La ponctualité de novembre

Pascal Gaucher

Pascal Gaucher

icon-email

Bonjour,

Voici le retour sur la ponctualité du mois dernier avec un zoom sur les évènements marquants.

Voici l’affiche ponctualité du mois de novembre :

Ponctualité novembre 2014

Avec 89.3% de ponctualité en fin de parcours à 5 minutes, nous sommes à 0.9 point en dessous de novembre 2013. La ponctualité en pointe est légèrement au dessus de l’an passé (+0.2 point avec 79.2% contre 79% en 2013). Les mois de novembre sont, depuis trois ans, les moins bons de l’année (en 2013, octobre était à peu près au même niveau). La raison essentielle est le problème d’adhérence dû aux conditions climatiques et aux feuilles qui nous obligent à limiter la vitesse des trains et à immobiliser certaines rames pour le remplacement ou le reprofilage des essieux (ce qui a aussi une incidence majeure sur les sous compositions et les suppressions). Pour autant, comme en 2013, nous n’avons pas eu recours à un plan de transport adapté « automne » qui aurait encore dégradé vos conditions de circulations.

7 trains ont été supprimés et 20 circulations en sous compositions ont été faites en pointes (essentiellement dues à des indisponibilités de rames).

Le mois de novembre a été marqué par les évènements suivants :

Semaine du 03 au 09/11 : de nombreux phénomènes d’enrayages ont perturbé la circulation cette semaine (retards et sous compositions). Une limitation temporaire de vitesse due aux travaux en gare de Chartres a également eu une incidence sur la régularité de tous les trains.

Semaine du 10 au 16/11 : une semaine marquée par plusieurs incidents avec des répercussions contenues (enrayages, restitution tardive de travaux, dérangement de signalisation). A noter les immobilisations d’une VO2N et d’une TER2N suite à enrayage important, ayant pour résultat 2 suppressions et 4 sous compositions en pointes.

Semaine du 17 au 23/11 : des tensions continues sur la disponibilité du matériel roulant avec 5 sous compositions en pointe. Deux pointes de matinée difficiles avec des restitutions tardives de travaux à Chartres le 18/11 et à Versailles le 20/11.

Semaine du 24 au 30/11 : une très mauvaise semaine loin de nos objectifs sur laquelle j’ai consacré le billet suivant : http://maligne-ter.com/nogent-paris/retour-sur-la-semaine-passee/

22 commentaires pour “La ponctualité de novembre”

  1. Pr LORIEBAT

    Donc, 84% des retards constatés sont imputables à des causes internes au système ferroviaire. Je trouve cela particulièrement grave.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonjour Pr Loriebat,
      Nous prenons comme causes internes tout ce qui, par défaut, n’est pas directement imputable à un évènement extérieur.
      Ainsi, les limitations de vitesse, qu’elles soient dues à des travaux nécessaires, ou bien pour éviter de la « casse » matérielle en raison des enrayages, sont bien considérées comme de notre fait même si nous n’avons pas trop le choix …
      Pour votre information, la convention avec la Région Centre ne contient aucune clause exonératoire et tous les retards sont imputés au système ferroviaire.
      Ceci est donc une information complémentaire, uniquement pour les voyageurs de la ligne.

    • Erik

      Et le couac du 11 décembre ? C’est quoi? Une cause externe encore? Départ prévu de PMP à 22h9. Finalement, le conducteur nous dit qu’il attend une autorisation de départ. On se croirait à Roissy. Avec des avions partout. Sauf que pas un train n’est parti depuis presqu’une heure surla ligne. Doit pas y avoir beaucoup de trafic là. Et dans la gare c’est pas l’heure de pointe. On n’est parti qu’à 22h25 !!!!!
      On se fout de nous. Vraiment. Vous nous volez notre temps avec cette désorganisation perpetuelle.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Bonsoir Erik,
      il s’agit de la panne d’un train vide en amont du vôtre et qui engageait les voies après Paris Montparnasse.
      Le temps que celui-ci dégage son itinéraire, et afin d’éviter un arrêt en pleine voie, votre train a été retenu en gare pendant 17 minutes.

  2. Erik

    Et le couac du 11 décembre ? C’est quoi? Une cause externe encore? Départ prévu de PMP à 22h9. Finalement, le conducteur nous dit qu’il attend une autorisation de départ. On se croirait à Roissy. Avec des avions partout. Sauf que pas un train n’est parti depuis presqu’une heure surla ligne. Doit pas y avoir beaucoup de trafic là. Et dans la gare c’est pas l’heure de pointe. On n’est parti qu’à 22h25 !!!!!
    On se fout de nous. Vraiment. Vous nous volez notre temps avec cette désorganisation perpetuelle.

  3. Abonné_SNCF

    Il faudrait rajouter 5 minutes au temps de parcours. Comme ça, avec les + 5 minutes accordées à la SNCF par la SNCF, il n’y aura presque plus de retards sur la ligne. Tout sera parfait !

    • Pr LORIEBAT

      C’est déjà ce qui a été fait en décembre 2011, sous prétexte de cadencement (mais je sais que vous n’êtes pas dupe). Imaginons les statistiques d’aujourd’hui réalisées avec les temps de trajet d’avant.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      En 2012 ont quand même été ajoutés des arrêts supplémentaires à Epernon et à Maintenon et un allongement du temps de stationnement des trains à Versailles Chantiers pour permettre à tout le monde de monter en sécurité …

    • Pr LORIEBAT

      Le problème n’est pas là et vous le savez pertinemment. Ce qui coince, c’est RambouilletVersailles.
      Je prends pour exemple le TER 862408. Sensé partir à 7h31 de Rambouillet, il arrive bien souvent vers 7h26 ou 7h27. Aucun problème, on peut monter ou descendre en toute sécurité.
      Tandis qu’il doit quitter Versailles-Chantiers à 7h53, il arrive le plus souvent à 7h55 (ce qui fait râler, à juste titre, les passagers qui aimeraient bien utiliser une correspondance). Et là, pas de station longue, il repart bien plus vite qu’à Rambouillet. En conséquence, au lieu d’arriver à 8h05 à Montparnasse, il a systématiquement plus ou moins 5 minutes de retard.
      Ce cas se reproduit à l’infini, y compris dans le sens retour.

  4. Client_SNCF

    Peut on m’expliquer pourquoi les TER centre ralentissent sans arrêt entre St cyr et Versailles ? ce ralentissement nous fait arriver en gare de Versailles avec les traditionnelles 2 minutes de retard qui nous font rater les correspondances pour La Défense. Quand allez vous vous bouger pour répondre aux attentes de vos clients ? votre mauvaise image, les insultes envers vos personnels ne sont que les conséquences de votre relation clientèle inexistante ou de je-men-foutisme.

    • Abonné_SNCF

      Il y a pas mal de trafic en gare de Versailles Chantiers, mais la SNCF aggrave la situation en faisant rouler un TER juste devant un autre. Ensuite elle crée des horaires irréalistes qui ne tiennent pas compte des contraintes qu’elle vient de s’imposer.

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher Client_SNCF, le ralentissemnt avant Versailles s’explique notamment parce que nos TER partagent les voies à quai majoritairement avec les trains en provenance de la ligne venant de Dreux et pas avec ceux de la ligne U ou C, qui, du coup, peuvent arriver plus vite en gare.

    • Abonné_SNCF

      Quel train se trouve devant le Corail (TER 16752) censé arriver à Versailles à 07h39 ? Le TER 862406 qui arrive à 07h36.

      Quel train se trouve devant le Corail (TER 16754) censé arriver à Versailles à 08h09 ? Le TER 862410 qui arrive à 08h06.

      Vous n’allez pas me dire que 3 minutes suffisent pour assurer une distance de sécurité maximale. D’où le retard systématique des deux TER qui viennent du Mans.

    • Pr LORIEBAT

      D’accord avec Abonné-SNCF.
      Tout comme sont ridicules les départs de deux TER de Montparnasse à 18h06 et 18h09.

  5. le petit voyageur

    Les retards liés aux ralentissement des TER centre entre St Cyr et Versailles sont systématiques aux heures de pointes. Ils assurent à ceux qui veulent attraper le train de la défense, au mieux un peu de course à pied (c’est bon pour la santé, merci la SNCF), et au pire un « arrêt fraicheur » dans l’antre à courants d’air glacés qu’est la gare de Versailles Chantiers en hiver.
    Mais peut être que pour que les horaires soient respectés, la SNCF attend elle qu’un voyageur ait un accident grave dans les escaliers de la gare en essayant d’attraper sa correspondance pour la Défense…

    • Pascal Gaucher Pascal Gaucher

      Cher Le petit voyageur,
      Nous n’espérons aucun accident en gare de Versailles Chantiers.
      Il est simplement impossible que toutes les lignes soient en correspondances immédiates à Versailles Chantiers.
      De plus, il est compréhensible que, dans l’élaboration des ses horaires, le STIF cherche à satisfaire en premier lieu les besoins des ses clients majoriatires qui résident en Ile de France.
      Même si des accords importants sont conclus entre le STIF et la Région Centre, notamment en ce qui concerne la desserte de Gazeran et de Rambouillet sur votre ligne.

    • Abonné_SNCF

      Après les travaux en gare de Versailles Chantiers on aura un accès devant et derrière (dans les deux sens). Espérons que cela augmentera nous chances d’assurer une correspondance (pardon) TER DEFI/VERI/ – RER C – Transilien

    • Fred

      Il est aussi impossible pour la SNCF d’assurer une correspondance à Rambouillet entre seulement 2 réseaux: TER et Transilien ligne N. Alors à Versailles-Chantiers!

  6. Pascal Gaucher Pascal Gaucher

    Bonjour à tous,
    Les horaires sont calculés au plus juste pour permettre à tous les trains commandés par les Autorités Organisatrices de circuler.
    Nos marches TER sont calculées sur la base du matériel le moins performant, soit les VO2N aptes à 140 km/h.
    Ceci explique que les TER2NNG arrivent plus tôt dans certaines gares mais se doivent de respecter l’horaire de départ.
    Pour les corails, le problème est autre puisque la procédure de départ est plus longue …
    Le risque, à vouloir remettre en cause certaines circulations, serait de les voir disparaitre si elles s’avéraient vraiment gênantes pour les autres ou si nous demandions à en décaler les heures de départ …

    • Abonné_SNCF

      Calculer un horaire est une chose, le respecter est une autre.

    • Fred

      Le risque serait que les corails disparaissent… Mais quel soulagement pour la SNCF! On a compris que ce vieux matériel coûte cher; il nécessite beaucoup de personnel!

  7. Abonné_SNCF

    Impossible de lire ou de laisser un commentaire à l’article: « Résultats ponctualité Bilan 2014 »

Commentaires fermés