BLOG EN PAUSE DU 22/07 AU 17/08

Demande de secours en gare de Château Gaillard ce matin

Ce matin, le train 14036 qui part d'Orléans vers Paris à 6h58 est tombé en panne au niveau de la gare de Château Gaillard. Revenons dans cet article sur cet incident, la cause et la prise en charge proposée.

Ludivine Mantin

Ludivine Mantin

icon-email

Ce matin, le 14036 a quitté la gare d’Orléans à 6h58 à destination de Paris. À 7h20, il s’est arrêté en pleine voie à proximité de la gare de Château Gaillard suite à une disjonction. Le conducteur a tenté de réarmer le disjoncteur. Voyant que c’est impossible, il fait une demande de secours. L’analyse est en cours du côté matériel pour connaitre les raisons de cette disjonction.

Les astreintes circulation et commerciale des Aubrais ont été appelées pour effectuer le transfert des clients à bord vers un autre train, le 3904 a effectué un arrêt non prévu à Château Gaillard vers 8h05.

Le transbordement a pu commencer assez rapidement vers 8h25 grâce à l’aide d’agents volontaire SNCF présents à bord.

Vous avez souligné sur place mais aussi sur ce Blog que le transbordement s’est bien passé. Il est vrai que plus nous avons d’agents sur place, plus l’évacuation du train est faite en toute sécurité et rapidement. Pour gagner en efficacité, le train a été évacué en 2 parties.

La configuration des voies à cet endroit et la présence d’une barrière de sécurité séparant les voies paires et impaires a permis de protéger les clients transbordés mais également de continuer à faire circuler des trains dans le sens Paris-Orléans pour ne pas engendrer trop de retard.

Les voyageurs ont été transbordés dans le 3904 direct vers Paris, il est reparti à 9h15. 3 personnes à mobilité réduite ont été également prises en charge et installées dans le local de service des contrôleurs pour avoir une place d’assise.

Ceux qui n’ont pas pu accéder à ce train déjà bien rempli, ont pu prendre le 860504 (omnibus) qui est parti quelques minutes plus tard.

Une cinquantaine de clients ont demandé à retourner sur Orléans. Oriane Nicole, Responsable de la Relation Client, présente sur place en tant qu’astreinte, a fait la demande au Centre des Opérations. Le 14035 en direction d’Orléans s’est arrêté 10 minutes plus tard.

Nous avons eu des retours positifs sur l’information donnée en gare des Aubrais, à bord par les contrôleurs et en gare de Paris Austerlitz.

Étiez-vous présent lors de cet incident ? Pour nous aider à progresser, partagez-avec nous votre ressenti.

Merci à Victorien45 et dominique pour leurs 1er retours dans le « fil de la semaine ».

 

 

 

11 commentaires pour “Demande de secours en gare de Château Gaillard ce matin”

  1. Dominique

    Merci Ludivine pour ce retour précis mais cette disjonction a quelle origine ? Aurait-elle pu être identifiée avant le départ du train ? Quand cette motrice a-t-elle eu un vrai contrôle de maintenance ?
    Bonne fin de semaine.
    Dominique.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Dominique, il n’est pas possible de prévoir la disjonction. Je vais voir si je peux en savoir plus.

  2. 606angelique*

    Bsr, je confirme que pour une fois comm et transbordement se sont bien passés et en toute sécurité…par contre, le billet de retard indiquait que le train 14036 était supprimé…nous confirmez vous tout de même que ce retard sera bien décompte comme tel au titre de la garantie…retard de 3h environ…cdlt ABM

    • Benoit S.

      Bonjour Angélique je pense que vous serez déçue, le retard sera effectivement compté comme un train qui dépasse un retard de 10 mn mais comme il y a un train qui est arrivé à l’heure dans la journée (et ce peu importe le nombre de passagers), le fait que plusieurs centaines personnes aient perdu 2 heures sera…..transparent dans les stats. Par contre il n’y a plus de remboursement pour les abonnés. C’est du gagnant gagnant et la SNCF ne fera donc pas de REX pour savoir ce qu’elle peut améliorer.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour 606angelique*, oui il sera bien décompté même si cela avait été une suppression car dans tous les cas c’est de l’inopinée. je vous remercie pour votre retour.

  3. 606angelique*

    Bjr, merci de votre réponse. Au moins une petite avancée par rapport à l’ancien système G30 qui lui n’aurait pas retenu ce train en retard car considéré comme supprimé…meme si je ne me fais aucune illusion sur le calcul de la garantie ter en fin de mois…calcul qui ne reflète en rien la réalité quotidienne ni le trajet effectué par chacun des abonnés…bonne journée ABM

    • Benoit S.

      Bonjour 606Angélique, je ne comprends pas votre remarque puisque l’application a signalé la suppression du 14036 dès que le transbordement a été évoqué. Qu’est-ce que la région apporte? Géré par la SNCF chaque clients aurait pu être dédommagé de 5 euros (sur 700 personnes en moyenne dans le 14036 ça commence à compter), maintenant que nous sommes gérés par la région, puisque le train de 11.31 qui faisait voyager 3 personnes est arrivé à l’heure, notre train en rentre à peine dans les stats. Vous y voyez un avantage? Lequel?

  4. CélineNathalieCOR

    Bonjour Ludivine,
    Je suis très déçue par votre réponse à mon commentaire figurant dans le fil de la semaine au sujet de cette panne.
    Tout d’abord, il s’agissait d’après ce que j’ai compris du train parti à 6h58 d’Orléans… donc, bien avant le départ du 7h55 de la gare des Aubrais, les agents sncf savaient qu’il y avait un train en panne à Château Gaillard, et savaient également que ce serait ce train là, choisit par la sncf, pour accueillir les passagers du train en panne. Pourquoi ne pas en avoir informé les usagers avant qu’ils ne prennent ce train ? Beaucoup dont moi même, se seraient alors organisés autrement, sachant l’énorme retard que ce « transbordement » allait engendrer ?
    Premier défaut de communication.
    J’ai exprimé le reste dans mon commentaire, et j’espère vraiment que ces défauts de communication (qui se traduisent tout simplement par des silences de 30 minutes à 1 heure) seront remontés aux agents responsables.
    Comment peuvent-ils à ce point oublier que des centaines de passagers sont à bord ?
    Bien cordialement.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour CélineNathalieCOR, je comprends mieux votre demande. J’étais restée sur votre temps bloqué à Château Gaillard et pas sur votre départ d’Orléans, excusez-moi. Pour vous aider à mieux comprendre, nous ne savions pas à Orléans que ce train était le train qui allait secourir le 14036. En effet, mon collègue d’astreinte présent en gare d’Orléans serait parti avec vous sinon. Il est parti intervenir en voiture. Si vous aviez pris un train suivant, qui ne portait pas secours, vous auriez également été bloqué derrière le temps d’interruption. Mais en effet, si nous avions su que votre train allait porté secours, vous auriez pu vous organiser je le comprends tout à fait. pour la partie annonces, je vais transmettre. Je viens de questionner ma collègue d’astreinte qui était sur place, votre contrôleuse était sur le quai pour aider à l’acheminement, à placer à bord les personnes à mobilité réduite. A priori, ma collègue a compris que la contrôleuse serait passée dans chaque voiture pour informer les voyageurs. L’avez vous vue ?

  5. Juliaf

    Bonjour.
    Pourquoi ce n’est pas une locomotive qui est venu dépanner ce train mais un autre train avec voyageurs ?
    Les années précédents c’était plutôt dans ce sens.
    Merci d’avance de votre réponse Ludivine

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Juliaf, c’est la solution qui était la plus rapide sur cette situation pour une reprise des circulations au plus vite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles.