans que je pratique le Blois Paris direct le matin nous sommes quasi systématiquement en retard à cause de la circulation en île de France. Sans parler des décalages officiels d’heure d’arrivée (8h35 au lieu de 8h22) pour travaux alors que jusqu’à étampes nous roulons normalement…

    • eric dit :

      on pourrait alors imaginer foncer jusqu’à Etampes puis changer etprendre un RER direct jusqu’à Paris…mais cela n’existe pas !

    • Usager41 dit :

      Au lieu de persifler, Pif, vous devriez lire l’article concerné, il est établi par le blog maligned en fonction des éléments communiqués par SNCF.
      Cela signifie que vous croyez là encore instinctivement qu’on priorise le RER, ce qui n’a aucun sens car le RER effectue les arrêts que le TER n’effectue pas. Si on priorisait réellement le RER, c’est lui qui serait sans arrêt d’Etampes à Paris et c’est le TER qui ferait les arrêts du RER.
      D’ailleurs, pourquoi n’allez-vous pas en parler avec SNCF, et leur dire qu’il n’est pas la peine de dire aux clients Grandes Lignes que la franchise privilégie le RER si c’est pour dire aux clients RER tout le contraire…

    • Usager41 dit :

      Malheureusement MRLR41, tout cela a encore changé. La SNCF ne voulant pas payer les trop fortes amendes, elle s’est mise à prioriser Transilien. Sauf que cela n’a pas marché, car elle s’est retrouvé avec certes des amendes moins fortes, mais en priorisant le RER, elle s’est aussi retrouvé avec plus de trains Grandes Lignes en retard et donc plus d’amendes faibles à payer, soit autant qu’avec quelques retards en RER…
      Or, comme l’amende est sur moins de 80% des trains à l’heure ligne par ligne, elle préfère désormais payer pour peu de lignes à moins de 80% de trains à l’heure côté RER que pour beaucoup de trains GL en retard.
      Seules les lignes RER B/C/D/E et Transilien R/P/T4 sont récursivement en retard, et même sur ces lignes, la SNCF s’arrange pour se dédouaner certaines situations, permettant alors de non-comptabiliser certaines journées pour rentrer dans le quota demandé.
      Au jour d’aujourd’hui, très peu de lignes sont encore à moins de 80% de trains en retard tous les mois, RER C/D/E et Ligne P/R/T4. Pour le RER B, cela dépend des mois, puisque seule la partie SNCF est prise en compte, de même pour le RER A.
      Les lignes J/L/H/K/N/U s’en sortent pas mal du tout, puisqu’elles n’ont que peu de mois avec des pénalités…

    • Pif dit :

      Bien entendu, chez TER on dit que c’est la faute des RER et chez RER on dit que c’est la faute des TER.
      Bref, laissons Ludivine nous apporter une version up to date car nos articles respectifs datent de début 2017.

  5. Nicolas45 dit :

    Le 14040 de ce matin encore 15 min de retard ! Donc retard au travail comme lundi. Le 14038 est resté 7 min à quai aux aubrais, départ 7h39. Et nous sommes donc partis à 7h42 soit avec +9 minutes.
    J’ai déjà pris le train 30 minutes avant hier pour être sûr d’être à l’heure mais c’est tout de même usant de devoir faire ça alors qu’un train me permet THEORIQUEMENT d’arriver à l’heure au travail. Donc demain je vais devoir prendre ce train plus tôt car mon employeur ne pourra pas accepter ces retards aussi fréquents.
    Et pour le retour pareil, le 14063 arrivé avec +30 min avant hier.
    Je n’en peux plus de tous ces retards !

    • Usager41 dit :

      Motif de ce retard : le 16802 avait 7min de retard de Tours à Orléans pour problème sur les fermetures de portes (indiqué par CDB arrivé à Orléans). Ce retard s’est répercuté sur le 14036 de 7h25 à Orléans, parti à 7h29, arrivé aux Aubrais à 7h33, parti des Aubrais à 7h36.
      Le 14038 qui avait 7min de retard, pour une arrivée théorique à 7h23 et un départ à 7h27, a effectué une arrivée à 7h30 pour un départ à 7h39.
      Donc, le 16802 a décalé tout le monde jusqu’au 860251 (+10 à Orléans, 8h01 au lieu de 7h51).

      Je profite pour rappeler que les horaires sont en modification, pour revenir aux horaires habituels.
      Ce qui signifie qu’en théorie à partir de lundi, mais actuellement possible chaque matin, les départs sont les suivants :
      – 14040 à 7h29 d’Orléans et 7h36 des Aubrais.
      – 860504 à 7h36 d’Orléans et 7h42 des Aubrais.

    • Nicolas45 dit :

      Oui je connaissais les raisons, il y a toujours des explications mais le résultat est le même : il arrive en retard.

    • Usager41 dit :

      Et la question reste la même, pourquoi SNCF ne joue pas sur ces retards ? Un train a un horaire à respecter, mais si un direct est dépassé par un direct, qu’est-ce que cela change ?
      Qu’on fasse attendre le 860504 aux Aubrais parce que les directs avant lui ne sont pas passés, ok, je comprends, seul un train peut dépasser celui-ci à Chevilly pour des raisons de sécurité (le 3904 est prévu à 7h54 aux Aubrais, dépasse vers 8h vers Chevilly le 860504, si on ajoute d’autres trains pour le dépassement, soit le 860504 est en arrêt prolongé à tous les arrêts, soit la distance entre deux trains n’est plus respectée, soit on prend le risque d’arrêter l’un des trains en pleine voie avec tous les incidents qui peuvent s’en suivre, le pire des cas étant qu’il y ait un problème de voies et que les deux trains se rentrent dedans, théoriquement impossible évidemment).
      Mais qu’un direct dépasse un direct, les deux allant au même endroit, bof, je ne trouve pas cela gênant de dire que comme le 14038 est en retard, le 14040 partira devant…

    • PierreB. dit :

      Dans le sens vers Paris le TER omnibus utilise la voie 2 bis, dite voie lente, jusqu’à Toury.
      Sur cette section tout train lent, omnibus ou train de marchandises, peut se faire dépasser sans problème par un express circulant sur la voe 2 « rapide ».
      Par contre pour les 14038 et 14040, comme ils sont tous les deux sont sans arrêt des Aubrais à Paris, si le 14038 est en retard, je ne vois pas xe qui empêche le 14040 de passer devant et d’intervertir les deux sillons.
      Un régulateur de trafic compétent doit le faire de lui-même et à l’arrivée on n’a qu’un seul train en retard.
      Mais certains sont obtus et décident de ne pas changer leurs petites habitudes et de faire rouler les trains dans l’ordre prévu au départ par pure feignantise.
      Et cela existe vraiment, l’un de mes meilleurs amis ayant été régulateur à Paris-Nord pendant 10 ans, il m’a raconté quelques anecdotes assez croustillantes à ce sujet.
      Et résultat des courses, au lieu d’avoir un seul train en retard on en a deux et les pauvres voyageurs que nous sommes en patissent…

    • Nicolas45 dit :

      Justement le 14038 arrive tous les matins aux aubrais avec 5 minutes de retard donc c’est mieux pour eux que le 14040 parte toujours après, au mieux les 2 trains auront chacun 5 minutes de retard sachant qu’à 10 ça compte dans les statistiques de retard.

  6. matthieu4591 dit :

    Bonjour, quelqu’un rencontre t-il actuellement des difficultés avec Mobillico? J’ai déposé une demande de remboursement pour le 2ème trimestre, le dossier aurait été traité début septembre mais depuis j’appelle régulièrement et je n’ai toujours pas de mail de confirmation ni de virement.

    Quelqu’un à une adresse mail d’un des supérieurs ou encadrants de ce service ? Histoire que je puisse écrire mon mécontentement en dehors de l’adresse générique accessible à tout le monde.

    • Peha dit :

      dans l’ordre :

      – non
      – les mails arrivent en spam
      – normalement en les appelant ils sauront vous répondre

    • Matthieu4591 dit :

      Je vérifie toujours mes spams et il n’y a rien dedans, les précédents mails avaient bien été réceptionnés. J’appelle régulièrement et à chaque fois on me dit que le dossier a été traité mais que ça n’a pas été encore validé. Je suppose que ça doit être Bonneau qui doit traîner à signer !

    • Peha dit :

      c’est pas la région qui traite ca mais c’est sous traité via appel d’offre et magie c’est une filiale de la SNCF qui a eu le marché 🙂

    • MRLR41 dit :

      Ils sont de plus en plus lents à traiter et virer les sommes. J’envoie toujours très rapidement mon dossier et ces derniers temps le virement arrive entre deux mois et demi et trois mois après! Quant aux mails je ne les reçois plus depuis un an. Ni dans les spams ni ailleurs. Je leur ai demandé plusieurs fois et à chaque fois ils m’ont répondu que ça devait venir de moi… Bref, perso, tous les trimestres j’envoie un mail au bout d’un mois ou un mois et demi pour savoir si ça a été validé. On me répond toujours, mais rarement vite :/

  7. matthieu4591 dit :

    Bon ma demande est devenue sans objet, je viens de recevoir le mail à l’instant, par pure coïncidence. Quelle providence !

  8. PierreB. dit :

    Bonjour.
    Pour ceux qui sont actuellement dans le 14038, si vous vous demandez pourquoi exceptionnellement le train est à l’heure et le contrôleur fait de belles annonces (et contrôle ?), il semblerait que Monsieur Posnic, le grand patron de la ligne, et Oriane Nicole, la responsable relations clients, soient à bord du train.
    Si c’est le cas il faudrait qu’ils viennent tous les jours afin de garantir enfin une bonne ponctualité à ce train.
    Mais il faudrait aussi qu’ils se démultiplient pour que tous les trains de la ligne soient enfin à l’heure.
    J’espère juste qu’au vu de leurs fonctions ils vont aller au devant des voyageurs pour receuillir leurs avis et leurs doléances et qu’ils ne resteront pas installés incognito dans un coin.
    Bonne journée.

  9. Caraf dit :

    Bonjour, pourquoi faire arriver systématiquement le TER de 8h05 et le 14036 de 8h09 sur le même quai à Austerlitz ?!?!déjà que c’est compliqué avec les travaux qui n’en finissent plus dans cette gare !!

  10. Ludivine Mantin dit :

    Bonjour à tous, vous vous questionnez tous sur le 14032 notamment supprimé pendant les travaux à Toury. Des choix doivent être fait, je n’ai pas tous les tenants et aboutissants, mais ce que je peux vous dire c’est que nous sommes contraint même en dehors des interruptions de circulations en journée de réduire la capacité des trains, en langage plus clair, on ne peut pas en faire passer/circuler autant de trains qu’habituellement même en dehors des créneaux travaux. C’est bien sûr une conséquence des travaux réalisés de jour. Alors je conçois que ces travaux sont contraignants et que chaque suppression ou train maintenu fait le bonheur des uns mais aussi le malheur des autres… N’oublions pas que certains ne s’exprimant pas forcément sur le Blog (5000 visiteurs en moyenne tous les mois) ont aussi besoin d’emprunter le 14030 ou le 14034 (trains juste avant et après qui ont des dessertes qui peuvent être différentes et permettre des voyages de ou jusque Tours) et aussi que d’autres en ont besoin dans l’autre sens. Bref, chaque décision impacte des voyageurs, c’est difficile mais nous sommes contraint de le faire pour que les travaux puissent se réaliser. Ces travaux comme vous le savez déjà vont durer plusieurs années.
    Je ne sais pas si le 1er train et le dernier train doivent être maintenu comme je l’ai lu dans les commentaires…je vais me renseigner ainsi que pour les règles de priorités de passage TER, RER… Personnellement j’ai plutôt une règle en tête qui est une règle d’équité. C’est à dire on fait passer les trains au prorata du nombre de train par activité. C’est ce qui était fait sur l’ancienne ligne où je travaillais. Par exemple si dans une heure on a 9 Transilien et 3 TER par exemple, si on peut faire circuler 30% des trains, on fera passer 3 Transilien et 1 TER…donc plus de Transilien mais à la base ils ont aussi plus de sillons prévus…Je me fais confirmer cela ! J’en profite pour vous dire que la semaine prochaine je serai beaucoup en déplacements/ formations jusque mercredi inclus. Je ne pourrais pas être présente beaucoup sur le Blog. Je vous répondrai à mon retour ! Bonne journée à tous

    • Peha dit :

      Mme Mantin,

      quand on supprime un train à destination de Paris car son retour ne peut pas se faire (14032->14035) la justification passe très mal et vous ne mettez aucun moyen pour palier ce problème qui est juste logistique côté SNCF.

      Pourquoi AUTTOP n’est pas mis dans la boucle pour réfléchir à des arrangements, pourquoi cette décision arbitraire.

      De mon point de vue, j’aurais plus de 30min de retard PENDANT UN MOIS, QUI LE JUSTIFIE AUPRES DE MON EMPLOYEUR et comme le train est supprimé, il ne fera pas l’objet de stats pour compensation, c’est tout simplement honteux de prendre les usagers, une fois de plus en otage de la part d’une direction qui ne sait pas réfléchir.

      En quoi faire partir le 14032 est impossible ? il n’y a aucune contrainte à ce que ce train circule et que vous trouviez des solutions pour le 14035

      De plus, vous ne répondez pas à une autre question : avez-vous prévu d’augmenter la capacité du 14034 ? car on vous connait, ce genre de question ne concerne personne à la SNCF, mais comme le dit PierreB, vous vous en fichez car nous avons déjà payé l’abonnement du mois, et qu’on voyage dans des conditions décentes (en plus d’être à l’heure) n’a pas l’air de vous inquiéter plus que ça

      Donc : quel est le plan d’action autour de ce 14032, sa suppression (ou non, si la région arriver à faire pression) et l’augmentation de capacité sur les trains suivants ?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Peha, l’équilibre du 14042 se fait avec le 14043 et celui du 14035 avec le 14056 (contrairement à ce que vous indiquez). Ce qui est compliqué c’est d’avoir une vue globale du trafic, des roulements et des conséquences travaux pour tous et pas uniquement sur 1 train, celui que vous empruntez…
      L’association AUTTOP, m’a dit sur ce Blog ne pas souhaiter rencontrer mes responsables car cela leur parait inutile. Ils sont le point d’entrée pourtant. Cependant il ne me semble pas que les associations soient associées à ce type de décisions, par contre ce sont des suggestions et remontées qui peuvent être exprimées et motivées par un nombre de remontées importantes lors des échanges. Je vais d’ailleurs faire part des commentaires sur ce train pour voir si lors d’une prochaine phase travaux, il peut être fait autrement.
      Je viens de vérifier, en effet, la composition du train suivant (14034) n’a pas pu être renforcée.

    • Usager41 dit :

      Merci pour toutes ces infos Ludivine, à vous lire prochainement sur ces réponses.
      Lundi, comme je suis originaire de région parisienne, on pourra échanger aussi sur les points des premier/dernier trains de service, sillons et règles d’équité, si nous avons un peu de temps, j’ai peut-être des infos que vous n’avez pas et inversement 😉
      Pour les sillons, normalement, le Transilien a un sillon omnibus (celui avec les quais et les arrêts de desserte), un sillon semi-direct (pour les quais mais avec une desserte semi-directe, pas pour toutes les gares), et éventuellement sur certaines lignes un sillon plus direct encore (pas l’intégralité mais très peu de gares à desservir). Ce sillon très direct est plus utilisé pour TGV/TER/GL, alors que le semi-direct peut être utilisé pour Transilien et TGV/TER/GL en alternance.
      Pour les premier/dernier trains de service, il s’agit de trains très tôt et pour des voyageurs en horaires décalés n’ayant aucun autre mode de transport à disposition, à mon bon souvenir, c’est ce qui explique qu’il y ait obligation de les assurer 😉

    • Peha dit :

      Donc vous confirmez à l’instant que vous supprimez un train, mais vous ne prévoyez aucun renforcement, on se demande si on ne se paie pas notre tête …

    • Usager41 dit :

      Peha, pour l’avoir fait dans l’association où j’étais avant, c’est à Pif, vous et cie d’aller de l’avant en rencontrant les décisionnaires, ce qui, de ce que j’ai lu, vous a été proposé, et a été décliné de votre chef. Certes, vous n’aurez pas le dernier mot, la décision leur revient, mais vous aurez l’occasion de faire des propositions et voir avec eux celles qui auront ou non été retenues.
      Donc si vous voulez pas rencontrer le personnel compétent mais que vous demandez des comptes après, ne venez pas vous plaindre qu’il n’y a ni renforcement ni gratuité et prenez-vous-en aux seuls fautifs de cette situation, vous et AUTTOP…
      Il faut prendre en compte tous les roulements : un train n’a pas qu’un A/R dans la journée, le 14032 part d’Orléans, arrive à Paris, on change de loco et hop c’est le 14035 qui file à Orléans, mais après c’est encore un autre A/R à prévoir, puis parfois un troisième. Vous voulez garder votre 14032/035, cela vous plaît, mais AUTTOP qui se dit défendre tous les usagers veut en fait sauver les trains de pointe que ses adhérents empruntent, au mépris des trains d’heures creuses, où l’espacement n’est plus d’1h mais de 2-3h entre deux trains…
      L’association d’où je viens, je n’y renouvellerai pas mon adhésion parce que 1/ je ne suis plus en région parisienne et 2/ je m’y trouvais ces derniers temps pas représenté.
      Je réfléchissais à adhérer à AUTTOP, mais vu la représentation que vous donnez en ce moment, ce n’est pas très utile… Vous souhaitez faire revivre une asso, c’est bien, enfin encore faut-il représenter l’ensemble des usagers et des trains. Quand on préfère faire sauter une mission 14030 qui après repart à Tours en 14033 et une mission 14034 qui se trouve en heures creuses et revient en 14037 en heures creuses juste pour sauver un 14032/14035 de pointe, c’est pas égalitaire, c’est pas représentant d’AUTTOP (rappelez-moi, T = Tours ? Le voyageur du 14033 à destination de Tours n’est pas représenté, à retirer. O = Orléans ? Le voyageur à destination d’Orléans d’heures creuses n’est pas représenter, à retirer. P = Paris Austeritz ? Le voyageur au départ de Paris Austerlitz, que ce soit du 14033 pour Tours, ou d’heures creuses pour Orléans, n’est pas représenté… Donc, l’asso c’est AUTquineveulentqueleurstrainsetpasceuxdesautres qu’il faut la nommer)…

    • Gisou27 dit :

      Re-bonjour Ludivine,
      Sachant que le 14032 est supprimé pourquoi le 14034 (qui est déjà plein, je le prends régulièrement) n’est-il pas renforcé ?
      On va encore voyager debout comme du bétail. C’est complètement stupide.

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Gisou27, j’ai posé la question. Si cela évolue, je vous le signale.

  11. Usager41 dit :

    Je devrais à ce rythme finir par me rebaptiser « cheminot mais pas trop », au vu du nombre d’infos que j’apporte… Mais bon, après tout, je vous laisse d’abord enquêter pour qu’on puisse poursuivre le débat, après tout, Ludivine, c’est votre rôle avant le mien 😉

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Usager41, vous connaissez pas mal de choses en effet, en effet vos contacts sur les lignes précédentes au travers des Blogs vous ont permis de comprendre pas mal de choses ! Bonne journée à vous !

    • Usager41 dit :

      Pas seulement, pas seulement…
      J’ai été membre du CA de SADUR, et si ce noms ne vous dit rien, il faisait pourtant partie du personnel SNCF à l’époque : Mr Julien DEHORNOY.
      Sinon, j’ai aussi rencontré Lucie, votre homologue RER D, et je connais deux ou trois autres têtes coulisses de l’entreprise. 😉
      Si tous les usagers rentraient dans cette envers du décor, ils comprendraient bien mieux comment se jouent l’ensemble de ces rouages et décisions…

  12. Pif dit :

    Dénigrez et diffamez tout ce que vous voulez derrière votre ordinateur…

    Venez donc participer à la prochaine réunion de l’association en tant qu’observateur, tous les avis même divergents sont les bienvenus.

    Pour rectifier la vérité, les précédentes réunions avec Ludivine Mantin et Oriane Nicole ne donnent rien. Nous sommes toujours en attente de réponses depuis plus de 3 mois. Ce délai est insatisfaisant.

    Nous préférons réserver notre temps précieux aux rencontres tripartites asso/rcvdl/SNCF.

    Bon WE.

    • Usager41 dit :

      Oh non, je ne dénigre pas, je montre le fond de ma pensée et de mon opinion…
      Puisque Ludivine et Oriane ne vous disent rien… Sauf que, pour rappel, et ce n’est pas moi qui vais vous l’apprendre, Ludivine et Oriane ont des supérieurs au-dessus d’elles, si elles ne vous disent pas tout, c’est aussi parce qu’elles doivent taire des choses dont elles ont reçu l’ordre de taire.
      En région IDF (pour avoir été dans le CA de SADUR, puisqu’on y est ainsi), je peux vous dire qu’on sait que les réunions ne font pas avancer grand chose, mais Transilien et IDFM nous cachent une partie des choses.
      Ici c’est pareil, les rencontres tripartites, croyez bien qu’elles apportent des choses à votre temps précieux, alors que c’est justement pas uniquement SNCF mais aussi CVDL qui sont les supérieurs et donnent l’ordre de cacher telle ou telle chose…
      Vous parlez de « rencontres tripartites » comme de « temps précieux », sauf que Ludivine a dit par ailleurs que le plan de transport est défini par SNCF+CVDL. Donc, vous n’avez qu’à vous plaindre à CVDL aussi…
      Du coup, Ludivine, à titre informatif dans ce débat, les travaux sont planifiés par SNCF. Mais, pour ce qu’il en est du plan de transport, pourriez-vous nous indiquer s’il est défini par SNCF uniquement, ou si RCVDL intervient dans la prise de décisions des trains à assurer ou ne pas assurer en fonction des périodes de l’année et des impacts qui peuvent être ressentis par les usagers ?

    • Ludivine Mantin dit :

      Bonjour Pif, comme précisé dernièrement, nous vous avions proposé de revenir sur les points abordés ensemble fin juin à la rentrée.