les nouvelles du vendredi : retour sur la circulation de vos trains et l’arrivée des régio2N

Le directeur de lignes Paris Orléans Berry a souhaité répondre directement à vos questions sur la circulation de vos trains cette semaine. J'en profite également pour vous faire un point sur l'arrivée des nouveaux trains Rémi Express.

Ludivine Mantin

Ludivine Mantin

icon-email

Point sur la circulation de vos trains cette semaine

Laurent Posnic, Directeur des Lignes Paris Orléans Berry répond à vos questions.

  1. Pourquoi la qualité de service n’est pas au rendez-vous sur Paris Orléans alors que la grève est en grande partie moins suivie?

L’an dernier, un travail sur nos organisations nous a permis d’améliorer nos départs à l’heure de 10 points sur Paris Austerlitz. Cependant, la robustesse de ce fonctionnement était encore fragile et le mouvement de grève mené depuis le 5 décembre 2019 a pénalisé la qualité de notre offre de service sur votre ligne en ce début d’année. Nous avons bien conscience des difficultés que vous avez rencontrées lors de vos déplacements pendant cette période et nous vous prions de bien vouloir nous excuser.

Des mesures de remboursements ont été mises en place pour les clients abonnés comme pour les voyageurs occasionnels. Toutes les dispositions pour vos demandes de remboursement sont disponibles sur le site TER Centre-Val de Loire. Nous nous tenons à votre disposition si vous avez des questions sur celles-ci.

Bien que le mouvement de grève interprofessionnelle contre le projet de loi de réforme des retraites soit globalement moins suivi, il reste cependant des mobilisations fortes sur certains sites de production comme c’est le cas pour notre atelier de maintenance des trains effectuant la desserte Paris Orléans.

Depuis le début de la grève, certaines opérations de maintenance n’ont pas pu être effectuées pour les matériels composant nos trains et cette situation se prolongeant, une partie de nos trains ne peut être remis en circulation car en attente d’intervention de maintenance obligatoire ou de réparation. Ainsi, sur 7 locomotives normalement nécessaires pour former et acheminer vos trains au départ en gare, seules 3 étaient opérationnelles cette semaine.

Quelles actions sont mises en place pour améliorer la situation ?

Nous continuons à travailler sur la robustesse de nos organisations qui avait permis d’améliorer les mises à quai tardives et notamment sur les départs à l’heure de Paris Austerlitz.

Pour remédier à cette tension sur notre parc de locomotives, nos équipes organisent la mise en place de renforts d’engins en provenance d’autres sites ferroviaires. L’encadrement est également mobilisé pour dialoguer avec les équipes du site de maintenance afin de favoriser une reprise de la production.

Nous menons aussi des actions ciblées avec les équipes en charge de la flotte de train et de sa maintenance pour améliorer les flux entre l’atelier de maintenance et la gare d’Austerlitz afin d’éviter les « mises à quai tardives ».

Une attention particulière est portée sur les délais de stationnement en gare de nos trains entre deux parcours :

  • pas trop longs pour leur permettre de passer plus fréquemment en atelier de maintenance plutôt que de stationner sans utilisation en gare ;
  • pas trop courts pour permettre les manœuvres de décroches/accroches de locomotives dans de bonnes conditions.
  1. Comment comptez-vous assurer durablement la qualité de service sur Paris Orléans ?

Nous nous engageons à assurer 85 % de ponctualité au départ d’Austerlitz ( au lieu de 83,7% en 2019). Nous mettons en place un superviseur spécialement dédié à cet engagement en gare d’ Austerlitz, en plus de l’équipe production dédiée au service Rémi déjà mise en place. Il poursuivra et approfondira le travail déjà mené avec les équipes locales pour :

  • optimiser les durées de mises en place,  de stationnement et de maintenance des trains
  • améliorer les flux entre la gare d’Austerlitz et son site de maintenance,
  • renforcer les séquences cruciales de départ de train avec une veille particulière sur les 5 dernières minutes avant le départ,
  • effectuer régulièrement des relevés de situation sur le terrain ainsi que les diagnostics sur les points de fragilité et mener des opérations de veilles renforcées sur les départs à chaque trimestre,
  • Apporter une attention particulière aux conditions de production de trois trains identifiés comme étant « sensibles » : 14063 ( Paris Austerlitz 17h42 > Orléans 19h05) ; 14065 (Paris Austerlitz 19h13> Orléans 19h32) et le 860517 (Paris Austerlitz 17h13> Orléans 19h02).

Nous sommes attentifs à la qualité de service proposée et nos équipes restent mobilisées au maximum des moyens dont elles disposent pour limiter les conséquences du mouvement social sur le bon déroulement de vos déplacements quotidiens.

Pour conclure, vous avez fait également des commentaires sur la responsabilité de la Région Centre-Val de Loire. Sachez que la situation sur la régularité d’après grève est de notre responsabilité. La Région nous challenge pour améliorer cette situation au plus vite et nous pouvons être amenés à payer des pénalités. Notre intérêt est vraiment de revenir au plus vite à une situation normale.

L’arrivée des nouveaux trains Rémi

Commentaire de fx :

Bonjour,

Concernant ces nouvelles rames serait il possible d’avoir le planning prévisionnel de mise en service sur la ligne Paz Orléans ??
Merci

La Région Centre-Val de Loire a commandé 32 nouvelles rames Régio2N en remplacement des rames corail des lignes Paris – Orléans – Tours, Paris – Vierzon – Bourges et Paris – Nevers. Leur arrivée débutera en 2020 avec quatre premières rames et reprendra en 2022 avec la livraison des 28 rames restantes. Au deuxième semestre 2020, quatre rames circuleront sur vos lignes.

Pour cette commande de rames des trains RÉMI EXPRESS, des évolutions notables ont été apportées notamment en matière de confort. Les rames à venir sont plus spacieuses. Elles offrent 370 places assises au lieu de 450 sur Régio2N Interloire, qui circulent entre Orléans et Le Croisic, ou 550 places sur Régio2N, qui circulent entre Chartres et Paris-Montparnasse. L’inclinaison des dossiers, l’espace entre les sièges ainsi que la qualité de la mousse des fauteuils ont été revus.  Les emplacements à vélo sont aussi plus nombreux puisque neuf emplacements répartis sur trois voitures sont disponibles. Le plancher surbaissé et la largeur des portes permettent un accès largement amélioré par rapport aux voitures CORAIL, de même que la configuration des toilettes qui les rendent accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le système d’information par affichage à bord est aussi un atout.

Je vous confirme qu’un stand sera présent en gare d’Orléans les 7 et 8 février. Vous pourrez tester les nouveaux sièges et visionner l’intérieur des futures rames grâce à des lunettes virtuelles.

Par ailleurs, en 2022, un nouveau centre de maintenance à Orléans accueillera les 32 rames Régio2N. Les travaux débuteront au 2ème semestre 2020. En attendant la mise en exploitation du site, l’entretien des quatre premières Régio2N, qui arriveront au deuxième semestre 2020, sera assuré dans un atelier situé aux Aubrais.

 

29 commentaires pour “les nouvelles du vendredi : retour sur la circulation de vos trains et l’arrivée des régio2N”

  1. Don Pato

    Bonjour,

    Deux questions se posent concernant ce nouveau matériel :

    – Avons-nous la certitude que les nouvelles rames en circulation sur Paris Orléans Berry seront plus fiables que celles de Paris Chartres Nogent le Rotrou ?

    Les equipes de maintenance seront-elles mieux formées que celles de Montrouge pour l’entretien complexe de ce nouveau nouveau ?

    De l’aveux même de Madame la Directrice de cette ligne (cf l’intervention de Mme Valérie LALLEMAND du 29 novembre 2019 sur le blog de votre homologue, Madame Valérie CHRETIENNE, : maligne-ter.com/paris-chartrs-nogent/ ) les 14 rames actuellement en service ne donne aucune satisfaction sur ces deux points contrairement à ce que publie Bombardier (cf le dernier paragraphe du document (PDF) REGIO 2N – BOMBARDIER https://www.bombardier.com ).

    Elle reconnait en effet que « les équipes du technicentre de Montrouge n’ont pu réaliser des dépannages complexes et ce sont des spécialistes exterieurs qui ont dû intervenir ».

    De même le costructeur « a identifié un défaut au niveau du plancher supérieur nécessitant le retour de l’ensemble du parc en service sur cette ligne dans ses ateliers ».

    Cordialement.

    • Don Pato

      Désolé !

      Petites précisions :

      – « Des spécialistes extérieurs ont dû intervenir… sur des TER 2N NG » – et non, donc, sur des Regio 2N.

      – Par contre « le Technicentre de Montrouge a été confronté (fin 2019) à des pannes d’un nouveau genre (sur des Regio 2N) dont il n’avait pas l’expérience » (et ce plus de 4 ans – ! – après la mise en service sur la ligne Paris Chartres Nogent le Rotrou de ce « nouveau » matériel).

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Don Pato, les nouvelles rames bénéficieront des amériorations de la fiabilité des premières rames de Paris Chartres mises en service en 2015 et les rames Régio2N Interloire V200 mises en service en 2019.

    • Don Pato

      Bonsoir,

      Sans vouloir trop insister, Madame Ludivine MANTI, j’espère que, pour tous les usagers des lignes Paris-Austerlitz – Les Aubrais / Orléans – Berry, vos voeux seront exaucés !

      Par contre je ne peux vous laisser écrire que « Les rames Regio 2N de Paris Chartres ont bénéficié d’ameliorations de fiabilité » car elles tombent toujours régulièrement en panne (c’est peut-être sur ce point qu’elles sont « fiables ») 4 ans après leur mise en service (Mai 2015).

      Ainsi, encore cet automne, « le Technicentre de Montrouge est confronté à un nouveau genre de pannes dont il n’avait pas l’expérience » d’après les déclarations de Madame Valérie LALLEMAND, directrice de la ligne Paris-Montparnasse Chartres Nogent le Rotrou publiées le 29 Novembre 2019 sur le « blog » de Madame Valérie CHRÉTIENNE.

      Celà a comme conséquence de faire circuler des unités simples (et non doubles comme prévu initialement) aux heures de pointes.

      Espérons que Bombardier saura remédier à tous ces problèmes lors du retour en ses ateliers (à partir de Septembre prochain) de l’ensemble des 14 rames de ce parc « aprèsjo 9 avoir identifié un défaut au niveau du plancher supérieur ».

      C’est donc, faible consolation, tout le réseau ferroviaire de la Région Centre Val de Loire qui subit au quotidien des désagréments dont semblent se soucier guère ses élus car ils sont particulièrement discrets sur le sujet.

      De même aucun « hauts responsables » de la SNCF ou de Remi ne daignent communiquer sur la recherche de solutions pérennes pour remédier à tous ces dysfonctionnements.

      A croire que ces gens sont indifferents à la bonne – ou plutôt mauvaise – marche de leurs entreprises.

      Mais, malheureusement, cela rejaillit sur vous et sur Madame Valérie CHRÉTIENNE qui êtes désarmées pour répondre avec précisions à vos correspondants.

      Cordialement.

  2. Don Pato

    Bonjour,

    Erratum (hélas !) :

    L’horaire du 14065 est départ de Paris Austerliz 18 H 13 (et non 19 H 13) arrivée aux Aubrais 19 H 32.

    Est-ce en prevision de la fin des travaux et de matériels (très) performants qu’il est déjà prevu un voyage de seulement 19 minutes (19 H 13 / 19 H 32) ?

    Doux rêve !

    Cordialement.

  3. caraf

    Bon si je comprends bien, avec l’arrivée de ces nouvelles rames si elles fonctionnent correctement, il n’y aura plus de mise à quai tardive puisque pas de locomotives ??

    • Pierre B.

      Ce sera la rame tout entière qui sera mise à quai tardivement !

    • Don Pato

      Bonjour,

      Sans compter que chaque rame Omneo Premium V 200 comporte 4 bogies moteurs (contre 3 pour les Regio 2N).

      Mai je dis ça uniquement pour remonter le moral aux plus pessimistes !

      Cordialement.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Don pato, Les rames Interloires V200 sont très proches techniquement des futures nouvelles rames régio2N sur PARIS-ORLEANS et le 4ème bogie ne pose aucune particularité pour la fiabilité. Je me suis renseignée pour vous répondre, c’est bien trop technique pour moi 😉

    • Don Pato

      Re-Bonjour,

      Rectification : « Mais je dis ça… » (en attendant le joli mois de mai !).

      Cordialement.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Caraf, actuellement, avec les locomotives, il y a beaucoup de mouvements pour une seule rame au départ (amener la rame puis une seconde locomotive en tête…). Sur les nouvelles rames, ce sont des automoteurs, la cabine de conduite est intégrée à chaque extrémité. Donc moins de risques d’avoir des aléas pour la mise à quai.

  4. Cedje

    Pour exemple la deutsh bahn à refusé la réception des trains bombardiers identiques aux choix de la Région.

    • Don Pato

      Bonsoir,

      Même en France certaines régions se rebellent comme début 2019 où la SNCF aurait gelé le paiement des rames Regio 2N et les livraisons à venir destinées à IDF-M pour sa ligne Paris Gare de Lyon Montargis en raison de problèmes récurrents rencontrés.

      Sans doute la ligne Paris Montparnasse Chartres Nogent le Rotrou est trop éloignée d’Orléans pour que la Région Centre Val de Loire ne se préoccupe de tous les dysfonctionnements que subissent au quotidien les usagers de ce matériel.

      Ne pensez pas que la ligne Paris Austerlitz Orléans Berry soit sortie d’affaire car les rames Omneo sont un nouveau produit de Bombardier (issue du Regio 2N) et qui dit des performances plus élevées necessitent un materiel plus élaboré et plus resistant.

      Ce dernier point n’étant pas au rendez-vous pour le Regio 2N en service sur la ligne Paris Chartres Nogent le Rotrou depuis le printemps 2015 tout de même (et toujours pas encore au point) alors pourquoi en serait-il différemment pour ceux qui essuieront les plâtres de l’Omneo (Région Normandie puis Région Centre Val de Loire) ?

      Bon couage en esperant que les dirigeants de cette ligne en prendront pleinement conscience et sauront se montrer plus intransigeants auprès de ce fournisseur que leurs homologues « Nordistes » dès que les premiers problèmes apparaitront.

      Cordialement

    • Pierre B.

      C’est sûr : ils n’en ont pas commandé !😂
      Et des rames 1 500 V continu/25 000 V-50 Hz alternatif sous courant 15 000 V 16,66 Hz, ça risque de faire des étincelles…

  5. Stéphane Ascoët

    Bizarre, on parle maintenant d’un centre de maintenance à Orléans(où?) alors qu’au départ il devait être à Fleury, ce qui semblait bien plus logique. À noter qu’il y a des travaux au niveau d’un petit bâtiment rue des Escures, ce qui supprime au passage un accès pour faire des photos. Par ailleurs, le 6 Février dernier, le train Fleury-Paris de 17h35 dans lequel j’étais à doublé une Régio2N Breizhgo peu après son départ!

    En espérant qu’il y aura d’autres présentations du matériel et dans plus de gares, n’ayant pu y aller aujourd’hui(et quand j’avais pu c’était l’événement qui avait été annulé)

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Stéphane Ascoët, le centre de maintenance sera bien à Orléans Boulevard de Quebéc sur le site de l’ancien Sernam. Pour les stands Région2N, ce sont les dernières présentations de ce type. Je ne sais quelles autres animations sont prévues à ce stade.

  6. Shane

    Bonjour,

    J’ai fait un tour en gare d’Orléans vendredi pour voir la présentation des Regio2N.
    Déjà, je n’ai vu que les sièges, pas vu de présentation en VR comme c’était prévu.
    Pour les sièges c’était la version 1ere en présentation (mais on nous assure que le « confort » sera le même en 2nde et que c’est juste la couleur du tissu qui change).
    Le niveau de confort de l’assise, semble quand même moindre que nos sièges de nos Corails ou d’un TGV, mais supérieur à nos ZTER Orléans-Tours.

    Après j’ai posé la question innocente « c’est pour quand la mise en service des Region2N? »
    La personne m’a répondu « dès maintenant », je lui ai donc fait la demande où sont-il alors ? Et là elle m’a dit courant 2020.
    Comme quoi c’est beau la comm’ et faire croire aux visiteurs du stand, que le changement aura lieu cette année, c’est un peu faux quand même…
    Bref, j’ai eu mon stylo « rémi » offert et je suis parti 🙂

    Pour le Technicentre pour le moment sur le web on ne trouve que cette info : https://www.ote-ingenierie.com/realisations/technicentre-sncf-dorleans/
    Après peut être que le centre se nommera « Technicentre Orléans » afin d’être « plus visible » ou être rapidement géolocalisé que « Technicentre Fleury les Aubrais ». Car souvent dans une conversation avec une personne qui ne connait pas le coin on dit « Fleury … -à coté d’Orléans- » 😉

  7. Pierre B.

    Je suis passé sur le stand samedi.
    Les demoiselles qui faisaient la présentation étaient des étudiantes embauchées via une agence faisant dans l’événementiel.
    Elles avaient donc eu juste un débriefing assez succinct et ne pouvaient donc être en mesure de répondre aux questions techniques ou commerciales (date de mise en service…) car elles n’avaient tout simplement pas été formées sur le sujet.
    J’ai fait la présentation en réalité virtuelle.
    De ce que j’ai vu il y aura à priori très peu de différences entre la première et la seconde classe… hormis la couleur des sièges !
    D’après les images la première classe aurait quatre places de front, tout comme en seconde classe ! (Actuellement dans nos Corail c’est 3 places de front en première).
    Dans ces conditions on peut donc se demander quel sera l’intérêt de proposer des premières si le confort est identique ?
    La demoiselle nous a assuré que les sièges que l’on essayait étaient des sièges de première.
    Je les aient trouvés assez étroits et elle m’a dit que depuis vendredi elle a souvent entendu la même remarque.
    Pour le centre de maintenance, j’ai cru comprendre que finalement il serait construit à l’emplacement de l’ancienne gare des marchandises, juste après le boulevard de Québec, à l’intérieur du triangle formé par les voies de raccordement avec la ligne de Limoges/Toulouse. Donc entre les gares d’Orléans et des Aubrais, sur la droite quand on va en direction de Paris.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Pierre B., « De ce que j’ai vu il y aura à priori très peu de différences entre la première et la seconde classe… hormis la couleur des sièges ! en effet peu de différence sur la taille des sièges » : La seconde se rapproche de la 1ère en terme de confort.L’ensemble des places sera d’un niveau de confort supérieur à toutes les rames Régio2N existantes à ce jour et de la même gamme que les Régio2N qui viennent d’être mis en service sur la Région de Normandie. Il n’y a pas que la couleur des sièges mais l’ambiance de la salle voyageur qui différenciera la première classe. Après les goûts et les couleurs 😉 « D’après les images la première classe aurait quatre places de front, tout comme en seconde classe ! (Actuellement dans nos Corail c’est 3 places de front en première). » : Le choix qui a été fait est de permettre de transporter le maximum de passager avec un bon niveau de confort : Les sièges ont des accoudoirs individuels, des lisseuses et des prises de courants individuelles.
      Disposer les places premières en rangée de 3 aurait conduit à diminuer le nombre de places et à augmenter le besoin d’achat de rames.

    • Ghislain

      « La seconde se rapproche de la 1ère en terme de confort. »

      Pardon Ludivine, mais c’est bien l’inverse qui se produit. Si la seconde se rapprochait de la 1ère, alors il n’y aurait plus que 3 sièges de front en seconde classe, or c’est l’inverse qui se produit avec un nivellement par le bas de l’offre de 1ère par rapport aux trains Corail. Les abonnés 1ère vont être ravis…

  8. Vauxion

    J ai pu également me rendre au stand de présentation en gare d Orleans. Même remarques que Pierre et cela faisait vraiment service minimum. Les Étudiantes étaient sympas mais briefées certainement trop rapidement et du coup nous n’avons eu que peu de réponse sur les questions techniques notamment relatives à l habitacle. Un topo plus complet est il prévu avant leur mise en service?

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Vauxion, je ne sais pas à ce jour si d’autres présentations sont prévues par la Région mais oui ne vous inquiétez pas nous ferons au mieux pour vous donner des informations avant leur mise en circulation.

  9. Legrand

    Bonsoir,
    La configuration des trains en version confort est une chose mais comment allez vous assurer les transports du vendredi soir par exemple ?
    Les trains corails embarquent au bas mot plus de 1000 personnes, son remplaçant 350 ?
    Merci pour la réponse

    • Pierre B.

      On peut accoupler jusqu’à 3 rames entre elles si besoin.

    • Legrand

      Ok j’y pensais mais utiliser 3 rames sur les 32 prévues pour combiner un seul train au départ de Paris par exemple le vendredi cela me parait bien gourmand vis à vis du parc acheté

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour legrand, Les trains CORAIL ont une composition max de 12 voitures avec 930 places assises offertes (pas de strapontin).
      Lors de sa mise en service, le nouveau matériel Régio2N pourra circuler en associant 2 éléments offrant 740 places assises (+140 strapontins supplémentaires en cas d’affluence).
      À terme, une fois les tests d’homologation réalisés, il pourra circuler en associant 3 éléments pour offrir 1110 places assises (+210 strapontins supplémentaires).
      Dans l’intervalle, pour le cas des quelques trains les plus chargés en pointes hebdomadaires, TER CVDL travaille avec les services de la Région pour proposer une solution, par exemple en proposant un train supplémentaire en heure de pointe.

    • Ludivine Mantin Ludivine Mantin

      Bonjour Legrand, je ne sais pas ce qui sera prévu en terme de montage du plan de transport mais vous avez raison il ne sera pas possible de le faire sur tous les trains je pense.

    • Ghislain

      Des strapontins ? C’est quoi cette histoire ?

    • Babel45

      Bonjour,

      Sur la ligne Nevers- Paris des Régio2N ont déjà circulé en heures creuses. De l’avis d’une personne qui a voyagé à bord de l’un d’eux, le confort des sièges n’est pas top et surtout que l’espacement entre deux rangées de sièges n’est pas grand, ce qui laisse peu de place pour ceux qui ont de grandes jambes.
      D’après un contrôleur, pour 2020, ils seront mis en circulation sur la ligne Nevers-Paris que les week-end. Autant dire que les usagers quotidiens devront attendre 2022 pour en bénéficier.
      Pour nous aussi se pose le problème de nombre de rames, car en heure de pointe nous avons 10 voitures, qui sont saturées les vendredi soir et lundi matin. Comme l’arrêt à Nemours est toujours programmé, on a pas fini d’entendre râler ces voyageurs parce qu’ils n’ont pas de place (certains voyagent debout entre les sièges ou parterre sur les plateformes).
      Il est vraiment navrant de constater que l’arrivée des Régio2N en 2020 sur nos lignes est juste une opération de com.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Si vous déposez un commentaire pour la première fois, un message sera envoyé à l'adresse indiquée. Pour que votre commentaire soit publié, vous devrez cliquez sur le lien de confirmation qui se trouve dans l’email. NB : si ce message n’apparaît pas dans votre boîte de réception, vérifiez qu’il ne se trouve pas par erreur dans votre courrier indésirable (spam). En renseignant votre mail, vous acceptez notre politique sur les données personnelles.