Je suis en formation le 23 et le 24 septembre 2021, je vous donne rendez-vous lundi pour répondre à vos questions !

Le fil de la semaine

Vous avez un commentaire sans rapport avec les sujets en cours de discussion sur le blog ?
Postez-le ici !

Ludivine Mantin

Ludivine Mantin

icon-email

Ce fil sera lu comme les autres commentaires. Le cas échéant, j’y puiserai des idées pour de futurs sujets de discussion sur le blog !
Pour les anomalies constatées à bord des trains, dans une gare, ou sur les canaux d’info : vous pouvez utiliser le formulaire de signalement.

8 commentaires pour “Le fil de la semaine”

  1. Peha

    Pour répondre à ceux qui se posent la question de la CNI dans les trains etc.

    les personnels de la SNCF (et même SUGE) ne sont pas autorisés à demander votre CNI, il doit obligatoirement avoir une personne des forces de l’ordre (OPJ ou APJ) et le contrôle d’identité est très encadré (art. 78-2 du CPP).

    j’ai déjà demander ici à ce que les agents de la SNCF (SUGE compris) soient mieux informés et informent mieux les voyageurs que nous sommes.

    dans la pratique, un agent ne peut vous demander votre CNI (ou autre document d’identité) ni fouiller votre sac, cependant, il peut vous interdire l’accès au train ou vous retenir et vous faire descendre à la gare avec un accueil avec les FDO (ce qui arrive souvent donc).

    l’assermentation ne veut pas dire qu’ils ont le droit de contrôler votre identité.

    • Grincheuxmaispasque

      et je rajouterais que vous faites aussi erreur sur le fait qu’ils peuvent vous interdire l’accès au train.
      Sauf filtrage ou accueil embarquement bien entendu.
      Je pense que les agents des trains sont certainement beaucoup plus au courant que vous ne le pensez.
      C’est dingue cette manie (générale) de vouloir « contrôler » le travail des autres, pire de le juger sans connaître.

    • TerCentreEnPéril

      @Grincheuxmaispasque, les raisons d’interdiction d’accès à un train :
      – Accueil embarquement.
      – Opération de contrôle des titres en cours (filtrage).
      – Départ imminent (la fameuse phrase d’accès non garanti 2mn avant le départ).
      – Risque de sécurité (bagage abandonné).
      – Troubles à l’ordre public (personne en état d’ébriété visible par les agents en gare par ex).

    • Pierre B.

      TER Centre en Péril
      Quand un voyageur en infraction ne peut présenter une pièce d’identité officielle telle qu’un permis de conduire, une carte nationale d’identité ou un passeport, j’ai déjà vu des contrôleurs demander au voyageur de prouver leur identité en présentant par exemple leur carte vitale, ce qui évite de devoir faire appel aux forces de l’ordre à l’arrivée afin de procéder à une vérification d’identité, ce qui en l’absence de tout document officiel peut en théorie vous conduire au poste de police ou de gendarmerie.
      Cela dit je rappelle que si la carte nationale d’identité n’est pas obligatoire, la possession d’un titre officiel l’est.

    • TerCentreEnPéril

      Vu sous cet angle, c’est que je n’avais encore jamais vu un cas pareil se présenter.
      Merci pour l’info Pierre.
      Et oui, la possession d’un titre officiel est obligatoire, de préférence carte d’identité ou passeport (permis de conduire en dernier ressort, le livret de famille peut aussi fonctionner dans de rares cas)… 😉

  2. Grincheuxmaispasque

    Attention à ne pas écrire n’importe quoi.
    Effectivement vous avez raison concernant un contrôle d’identité.

    Cela dit la nous somme sur un relevé d’identité. comme pour les PV et là ils ont le droit.

    C’estt un peu comme quand vous présentez votre carte pour un colis Mondial Relay. Ils relèvent et vous justifiez de votre identité.

    Contrôle différent de relevé

Commentaires fermés