descriptif de l'image SNCF

Le blog maligne-TER

Yonne Ile-de-France

plan de la ligne Yonne Ile-de-France

mercredi 18 janvier 2017, 15:30

La ligne au quotidien Un retour sur vos messages, sur 2016 et une pensée vers 2017

par Bastien Jancourt

Bonjour,

Après une période d’absence, je souhaite vous faire un retour sur vos messages mais aussi, plus globalement, sur 2016 et aborder 2017.

Concernant 2016, vous l’avez vécu, il y a eu des moments plus ou moins agréables au cours de l’année. Globalement, les trains des lignes concernées par ce blog affichent une régularité au terminus à 5 minutes de 87%.

Avec il est vrai de fortes disparités. Certaines liaisons affichent une régularité de 96% comme la partie Côte d’Or, ou encore 94% pour les trajets au départ de Paris et à destination du Morvan. A l’inverse, il y a eu des liaisons plus en difficultés et notamment à l’arrivée sur Paris où la régularité oscille entre 82 et 85%. Une satisfaction et en tout cas un fort progrès concernera les trains de pointe définis comme prioritaire qui en dépit des mouvements sociaux et des aléas de production affiche un taux de suppression inférieur à 1%.

Une année 2016 marquée par un conflit long et par des travaux de rénovation du réseau. Si nous appelons de nos vœux une année 2017 davantage pacifiée, il semble qu’elle sera tout de même marquée d’une certaine conflictualité.

Concernant les travaux, comme nous l’avons évoqué, ceux en cours permettent « juste » de conserver le réseau en l’état et il faudra encore plusieurs années pour le rajeunir. C’est un plan sans précédent dans nos territoires mais également à l’échelle de notre pays. Les points principaux se situent en Ile de France d’une part et probablement aux abords de Dijon d’autre part (le tunnel de Blaisy pour les connaisseurs) Le choix, assumé, a été de « privilégier » les périodes de pointes en semaine au détriment des weekends et de la journée.

Nous entendons vos remarques, vos doléances. Ces travaux génèrent une importante gêne pour vous et vos proches. De façon plus triviale, c’est aussi une tension pour nos salariés, et d’un point de vue « comptable » c’est aussi moins de trafic et moins de chiffre d’affaires. Ces travaux ne sont pas le fruit d’une volonté de faire des travaux pour en faire mais bien de pérenniser dans le temps nos lignes et nos moyens de déplacements.

Puisqu’on parle de travaux, la gare de Sens (et peut être son environnement) devrait être en travaux cette année afin d’en améliorer dans un premier temps l’accessibilité. Ceux de Montbard devraient également arriver dans les mois et années à venir.

D’un point de vue « satisfaction client » je ne peux vous communiquer précisément les chiffres mais ils sont globalement bons (voire très bons sur certains items comme la satisfaction globale du voyage) Le point d’alerte pour nous étant qu’ils sont moins bons en ce qui concerne les abonnés. Ils sont également moyens en ce qui concerne la perception du rapport qualité prix. SNCF et le Conseil Régional Bourgogne Franche Comté travaillent actuellement à continuer de développer une offre perçue comme simplifiée et concurrentielle par rapport aux autres transports publics ou partagés.

Malgré ces enquêtes positives, nous sommes attentifs à certains sujets et nous souhaitons continuer à progresser sur d’autres, notamment sur l’information en situation perturbée.

Concernant le remplissage des trains, et des difficultés ponctuelles sur les périodes de raréfaction de ces derniers liés aux travaux et mouvements sociaux, il y a une volonté ferme d’engager des trains plus capacitaires. Ce qui ne veut pas dire qu’il y a la possibilité d’engager plus de trains.

Dans les modifications 2017, il y a une nécessité de faire évoluer les pratiques d’accompagnement des trains cet été. Les modalités sont encore en cours de discussion et nous aurons, j’imagine, l’occasion de revenir dessus ultérieurement. En outre, 2017 devrait aussi être une année de renouvellement de la lutte antifraude et de ses pratiques : la loi a changé, les possibilités coercitives également et face à un modèle en difficulté, le fait de diversifier les pratiques peut amener une amélioration sur le sujet.

Globalement, dans l’univers ferré, une année sans modification de l’offre ou des pratiques de service et de production, c’est en moyenne 1% de régularité en moins et 3% de satisfaction en moins. Les diverses expériences en Ile de France avec certaines améliorations spectaculaires sont le signe que l’immobilisme est difficile.

 

Concernant les guichets, dans une logique de rationalisation économique (suite à différents facteurs) il y a chez nous comme ailleurs, une volonté d’adapter le schéma de distribution et de réduire partiellement le volume de ventes physiques en gare.

A terme, il est probable qu’une partie du réseau soit repensé en intégrant ces fermetures totales ou partielles en gare. Villeneuve la Guyard, Villeneuve sur Yonne, Pont sur Yonne, Saint Florentin Vergigny, Tonnerre, et sans doute d’autres pour nos lignes. Dans des villes de moindre taille, le modèle de distribution est à repenser, il peut se conjuguer avec d’autres métiers, d’autres systèmes de vente, une présence différente, et de la vente à distance.

Pour autant, il n’y a pas de dates précises ou de contours bien définis, tant parce qu’il va sans doute y avoir des échanges avec les élus locaux que parce que le code du travail oblige à aborder ce sujet avec les instances représentatives du personnel concernées.

 

Concernant les compositions des trains où il manquerait 1 voire 2 voitures, on m’a annoncé qu’un retour partielle à la normale aurait lieu dans la nuit, et que la situation devrait être « propre » vendredi.