Comment fonctionne la maintenance du matériel TER de votre ligne ?

Laurence Faucon

icon-email

Il existe deux types de maintenance pour entretenir le matériel roulant : la maintenance préventive et la maintenance curative.

 

atelier de maintenance

 

La maintenance préventive est réalisée en fonction du temps et des kilomètres parcourus.

La maintenance curative consiste au traitement des anomalies de notre matériel roulant signalées soit par le personnel de bord (chef de bord ou agent de conduite) soit part les agents des gares. Le signalement de ces anomalies nous permet de vous garantir au mieux une bonne qualité de service ainsi que la sécurité des circulations.

Les anomalies sont soit liées au matériel roulant quelle qu’en soit l’origine (défaut technique interne ou conséquence d’une déprédation externe ou d’une mauvaise utilisation), soit liées au confort (absence de chauffage ou de climatisation, absence de sonorisation, d’éclairage, toilettes inutilisables sur plusieurs véhicules, etc.).

 

Bien évidemment certaines anomalies du matériel n’ont aucun impact immédiat sur la régularité ou la sécurité des circulations mais nécessitent tout de même une intervention de maintenance à brève échéance qui nous oblige à immobiliser la rame. En conséquence, la mise en œuvre du signalement des anomalies doit être fiable et réactive.

Nous disposons de deux centres de maintenance : un centre basé à Trappes, l’autre à Montrouge.

 

Ces ateliers sont chargés du contrôle et des réparations des trains, de l’entretien et de la sécurité des rames. Certaines opérations de type reprofilage des roues (voir photo 1), à l’automne notamment, ou changement d’essieux nécessitent des installations spécifiques telles que « tour en fosse » (voir photo 2), vérifications sur fosse. Ces installations sont limitées à quelques centres : Trappes pour le reprofilage des TER 2N NG, ateliers des Ardoines pour le changement des essieux.

PHOTO 1 :

Reprofilage d'une roue à Trappes
Reprofilage d’une roue à Trappes

PHOTO 2 :

tour en fosse Trappes
tour en fosse Trappes

 

tour en fosse Trappes
tour en fosse Trappes
tour en fosse Trappes
tour en fosse Trappes

 

 

 

 

 

 

 

Notre hantise demeure la panne fatale à savoir la panne en ligne qui nous oblige à supprimer le train et/ou retarde les autres circulations. L’objectif de la maintenance préventive est d’éviter au maximum ce type de pannes.

Nous avons bien sûr conscience que viennent se rajouter aux incidents matériels les aléas de la production tels que les conditions climatiques difficiles, les accidents de personnes, les actes de malveillance, les dégradations d’infrastructures (caténaires, appareils de voie), etc. qui engendrent également des suppressions de trains ou des retards parfois importants.

3 commentaires pour “Comment fonctionne la maintenance du matériel TER de votre ligne ?”

  1. cadencement_pype

    « Notre hantise demeure la panne fatale à savoir la panne en ligne qui nous oblige à supprimer le train et/ou retarde les autres circulations. L’objectif de la maintenance préventive est d’éviter au maximum ce type de pannes. »

    Voir mon message dans l’avant dernier sujet. 2 trains en panne le meme jour ! Et c’est frequent d’avoir des trains en panne au point qu’ils sont supprimes ou bloquent tout trafic. C’est plus qu’une hantise, c’est une realite avec une frequence elevee. La maintenance preventive ne doit pas etre pratiquee souvent …

  2. Eusémiote

    D’accord avec cadencement_pype.
    Comment croire que la maintenance préventive est faite correctement quand on constate autant de pannes durant la marche ?

  3. abonné_SNCF

    Est-ce que la SNCF publie des statistiques concernant la maintenance ? Nombre de kms parcourus avant une panne; fiabilité par modèle, fabricant, centre de maintenance, . . . ? En Angleterre ces statistiques permettent au magazine « Modern Railways » de désigner ses « Golden Spanners Awards ».

Commentaires fermés